TEST. Goat Simulator : The Bundle – Un jeu qui vous fera devenir chèvre !

Voir la note

Goat Simulator est à l’origine un simple trailer parodiant le très célèbre Dead Island. C’est grâce à la communauté de joueur que Coffe Stain papa de ce projet s’est attaqué au développement du jeu qui sera exactement le même que celui du trailer. Fort de son succès, le jeu sortira tout d’abord sur PC et mobile, Goat Simulator débarque ensuite sur Xbox 360, PS3, Mac Xbox One et PS4. Le soft se déclinera ensuite en plusieurs DLC : Goatz et MMO Simulator, ce qui nous amènera à notre test d’aujourd’hui Goat Simulator The Bundle, une version boîte réunissant le jeu original et les DLC cités ci-dessus. Maintenant, voyons ce que ce pack vaut-il manette à la main !

Goat Simulator vous donne la possibilité d’incarner une charmante petite chèvre un peu loufoque qui a décidé de mettre la ville sans dessus-dessous. Ce soft différent de ce que l’on connait a pour seul but d’être comme on dirait un jeu défouloir. Dans Goatz, cette fois-ci vous incarnez une chèvre zombifiée, dont son bêlement transforme les humains en mort-vivant, avec votre cris vous transformerez la ville en zone zombifiée ou vous pourrez faire ce que vous voulez. Ensuite dans MMO Simulator, vous vous retrouvez dans un monde à la World of Warcraft, ce DLC vous permettra d’explorer un univers médiéval avec des quêtes, et autres défis un peu barrés. En somme un pack qui vous fera vivre des aventures variées.

Salut c’est la chèvre !

Goat-Simulator-Review-Screenshot-Wallpaper-Time-To-End-It-All

Commençons par le jeu original, vous êtes une petite chèvre toute mignonne débarquant dans une ville tranquille, et vous décidez de mettre le bazar dans cette communauté bien rangée. Or, vous ne vous contenterez pas de balader vos sabots n’importe où, dans Goat Simulator, on vous demandera de réaliser plusieurs défis totalement barrés et what the fuck. Par exemple, on vous demandera de faire des sauts périlleux les plus hauts, de faire wall run (marcher sur les murs), de gâcher des fêtes ou encore de faire peur aux humains et même utiliser la langue de la bête pour s’agripper et lancer des objets et… Des humains. Ces défis seront par ailleurs classés en difficulté, facile, normale et difficile, cela vous permettra de passer des heures de rire.

Concernant Goatz, votre chèvre zombifiée aura le pouvoir de par son cri de zombifier tout être humain. Tout comme dans le jeu original, on vous proposera des défis comme créer une épidémie, manger des fruits. Bien entendu, ce DLC aura quelques petites variantes : en effet votre chèvre aura besoin que vous la nourrissiez, à l’aide de fruits, ou bien de pizza, si votre chèvre n’est pas suffisamment alimentée, elle mourra. En clair, plus vous survivez, plus vous gagner de points.

Quant à MMO Simulator, celui-ci se présentera comme un MMORPG. Ce DLC vous proposera de choisir une classe de chèvre, entre le guerrier, le chasseur, le voleur ou tout simplement la chèvre classique. Tout comme les versions citées ci-dessus, vous vous aventurez dans un monde ouvert, mais dans ce MMO Simulator, en plus des défis loufoques, on vous proposera aussi d’accomplir des quêtes, comme trouver une corne de démon ou de s’infiltrer dans un village. En plus de cela, le soft vous proposera d’entrainer votre petite chèvre adorée, en augmentant son niveau pour qu’elle devienne une super chèvre (haha).

En somme, ces trois jeux, bien qu’ayant un but en commun : vous faire rire, restent néanmoins complémentaires. En effet, chacun d’entre eux vous permettra de varier les environnements, les défis et les aventures, ce bundle est tout à fait justifié et donne à Goat Simulator un certain intérêt. On appréciera aussi la bande son rigolote qui colle bien à l’univers décalé du titre, notons en plus un moteur physique original qui donnera à votre chèvre de drôle de position quand elle sautera ou volera par exemple. En plus de cela, Goat Simulator nous permet d’ajouter des « boosters » ou des accessoires anecdotique pour notre chèvre. En effet , vous pourrez parer votre chèvre d’un réacteur accroché sur le dos de la bête et voler partout, ou encore permettre à votre animal d’avoir le cri d’un dragon ! Des contenus sympatoches et marrants qui méritent le détour !

Bug simulator…

Goat_simulator_4

Goat Simulator : The Bundle est un jeu fun et suffisamment distrayant pour passer un certain temps, en essayant d’accomplir les différents défis. Néanmoins, lors de notre test, nous avons constaté quelques détails qui peuvent être un poil agaçant.

Bien que Coffee Stain, à l’origine du jeu assume tout à fait le nombre incalculable de bug, on aurait quand même apprécié pour ce pack un travail un peu plus poussé pour enlever quelques bugs. On constate tout d’abord au menu principal que la traduction « anglais/français » n’est pas terminée et qu’elle laisse à désirer, certains mots mals traduits sont aussi mal affichés. Certes ce type de détail n’est pas tellement dramatique en soit, mais on aurait apprécié un joli menu principal accueillant…

Autre point important à aborder dans cette partie : l’aspect graphique. Bien que le jeu est issu de la plateforme PC, on aurait apprécié que les graphismes soient un peu revus à la hausse, afin de faire honneur à la Xbox One. Néanmoins, ces derniers restent tout à fait corrects, mais pas digne d’une console next-gen. On constatera aussi que la qualité des voix de certains personnages du jeu qui ne sont franchement pas terribles, on aura l’impression que ces dernières ont été prise avec un vieux micro, ce qui nous donne un son pas franchement flatteur.

Bien que les trois jeux testés dans ce pack nous proposent un open-world et différents défis, on en reviendra toujours au même et pour certains, le jeu deviendra vite rébarbatif (pas pour moi en tout cas haha), les défis seront en général à peu près les mêmes, bien qu’ils soient nombreux, les développeurs auraient pu nous proposer des défis un peu plus variés.

Pour les débutants dans le domaine très sérieux de la simulation de chèvre, Goat Simulator ne fait pas parti de ces jeux qui vous proposent des tutos détaillés pour connaitre le fonctionnement du gameplay. En effet, lors des chargements quelques petites fiches explicatives vous permettront de mieux comprendre comme réussir des défis ou prendre en main votre petite chèvre adoré. Un peu dommage !

En somme Goat Simulator  The Bundle est un pack tout à fait intéressant du fait de la complémentarité des jeux. Cette simulation de chèvre se présente comme drôle et fun à jouer. Néanmoins, Goat Simulator n’étant pas franchement exceptionnel en soi, il fait parti de ces jeux « défouloir » qui ne resteront pas vraiment dans les annales, mais ce pack permettra tout de même quelques heures de détente et de franche rigolade.

5 10

Goat Simulator : The Bundle

Points positifs

  • La chèvre !
  • La musique délurée
  • Drôle
  • Les DLC

Points négatifs

  • Bourré de bugs
  • Peut être rébarbatif
  • Une traduction à revoir...