Test Halo Infinite (Multijoueur) – Le meilleur mode multi pour débuter

8.5
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Le 15 novembre dernier, la branche Xbox célébrait ses 20 ans. Après quelques dizaines de minutes à rendre hommage à la communauté et à retracer deux décennies d’histoire, les spectateurs ont pu apercevoir une partie de l’équipe de 343 Industries. Elle a rappelé la date de sortie de Halo Infinite, mais ce n’est pas tout puisqu’elle a également annoncé que la bêta du mode multijoueur était immédiatement disponible pour tous les joueurs, sur PC comme sur consoles. Nous y avons consacré de nombreuses heures, et nous avons décidé qu’il y avait suffisamment à dire pour que nous en fassions un test séparé. Mais le nouveau mode multi de Halo Infinite saura-t-il attirer de nouveaux joueurs sur la durée ? Surtout, l’approche “Halo” est-elle encore au goût du jour ?

Conditions de test : le multi de Halo a été testé jusqu’au samedi 4 novembre sur PC, et tient compte des correctifs apportés par 343 Industries. Nous avons également choisi un angle original, puisque le testeur (coucou) découvre le multijoueur de Halo avec cet opus. L’idée est donc d’abord de parler aux nouveaux venus, mais si vous êtes un vétéran, vous trouverez quand même dans ce test les informations dont vous avez besoin.

Exigence, accessibilité et fun immédiat sont les maîtres mots

05 12 2021 11 08 36 2

Le multijoueur de Halo Infinite est un cas un peu particulier. A l’heure de la personnalisation à outrance, de l’ultra spectaculaire et des affrontements de masse à 64 ou 218 joueurs, le mode multi de Halo semble presque anachronique. Vous allez cependant voir que s’il repose sur des mécaniques et un gameplay éprouvés, quelques nouveautés sont de la partie. Tout d’abord, il est très important de dire que le multijoueur de Halo Infinite est un titre free-to-play, accessible sans avoir besoin de mettre la main à la poche. Et qui dit gratuit dit Battle Pass, sur lequel nous reviendrons. Historiquement pensé pour être joué à la manette, le multi est désormais jouable, et il le fait très bien, au clavier et à la souris.

Qu’on se le dise, c’est une réussite dans un cas comme dans l’autre, même si les joueurs manettes devront passer par les options afin de régler la sensibilité. Les débutants peuvent prendre le temps d’appréhender le gameplay en se rendant à la Spartan Academy, qui propose d’affronter des bots dans diverses conditions et niveaux de difficulté, tout en essayant l’arsenal. Le pendant multijoueur de Halo Infinite propose un gameplay assez différent de ce que proposent les autres FPS multi, à l’image de Call of Duty, Battlefield, ou encore Apex Legends, dans le sens où il est plus lent, et que les sauts sont soumis à une pesanteur plus légère.

Concrètement, on peut sauter loin, courir mais pas trop vite, et la science du déplacement prend ainsi tout son sens. En jeu, différents marqueurs forment l’identité du jeu. D’une part, les joueurs et les joueuses disposent d’une armure, qu’il faut d’abord faire tomber avant d’attaquer les points de vie de l’adversaire. Il en résulte un Time to Kill particulièrement long qui demande un vrai temps d’adaptation. Pour venir à bout des adversaires, il faut donc bien se déplacer, utiliser la glissade, viser juste, et ne pas hésiter à aller au contact pour mettre des coups de crosse. En parlant d’armement, les joueurs ne disposent que de deux armes, et peuvent en changer en les récupérant sur les adversaires ou sur de petits présentoirs répartis sur la carte. Il est également possible d’utiliser divers types de grenade, et autant dire qu’elles sont importantes. En lancer depuis un angle mort, réussir une cloche parfaite ou en laisser tomber une au moment de mourir peuvent changer le cours d’une partie.

De la même manière, des améliorations apparaissent à un rythme régulier sur la carte, permettant ainsi de dasher, d’utiliser le grappin, de poser une barrière énergétique, d’être temporairement invisible ou encore de gagner un bonus d’armure. Autrement dit, le multi de Halo  Infinite repose sur des déplacements réfléchis, et sur l’équilibre entre le combat à distance, les grenades, et le corps à corps. A l’heure actuelle, l’équilibre semble bien présent, même si le marteau et l’épée sont particulièrement dévastateurs. Reste qu’en étant débutant, on trouve très rapidement ses marques, et on enchaîne les parties dans un dynamisme assez fou, notamment grâce à une lisibilité parfaite à chaque instant.

Un contenu efficace et bien pensé, mais encore un peu chiche

05 12 2021 11 08 27 hdw333iz 3

Pour l’heure, le multijoueur de Halo Infinite possède 10 cartes, et plusieurs modes de jeu, mais les vétérans seront tristes d’apprendre que Warzone et Forge ne sont pas là (pour le moment en tout cas). En arène, c’est à dire en 4 contre 4 dans de petites cartes très bien pensées aux multiples recoins et dotées de plusieurs niveaux, on peut se lancer dans de la capture de drapeau (unique ou réciproques), dans match à mort classique, dans le mode crâne qui consiste à tenir un crâne pendant un certain temps, et de la capture de points.

Le mode Fiesta, qui lance les joueurs avec des armes aléatoires à chaque réapparition est temporairement apparu, mais 343 Industries a indiqué qu’il reviendra d’ici la fin de l’année aux côtés du mode SWAT et chacun pour soi. En parallèle, les joueurs peuvent lancer des Grands Combats en Équipe, qui se jouent en 12 vs 12 sur de grandes cartes. Ces Grands Combats demandent une bonne organisation, l’utilisation judicieuse des véhicules, et pas mal de sang-froid tant tout peut aller très vite. La capture du drapeau y prend une toute autre ampleur, de même que la nécessité de collaborer de façon intelligente. Même chose pour le mode où il faut récupérer des noyaux d’énergie afin d’alimenter une base.

Sans être bien protégé ou en fonçant tête baissée, c’est la mort assurée. Pour que tout le monde s’amuse, et ça été notre cas durant ces trois semaines, le matchmaking de Halo Infinite place des joueurs de niveau identique, en classé comme en partie rapide, et il est rare de finir une partie sans avoir été en mesure de l’emporter à un moment ou à un autre. Notons d’ailleurs le retour de l’écran splitté, pour le plus grand bonheur de joueurs côte à côte. Malheureusement, au moment du test, il était impossible de choisir quel mode on allait lancer, ce qui pouvait s’avérer frustrant, notamment pour la complétion des objectifs hebdomadaires et quotidiens.

Halo Infinite : Un modèle free to play adapté ?

05 12 2021 11 08 36 4

Vous le savez, le multijoueur de Halo Infinite est un free-to-play. Pour tenir le choc face à la concurrence, 343 Industries a adopté l’inévitable Battle Pass. Entièrement et uniquement cosmétique, il se divise en une partie gratuite, et une partie payante coûtant 9,99€. Une somme relativement modeste au regard de la durée de la saison 1, qui ira jusqu’en mai 2022 ! Reste que les joueurs gratuits sont très limités en éléments de personnalisation, et on est très clairement invités à payer pour donner un peu de style à notre spartan.

Pour le reste, on retrouver une monnaie virtuelle à acheter avec des vrais sous, et là, on tombe sur un premier point noir : certains objets exclusifs sont chers. S’ils pouvaient être équipés sur n’importe quelle armure, pourquoi pas, mais là ce n’est pas le cas. Chaque élément de personnalisation est attaché aux armures dont on dispose, et ne peuvent pas être transférés. Cela limite grandement la personnalisation, et empêche les joueurs de combiner tout cela de façon originale et unique. Mais là où le bât blesse vraiment, c’est au niveau de la progression. Elle a déjà été revue et se montre bien plus généreuse qu’au lancement, mais c’est encore trop lent à notre goût.

Quand on voit que certains éléments demandent un niveau 60, 70 ou supérieur, on se dit qu’on n’a pas intérêt à trop traîner en route. Le multijoueur de Halo Infinite ne s’aide pas non plus en proposant certains objectifs qui vont dans le sens inverse du teamplay voulu par les développeurs. Ramener soi-même le drapeau plusieurs fois incite à ignorer la situation de la partie, de même que l’utilisation d’une arme en particulier. L’absence de playlists dédiées nuit également à la progression. Devoir se faire trois matchs à morts (Assassin) et un mode Crâne quand nos objectifs sont basés sur la capture de drapeau, c’est pénible.

Daté dans son approche mais terriblement plaisant à jouer, le multi de Halo Infinite pourrait bien convaincre une toute nouvelle génération de joueurs. Ultra dynamique, grisant, inspiré dans son level design (moins dans sa DA), et permettant aux joueurs de connaître de véritables moments de grâce, il dispose de tout ce qu’il faut pour que les joueurs occasionnels se jettent à corps perdu dans le titre. De leur côté, les joueurs les plus investis se dirigeront vers les parties classées, où se trouvent les adeptes les plus “hardcore”. On regrettera cependant un système de progression un peu bancal, un Battle Pass trop chiche dans sa version gratuite, et l’impossibilité de choisir le mode dans lequel on se lance, en dehors des sessions privées personnalisées. Pour le reste, le multijoueur Halo Infinite, pourtant basé sur un gameplay éculé, est plus d’actualité que jamais tout en se détachant de ce que propose la concurrence.

Ce test a été réalisé à partir d'une version commerciale

  • Un gameplay instantanément fun qui n'oublie pas d'être exigeant
  • Lisible à tout instant et techniquement propre
  • Des maps peu nombreuses mais bien construites
  • Un dynamisme constant
  • La gestion des équipements
  • La Spartan Academy, idéale pour se préparer au combat
  • Idéal pour les joueurs occasionnels et les expérimentés
  • La progression est pour le moment bancale
  • La gestion parfois contre-productive des défis
  • L'impossibilité de choisir précisément le mode qu'on souhaite jouer
  • Un contenu encore limité
8.5
  • PC
  • Xbox One
  • Xbox Series X | S

Halo Infinite Multiplayer

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Personnellement, je découvre le multijoueur de Halo avec Infinite. Et je ne suis pas déçu du voyage. En une heure, les commandes étaient assimilées et je commençais à m'amuser. Victoires ou défaites n'avaient pas d'importance car, si les premières étaient évidemment très gratifiantes, les secondes ne sont jamais frustrantes en dehors de quelques exceptions. On enchaîne et on passe à autre chose très vite, toujours de façon très plaisante. Aucun doute là dessus, le multijoueur de Halo Infinite restera installé sur mon PC, et j'y jouerai régulièrement

Mallo
s
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.