TEST. Shantae: Risky’s Revenge Director’s Cut – Le retour de la belle Shantae

Voir la note

Shantae: Risky’s Revenge était sorti sur le DSiWare et il revient sur Nintendo Wii U dans une version Director’s Cut. Qu’est-ce que cette nouvelle adaptation nous réserve et surtout, est-elle aussi réussie que sa version originale ?

La saga des Shantae est donc une série de jeux de plateforme développé par WayForward Technologies et édité par Capcom et nous avons droit au premier épisode à l’époque sur GameBoy Color puis il est ensuite ressorti sur Nintendo 3DS le 18 Juillet 2013.

Ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est sa suite : Shantae: Risky’s Revenge sorti sur le DSiWare en 2010 et plus tard sur iOS puis PC. Ce que nous avons sur notre Wii U ce jour, c’est Shantae: Risky’s Revenge Director’s Cut, une version améliorée et plus intéressante sur quelques plans. Il s’agit en tout cas de l’occasion idéale d’effectuer le test de ce second opus. A noter qu’il est aussi dispo sur PS4 et PC.

Avant de continuer, sachez que le jeu a déjà eu droit a une suite portant le nom de Shantae and the Pirate’s Curse et testé ICI par nos soins. De plus, un certain Shantae: Half-Genie Hero est en cours de développement et signera le quatrième épisode de la licence.

En tout cas, on va dans un premier temps parler de Shantae: Risky’s Revenge, puis ensuite, nous reviendrons sur cette fameuse version Director’s Cut afin d’en découvrir, ensemble, les ajouts qu’ils soient bons… ou mauvais !

Version Wii U : Shantae: Risky’s Revenge – Director’s Cut : Français / Version DSiWare : Shantae: Risky’s Revenge : En anglais

Risky Boots marque son retour pour vous jouer… un mauvais tour !

Shantae Risky’s Revenge Director’s Cut test (5)

Shantae, notre héroïne, est une jeune fille qui est qualifiée de demi-génie. Cette seconde épopée ,intitulée Shantae: Risky’s Revenge, commence dans une petite ville où très vite, la super et méchante Pirate Risky Boots intervient et vole une lampe à huile. Jusque-là, rien ne semble grave et pourtant, cette fameuse lampe renferme un pouvoir incroyable et la décision arrive très vite, Shantae se doit de pourchasser Risky et de l’empêcher d’utiliser cette artefact aux mystérieux pouvoirs.

En effet, pour utiliser les pouvoirs de la lampe, Risky doit d’abord les activer dans trois endroits différents et vous l’avez compris, il vous faudra partir à ces derniers et y parvenir avant Risky. Une course poursuite de longue haleine s’engage donc entre Shantae et son ennemi juré.

Shantae: Risky’s Revenge ne profite pas d’un scénario à la pointe du mieux de ce que l’on sache faire mais il est bourré d’humour et c’est un plaisir de le vivre. De plus et forcément, tous les personnages ont profité d’un Chara-design magnifique et ces derniers sont tous aussi attachants les uns que les autres et avec la recette de l’humour en prime, le résultat est encore bien meilleur et on décroche souvent des sourires. Encore un bon point d’autant plus que les personnages reviennent toujours d’un épisode à un autre permettant de donner de la profondeur à leur lecture et ça marche plutôt bien.

Avec des compositions musicales vraiment réussies avec une forte orientation… orientale, bah oui, le jeu fait beaucoup de références à la danse de ces contrées et surtout, Shantae, notre héroïne est avant tout une danseuse orientale. Enfin, cela étant dit, tout cela pour en venir au fait que les morceaux sont tout simplement envoûtants et que l’on se laisse absorber par cette univers bien particulier.

Shantae: Risky’s Revenge nous plonge dans un univers à la sauce orientale envoûtant

En effet, les graphismes sont en 2D et sont vraiment joliment réalisés et surtout, très soignés. On se déplace ainsi de droite à gauche dans les différents environnements ,qui sont dans leur ensemble, assez variés.

D’ailleurs et pour éviter d’avoir une exploration plate forçant le joueur à devoir faire d’horribles allers-retour pour récupérer les différents trésors que renferment ce monde, on peut sauter à certains endroits pour plonger dans un autre décor. Pour utiliser cette fonction, il faut se trouver à un endroit où il y a une case avec une flèche et si vous sauter en étant dessus, vous passerez donc dans l’arrière ou sur le second plan.

Ingénieux, cela fonctionne plutôt bien évite à ce monde de n’être que sur un seul plante : de droite à gauche. Néanmoins, on aura parfois tendance à se perdre facilement au début mais cela s’arrangera par la suite. Enfin, pour la progression, certains lieux sont éloignés les uns des autres ce qui ne nous évite pas quelques allers-retours quand même… Néanmoins, le vieux personnage servant de points de sauvegarde est présent un peu partout et heureusement.

Jusque-là, tout va donc bien pour Shantae: Risky’s Revenge et faut désormais que l’on s’intéresse à l’élément clé de ce plateformer, le gameplay !

Les cheveux, ça fait mal

Shantae Risky’s Revenge Director’s Cut test (1)

L’arme principale de Shantae est donc ce qui se trouve juste au dessus de sa tête : Ses cheveux. Ainsi, une pression de touche suffit à ce que sa chevelure se déchaîne sur les ennemis envoyés par Risky. Heureusement et par la suite, vous allez pouvoir mettre la main sur des sorts à la boutique moyennant de la monnaie du jeu représenté par des rubis.

Par exemple, vous pourrez tirer des boules de feu, utiliser la foudre ou encore avoir une boule piquante tournant autour de vous tout en massacrant ceux qui oseront vous approcher. Ces différents éléments pourront bien évidemment être améliorés afin de les rendre plus efficace mais vous l’avez compris, pour se faire, il faudra repasser à la caisse.

Attaquer, sauter, utiliser de la magie ou encore, danser, mais nous reviendront sur cette dernière chose plus tard, sont les éléments qui vous permettront d’arriver au bout de l’aventure. En plus de cela, vous remarquerez très vite qu’il y a des coffres insaisissables et qu’il y a donc beaucoup d’endroits où vous devrez revenir avec la bonne capacité afin de pouvoir mettre la main sur plus de trésors. Mais ça, ce sera à vous de le décider car vous pouvez très bien terminer le jeu sans tenir compte de cela.

La prise en main est en tout cas immédiate et Shantae se manie plutôt facilement. La réelle difficulté et problématique vient peut-être du fait que les ennemis vaincus reviennent quasiment de manière instantanée. Alors d’un côté, l’action bat son plein mais de l’autre, on a pas vraiment de répit pendant l’exploration des différentes zones puisque les ennemis se font une joie de revenir toutes les secondes. Mais rassurez-vous, cela ne sera pas le cas dans les donjons et heureusement.

Une fois votre personnage bien en main, ce sont de nombreux boss ,tous aussi ridicule en apparence les uns que les autres, qui tenteront de vous bloquer dans votre aventure. Ils ne sont pas forcément très difficile à vaincre tout comme le jeu en lui-même et leur visuel , une fois de plus, colle parfaitement à cet univers de piraterie complètement loufoque.

Shantae peut en tout cas utiliser de la magie comme on le disait tout à l’heure mais il faut savoir que cela consomme une jauge et qu’il faudra la recharger soit en achetant des potions de mana au vendeur, soit en tuant des monstres qui vous lâcheront peut-être une fiole avec un peu de chance. Car oui, les créatures vaincus lâchent généralement des rubis et de manière aléatoire, des cœurs ou des fioles de mana.

On vous le cache pas, le taux de loot de cœurs de guérison ou de fiole de mana est bien moins élevé que celui des rubis. En effet, la monnaie sera généralement toujours lâchée par les ennemis tandis que les deux autres arriveront plus facilement si vous êtes proches de la mort ou que votre barre de mana est presque vide. C’est en tout cas ce que l’on a remarqué.

Votre vie est donc représenté par des cœurs et le jeu vous proposera, à la manière d’un Zelda, d’augmenter son maximum en réalisant des quêtes. Comme on le disait, votre avancée dans le jeu vous demandera souvent de faire appel à vos talents et une fois de plus, cela rejoint un peu les énigmes que l’on peut retrouver dans un The Legend Of Zelda.

Pour en revenir au gameplay pur et dur et surtout au système de transformation, il faut lâcher le bouton qui permet à notre héroïne de danser au bon moment. De ce fait, suite à une danse du singe ou encore de l’éléphant, elle se transforme et cela lui permet de réaliser des mouvements ou des techniques auparavant irréalisables.

Entre quêtes annexes et choses à faire, on peut dire que Shantae: Risky’s Revenge vous occupera pendant plusieurs heures d’autant plus que l’univers est tellement plaisant, que l’on y reste volontiers et que surtout, on prends beaucoup de plaisir.

Quoi de neuf sur Wii U avec Shantae: Risky’s Revenge Director’s Cut ? (Mais aussi, sur PS4 et PC)

Shantae Risky’s Revenge Director’s Cut test (7)

Shantae: Risky’s Revenge Director’s Cut réserve donc des surprises sympathiques et d’autres moins. On va tout de suite commencer par la noirceur du tableau : Les graphismes.

Le rendu pourtant très réussi sur Nintendo 3DS, ici, on regrettera le côté fort pixelisé ressortant. En effet, les développeurs proposent de très nombreuses résolutions mais toutes laissent entrevoir sur le grand écran et même le petit, un côté fort pixelisé. Heureusement, via les options, on peut basculer vers le mode original qui vous paraîtra encore une fois, pixelisé sur votre téléviseur mais qui le sera beaucoup moins sur le Gamepad.

Pas d’inquiétude, c’est bien l’un des seuls point noirs que l’on a pu voir ! En effet, si vous étiez habitués aux dialogues et à l’humour en anglais… Eh bien cela est révolue, la version Shantae: Risky’s Revenge Director’s Cut propose une localisation entièrement en français permettant d’apprécier les dialogues qui apportent beaucoup de fraîcheur et surtout, une grosse dose d’humour bien travaillé.

Shantae: Risky’s Revenge revient en mode Director’s Cut et avec une localisation entièrement en Français !

Outre le fait de vivre l’aventure une première fois, vous allez pouvoir vous relancer dans ses aventures avec Shantae sous une nouvelle forme. En effet, en plus de changer d’apparence, cela vient apporter du challenge supplémentaire puisque l’efficacité de la magie sera revue à la baisse et que notre héroïne verra sa défense réduite de moitié. Bref, bienvenue dans le mode magique !

La carte a elle-aussi eu droit à un coup de jeune et surtout, un système de téléportation a été mis en place afin d’éviter aux joueurs de se retaper la route pour aller d’un endroit à l’autre.

Cela peut paraître comme des ajouts mineurs mais au final, ils se révèlent efficaces et ne font que rendre le Shantae: Risky’s Revenge d’origine que meilleur avec cette version remaniée appelée Shantae: Risky’s Revenge Director’s Cut. Enfin, le soft est proposé pour 9,99€ ce qui en fait un excellent rapport qualité/prix pour le consommateur.

Shantae: Risky’s Revenge Director’s Cut est bien supérieur à sa version initiale Risky’s Revenge et ce, sur plusieurs points. Que ce soit sur sa localisation entièrement en français et sur l’ajout du mode magique. Cela vient booster une durée de vie déjà honorable dans cet univers si drôle et avec ses personnages vraiment attachants. Proposant un gameplay simple et efficace, les transformations viennent ajouter un vrai plus et pour un jeu mettant l’accent sur la danse orientale, on peut en dire de même avec des musiques parfaitement maîtrisées. Shantae: Risky’s Revenge Director’s Cut est donc un excellent rapport qualité/prix autant sur la durée de vie que l’expérience de jeu en elle-même. Sur Wii U, on a tout de même pu remarquer des graphismes fortement pixelisés et ce, avec toutes les résolutions proposées. Heureusement, celle d’origine est bien présente et l’on prend plus de plaisir dessus avec le gamepad en oubliant l’existence de notre écran de télévision. 

La note de l'auteur

Shantae: Risky’s Revenge Director’s Cut m’a plutôt déçu en termes de graphisme mais ce n’est pas vraiment sa faute puisque c’est juste que cette version Wii U est complètement pixelisée et ça, c’est dommage pour un portage. Au moins, on a des dialogues en français grâce à la version Director’s Cut et c’est toujours appréciable... et fort heureusement, la recette Shantae fonctionne toujours aussi bien. Avis mitigé donc.

Alexandre Mistral Play4Fun
c
Note du panda
6.5 10

Shantae: Risky’s Revenge

Points positifs

  • Graphismes jolis...
  • Version Director'Cut en français...
  • Mode magique dans Director'Cut...
  • Humour
  • Les transformations
  • Gameplay simple et efficace
  • Musiques de toute beauté
  • Personnages réussis
  • Humour

Points négatifs

  • ...Mais pixelisés sur grand écran
  • ... Version Normale en anglais
  • ... Mais absent du jeu original
  • Les ennemis qui respawn

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation