TEST. Nitroplus Blasterz: Heroines Infinite Duel – La baston du fan service

Voir la note
Nos contrées européennes peuvent accueillir Nitroplus Blasterz: Heroines Infinite Duel ce 7 Avril 2016 dans un jeu de combat en 2D orienté fan service. L'occasion rêvée de voir combattre des personnages tels que Saber, Ignis ou encore Super Sonico dans un même jeu. La question reste de savoir si nous sommes-là en face d'un cross over travaillé ou d'un simple jeu fait office de vitrine à personnages connus.

Développé par Examu, Nitroplus Blasterz: Heroines Infinite Duel est un jeu de combat en 2D sorti dans les bornes d’arcade japonaises et qui a été maintenant adapté sur nos PlaySation 4 et PlayStation 3. Sa particularité est de réunir de nombreux personnages de différents visual novel, anime ou encore manga afin de leur permettre de s’affronter dans des combats de folie.

Du fan service sur le papier

Nitroplus Blasterz Heroines Infinite Duel Test 9

Nitroplus Blasterz: Heroines Infinite Duel nous propose donc de découvrir nos héroïnes préférées provenant des univers du visual novel, anime ou encore manga japonais. Un tel jeu arrivant en Europe est donc une véritable bénédiction et pourtant, on restera sur un avis assez mitigé et ce, pour plusieurs raisons que nous allons vous expliquer tout au long de cet écrit.

Avec un casting de quatorze personnages jouables dont Saber de Fate/Stay Night, Al Azif de Demonbane, Ignis de Jingai Makyō ou encore Homura de Senran Kagura, on peut dire qu’au premier abord, c’est un réel plaisir de retrouver tout ce petit monde dans ce cross over.

De plus, le système de combat vous permet de faire appel avec les touches L1 et L2 à des personnages de soutien parmi un choix de vingt héroïnes. Tout ces derniers apportent, une fois leur jauge de recharge pleine, une aide au joueur avec des animations plutôt sympathiques dans leur ensemble. Si certaines attaques seront extrêmement efficaces, on notera que certaines des héroïnes de soutien effectueront des attaques qui demandent bien trop de précision et de timing d’activation, de ce fait, votre adversaire arrive à l’esquiver sans trop de difficulté.

Cela étant dit, plusieurs modes de jeu sont proposés et bien évidemment, qui dit cross over, dit histoire sans trop d’intérêt permettant à tout notre petit monde de se retrouver. Si le premier mode histoire nous emmène dans un scénario de quelques répliques nous permettant d’effectuer une dizaine de combats jusqu’au boss final, le mode « Another Story » débloqué juste après sera beaucoup plus scénarisé.

Nitroplus Blasterz: Heroines Infinite Duel, le rendez-vous de nos héroïnes japonaises préférées

En effet, ce dernier vous fera vivre une enquête sur la mort du maire de la ville d’Arkham. Toute l’histoire des héroïnes a donc été réécrite de manière à ce qu’elles puissent être intégrées dans cette aventure originale. Il y aura bien évidemment quelques petits clins d’œil par-ci par-là mais ce mode de jeu aura plus des allures de visual novel étant donné la quantité impressionnante de dialogues. De plus, on pourra rester sur notre faim étant donné le peu de combat à jouer… Certains épisodes d’Another Story en sont même dépourvus ! Il y a généralement un combat pour les épisodes n’en n’étant pas démuni et il existe un total de dix épisodes. Faites le calcul et on se retrouve vraiment frustré.

Qu’on se le dise, il faut à peine quelques heures pour découvrir ces deux modes même si par la suite, vous allez devoir retourner dans le mode histoire classique pour parvenir à débloquer Homura de Senran Kagura et Heart de Arcana Heart. Et… c’est à peu près tout puisqu’il ce Nitroplus Blasterz: Heroines Infinite Duel n’est orienté sur le fan service qu’en apparence.

Et bien oui, on a, certes, une grande quantité de nos héroïnes préférées avec un casting de personnages apportant une touche de gameplay bien différente. Pourtant, à part choisir la couleur de votre costume et vos personnages de soutien, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent en fan service… Pas de costume à débloquer, pas d’accessoire et finalement, il n’y aura que les hardcores gamers qui souhaiteront prendre part aux affrontements en ligne contre d’autres joueurs ou au mode « Score Attack » vous demandant d’enchaîner le plus d’ennemis d’affilés pour faire un bon score.

Au-delà de ça, rien ! Alors oui, on pourrait pardonner à Nitroplus Blasterz: Heroines Infinite Duel ce manque de contenu tout simplement car il s’agissait d’un jeu sur bornes d’arcade japonaises et que de ce fait, les joueurs n’avaient rien à sauvegarder… Mais non, ici, nous sommes en face d’une adaptation sur consoles et pour comparer ce qui est comparable, Pokkén Tournament, lui, a fait l’effort d’incorporer des éléments de customisation histoire qu’on n’ait pas envie de partir tout de suite et d’éteindre la console.

Un gameplay qui sauve presque la mise

Nitroplus Blasterz Heroines Infinite Duel Test 8

Avec Nitroplus Blasterz: Heroines Infinite Duel, côté gameplay, on est très loin de la complexité de la licence Persona 4: Arena pour parler de titres du même genre. En effet, chaque personnage possède un très faible panel de coups et les combos ne seront clairement pas au centre des attentions. Le système est donc léger et il faudra se satisfaire des simples attaques faibles avec carré, moyenne avec triangle, forte avec rond et lourde avec la croix.

Après, il y a quand même quelques combinaisons pour des petits combos mais elles se comptent sur les doigts d’une main. Néanmoins, c’est simple et plutôt efficace mais malheureusement difficilement pardonnable étant donné que le jeu propose trop de peu de contenu d’une manière générale.

Cela étant dit, on trouve quand même quelques coups spéciaux qui pourront être activés pendant les combats. Pour se faire, donner des coups et en subir remplit votre jauge de pouvoir et cette dernière peut acquérir jusqu’à trois niveaux. Toutes nos héroïnes posséderont trois attaques consommant une jauge de pouvoir ainsi qu’une technique spéciale vidant les trois jauges. Alors que nous aurons droit à une petite animation pour les attaques en consommant une, celle étant plus gourmande laissera place à une petite scène en animée et qui sera, comme vous vous en doutez, dévastatrice.

Là-aussi, on note un souci d’équilibrage dans le sens où si avec le personnage de Saber, vous aurez du mal à manquer votre cible, ce ne sera pas la même histoire avec Ein pour ne parler que d’elle. Par exemple, sa technique spéciale la fera partir hors du champ de bataille et un viseur de sniper apparaîtra sur votre écran. Pour réussir votre coup et enlever beaucoup de vie à votre ennemi, vous allez devoir, pendant les quelques secondes que l’on vous laisse, arriver à laisser le viseur sur votre cible… Imaginez un peu si votre adversaire saute dans tous les sens comme un kangourou, c’est vraiment très difficile et le seul réel moyen de déclencher l’attaque sera d’avoir un coup de chance, ou alors, que votre adversaire s’arrête de bouger et qu’il se laisse gentiment touché. Dommage donc.

Enfin, utiliser R2 vous fera passer en mode Infinite Blast. Rassurez-vous, cela ne vous rend pas surpuissant et invincible ! En effet, dès activation et après avoir apprécié les sympathiques effets de flamme et d’explosion d’aura autour de votre personnage, vous remarquerez que cela permet de remplir très rapidement vos niveaux de jauge de pouvoir. Il est donc recommandé d’utiliser cette technique lorsque que vous vous retrouvez en situation périlleuse ou bien lorsque votre jauge de pouvoir est complètement à sec. Ainsi, vous pouvez faire appel plus rapidement à vos techniques les plus puissantes.

Nitroplus Blasterz: Heroines Infinite Duel joue donc la carte de la simplicité puisqu’à part se protéger, sauter et appuyer sur deux touches pour effectuer une prise sur les joueurs se protégeant, on a fait le tour de toutes les possibilités de gameplay. Ainsi, le constat reste le même, pour un jeu d’arcade, c’est bien mais pour un titre qui a eu l’ambition de se retrouver sur consoles, le verdict est sans appel, c’est insuffisant !

Une localisation à moitié

Nitroplus Blasterz Heroines Infinite Duel Test 7

Alors oui, Nitroplus Blasterz: Heroines Infinite Duel a été localisé chez nous mais qu’à moitié. Si ce jeu de combat en 2D n’apportait pas de réels dialogues, cela n’aurait pas été un problème mais malheureusement, les anglophobes ne pourront pas profiter du mode another story puisque ce dernier est uniquement en anglais et c’est bien dommage ! Rassurez-vous du côté des puristes, les voix japonaises sont bel et bien présentes !

Heureusement et c’est peut-être l’un des seuls points qui va pouvoir redorer le blason de la durée de vie : le mode versus. Bon, il n’y a rien d’original et c’est presque normal à nos yeux qu’il soit présent mais cela veut en tout cas dire qu’avec un ami, vous allez pouvoir passer quelques soirées à vous affronter ! Car oui, même s’il y a aussi le mode en ligne de disponible pour cela, c’est toujours plus sympa de lancer une série de combat deux manettes en main à la maison.

Nitroplus Blasterz: Heroines Infinite Duel, un jeu sur bornes d’arcade excellent mais trop léger en contenu sur consoles

Avec la dizaine de stages proposée, Nitroplus Blasterz: Heroines Infinite Duel est tout de même assez joli et nos héroïnes préférées sont magnifiquement modélisées et on se fait une joie de les retrouver. Les animations des attaques spéciales apportent aussi une touche de fraîcheur et on ne pourra rien dire sur la fluidité des combats qui est vraiment réussie. De ce côté-là, on peut dire que le titre s’en sort plutôt bien.

De plus, la bande-son orienté rock est vraiment plaisante et assez prenante. Evidemment, ce n’est certainement pas le point qui vous fera le plus rester sur le jeu mais c’est toujours appréciable. De plus et comme vous le savez, Sonico étant musicienne, l’idée de l’ajouter aux personnages de soutien et de lui permettre de débarquer sur le champ de bataille avec son groupe tout en imposant sa musique, c’est vraiment une excellente idée ! De plus, notre petite Sonico enverra différents bonus apparaissant sous la forme de notes en couleur et ce, dans tous les sens. Il vous faudra donc attraper ces fameuses notes pour récupérer de la vie, augmenter votre attaque et bien d’autres choses encore.

Il faut être honnête, Nitroplus Blasterz: Heroines Infinite Duel fait vraiment office d’un jeu de combat 2D vitrine mettant en avant des personnages phares de nos licences préférées. C’est très certainement le seul point qui pourra justifier l’achat du jeu : Être fan. Pourtant, il faut l’avouer, les graphismes sont très jolis pour le genre, le casting d’héroïnes entre persos jouables et de soutien est vraiment prestigieux, le mode versus et l’effort de la petite histoire du mode Another Story sont tous des éléments franchement sympathiques. Pourtant, avec un manque d’équilibrage, une localisation seulement en anglais, le gameplay efficace mais pas assez profond et surtout, la pire des choses, le manque de contenu flagrant, les joueurs lambdas auront bien vite fait de se lasser du titre. C’est dommage car il y a vraiment du potentiel et on espère que pour le prochain opus, les développeurs n’oublieront pas l’élément clé qui fait la réussite de ce genre de recette de cross over de licences japonaises : Un fan service maîtrisé avec du contenu en masse ! 

La note de l'auteur

Nitroplus Blasterz: Heroines Infinite Duel ne surprend pas et ne parvient pas à faire mieux que la concurrence. Basique, né sur arcade et rien à débloquer, on s'ennuierait presque au bout d'un moment... Non, c'est dommage car les personnages me bottaient bien et j'adoreras le principe du cross-universe. A sortir une version console, il fallait rajouter des modes de jeu ou des choses à débloquer... Dommage !

Alexandre Mistral Play4Fun
e
Note du panda
4 10

Nitroplus Blasterz: Heroines Infinite Duel

Points positifs

  • Gameplay efficace mais...
  • Intégralement en anglais...
  • Modes versus, en ligne et another story
  • Joli graphiquement
  • Quatorze personnages et vingt soutiens

Points négatifs

  • ... beaucoup trop simpliste
  • ... Mais des voix japonaises
  • Hormis deux persos, rien à débloquer
  • On fait vite le tour
  • Manque d'équilibrage général
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp