TEST. Miitopia – Sauvons le monde entre Mii

7.5
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Après une démo gratuite sur l’eShop disponible depuis le 22 juin en Europe, Miitopia débarque enfin dans sa version complète. Après avoir parcouru les landes du soft, voici nos impressions sur ce RPG rempli de Mii.

Miitopia, l’aventure entre Mii

HNI_0077

Au lancement du jeu, on vous propose d’activer Spotpass ou non. Si vous souhaitez l’activer, vous aurez accès à des Mii créés par d’autres joueurs, que vous pourrez utiliser pour rejoindre votre équipe ou faire partie des habitants des villages. Suite à cela, c’est au tour de votre personnage d’être créé. Vous avez alors le choix entre choisir un Mii, le créer, ou scanner un QR code du jeu Miitomo, disponible sur iOS et Android.

Si vous souhaitez choisir un Mii déjà existant, vous accéderez à votre éditeur Mii et aux Mii de vos amis. Lorsque vous l’aurez choisi, il faudra alors lui attribuer un nom et un caractère parmi 7 choix possibles (gentil, énergique, relax, assuré, déterminé, rêveur, prudent). Par la suite, vous avez droit à une petite cinématique qui explique qu’un malheur s’est abattu sur la ville de Miitopia : Un être maléfique vole les visages des habitants pour les mettre sur des monstres hideux.

La partie commence alors sur cette trame de fond qui se dévoilera au fur et à mesure de votre avancée. Vous êtes un voyageur tranquille qui ne demande rien à personne, jusqu’à ce que vous soyez témoin d’une fusion entre un visage et un papillon, devenu de ce fait un méchant papillon tout moche. Pris de peur, vous courrez aussi vite que possible pour fuir l’horrible insecte, jusqu’à arriver à la ville d’Udébu. Vous désirez alors raconter tout ce que vous avez vu, mais les habitants vivent dans un village si calme et si paisible que personne ne vous croit. Vous devrez alors essayer avec le maire. Jusqu’à ce que… L’avatar du mal en personne pointe le bout de son nez des ténèbres.

L’Avatar du Mal vous veut du mal

HNI_0085

Qui est-il ? A vous de choisir entre l’assignement automatique, choisir un Mii, Créer un Mii, importer via QR code. Cette fois-ci lorsque vous sélectionnerez choisir un Mii, vous pourrez l’importer de l’éditeur de Mii, et les Mii de vos amis, mais également du jeu Tomodachi Life. Lorsque vous lui aurez trouvé un Mii à incarner, vous découvrirez alors que ce dernier vole le visage de quelques habitants de la ville d’Udébu. Les survivants, paniqués, vont vous demander de l’aide, et l’un d’entre eux, une mère dont son enfant a perdu son visage, va vous offrir un trésor de famille : une amulette porte-bonheur. Vous devrez alors explorer plusieurs endroits à la recherche des visages perdus, et en premier, celui du fils de la Maman inquiète. Pour cela, et grâce à l’amulette antique, vous devrez combattre les méchants qui portent les visages des habitants, afin de les récupérer et les rendre à leur propriétaire.

En effet, l’amulette vous permettra de choisir une classe, pour définir le rôle à jouer durant les combats, afin de vous aider à affronter les ennemis. Vous préférez combattre, ou plutôt soigner vos coéquipiers, c’est maintenant qu’il faudra choisir parmi :

  • Guerrier : doué en attaque et en défense avec une épée;
  • Mage : inflige de terribles dommages à l’ennemi;
  • Prêtre : soutient l’équipe en soignant les blessures;
  • Voleur : rapide et furtif parfait pour surprendre l’ennemi;
  • Chanteur : stimule l’équipe avec énergie;
  • Cuisinier : mijote des remèdes ainsi que des mauvais tours dans sa poêle à frire.

Une tenue est assignée au joueur en fonction de la classe choisie, que vous pourrez personnaliser par la suite. De plus, au fil de l’aventure, vous pourrez débloquer d’autres classes ! La… classe, non ?

A l’aide d’une map, vous allez parcourir différents endroits afin de mettre la main sur tous les visages disparus. Tous ces lieux sont indiqués par un point sur la carte, où il sera placé un drapeau lorsque ce lieu aura été visité de fond en comble. Vous commencez par explorer les environs pour tomber sur le visage du petit garçon. Grâce à votre classe choisie, vous êtes désormais prêt au combat. Après le premier visage récupéré, vous retournez dans le village d’Udébu, où le petit garçon récupérera son visage, et la mère, pour vous remercier, vous remettra 200 pièces. De plus, après chaque combat, vous recevrez un cadeau comme des vivres et des pièces. Egalement, sur la route, vous pourrez parfois trouver des vivres, comme des bananes PV, que vous pourrez partager entre les membres de l’équipe.

Des mécaniques de RPG pour sauver les visages

HNI_0086

Les combats sont au tour par tour où toutes les principales mécaniques du RPG classique sont présentés avec la possibilité d’attaquer, faire une technique spéciale ou de la magie – dépendamment de votre classe, ou grignoter un en-cas si vous vous sentez faible face au combat. Les techniques spéciales sont d’aileurs débloquées plus tard, en fonction du niveau. En outre, en plus de ces dernières, la magie utilise des points de magie, à vous de bien les gérer de ne pas être à cours lorsque vous en aurez cruellement besoin.

Pour augmenter vos statistiques, vous aurez accès à une salière PM et une salière PV que vous pourrez utiliser pour le Mii de votre choix. Pour cela, de la même manière que vous utilisez une salière, faites le mouvement avec le stylet sur celui dont vous souhaitez augmenter ses PV ou ses PM. Mais attention, ses capacités sont limitées. De plus, vous débloquerez également par la suite la salière de vie qui, comme son nom l’indique, redonne la vie à un des combattants lorsque celui-ci a perdu tous ses points de vie face à des ennemis trop méchants. Lors des combats, il est d’ailleurs possible d’activer le combat automatique. Une option que l’on peut conseiller aux moins patients et qui veulent rusher les combats, au détriment de pouvoir choisir aisément les techniques spéciales.

Miitopia, une aventure plaisante à faire sans pour autant être transcendante

Après le premier visage récupéré, l’aventure continue. Vous aurez un nouvel endroit à explorer, des plaines, des forêts, des villes, avec de nouveaux monstres à combattre pour récupérer les visages. Au plus vous combattez de monstres, au plus votre niveau sera élevé, ce qui augmentera votre force d’attaque, vos points de vie et d’autres choses encore. Lorsque vous parcourez les lieux, votre personnage avance tout seul, jusqu’à ce qu’il rencontre des ennemis à attaquer. Au début vous en aurez qu’un à combattre, puis par la suite, il vous faudra affronter deux ennemis voire plus en même temps. Pas simple lorsque l’on est seul, c’est pourquoi il vous sera possible de demander de l’aide à un allier. Celui-ci peut être choisi de la même manière que vous avez choisi le Mii qui incarnera l’avatar du mal (choisir un Mii, Créer un Mii, importer via QR code), vous pourrez en choisir trois au maximum.

Comme pour votre personnage principal, il lui faudra un trait de caractère, et une classe. Cependant, lors des combats, vous ne pourrez contrôler que votre personnage du début. Lorsqu’il y a plusieurs ennemis, vous pourrez choisir lequel vous décidez d’attaquer. Et même lorsqu’il n’y a plus qu’un monstre à combattre, il faut choisir lequel vous voulez attaquer. Cependant, selon la classe choisie, il est possible de combattre tous les ennemis en même temps. A la fin du combat, vous pourrez choisir entre garder votre partenaire comme compagnon de voyage, ou rester seule pour continuer l’aventure. Evidemment, vous pourrez le rappeler lors de combats périlleux.

Sauvons le monde !

HNI_0082

Lorsque vous parcourez un lieu en entier, cela correspond à une journée. De ce fait, à la fin de chaque endroit parcouru, vous trouvez une auberge, parfaite pour vous reposer de ces journées épuisantes. Vous aurez alors le choix entre placer vos équipiers dans la même pièce, ou au contraire les séparer et faire chambre à part. Cependant, il faut savoir que lorsqu’ils dorment ensemble, les deux aventuriers apprendront à mieux se connaitre et à améliorer leur lien. Plus la relation entre les équipiers se développera, plus les pouvoirs des personnages se renforceront. S’ils deviennent proches, ils peuvent même s’aider durant les combats, ou au contraire s’ils ne s’entendent pas, ils pourraient se mettre des bâtons dans les roues ! Leur amitié sera calculée avec des niveaux, qui augmenteront au fur et à mesure qu’ils font des activités ensemble.

C’est un système simple au premier abord puisqu’il paraît assez logique de mettre vos deux premiers compagnons ensemble au début de l’aventure. Mais au fur et à mesure que vous avancerez, il faudra ne pas oublier les autres compagnons et réussir à équilibrer le tout pour ne pas faire de jaloux, au risque d’avoir un déséquilibre en plein combat. Ce n’est finalement pas une composante très poussée, mais cela reste un supplément non négligeable pour améliorer vos techniques de combat à l’aide de ses affinités.

Après une bonne nuit de sommeil, vos deux futurs meilleurs amis auront faim, vous pourrez leur donner ce que vous avez récolté durant votre aventure. A la même manière que Tomodachi Life, les Mii auront des préférences pour ce qu’il mange : essayez de trouver le plat préféré de chacun d’eux ! Au plus ils apprécient ce qu’ils mangent, au plus cela augmentera leurs statistiques. Pensez à vérifier l’état de leur estomac lorsque vous les nourrissez, pour ne pas qu’ils se sentent affamés et faibles lors des combats. Vous pouvez également leurs donner quelques pièces pour les encourager dans leur aventure, qu’ils dépenseront pour des en-cas, des armes et des tenues. Si vous souhaitez les faire changer de chambre, pour ne pas laisser toujours les mêmes ensemble, il faut le faire avant de partir de l’auberge, car lorsque vous en aurez trouvé une autre, les Mii, trop fatigués, iront d’eux-même dans la même chambre que la veille.

De plus, lorsque vous êtes dans une auberge, vous aurez accès à une partie « Jeux » , avec la possibilité de jouer à Roue de la chance, ou Pierre, feuille ciseaux. Le premier mini jeu vous permettra de remporter des lots, en échange de ticket, que vous gagnerez par exemple en échange d’avoir rendu le visage à un habitant. Les lots à gagner sont souvent des tenues, de l’expérience, etc. Avec un peu de chance, vous gagnerez peut-être un objet rare. A vous ensuite de choisir à qui vous souhaitez attribuer ce bonus. Quant au second jeu, également en échange de tickets, si vous gagnez la partie de pierre feuille ciseaux, vous remporterez des pièces. Bref, deux éléments gadgets sans grand intérêt mais comme tout bon RPG qui se respecte, c’est toujours sympas d’avoir des mini-jeux supplémentaires pour faire une pause dans son aventure.

Linéarité et répétitivité

HNI_0088

Avant de se remettre en route, vous pouvez choisir qui fera partie de l’aventure, en choisissant bien sûr au moins votre personnage principal. Un nouvel endroit sur la carte est apparu, prêt à être exploré. A tout moment, grâce à la touche X, vous aurez accès au menu pour gérer les équipiers, leur équipement, et les registres. Ce dernier classe tout ce que vous avez débloqué, les personnes que vous avez rencontrées ainsi que les monstres, ce que vous avez à disposition comme les vivres, les armes et les tenues de vos voyageurs, les musiques débloquées au fil de l’aventure, les médailles et objets clés.

Parfois lors des passages d’exploration, vous aurez le choix entre plusieurs directions, avec ou sans indications. A vous de faire le bon choix. Vous pourrez de toute manière y retourner plus tard. Cependant, parfois vous vous retrouverez avec six embranchements différents et pour être sûr de ne rien louper, vous allez tous les emprunter. Du coup, cela signifie qu’après s’être reposé à l’auberge, vous retournerez, plusieurs fois, au même point de la carte. L’exploration n’étant que mise en avant à travers ces embranchement, c’est parfois particulièrement frustrant de se taper six chemins pour ne finalement rien avoir. Si l’initiative de développer cet aspect-là est louable, c’est malheureusement assez mal mis en avant, du fait qu’il n’y a rien de gratifiant. On tombe parfois sur quelque chose mais c’est rarement le cas, alors que cela aurait été plus motivant de se retrouver face à des boss optionnels vraiment coriaces ou pour obtenir des objets plus rares.

Surtout, n’oubliez pas quels chemins vous avez déjà emprunté, car vous ne les verrez pas forcément sur votre carte. Heureusement, lorsque vous restez appuyer sur l’écran tactile avec votre stylet, cela accélère le temps et les mouvements de Mii et des monstres, ainsi que des combats. Egalement, vous pourrez croiser des coffres, que vous déciderez d’ouvrir ou non, ainsi que des potions trouvées par terre, que vous boirez ou non.

Au fur et à mesure de votre partie, vous allez débloquer de nombreux personnages. De plus, à un moment sur la carte, vous allez accéder un habitant déguisé en Mario qui vous propose d’utiliser des Amiibo. Ces derniers vous permettent de débloquer des tenues inédites, ainsi vous pouvez donner un look unique à votre équipe en les habillant comme Peach, Zelda ou même Marie de Animal Crossing.

Une fois tous les visages récupérés des habitants de la ville d’Udébu, l’avatar du mal ne s’arrêtera pas là. En effet, il s’attaquera au royaume du roi, et volera d’autres visages. A vous de nouveau, de sauver les visages et de les rendre à leur propriétaire. Même si les mécaniques de jeu sont similaires, vous aurez accès à différentes histoires, différents personnages à rencontrer et à créer, des lieux différents à parcourir, ce qui estompe l’effet répétitivité et promet une sacré durée de vie pour tout débloquer.

A la manière de Tomodachi Life, vous allez suivre l’histoire de vos Mii, toutefois ici prêts à tout pour combattre l’avatar du Mal. L’idée de pouvoir se servir de nos Mii pour construire l’histoire est une très bonne idée, cependant, parcourir un endroit de la map à la recherche des monstres, puis trouver une auberge, et répéter ce système à chaque fois cela devient trop répétitif à la longue. Heureusement que les personnages, les musiques et les décors sont au top et nous font un peu oublier cette répétitivité et le tout nous fait passer un très bon moment sur Miitopia.

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • L'histoire délirante
  • Donner à nos Mii un rôle dans l'histoire...
  • ... En associant Miitomo et Tomodachi Life
  • Un gameplay bien ficelé qui fait de lui un RPG addictif
  • Les musiques entraînantes
  • Particulièrement répétitif à la longue
  • Pas possible de contrôler tous les Mii de l'équipe
  • Les trop nombreux embranchements...
  • ... Obligeant à refaire le même endroit pour tout débloquer : on finit par s'en lasser
7.5
  • 3DS

Miitopia

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

J'ai vraiment aimé jouer à Miitopia, et je pense que j'y retournerai souvent dessus. Et même si j'ai adoré associer le Mii de ma sœur à l'avatar du Mal, je n'ai pas mis la note de S à cause du côté répétitif et surtout des différents embranchements des lieux qui m'ont cassée les pieds.

Capucine
a
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.