Test Resort Boss Golf – Un jeu bac à sable où golf rime avec profit

Voir la note
Devenez le boss des fairways !
Temps de lecture : 5 min.

Resort Boss Golf est un jeu de type bac à sable dans lequel vous allez gérer de A à Z votre propre club de Golf. Le soft est développé par Gustavo Martin, un développeur ayant fait ses classes chez Capcom, Square Enix ou encore EA. Côté éditeur, on retrouve Excalibur Games qui compte déjà à son actif plusieurs titres indés (Jalopy, Tracks, Shoppe Keep 2 and Flashing Lights). Toujours en early access à l’heure où nous publions ce test, le jeu allie création de terrains de golf en partant du type de surface jusqu’à la végétation, à la gestion du personnel de votre club. Dans la lignée des Planet Coaster et autre Two Point Hospital, mais sur des bases plus modestes, Resort Boss Golf se veut original et novateur. Prometteur sur le papier, voyons comment il s’en sort.

Les premiers pas, les premiers swings

resort-boss-golf-1

Vos premiers pas vous guideront vers un tutoriel assez complet vous permettant, comme de coutume, de prendre vos repères. En premier lieu, il faudra se faire avec le mode construction du titre. Le premier enjeu de votre épopée vers la gloire consiste, en effet, à bâtir votre premier fairway de golf. En passant de l’aire de départ jusqu’au green, il faudra veiller à tout. Votre choix se portera tout autant sur la distance séparant ces deux zones que sur le type de terrain auquel le joueur devra s’acclimater : fairway, rough, bunker, ou encore obstacle d’eau.

Il sera également possible de jouer sur la végétation aux alentours du fairway pour complexifier le jeu. Le nivellement du terrain est également de la partie. Pour entretenir le tout, il conviendra bien évidemment d’embaucher du personnel adapté, choisi en fonction de son habileté. Outre l’action sur le terrain lui-même, il vous faudra créer des espaces pour vos employés, des restaurants, des hôtels, des salons pour vos membres etc. D’où l’importance de recruter également un bâtisseur expérimenté pour réaliser vos travaux.

Gravir les échelons et faire du profit !

resort-boss-golf-3

Une fois tous ces espaces mis en place, vous aurez tout loisir d’expérimenter par vous-même la complexité de vos fairways. Même si les commandes de jeu sont restreintes, vous pourrez malgré tout vous rendre compte si vous en avez trop fait ou pas ! Une fois ces étapes franchies, vous pourrez lancer l’aventure à proprement parlé.

Fonctionnant par niveau, votre carrière en tant que gérant vous amènera à vous occuper de près des membres adhérents et des possibilités de développement proposées par les actionnaires en fonction de vos résultats. Le volet financier est ainsi crucial. La masse salariale, l’entretien des structures, les sponsors, les gains tirés des restaurants et autres constitueront réellement le nerf de la guerre. Il faut toutefois noter que la tarification des adhésions ou de tous les autres services n’est pas modulable, ce qui est bien dommage. De même, on aurait aimé se faire une idée de l’activité de chaque structure. Par exemple, on pourrait imaginer qu’un restaurant marche moins bien qu’un autre ou qu’un hôtel n’affiche pas complet, ce qui nous obligerait à intervenir pour résoudre ces problèmes.

Globalement, le titre affiche un niveau de difficulté croissant. Pas à pas, vous franchirez les étapes de développement nécessaires à l’évolution de votre club. Être à l’écoute de vos adhérents pour ce qui est de la difficulté de vos fairways est indispensable. Capter aussi l’intérêt de joueurs plus exigeants (des VIP) qui pourraient faire de votre club leur place d’entraînement, est intéressant. Ils peuvent accroître la notoriété de votre établissement et faire venir du public. Tous ces éléments doivent être au cœur de votre démarche. Chaque étape est marquée par une étoile que vous remplissez à mesure de vos réussites. Chaque étoile libère de nouveaux bâtiments et de nouveaux défis. Impossible de s’endormir sur vos lauriers ! La demande et les besoins des joueurs vous pousseront soit à complexifier vos fairways, soit à agrandir votre parc. Un système de prêts d’argent est d’ailleurs à disposition pour ceux qui auraient la folie des grandeurs.

Des ambitions modestes pour un rendu assez fun

resort-boss-golf-9

Graphiquement, le jeu met en scène de petits personnages tout droit tirés de Minecraft qui se déplacent aléatoirement de bâtiment en bâtiment et de green en green. Les terrains et autres infrastructures sont modestes et simples visuellement mais efficaces. La personnalisation des coloris et de certains éléments de décor parviennent à donner à l’ensemble un contenu varié et harmonieux. Les textures sont très cubiques et cela convient parfaitement à la délimitation des zones en fonction de vos besoins. La musique est un tantinet agaçante mais la possibilité de la couper totalement vous permet de vous focaliser sur l’essentiel.

On l’aura compris, le but ultime de ce jeu est d’être l’heureux propriétaire d’un club de golf à renommée mondiale. Le titre dispose d’un bon potentiel. Toujours en early access à l’heure actuelle, il est délicat de se faire une idée définitive. Comment se rendre compte des ajouts qui seront proposés d’ici la sortie finale ? Par exemple, l’impossibilité de récupérer une partie des sommes engagés en cas de destruction de bâtiments a d’ores et déjà été patchée au cours de la grosse mise à jour du 21 février. Reste à voir si d’autres outils seront à notre disposition pour accroître le bonheur de nos adhérents. En l’état donc, difficile de considérer le titre comme un produit fini. La possibilité toutefois d’améliorer certaines dimensions du titre peut nous conduire à être optimiste. Enfin, on aurait pu attendre un brin de concurrence pour piquer au vif notre instinct de capitaliste prédateur !

On peut dire sans l’ombre d’un doute que le titre est plaisant, agréable à jouer et à la hauteur de ses objectifs, modeste. Il y a de quoi s’amuser à customiser son club en construisant des fairways hyper compliqués avec des nivellements de folie. La réaction des joueurs ne se fait pas attendre et c’est assez jouissif. La durée de vie risque toutefois d’être assez courte si de plus ambles ajouts ne sont pas rapidement déployés.

La note de l'auteur

Plutôt agréablement surpris par ce jeu sans prétention. Passé le tutoriel loin d'être aussi amusant que le titre en lui-même, on se prend à réfléchir à la meilleure disposition des lieux. Le système de messages de réactions des actionnaires, des joueurs, ainsi que des journalistes est assez amusant. Le challenge est bien présent et l'envie d'aller chercher la prochaine étoile synonyme de palier franchi est assez stimulante. On ne reste pas des lustres sur le jeu malheureusement et surtout, on ne s'attarde pas à tester par nous-même nos propres créations tant les commandes de golf en elles-mêmes sont sommaires et décourageantes. 6/10 donc pour le prix (11,99€) et aussi pour le potentiel.

Penderflash
b
Note du panda
6 10

Resort Boss Golf

Points positifs

  • L'aspect gestion bien pensé
  • Le challenge/la progression
  • Le jeu est assez fun et amusant

Points négatifs

  • On aimerait une gestion plus profonde des lieux qui rapporte de l'argent
  • Une durée de vie bien courte
  • Quid des concurrents ?

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp