Test Narcos: Rise of the Cartels – Un XCOM-like pas vraiment loco loco

  • PC
  • PlayStation 4
  • Switch
  • Xbox One
Voir la note

Narcos aura été une véritable réussite auprès des spectateurs, notamment grâce à l’exposition qu’offre la plateforme américaine Netflix. La série détenue par Gaumont, décide d’adapter son univers au média du jeu vidéo. C’est Kuju Entertainment et Curve Digital qui décident d’en prendre les commandes pour le meilleure et pour le pire. En effet, si vous êtes là à lire ce test, il est possible que ce soit dans un premier temps grâce à votre amour pour la série. Malheureusement, Narcos: Rise of the Cartels risque de ne pas être de la même came.

Conditions de test : Nous avons testé le jeu sur plusieurs heures au travers des deux campagnes disponibles. Nous sommes repassés sur certains niveaux à plusieurs reprises pour tester sa rejouabilité.

Un XCOM-Like vraiment light

Narcos: Rise of the Cartels

Les développeurs n’ont pas pris la décision d’adapter un simple titre en format jeu d’action simple à la troisième personne comme on aurait pu le croire. Non, les équipes ont décidé d’adapter la série en jeu de stratégie au tour par tour à l’image d’un XCOM par exemple. La première chose que l’on remarque très rapidement, c’est que le titre dispose de tous les droits concernant l’oeuvre. Un très bon point pour un jeu qui s’adresse particulièrement aux fans de l’univers de la série. Le titre reprend les événements et personnages de la saison 1 uniquement.

Vous allez donc partir à la chasse du célèbre Pablo Escobar ou tout simplement tenter de faire perdurer son réseau. Car en effet, le jeu vous offre la possibilité de parcourir deux campagnes différentes, à savoir du côté de la DEA ou du cartel de Medellín. Chaque aventure offrira des tableaux différents avec des situations parallèles. C’est à vous de décider si vous voulez partir à la chasse aux côtés de Steve Murphy, l’agent de la DEA, ou d’un des bras armés de Pablo Escobar.

Vous allez devoir progresser via une carte qui vous proposera de participer à des missions gratuites ou demandant un investissement. Chaque réussite vous permettra d’empocher des dollars, véritable nerf de la guerre aussi bien dans la série que dans le jeu. L’argent sera une composante très importante dans votre progression, car vous allez devoir investir dans de nouvelles recrues ou même payer pour soigner celles blessées au combat. Si vous commencez à être à court d’argent, vous serez donc contraint de recommencer certaines missions pour progresser dans le scénario.

L’adaptation, une bonne idée ?

Narcos: Rise of the Cartels

Si aujourd’hui il existe une adaptation vidéoludique de la série Netflix, c’est bien parce que les têtes pensantes ont jugé l’audimat suffisant pour rentrer dans les frais. Seulement, on s’aperçoit assez rapidement des limites budgétaires du titre. Effectivement l’emballage est séduisant car on y retrouve les musiques de la série, et c’est très agréable de laisser tourner le menu en arrière-plan par exemple. Seulement, l’objectif est tout de même de lancer le jeu et une fois les quelques extraits de la série passés, c’est un difficile retour à la réalité.

Le titre accuse une technique plutôt limitée et un peu en retard sur son temps malheureusement. Les cinématiques avec le moteur du jeu font peine à voir aussi bien visuellement que dans le rythme. Les fans arriveront sûrement à passer outre, car les souvenirs de la série suffiront pour adoucir les plaies.

Seulement, un joueur venant pour ses qualités de RTS sera certainement déçu, aussi bien par son gameplay que par son enrobage. Les taux de réussite lors de chaque tir semblent complètement tirés par les cheveux et il est en est de même de l’IA qui n’hésitera pas à se mettre en plein milieu d’une rue sans aucune couverture.

Un fond peu profond

Narcos: Rise of the Cartels

L’idée d’un XCOM-Like est bonne sur le papier avec un tel univers, malheureusement le titre ne gratte pas assez sous la surface. Les mécaniques de jeu restent très basiques et le titre n’apporte pas vraiment de nouveautés au genre. C’est même pire, il adapte certaines composantes du genre de manière très maladroite. Par exemple, à chaque tour il est seulement possible d’agir avec une seule de vos unités. Cela laisse place à un rigide jeu d’échec, mais sans profondeur ou même possibilité de tactique. Vous allez déplacer votre personnage d’un point à l’autre puis il vous restera le choix de tirer ou recharger, c’est en gros le résumé de votre expérience.

Alors bien évidemment on caricature, car il est possible d’activer quelques compétences propres à chaque unité par exemple. Mais ce ressenti vient assez rapidement au cours de quelques heures de jeu. Alors il est vrai que Narcos: Rise of the Cartels intègre tout de même quelques mécaniques pouvant changer le cours d’une partie. On parle par exemple des contres-attaques, qui lorsque l’adversaire bouge un de ses soldats, pourront déclencher une phase de shoot au ralenti où vous allez devoir viser et tirer en temps réel. Même si cette mécanique n’est pas spectaculaire, elle a le mérite de changer la monotonie du gameplay.

Le titre de Kuju Entertainement propose finalement un XCOM-Like dans univers séduisant, grâce notamment à un level-design plutôt réussi. On y retrouve des personnages jouables de la série avec leurs propres caractéristiques et armes. Il est aussi possible de personnaliser la progression de vos troupes en choisissant par exemple la prochaine capacité à débloquer comme la possibilité de se soigner ou de réinitialiser les compteurs pour le prochain tour. On reprochera juste au titre de ne pas pousser un peu plus loin les idées, car certaines le méritaient.

Narcos: Rise of the Cartels est une adaptation ni bonne ni mauvaise finalement. Elle a le mérite de prolonger l’expérience des fans qui souhaiteraient revivre quelques-uns des moments marquants de la série. Malheureusement, si vous êtes totalement étranger à l’univers de la production Netflix, on ne peut que vous conseiller d’aller faire un tour au rayon des STR. Le jeu respect énormément la licence mais manette en main il perd énormément d’intérêt. Le rythme global est amputé par le fait de devoir jouer uniquement un seul personnage au tour par tour et les quelques originalités du titre ne sont pas assez approfondies pour en faire une référence. C’est dommage, une énième adaptation qui ne scellera pas l’amour entre le cinéma et le monde du jeu vidéo.

L'avis de l'auteur

Je suis un véritable fan de la série Netflix, je l'ai vue plusieurs fois et recommandé à de nombreuses reprises. N'étant pas un adepte des jeux de stratégie au tour par tour ou en temps réel, j'étais convaincu d'être la cible de cette adaptation. Seulement, je suis tout de même déçu et j'ai parcouru les nombreux tableaux sans vraiment grande passion. Pour avoir rencontré les équipes du jeu lors de la Gamescom, je peux vous certifier que ce sont de véritable fan de l'univers et cela se ressent dans leur oeuvre. Malheureusement, cela ne suffit pas à en faire un bon jeu. Bon j'avoue tout de même avoir envie de relancer Netflix une fois de plus, le jeu aura au moins eu la qualité de me rendre nostalgique de la série.

DubZ
c
Note du panda
5 10

Narcos : Rise of the Cartels

Points positifs

  • Univers respecté de A à Z
  • Le level-design
  • La bande-son reprise de la série Netflix
  • La possibilité de jouer les deux campagnes (DEA et Narcos)

Points négatifs

  • Un gameplay mou et sans profondeur
  • Des capacités trop discrètes sans vraiment d'impact sur le gameplay
  • Bien trop hasardeux dans les taux de réussite
  • Une IA vraiment à la masse
  • Techniquement trop juste dans l'ensemble

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

Copy link