Test Razer Blade Pro – Pour quels pros exactement ?

    Voir la note

    Avec un prix allant de 2 400 à 5 500 €, le Blade Pro se place dans l’ultra haut de gamme des laptops. Mais à qui s’adresse-t-il exactement ?

    La gamme Blade de Razer s’est étoffée et élargie avec les années, si bien que l’on compte désormais plusieurs séries de Blade : le Blade Stealth plus petit, le nouveau Blade 15 et le Blade Pro qui affiche des performances bien plus hautes pour un format plus large et vise les professionnels. La vraie question ici est « quels professionnels ? » : les joueurs pro ? Les monteurs/infographistes ? Disons que chacun pourra y trouver de l’intérêt avec sa puissance dans un format sobre largement inspiré des Macbook Pro.

    Design classique Razer Blade

    Razer Blade Pro fermé

    Dans un produit à ce prix, le design commence avant même de toucher le PC, avec l’emballage. Le Blade Pro est précisément calé dans un carton noir, lui-même soutenu par de la mousse dans un carton plus classique qui est tout de même expédié dans un troisième carton. L’emballage est très sobre et classe avec un logo noir brillant sur un fond noir mat. Dès l’ouverture du paquet, on retrouve la touche Apple avec l’ordinateur confortablement posé au-dessus d’un plastique contenant les câbles, manuels, etc. Tout est propre et précis et on a instantanément un sentiment de matériel premium à l’approche de l’appareil.

    Le châssis de l’ordinateur est entièrement composé d’aluminium, ce qui contribue à réduire son poids. Toutes les pièces sont bien ajustées et très solides et on retrouve comme d’habitude le logo Razer illuminé sur le dessus du laptop. Deux larges bandes de caoutchouc servent de base pour surélever le PC et lui permettre de respirer correctement via les grilles situées à l’arrière. Comme précisé plus haut, le PC s’inspire très largement des Macbook Pro et de leur design épuré, allant même jusqu’à placer le logo d’une manière similaire à la pomme d’Apple. Le noir et le vert font cependant place ici au gris et au blanc.

    Une machine qui allie une grande puissance de calcul et un style sobre et raffiné.

    Une fois ouvert, on voit le clavier et le pad tactile verticalement centrés, ce qui laisse beaucoup de place au-dessus et au-dessous. Cela s’explique avec la présence d’une batterie de 70 Wh qui prend tout l’espace en dessous du clavier et ne permet pas de mettre les composants internes du pad et du clavier. L’espace au-dessus est réservé à un unique bouton power qui ne s’illumine malheureusement pas, ce qui le rend assez difficile à voir dans l’obscurité. Il compense cependant avec un toucher très différent du reste du châssis, ce qui permet de le trouver facilement en baladant un doigt sur l’espace.

    Si l’aspect général du PC pourra déplaire à certains, son côté très épuré est franchement appréciable lorsque l’on utilise son ordinateur portable au bureau ou en réunion. De plus, il permet d’être transporté très facilement grâce à ses dimensions égales d’un bord à l’autre. Le design est le résultat d’un grand travail d’Apple que Razer a su s’approprier et remanier à sa manière en ajoutant sa touche personnelle.

    Ergonomie discutable

    Razer Blade Pro de côté

    L’ergonomie est le seul détail qui fâche sur ce Razer Blade Pro. Si nous comprenons les raisons techniques derrière le placement du pad tactile, ce placement n’en reste pas moins une faute complète, privant toute une catégorie de joueurs de l’utilisation de ce PC sans souris. Si de nombreux gauchers utilisent une souris de la main droite, le pad est lui généralement utilisé de la main gauche par les gauchers et certains droitiers. Ce placement le rend très désagréable d’utilisation pour un usage simple comme de la bureautique ou de la navigation simple. Les tâches qui requièrent l’utilisation de deux doigts comme le déplacement sur une longue distance d’un icône se trouvent également impactées par ce placement peu orthodoxe.

    Toujours sur le pad, d’autres problèmes sont présents. Si son illumination avec Razer Chroma le rend facilement détectable dans le noir, une zone morte sur le bas du pad rend son utilisation assez déroutante pour ceux qui ont l’habitude de cliquer en bas du pad. De plus, le temps de voyage pour la pression du clic fait qu’il n’est pas rare de cliquer à côté de notre cible initiale. Ce dernier souci est cependant de moins en moins présent avec l’habitude. Pour rester sur le pad sur une meilleure touche (sans mauvais jeu de mot), on retrouvera de nombreux gestes multi-doigts pour différentes fonctions comme le clic avec deux doigts pour un clic droit ou un swype vers le bas avec 3 doigts pour afficher le bureau.

    Clavier du Razer Blade Pro

    Au-dessus du pad, quatre touches de médias offrent les fonctions play/pause, suivant, précédent et mute. Entre ses touches, une molette permet le réglage du volume (par défaut) mais peut aussi être utilisée comme molette de souris, un détail particulièrement appréciable. Les touches du clavier ne sont pas désagréables mais leur manque de constance est encore une fois une erreur très surprenante venant d’un constructeur comme Razer dont plusieurs claviers se placent parmi les meilleurs du marché. Pour cette gamme de prix, on est en droit d’exiger de l’excellence. Toutes les touches n’offrent pas le même retour et ne requièrent pas la même force, ce qui rend l’écriture plus fatigante qu’elle ne devrait l’être.

    Le dernier point noir est sur les touches fonctions et les chiffres. Si le rétro-éclairage Razer Chroma en 16,8 millions (16 777 216 pour les puristes) de nuances de couleurs permet une utilisation simple du clavier dans l’obscurité, il faut savoir que seules les fonctions principales des touches sont rétro-éclairées. Ainsi, « è » se voit facilement tandis que « 7 » et « ` » ne sont pas illuminés, bien qu’affichés sur la touche. Il en est de même pour le réglage de la luminosité, la touche imp. écran et les autres fonctions.

    Caractéristiques époustouflantes

    Razer Blade Pro en situation

    Quand on paye plus de 2 000 € pour un ordinateur portable, on commence à employer le mot investissement et on espère surtout avoir une machine capable de tout supporter. Avec un processeur i7 de 7ème génération, une GTX 1060 ou 1080 en fonction des modèles et 16 ou 32Go de RAM, il est clair que le Blade Pro n’a rien à envier à la plupart des desktops. C’est sans difficulté qu’il saura faire tourner les jeux les plus gourmands ou faire des rendus vidéo ou photo. Si la puissance est présente cependant, le bruit l’est également. Le Blade Pro est silencieux sous charge légère mais ses ventilateurs seront vite bruyants si vous utilisez sa puissance de calcul. Sa batterie peut durer facilement toute la journée en fonction de l’utilisation mais il vaut mieux être branché au secteur pour vraiment profiter des performances du Blade Pro.

    L’écran du Blade que nous avons testé est un écran IPS 1080p à un taux de rafraîchissement de 120Hz, ce qui s’impose de plus en plus comme la norme du gaming. Les couleurs et contrastes sont à la hauteur du prix payé et l’image reste visible peu importe l’angle de vue. Les enceintes intégrées sont loin d’être parfaites et manquent très clairement de basses, même avec le volume poussé au maximum. On apprécie cependant l’absence de saturation, peu importe le niveau.

    Pour ce qui est des entrées/sorties, le Blade Pro dispose de 3 ports USB 3.0, un Thunderbolt 3, un HDMI 2.0, une prise jack micro/casque, une prise LAN et un lecteur de cartes SD. Ainsi, il est facile de brancher de nombreux écrans, une souris et un casque USB en plus d’un disque dur externe tout en récupérant les photos et vidéos d’une caméra. Le laptop est de ce fait très pratique pour la création de contenu multimédia, les nombreux ports USB offrant également la possibilité de brancher une carte son externe ou un panel complet de périphériques de jeu.

    Les deux modèles du Blade Pro sont très différents et semblent viser un public différent également. Avec plus du double du prix, le modèle 4K semble bien plus destiné aux professionnels de la vidéo ou de la photo qu’aux joueurs. Cependant, les deux ordinateurs allient la même qualité : beaucoup de puissance dans un format fin, sobre et facile à transporter, jusqu’au chargeur qui change agréablement des énormes briques qui sont habituellement utilisées. Le Razer Blade Pro n’est pas pour tout le monde et pas pour toutes les bourses mais si ses spécificités comme le pad à droite ne vous dérangent pas, il s’agit d’une excellente machine qui écrase toute concurrence sur le sobre terrain du professionnalisme.

    La note de l'auteur

    Je n'ai jamais été habitué aux laptops puissants, ainsi, ce Blade Pro a été une première pour moi. Il est clair que la machine est très utile pour jouer et travailler quand on bouge beaucoup. Je reste cependant septique quand au placement du pad et je pense qu'un plus grand soin au détail aurait pu éviter quelques erreurs bêtes comme les touches de fonctions qui ne s'illuminent pas. Dans l'ensemble, je reste tout de même très fan de la série Blade mais si j'avais un choix à faire, ce n'est sûrement pas sur le Pro qu'il se porterait.

    Albert
    b
    Note du panda
    8 10

      Points positifs

      • Excellent écran
      • Excellentes performances
      • La molette de volume
      • Razer Chroma
      • Super design

      Points négatifs

      • Le pad à droite
      • Bruyant sous charge lourde
      • Les touches secondaires
      • Son moyen (version 1080p)

      Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

      A propos de notre notation