Test Luigi’s Mansion – Une bonne séance de rattrapage sans plus

Voir la note
Nintendo prépare le terrain pour Luigi's Mansion 3 sur Switch en rappelant les origines de la licence.

Après un Luigi’s Mansion 2 sorti en 2013 sur 3DS, il était bien normal que Nintendo rappelle les origines de la licence avec le premier opus qui date tout de même de 2002, surtout quand on connaît leur amour pour le recyclage de jeux en ce moment avec la Switch. C’est d’ailleurs sur cette dernière console que la firme a annoncé Luigi’s Mansion 3.

Un fantôme du passé

Test Luigi's Mansion - Une bonne séance de rattrapage sans plus 1

La première chose à savoir est que Luigi’s Mansion était déjà un hit de la Gamecube à l’époque, et cette version 3DS en reprend donc les qualités, mais aussi les défauts. Même si l’intrigue basée sur le sauvetage d’un individu en détresse ne chamboule pas les habitudes, l’ambiance et l’univers macabre du jeu donnent en revanche un certain charme à ce titre. C’est Luigi, le frère de Mario aux habits verts, qui est sur le devant de la scène et doit sauver ce dernier d’un kidnaping orchestré par des fantômes. La caractère trouillard de notre héros sied donc parfaitement à cet atmosphère horrifique édulcorée façon Nintendo. A l’aide du professeur K.Tastroff, qui lui fournit un aspirateur spécial ainsi que de précieux conseils tout au long de l’aventure, il va chasser les fantômes disséminés un peu partout dans le manoir. En outre, il faut avouer que c’est un peu de sa faute si le pauvre Mario se retrouve dans cette galère puisqu’il venait fêter la grande nouvelle, à savoir que Luigi avait remporté un manoir on ne sait trop comment.

Luigi’s Mansion était déjà un très bon jeu sur Gamecube en 2002, et cette version 3DS qui ne change pas grand chose nous prouve qu’il a très bien vieilli.

Tel un Ghostbuster en herbe, il va devoir parcourir les nombreuses pièces de la demeure et progresser toujours plus loin. Au début, il suffit simplement d’éclairer les esprits pour les affaiblir pendant un court moment. Cette petite fenêtre temporelle vous donne l’occasion de les aspirer dans une séquence où l’on doit habilement diriger le joystick à l’image de nombreux jeux de pêche. L’exercice devient de plus en plus compliqué avec l’ajout de nouveaux paramètres, notamment l’acquisition d’éléments qui viennent améliorer notre « Ectoblast 3000 ». Utiliser le feu pour allumer des bougies ou asperger d’eau un poltergeist enflammé sont quelques exemples de leurs utilisations. Sans oublier que le renouvellement du bestiaire fantomatique ne cesse de vous compliquer la tâche. Néanmoins, mise à part pour quelques boss, il est difficile de faire tomber ses points de vie à zéro.

Le soft n’a rien perdu de sa superbe et on s’amuse toujours autant à parcourir le manoir hanté d’autant que Nintendo a poli juste ce qu’il fallait pour moderniser le tout. Les interfaces ont été revues, et il est bien plus pratique d’observer la carte sur l’écran tactile. Graphiquement, bien que nous sommes devant un portage ayant subi quelques améliorations graphiques et non un remaster complet, le rendu est très bon d’autant que la 3D met particulièrement les environnements en valeur. Mention spéciale au sound-design qui est impeccable, on vous conseille de jouer avec un casque ou des écouteurs pour profiter au mieux de l’ambiance sonore. De plus, entendre Luigi fredonner le thème musical en fond pour se donner du courage est toujours rigolo à entendre.

Un manoir qui n’a pas exorcisé tous ses démons

Test Luigi's Mansion - Une bonne séance de rattrapage sans plus 2

Luigi’s Mansion garde cependant le gros défaut de l’époque qui était sa très courte durée de vie, toutefois, comme bon nombre de recyclages, Nintendo essaie tout de même de rajouter quelques petites choses pour justifier un éventuel rachat d’un jeu déjà fait auparavant. Si cela peut relativement marcher sur certains comme Mario & Luigi Superstar Saga + les sbires de Bowser, ce n’est malheureusement pas le cas ici présent. On parle évidemment de la grosse nouveauté qui est le fameux mode deux joueurs où l’une des deux personnes contrôle une sorte de flubber en forme de Luigi accompagné de l’original. On vous laisse le soin de découvrir par vous-même ce qui se cache derrière cette invention. En plus de devoir posséder obligatoirement une cartouche par console, absolument rien de change durant l’aventure si ce n’est qu’elle en devient encore plus facile. La difficulté ne s’adapte pas du tout et aucun contenu dédié ne vient donner un peu de piquant. La seule différence est que le clone de Luigi possède 50 points de vie contre 100 pour ce dernier.

Le mode deux joueurs est trop anecdotique, et donc rien ne justifie vraiment l’obtention de cette version 3DS si vous l’avez déjà complété sur Gamecube.

Si vous ne possédez qu’une seule cartouche et deux consoles, il est tout de même possible de s’essayer au mode boss battle. Celui-ci a encore moins d’intérêt que le précédent cela-dit. Tout ça pour dire que si la version Gamecube est encore dans vos mémoire, rien ne justifie vraiment de vous procurer ce portage deluxe sur 3DS. Surtout que la privation d’une bonne manette rajoute quelques soucis de maniabilité à cause du deuxième stick qui n’est pas évident à utiliser pour diriger intuitivement notre ersatz de vendeur d’aspirateurs. Et on ne parle pas de la 3DS classique qui est encore pire de ce côté là avec son unique stick. Même l’utilisation des amiibo manque d’inspiration. Ils ne font que vous faciliter la tâche en localisant les Boo (50 à attraper en tout) dispatchés dans les pièces éclairées du manoir ou en vous redonnant facilement un regain de vitalité.

Un grand jeu reste un grand jeu, mais ce portage n’a réellement de valeur que si, et seulement si, il s’agit de votre première fois sur ce titre culte de la Gamecube. Cette version 3DS de Luigi’s Mansion n’apporte pas vraiment de sang neuf. On salue toujours l’effort de Nintendo pour ne pas proposer qu’un recyclage bête et méchant, cependant cette fois-ci la sauce (le mode deux joueurs et le mode boss battle) ne prend pas trop.

La note de l'auteur

Un grand plaisir de retrouver Luigi's Mansion premier du nom après tant d'années même si le Dark Moon avait déjà ravivé la flamme de la licence il y a quelques temps. Ce n'est pas vraiment le meilleur recyclage mais au moins, avec ça, la boucle est bouclée. Ceci-dit, j'ai vraiment hâte de voir ce que Nintendo prépare avec le troisième volet sur Switch.

Haseo
b
Note du panda
7 10

Luigi's Mansion

Points positifs

  • Un jeu culte qui garde toutes ses qualités
  • Un petit polissage correct
  • Sound design impeccable
  • La 3D qui met les décors bien en valeur

Points négatifs

  • Le mode deux joueurs qui n'apporte pas grand chose
  • Durée de vie très limite
  • Le second stick analogique pas intuitif (et encore pire sur 3DS classique)

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp