Test Genesis Alpha One – A la conquête de l’espace

Voir la note

Saurez-vous faire survivre votre colonie ?

Un peu passé inaperçu depuis son arrivée, Genesis Alpha One n’en est pas moins un jeu sublime. Comme à son habitude, Team 17 a su allier précision et finesse pour déblatérer un cadeau de jeu très basé sur la réflexion. Étant un jeu aux nombreuses facettes, que ce soit FPS, Rogue-like ou encore jeu de gestion, on en prend plein les yeux et c’est fascinant à souhait. Retour en mots sur cette épopée spatiale qui n’a rien à envier aux plus grands.

La survie en première ligne

Genesis Alpha One

Une planète Terre au plus profond de la crise et des humains prêts à trouver un futur lieu de vie, ainsi va Genesis Alpha One. Pourtant, principalement sur la survie d’une colonie, tous les éléments doivent être pris en compte pour réussir à maintenir son équipage. Que ce soit en matière de surveillance de ses troupes comme du point de vue de la maintenance, la difficulté de ce jeu réside partout. Les menaces de l’espace sont surprenantes et variées, et vous demanderons parfois de faire le tour intégral de votre base pour trouver le problème. L’ennemi peut provenir de l’intérieur, c’est ce que l’on appelle la colonie dans la colonie. Cela vous demandera de faire des études pour comprendre certains organismes, certaines maladies, qui permettront de soigner l’équipage et vous immunisé. Bien évidemment, plus votre colonie sera florissante, et plus la menace sera importante, au risque de vous retrouver nez à nez avec des aliens plus grands qu’un film de seconde zone.

Il faudra être attentif à tout ce qui vous entoure dans ce jeu, car le danger est réel et partout. Bien sûr, l’extraction de minerais spatiaux renforce la prise de risques, et certains corps étrangers peuvent vite pulluler à bord de votre vaisseau. À savoir que les mobs alliés ne réagiront à aucun moment face à cette menace si ceux-ci restent à l’état de larve. Même problème si les ennemis de l’espace viennent s’attaquer à vos nœuds de vaisseau. Si ceux-ci arrivent à les fragiliser, vous risquez de perdre une partie de votre navire spatial, et de vos ressources. Face à cela, l’intelligence de votre vaisseau ne prendra pas la peine de se mouiller, vous laissant le sale boulot. Petit problème à revoir à ce niveau, car ce petit hic force le joueur à perdre un temps précieux.

Un système de gestion complet

Genesis Alpha One

Comme dit précédemment, le simple fait de gérer ses hommes n’est pas la partie la plus mince à réaliser. Vous devrez bien évidemment veiller à ce que les habitants de votre colonie se sentent chez eux, mais que son développement tourne rond. Pas le droit à l’erreur donc, le moindre raccord de tunnel oublié peut vous être fatal. Au même prix, le simple fait d’exploiter les capacités électriques au-delà de leur paroxysme pourra mettre fin à votre expérience. Tout doit être carré, aucun faux pas ne sera permis dans ce registre que vous aurez d’être la main créatrice. La patience et l’esprit logique vous aideront à faire de votre colonie un havre de paix, à la sueur de votre front.

Notez que, chaque nouvelle partie vous place dans un endroit de l’univers différent du précédent. Le fait même de se savoir projeter dans une dimension nouvelle permet d’avoir une vision, une approche différente de la jouabilité. Effectivement, les analyses radars exécutées pour sonder l’espace sont uniques en leur genre et ne se ressemblent en rien. Et c’est là que la jouabilité prend une tournure intéressante, car le système dans lequel vous êtes immergé peut contenir bien des secrets.

L’un ne va pas sans l’autre

Genesis Alpha One news

Vous l’aurez compris, pour vous permettre de faire une run aboutie, il faudra jongler entre la maintenance du vaisseau ainsi que la survie du personnel. La prise en main se veut complexe au premier abord, mais elle est aussi gratifiante une fois le tout maîtrisé. Réussir à réaliser sa première genèse peut prendre du temps, il n’est pas impossible de recommencer un bon nombre de fois avant d’en réussir une correcte en un minimum d’une vingtaine d’heures de jeu. Une fois la première genèse terminée, vous avez la possibilité de vous lancer de nouveau dans l’espace pour en réaliser une seconde. Petit conseil astucieux : laissez toujours des ressources derrière vous pour une seconde genèse, cela peut s’avérer utile. Sachez également que participer à cette seconde genèse augmentera la difficulté, mais permettra également la récolte d’éléments plus importants.

N’oubliez jamais que la survie, dans ce jeu, se comptera par les actions menées et non par le fruit du hasard. Rien n’est mis de côté, le simple fait de laisser un petit œuf innocent en plein milieu de vos tuyaux peut avoir des répercutions phénoménales sur votre voyage. À l’instar d’un film Alien, plus vous laissez la menace traîner et vous fasciner, plus celle-ci se montrera cruelle et sans scrupule à votre égard. La rigueur va de mise avec l’attention, combinaison gagnante démontrée dans beaucoup d’autre rogue-likes. Au même titre, n’oubliez pas de redoubler d’efforts auprès de votre personnel, c’est la clé ultime pour vous épauler dans cette survie. Comme vous en avez la possibilité, récoltez de nombreux ADN pour vous permettre d’avoir un équipage génétiquement modifié. Effectivement, des clones humains avec de l’ADN extraterrestre seront plus à même de remplir des fonctions qu’un humain seul ne serait réaliser. Encore une fois, n’oubliez pas, l’un ne va pas sans l’autre.

Genesis Alpha One saura ravir les amateurs de simulation à part entière, et réserve beaucoup de bonnes surprises. L’association de divers types de jeu permet de varier les plaisirs, et donne l’envie de s’y plonger. Ses quelques défauts peuvent éventuellement refouler quelques joueurs plus exigeants, mais l’expérience vaut le détour.

L'avis de l'auteur

Ce jeu est à mes yeux une des belles rencontres de ces derniers mois. La liberté de pouvoir gérer tout ce joli monde sous un même toit, tout en faisant le rapport de force avec l'envahisseur est une idée de génie. Durant un temps, je me suis vu dans mon propre Starship Troopers. Oui, j'exagère peut-être, mais ce jeu me laisse un sourire qui en dit long. Il est bourré de défauts, mais rempli de qualités.

Weskhy
b
Note du panda
7 10

Genesis Alpha One

Points positifs

  • Durée de vie satisfaisante (environ 25 heures de jeu)
  • Graphismes plus que plaisants
  • Contenu riche et varié

Points négatifs

  • Nombreux bugs constatés
  • Incohérences mob alliés/ennemis
  • Bande-son pauvre

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

12 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp