TEST. Metroid Prime : Federation Force – Metroid, un nom utilisé pour vendre ?

Voir la note

Déçu par l’annonce de Metroid Prime : Federation Force, les fans de la licence ont-ils eu raison de pester contre la sortie de cet opus hybride ?

Qu’il est difficile, de nos jours, d’être fan de la série des Metroid. Pourquoi cela ? Simplement car il semblerait que Nintendo ait oublié, depuis quelques années, de satisfaire les aficionados de cette licence, qui n’ont pas pu poser leurs pattes sur un opus inédit depuis Metroid : Other M !

Plus on est de fous, plus on shoote !

test-metroid-prime-federation-force-na-de-metroid-nom (1)

Metroid Prime : Federation Force prend place quelques temps après Metroid Prime 3 : Corruption. Le Phazon et Phaaze ont disparu, ainsi que les pirates de l’espace, ce qui a apporté une nouvelle ère de paix. Pour autant, la Fédération Galactique ne souhaite pas se reposer sur ses lauriers, et afin de prévenir une nouvelle menace, décide de mettre en place une unité spéciale, qui doit constamment rester sur le qui-vive si un nouveau danger venait à se profiler à l’horizon. Grosso-modo, c’est une unité « au cas où ! », qui évolue dans de grands Mechas, sorte de robots humanoïdes équipés pour les affrontements musclés.

Bien entendu, tout ne se passera pas comme prévu, et vous serez très vite confronté à une nouvelle menace. Cependant, si Samus Aran avait pour habitude de mener ses missions seule, c’est véritablement sur le multijoueur que se base cet opus. Il ne faudra d’ailleurs pas compter sur la belle chasseuse de prime, car elle ne sera pas là pour vous venir en aide. Au final, c’est jusqu’à quatre combattants qui peuvent donc partir en mission (local ou en ligne) afin de visiter différentes planètes de ce nouveau système : les Bermudes !

Le jeu se veut être très accessible. Ainsi, un tutoriel est proposé au joueur sous la forme d’un entraînement, afin de vous aider à manier votre Mecha du mieux possible. Là, c’est à chacun de se faire son propre avis, car le jeu vous laisse le choix entre deux types de commandes. Le premier vous fait tirer avec la gâchette « R » de la 3DS,  cibler avec « L » et la visée dite libre se fait avec le gyroscope de la console. Le second, lui, se destine à celles et ceux possédant une New 3DS (et donc du deuxième stick) ou encore un Circle Pad. Des deux modes, aucun ne prend vraiment l’avantage, c’est au joueur de se tourner vers celui qui lui correspond le plus.

Il faut partir du principe que c’est le joueur qui s’habitue au jeu, et non l’inverse !

Votre Mecha possède diverses aptitudes. Tirer, bien sûr, mais il peut également sauter et planer quelques secondes dans les airs. Vous pouvez également personnaliser sa tenue, notamment avec l’aide de différents amiibos, et ainsi obtenir des bonus supplémentaires, mais le plus intéressant reste le fait de pouvoir « l’upgrader » avec des « Mods » afin d’attribuer à votre robot certaines compétences (actives ou passives). Ce dernier point, plutôt bien pensé, vous oblige à bien choisir votre équipement avant de partir en mission, sans compter que votre inventaire est limité. Si en solo, cela peut vite devenir contraignant, force est d’admettre que le côté stratégie se dévoile plus en multi. En effet, souvent, il arrive qu’un Mecha soit dédié aux soins, un autre aux explosifs, un aux bombes annexes, etc. Partant du fait que le titre a été entièrement pensé pour se jouer en multijoueur, les différents choix deviennent cohérents. En soi, il faut voir Metroid Prime : Federation Force comme un Zelda : Triforce Heroes dans l’univers de Metroid, et donc admettre que si le jeu est rébarbatif en solo, il montre tout son potentiel à plusieurs.

Des missions redondantes

test-metroid-prime-federation-force-na-de-metroid-nom (1)

Les différentes missions (sur les 22 proposées initialement) sont (pour ma part) redondantes et manquent cruellement d’inspiration. Si, au début, la découverte prime et que l’on se prend au jeu de l’exploration, il faut bien avouer que, très vite, le soufflé retombe et laisse la place à l’ennui. En effet, les objectifs ne sont pas très variés, et très souvent, on vous demandera de rosser du monstre à la pelle, de protéger une place ou encore d’acheminer un élément en particulier vers un lieu précis. Là encore, il est plus agréable d’évoluer au sein d’une équipe, de répartir le travail et de se soutenir mutuellement, mais en soi, il n’y a rien de véritablement novateur.

Les Boss, eux, parviennent (un peu) à relever la sauce. Si certains vous poseront quelques soucis, notamment en solo, vous n’aurez pas trop de mal à les éliminer avec l’aide d’une escouade, et c’est là qu’intervient un autre problème du titre : la difficulté déséquilibrée ! En soi, que vous soyez seul ou à quatre, vous pourrez difficilement prévoir ce qui va vous bloquer. Une énigme (qui sont pourtant, pour la plupart, très faciles), un monstre en particulier, un passage un peu épicé… Il peut arriver que vous terminiez une zone absolument horrible à jouer, très difficile et demandant une bonne coordination, pour arriver sur un Boss que vous battrez en quelques coups bien placés… Il est fort probable que le jeu se voulait être à la base accessible à tous, mais le résultat, c’est une mauvaise gestion de l’équilibrage qui pénalise les connaisseurs comme les néophytes.

Le jeu se déroule donc de la même manière, à savoir l’exploration d’une zone, la récolte de divers items, armes, ou mods, et l’annihilation de monstres. On prend les même, et on recommence ! Ceci-dit, si vous vous ennuyez un peu, le soft vous propose un mode « Blast Ball », qui m’a beaucoup fait penser à un certain Rocket League… Mais en désastreux (et donc, anecdotique) !

Metroid Prime : Federation Force ne tire nullement parti des capacités de la 3DS !

Côté direction artistique, il y a à boire et à manger. On se retrouve donc un peu déçu par le côté austère de certaines textures qui apparaissent fades pour l’œil. L’OST, elle, rattrape un peu le coup, mais ne restera pas dans les mémoires pour autant. La durée de vie déçoit également. Comptez un peu plus d’une dizaine d’heures pour voir le générique de fin et environ moins d’une vingtaine pour le 100%. Certes, nous sommes loin d’un Metroid classique, car axé sur la coopération, mais tout de même, un effort aurait pu être fait. Au final, nous pouvons attaquer le réel cœur du problème…

Federation Force n’a de Metroid que le nom !

test-metroid-prime-federation-force-na-de-metroid-nom (5)

Entendons-nous bien, je n’ai absolument rien contre les spin-off. Cependant, il semble que les éditeurs confondent un peu trop souvent « spin-off » et « baisse de qualité », et en cela, le titre en subit les conséquences. Metroid Prime : Federation Force a tout pour être une formidable expérience multijoueur sur 3DS. Cependant, le sentiment constant de n’avoir qu’un plat réchauffé nous envahi en permanence. C’est un peu comme sentir un potentiel énorme, et voir celui-ci bridé, sans véritable moyen de s’exprimer. Le système de jeu (et de visée) est un chouïa archaïque, et se prend en main « avec difficulté ».

Alors bien sûr, à plusieurs, c’est mieux, mais est-ce pour autant une raison pour sortir un jeu déséquilibré, linéaire et plat ? Je vais être honnête, et le sentiment qui m’a le plus marqué avec cette expérience, c’est celui de sentir que le multijoueur était plus mis en avant que le solo car ce mode masquait les défauts du soft. Ce n’est peut-être qu’une impression, mais pour ma part, un bon jeu est un jeu qui sait faire oublier ses travers !

Metroid Prime : Federation Force est un peu un diamant brut qui est livré tel quel, sans avoir été poli au préalable. Reprenant l’univers Metroid, il propose un gameplay dépassé, encore trop inexploité à mon sens. Les missions sont redondantes et la durée de vie assez faible pour un jeu de cet acabit. Pour autant, ne boudons pas notre plaisir, le jeu dévoile un peu plus son potentiel à plusieurs, et devient beaucoup plus fun, c’est un fait. Toutefois, il n’arrive pas à se démarquer et tombera vite dans l’oubli. Si vous hésitez, comprenez bien qu’un fan de la série Metroid ne trouvera pas son bonheur avec ce titre, et si les expériences en multi vous rebutent, vous pouvez passer votre chemin sans problème.

La note de l'auteur

Je ne sais pas trop quoi penser de Federation Force... En soi, il est loin d'être mauvais, c'est une évidence, et même en omettant le fait qu'il porte le titrage de "Metroid", je n'arrive pas à trouver de qualités essentielles au titre. Tout juste "sympatoche" en multijoueur, il se trouve que je rejoins l'avis des fans qui pestaient d'avance contre le titre : il ne propose pas de quoi devenir un spin-off de qualité !

Jibenc0
c
Note du panda
5 10

Metroid Prime : Federation Force

Points positifs

  • Le multijoueur, grisant
  • L'upgrade de son Mecha
  • Les Boss (certains)

Points négatifs

  • Les missions redondantes
  • La durée de vie faiblarde
  • Le gameplay dépassé
  • La direction artistique pas très inspirée
  • La difficulté déséquilibrée

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation