Test Screencheat : Unplugged – Vous reprendrez bien un peu de triche ?

Voir la note

Sorti initialement en 2014, Screencheat se dote aujourd’hui d’un Unplugged à l’occasion de sa sortie sur Nintendo Switch.

Nous avions adoré lors de sa sortie initiale Screencheat, un jeu fun intelligent, partant sur l’hilarant postulat : et si vous deviez regarder l’écran de votre adversaire. A l’époque où le online n’était que de la science-fiction, on se retrouvait entre potes devant notre écran cathodique pour se faire une partie de Goldeneye. On se retrouvait bien entendu rapidement à jeter un œil furtif sur l’écran du voisin afin de pouvoir savoir où il se trouvait. Les gars de Samoura Punk ont donc voulu jouer avec ça. Une idée aussi drôle qu’efficace. Aujourd’hui, le jeu ressort sur Nintendo Switch s’affubulant d’un nouveau nom, Screencheat : Unplugged.

Du fun, du fun et du fun

Test Screencheat : Unplugged – Vous reprendrez bien un peu de triche ? 1

Vous connaissez donc le principe de Screencheat : un FPS barré où le principe est de regarder l’écran de vos concurrents afin de pouvoir connaître leur position. Car oui, le reste du temps, les personnages ont troqué leurs plus beaux costumes contre une cape d’invisibilité ! Bien entendu, plus loufoque les armes sont, mieux c’est et le jeu suit totalement cette lignée : du cheval de bataille au moteur de voiture, il y a de quoi faire ici ! Le jeu propose aujourd’hui différents modes de jeux pour s’amuser en local : deathmatch, ruée vers l’or, King of the Hill, ou encore élimination.

C’est en tout pas moins de neuf modes de jeu qui sont disponibles, plus la possibilité de personnaliser complètement son mode de jeu. Ici, on part sur une liberté digne de la personnalisation de partie d’un Worms, allant jusqu’au choix des dégâts de chute. Bien entendu on ne peut que vous inciter à jouer avec des amis avec vous. Ne vous en faites pas, il est possible de jouer avec quasiment tout ce que vous pouvez trouver sous la main (sauf une patate). Joy-Con simple, double, manette pro, tout fonctionne au poil. Le jeu propose également une maniabilité avec le gyroscope qui fonctionne plutôt bien.

Un jeu qui… prend son temps

Test Screencheat : Unplugged – Vous reprendrez bien un peu de triche ? 2

Un des ajouts de cette nouvelle version c’est sa progression. Eh oui, si vous pensiez pouvoir jouer à ce que vous voulez dès le début du jeu, eh bien vous pouvez vous mettre le doigt sur le stick car il vous faudra faire de nombreuses parties pour tout débloquer. Avec une progression par niveaux, chaque montée de niveau vous proposera d’éclater une piñata afin de récupérer vos récompenses. Ne vous en faites pas, la progression est assez rapide et vous vous retrouverez rapidement avec l’ensemble de l’arsenal et les nombreuses maps du jeu.

Pour cela, vous trouverez un mode contre-la-montre avec de nombreux défis variés. Un bon moyen pour aborder en solo le jeu avant une soirée entre copains où on ramène le jeu. Dans tous les cas on ne peut que vous conseiller de jouer au titre dans des conditions canapé entre potes car c’est comme ça que le jeu a été conçu.

Screencheat : Unplugged arrive à conserver sur Nintendo Switch sa formule tout en ajoutant une progression solo agréable, le tout promettant une bonne dose de fun et de sel dans vos futures soirées pizza-jeux.

L'avis de l'auteur

Un de mes party games préférés à jouer en soirée de retour sur Switch ! Un jeu immanquable entre Overcooked et Tiny Tower, un jeu nerveux dans le panthéon des jeux canap !

Antoinerp
s
Note du panda
7.5 10

Screencheat : unplugged

Points positifs

  • Du Fun à foison
  • 9 modes de jeux
  • Le principe toujours aussi efficace
  • Un contre la montre plutôt sympathique

Points négatifs

  • La progression solo un peu lente
  • On aurait aimé la possibilité de débloquer tout le contenu au début en un clic pour jouer directement entre potes avec tout l'arsenal
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp