TEST. Punch Club – Petit boxeur deviendra grand

  • PC
  • 3DS
  • Android
  • iOS
  • PlayStation 4
  • Switch
  • Xbox One
Voir la note

Punch Club est un jeu qui aura pour thème, comme vous vous en doutez, la boxe. On a vu maintes et maintes fois des jeux reprenant ce domaine-là et il faut avouer que Punch Club reprend le principe à sa sauce et cela lui va plutôt comme un gant. La boxe, c'est une affaire de patience pour décocher le bon coup au bon moment et là, on peut dire que le soft applique la règle comme il se doit... mais est--ce que la formule lui réussit ?

Punch Club est un jeu de boxe disponible depuis le 9 Janvier 2016 sur PC, iOS et Android. Il est développé par le studio Lazy Bear Games et on peut dire qu’il change un petit des titres conventionnels cherchant à nous faire découvrir le monde de la boxe. Aujourd’hui, on vous propose le test du jeu dans la version Nintendo 3DS proposée à 9,99€ depuis le 2 Février 2017. Voyons ce que nous propose l’expérience Punch Club qui est… bien pensée mais parfois, les choses sont bien pensées mais mal exécutées, fait-il partie de cette trempe-là ?

Un grand classique

Punch club 3ds test 4

Punch Club est donc un jeu de boxe qui ne se la jouera pas action pure mais plutôt à la manière d’un Phoenix Festa ou encore, d’un This War is Mine ! Ainsi, vous devrez vous occuper de gérer le quotidien de votre héros en termes de fatigue, faim, caractéristiques et bien d’autres choses encore mais nous reviendrons sur ce système plus tard. Plus important, voyons un peu le background choisi pour mélanger la boxe et cet aspect gestion.

L’histoire débute avec le père de notre héros qui s’entraîne jour et nuit tout en prenant soin de sa petite famille. Très vite, un drame se produit et le père est assassiné sous les yeux de son fils, notre futur héros. Depuis ce jour, notre personnage s’entraîne pour devenir aussi fort que possible et pourquoi pas, découvrir la vérité sur tout ce qu’il s’est passé. C’est donc très rapidement à vous de prendre votre personnage en main et pour découvrir toutes les possibilités dont regorgent ce petit jeu signé Lazy Bear Games.

Tout d’abord, sachez que même si le scénario est assez classique, il existe des embranchements, des quêtes secondaires, une multitude de choix à effectuer et il faut avouer qu’il retranscrit assez admirablement bien l’ambiance. Effectivement, l’aventure se déroule dans les années 80 et si les graphismes sont assez rétro tout en étant assez jolis, on remarquera assez vite une multitude de clins d’œil à l’image du Van de l’Agence Tout Risque dans notre garage ou encore, des cosplay de tortues ninja dans une boutique.

C’est dans cet univers-là que vous allez donc lancer votre carrière de boxeur et forcément, vous allez commencer tout en bas de l’échelle. Ainsi, vous vous ferez des connaissances, vous trouverez l’amour, vous ferez des combats de rue, des matchs officiels et bien d’autres choses encore. Vous n’allez clairement pas vous ennuyer et chaque action ou dépense vont être assez difficiles à gérer et on se laisse très rapidement submerger par la quantité de points à prendre en compte, on s’explique.

Baby-sitting

Punch club 3ds test 3

Dans Punch Club, il faut s’occuper de son boxeur et ce, dans tous les sens du terme. Il faut donc gérer son quotidien, ses relations, l’aspect financier et il faut avouer que tout cela est assez difficile à équilibrer. Tout d’abord, sachez qu’il faudra vous entraîner dur et pour cela, trois points seront à travailler : la force, l’agilité et l’endurance. Le jeu vous montrera très vite qu’il ne faut pas s’entraîner et équilibrer dans les trois disciplines mais plutôt à se perfectionner dans deux domaines. Cela est plutôt logique d’autant plus que pendant des matchs de boxe, vous remportez des points permettant de déverrouiller des compétences. Il existe quatre arbres assez grands de capacités et ils correspondent aux différents styles de combat.

Le point qu’il est difficile à gérer est celui de l’entraînement. Avant d’avoir les moyens de vous faire votre propre salle de sport, vous devrez vous entraîner à salle, payante au passage, et les divers outils de musculation vous rendront meilleur dans les disciplines choisies. Le problème est qu’à la fin d’une journée, vous allez perdre une partie des points accumulés lors des entraînements… Ainsi, vous me direz, à ce moment-là, il suffit juste de s’entraîner jour et nuit et le problème est fixé ! Et bien, pas vraiment.

Effectivement et comme on le disait, votre boxeur a besoin de se nourrir, de dormir, d’être de bonne humeur pour assurer ses entraînements et enfin, il a besoin de tous ses points de vie pour les futurs matchs ! Bref, les quatre critères cités sont séparés en quatre barres qui diminueront ou augmenteront selon ce que vous ferez. Par exemple, regarder la télé fera monter votre moral mais vous vous fatiguerez tandis qu’aller au boulot vous enlèvera le sourire et qu’en prime, cela vous fatiguera et vous donnera faim !

Punch Club, un p’tit jeu plus gros qu’il en a l’air en contenu

Et bien oui, il faudra travailler ! Car si vous ne le faites pas, qui va payer vos journées à la salle d’entraînement ? Vos morceaux de viande et parts de pizza ? Vos trajets en bus ou encore, vos fioles magiques qui boosteront vos capacités ? Pas moi en tout cas ! Bref, pour être plus sérieux, cela fait vraiment beaucoup d’éléments et le plus gros problème ne vient franchement pas du nombre mais plutôt du fait que plus les jours passent, plus le fruit de votre entraînement s’envole en fumée. Ainsi, on passera des heures à s’entraîner pour se rendre compte qu’il n’y a plus de pizza au frigo et qu’il faut partir travailler et là, c’est assez frustrant de voir que l’on perd tout ce que l’on a acquis.

A noter également que si vous vous baladez avec beaucoup d’argent sur vous, même si vous choisissez de prendre le bus, vous risquez de vous faire attaquer par un bandit qui essaiera de vous dépouiller de votre argent. Assez frustrant encore une fois d’autant plus que pour être honnête, je pensais que payer et prendre le bus me supprimerais les risques mais en fait, non.

Alors oui, on critique pas mal l’aspect gestion et il est vrai qu’arriver à trouver le parfait équilibre est extrêmement difficile. Les p’tits nouveaux dans le genre ou ceux qui ne sont pas habitués auront un peu de mal à s’y faire mais heureusement, le soft se rattrape quand même assez bien par son ambiance, ses possibilités et l’univers qui ne peut que séduire. Malheureusement, on est quand même bel et bien obligés d’être assez déçus par cet aspect qui aura parfois tendance à nous décourager dans notre progression. Effectivement, vos adversaires de la ligue officielle ou encore des combats de rue deviendront de plus en plus forts et de votre côté, il faudra en faire de même et ce n’est pas toujours évident.

Acteur ou spectateur ?

Punch club 3ds test 2

Comme vous l’avez compris, Punch Club est un jeu de gestion et de ce fait, vous aurez accès à une carte du monde où des lieux se débloqueront au fur et à mesure de votre avancée et de vos rencontres. Vous pouvez vous déplacer d’un point A vers un point B de manière automatique et ce, soit à pied qui va consommer de votre précieux temps ou alors, en bus en échange de quelques dollars.

Les différents lieux vous permettront de rencontrer un large panel de personnages et de découvrir une multitude d’éléments annexes assez intéressants en plus de votre quête principale. Avouons-le, si les clins d’œil des années 80/90 sont extrêmement nombreux, on soulignera aussi la qualité des textes en français qui sont vraiment drôles et amusants. En plus de cela, on aura droit à de bonnes petites musiques qui nous accompagneront durant les longues heures de sessions d’entraînements… Du tout bon à ce niveau-là et c’est ce qui vous donnera peut-être le courage de persévérer encore et toujours face à cette perte de caractéristique infâme lorsque les jours passent.

Côté gameplay, sachez que vous allez donc pouvoir diriger votre personnage dans le type d’arts martiaux de votre choix puisque selon le fruit de vos entraînements, vous serez peut-être un maître de l’esquive tandis que la force sera votre point faible ou vice-versa. Cela étant dit, lorsqu’un combat démarre, vous devrez avant cela choisir les coups que vous avez appris, les esquives et votre style de combat. Il y a un total de six emplacements – vous ne les avez pas tous au début – et vous pouvez mettre les coups de votre choix à l’intérieur et l’idéal est de faire en sorte qu’ils soient en parfaite adéquation avec votre style.

Punch Club, un jeu de boxe bourré de références des années 80/90

Si les possibilités sont assez ingénieuses, on notera tout de même le fait que pendant des rounds, nous ne pouvons faire absolument aucune action. Notre boxeur se fiera aux compétences choisies et les utilisera de manière automatique sur son adversaire. Ainsi, il est vrai que si Phoenix Festa proposait lui, des combats en temps réel où l’on contrôle pleinement notre héros, ici, on se contentera de… regarder. Ce n’est pas un point négatif au sens propre du terme mais il est quand même plus intéressant dans un jeu vidéo d’être acteur plutôt que spectateur et ce, surtout pour un jeu mettant au centre des attentions, la boxe ! Une discipline qui aurait le mérite de nous laisser pleinement les commandes.

Pour conclure, sachez que le jeu est proposé à 9,99€ sur le Nintendo eShop et très franchement, il vaudra seulement le coup/coût si vous pensez être capable de passer outre les défauts énumérés. Autrement, il faut avouer qu’il nous donne une très sympathique expérience de boxe !

Pour conclure, Punch Club propose un concept vraiment intéressant et original pour le genre et surtout, pour cet univers. Gérer la carrière de notre boxeur est vraiment prenant et ça l’est encore plus lorsque l’on voit le soin apporté à l’univers à ses nombreuses petites quêtes secondaires et le fond de l’histoire principale bien qu’elle reste classique. Les moins courageux seront certainement frustrés par le système d’évolution du personnage assez punitif où il est difficile de trouver le bon équilibre entre métro, boulot, dodo et… entraînements ! En plus de cela, si les graphismes en pixel-art sont plutôt jolis, certains ne seront pas forcément ravis d’avoir tout le temps de les admirer pendant les sessions de combat  puisque l’on ne fait pas grand chose à ces moments-là. Néanmoins, il faut avouer que le système de compétences et styles est plutôt bien pensé et qu’il est agréable de découvrir ce que cela donne pendant les affrontements. Enfin, Punch Club peut également compter sur ses nombreuses références des années 80/90 et sur son humour omniprésent qui vient rajouter une bonne touche de fraîcheur. Punch Club est donc une agréable formule qui manque un peu de maîtrise et c’est fort dommage ! Les plus patients et courageux pourront néanmoins passer outre les défauts et passer un bon moment.

L'avis de l'auteur

Punch Club n'est vraiment pas facile à démarrer... On est directement face à la dure réalité de trouver le bon équilibre général au niveau de la vie pro, perso et l'activité annexe qu'est l'entraînement du personnage et à vrai dire, cet entraînement, c'est aussi le cœur du jeu. Ainsi, j'ai passé de nombreuses heures à essayer de trouver la meilleure manière de m'entraîner pour finalement et bien souvent, me retrouver obligé d'aller bosser pour récupérer un peu d'argent (faible quantité quand même) pour pouvoir m'acheter de la viande et des pizzas. N'arrivant plus à devenir véritablement plus fort, j'ai tout abandonné et je me suis consacré à la formule métro, boulot, dodo et stocké un max d'argent pour me faire ma salle de sport... C'est un peu dommage car au final, c'est une faille du jeu et on peut l'exploiter assez facilement en passant à côté du concept qui veut, justement, vous pousser à trouver le bon équilibre. Dommage donc mais il y a de bonnes bases.

Alexandre Mistral Play4Fun
c
Note du panda
6 10

Points positifs

  • La gestion de son personnage complète...
  • Un gameplay audacieux et prenant...
  • Plusieurs styles de combat...
  • Des choix et de nombreuses possibilités
  • Plutôt joli et charmeur
  • Bourré d'humour et en français
  • Les références aux années 80/90
  • Les quêtes et personnages secondaires

Points négatifs

  • ... Mais difficile de trouver une organisation parfaite
  • ... Mais la perte de caractéristique de jour en jour est frustrante
  • ... Mais une impression d'être spectateur des combats plutôt qu'acteur

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

Copy link