Test Murder by Numbers – Quand le picross aide à résoudre des crimes

7
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Le picross connaît un certain succès auprès des amateurs de puzzles virtuels, notamment au travers de jeux dédiés sur plusieurs licences comme Mario ou Pokémon. Mais que cela donnerait-il dans un jeu d’enquête façon Ace Attorney ? C’est avec cette idée en tête que Mediatonic s’est lancé dans Murder By Number, un jeu mêlant réflexion et énigmes policières, avec le picross comme principal élément de gameplay. Un mélange heureux ?

Un duo de choc

murder by numbers

Si Murder by Numbers attire l’œil, c’est avant tout pour son esthétique pop, très marquée années 90. L’intrigue nous emmène justement dans le Los Angeles de 1996, sur le plateau de tournage d’une série télévisée très en vogue où nous faisons la rencontre de Honor Mizrahi, l’une des stars du show. La comédienne jongle avec de nombreux soucis dans sa vie, ce qui ne s’arrange pas avec son licenciement soudain de la série.

Le tout se complique d’autant plus lorsque son patron mais aussi ami se fait assassiner quelques minutes plus tard, faisant d’elle la principale suspecte du meurtre. Elle peut néanmoins compter sur un nouvel ami de fortune, le robot volant SCOUT, qui l’aidera à prouver son innocence et à résoudre des crimes par la suite.

On croirait presque assister à une mise en abyme ici, tant le scénario peut justement nous rappeler les intrigues que l’on pouvait suivre à la télé des années 90. Mediatonic réussit avec brio à nous retranscrire cet univers coloré, qui tient surtout debout grâce à des personnages hauts en couleur.

La palme revient évidemment au sidekick robotique SCOUT, qui brille par sa naïveté et l’incompréhension des problèmes humains, et qui devient très rapidement attachant. Honor est également une protagoniste intéressante, qui fait tout pour garder sa bienveillance envers les autres personnages malgré leur caractère bien trempé.

Des enquêtes basiques mais bien écrites

murder by numbers 6 1

Les dialogues du jeu profitent alors d’un grand soin, avec beaucoup de références et de blagues assez savoureuses. Il faudra cependant ne pas être anglophobe, puisque le jeu n’est malheureusement pas traduit en français. Les échanges restent d’un niveau basique, ce qui permettra tout de même de s’y plonger sans être être polyglotte.

Ces dialogues prennent la forme d’un visual novel, où l’on peut admirer le joli travail sur le character design, même si le nombre d’illustrations est trop limité. Dans ces conversations, les personnages n’hésitent pas à user d’ironie malgré des situations parfois dramatiques, et on se prend plus d’une fois à sourire aux quolibets que s’échangent Honor et les autres protagonistes.

En ce sens, Murder by Numbers rappelle souvent la série Ace Attorney, qui possédait des dialogues du même acabit. On aurait cependant aimé que le titre s’inspire encore plus des aventures de l’avocat, puisque la dimension enquête est finalement assez faible dans Murder by Numbers. Cela se ressent surtout sur la recherche d’indices, particulièrement basique, et la confrontation des preuves.

Bien entendu, la collecte d’indices représente la part la plus importe de l’investigation. Une fois les indices en poche, il faut alors trouver à quel personnage les présenter pour enclencher de nouveaux dialogues, et faire la lumière sur l’affaire en cours. Rien de très compliqué ici, puisque le jeu nous prend par la main presque tout le temps. De plus, il est assez aisé de deviner l’identité du coupable avant la fin de l’enquête, sans pour autant que le déroulement soit cousu de fil blanc (il existe quelques surprises scénaristiques bienvenues).

Une partie picross accessible

murder by numbers 3 2

On suit donc les aventures de Honor et SCOUT avec plaisir, surtout si l’on est amateur de picross. Car pour trouver un indice, il va falloir résoudre l’un de ces puzzles en amont. Ces derniers sont somme toute assez classiques et bien pensés, même si l’on déplore l’absence de nouveautés en dehors des puzzles chronométrés.

Néanmoins, le titre est une formidable porte d’entrée pour ceux qui n’auraient jamais essayé un jeu du genre. Même si les puzzles se compliquent vite au fur et à mesure de la progression dans l’enquête, les néophytes apprendront rapidement grâce à un tutoriel clair et des aides en jeu qui peuvent être désactivables à tout moment.

Par exemple, il est possible de voir les lignes et colonnes qui peuvent/doivent être remplies en premier, afin de mieux s’en sortir par la suite. Et pour ceux qui souhaitent être pleinement assistés, ils pourront activer une option qui permet de placer une croix dans une case qui n’est pas censée être remplie, afin de réussir le puzzle très rapidement.

Cela enlève forcément une grande partie de l’intérêt du jeu, mais l’apprentissage devient d’autant plus aisé. Et vu le nombre très importants de puzzles dans le titre, les débutants pourront faire leurs armes durant un moment avant de se lancer dans des énigmes sans assistance, quand ils auront appris les bases.

De plus, Murder By Numbers dispose de puzzles annexes et supplémentaires en complément de l’histoire, afin de garantir une durée de vie déjà conséquente. Car même s’il n’existe que quatre enquêtes au sein du jeu, le titre vous occupera durant une vingtaine d’heures, sauf si vous êtes expert en picross (ou si vous activez les aides), ce qui est tout de même plus que correct étant donné que le jeu est vendu à bas prix.

Même avec un mélange étonnant, Murder by Numbers ne réinvente pas la roue mais parvient à être sacrément divertissant. Le titre n’excelle pas particulièrement dans son gameplay, notamment lors des enquêtes, mais son écriture et son casting de personnages rattrapent le tout aisément. On aurait aimé plus de diversité dans la partie picross, mais les puzzles restent tout de même nombreux et bien pensés, en plus d’être accessibles au plus grand nombre. Murder By Numbers est en tout cas sympathique en tout point, et devrait séduire les joueurs à la recherche d’une aventure bien écrite, teintée de puzzles à résoudre.

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • L'ambiance très réussie
  • Des personnages attachants
  • Une écriture particulièrement soignée
  • Des puzzles par dizaines avec une durée de vie solide
  • Très accessible pour les néophytes
  • Un peu redondant au fil du temps
  • Des phases d'enquête trop basiques
  • Un manque d'illustration
7
  • Switch
  • PC

Murder By Numbers

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Je le confesse, Murder by Numbers est l'une de mes premières expériences côté picross, et je n'aurais pas pu rêver mieux pour apprendre. En dehors du côté très didactique du titre, j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre les différentes enquêtes, notamment avec ces personnages qui sont tout de suite attachants, SCOUT en tête.

Jordan
a
Note du panda
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des