TEST. Forgotton Anne – Un jeu narratif au cœur d’une aventure enchanteresse

Le jeune studio ThroughLine Games avec l’aide financière de Square Enix Collective sort une toute nouvelle licence de son chapeau et autant dire que pour un premier titre, le studio démarre sur les chapeaux de roues avec Forgotton Anne. Une histoire narrative permettant au joueur d’incarner la jeune fille Anne au sein d’une aventure poétique et grandement réussie, une surprise qui mérite d’être essayée avec attention.

Ne cherchez plus, on sait désormais où vont toutes ces fameuses chaussettes perdues lors d’un passage dans notre machine à laver, elles atterrissent directement en plein cœur du Forgotten Realm, lieu où tous les objets oubliés et perdus se retrouvent. Sur le papier, le scénario de Forgotton Anne est digne d’un conte Disney, les personnages sont mignons et attachants tandis que l’univers promet d’être magique, une recette à première vue plutôt délicieuse et qui saura plaire même aux plus gourmands d’entre nous.

Cette aventure 2D est destinée à tout type de joueur, simple dans sa façon de jouer et un ton plus compliqué lors de ces énigmes mais sans être toutefois insurmontable, ce titre pourra être abordé par quiconque possédant une PlayStation 4, Xbox One ou PC. Ce test a été réalisé sur PC via la plateforme Steam et à l’aide d’une copie fournie par l’éditeur.

Une patte artistique à couper le souffle !

Forgotton Anne

L’univers dans lequel nous sommes plongés dès les premiers instants est composé de différents habitants tous autant attachants les uns que les autres, ce sont les objets oubliés et abandonnés du monde des humains, on peut y retrouver un ours en peluche, une écharpe ou bien même une chaussure par exemple, ces objets porteront le nom de « oublion ». Très vite, ce monde à première vue merveilleux semble tourmenté et l’on sent qu’une atmosphère quelque peu tendu règne autour du royaume. Une première cinématique de grande classe version animée permet d’implanter le décor mais ce qui va très vite vous scotcher, c’est la qualité des dessins. Ils sont incroyables, nos yeux en ont pour leur argent et c’est formidable d’être l’acteur au sein même d’un univers aussi enchanteur ! Une claque graphique dès les premiers instants, les animations des personnages sont justes sublimes, la façon dont Anne se déplace à travers les différents décors est incroyablement réussie.

Il serait même difficile de reconnaître une différence entre une cinématique et une phase de jeu, cette ressemblance est très intéressante lorsque les cutscenes de certains passages viennent renforcer l’immersion, cette mécanique est très réussie car on oublierait même que l’on joue à un jeu en 2D. Techniquement irréprochable mis à part un petit freeze dans le sprint final, notons tout de même le manque de temps de chargement permettant de rendre le jeu extrêmement fluide.

Une aventure enivrante et poétique qui sent bon la rose

Parlons un peu du scénario et de ses personnages, qui pour le coup resteront attrayant jusquà la fin du jeu, un point fort pour le titre. Nous incarnons Anne, une charmante jeune femme, gardienne de l’ordre au sein du royaume oublié. Notre personnage vit tout en haut d’une tour et répond aux ordres de maître Bonku, sa principale mission sera de faire face à la rébellion. Pour cela, elle est équipée de l’arca, un bracelet permettant de distiller n’importe quel « oublion » en un claquement de doigt. Le pont d’ether est la priorité absolue de notre duo Anne et Bonku, celui-ci leur permettra de retrouver le monde des humains, cependant, tout ne sera pas si simple car malgré l’avancement de ce pont dont il manque la dernière partie seulement, de dangereux inconnus viendront saboter le projet de nos deux humains.

En effet, nous sommes réveillés par une soudaine explosion engendrant une coupure complète d’anima sur toute la ville, événement inquiétant lorsque l’on sait que l’anima est une ressource capitale dans ce monde, un peu à l’image de l’électricité chez nous. Anne décide alors de jeter un coup d’œil de plus près et accuse rapidement la rébellion d’avoir causé cet attentat. Par ailleurs, on ressent fermement le sentiment de haine de la part de notre exécutrice contre ces oublions voulant empêcher la construction du pont d’éther. Les différentes émotions ressenties par notre héroïne tout au long de l’aventure sont nombreuses et parfaitement relayées au joueur mais ce n’est pas tout car les différentes ambiances sont parfaitement retransmises, par exemple, on ressent très vite l’oppression qui nous entoure grâce à des lumières sombres, une musique angoissante, les développeurs nous plongent entièrement dans ce récit.

Un univers déboussolant

Forgotton Anne

Il est très intéressant d’en apprendre un peu plus sur l’univers qui nous entoure et la raison qui déchire les deux camps au sujet du pont fabriqué par maitre Bonku. Cette énigme sera l’une des questions principales à résoudre lors de notre aventure, car nous sommes très vite projetés dans différentes quêtes afin de mettre fin à la rébellion sans en connaître la raison. Il est nécessaire de savoir que des billets pour le pont de l’éther sont réservés à ceux qui ont prouvé leur loyauté envers maître Bonku et l’on comprend rapidement que le royaume ne vit que pour obtenir ce fameux ticket d’or. Nous partons enquêter sur les différents événements récents, notre héroïne tiendra un journal dans lequel elle retranscrira toutes ses aventures sous forme de compte rendu et celui-ci sera utile tout au long de votre aventure afin d’être sûre de prendre les bonnes décisions, car des choix seront à faire et cela mènera à des situations différentes. C’est un réel plaisir de mener l’enquête afin de prendre une décision finale dont nous sommes le seul responsable pouvant même aller jusqu’à distiller un objet de toute son énergie et ainsi créer un sentiment de fierté si notre choix était le bon ou à l’inverse se sentir coupable et ronger par le remords. Petite précision, le Game Over est impossible dans ce jeu, cette solution permet pleinement d’apprécier le jeu dans une ambiance calme et décontractée.

Une bande-son exemplaire qui colle parfaitement au thème énigmatique et fantastique du jeu, du grand art.

Lors de votre périple, vous ferez parfois face à plusieurs choix lors d’un dialogue, à la fin de celui-ci, il sera mentionné que le résultat aurait pu être différent, une partie très intéressante et amusante du titre. Cela amène une réelle phase de gameplay narratif et profond car le jeu n’oubliera pas vos choix et ils vous suivront tout au long de votre aventure, de nombreuses décisions vous attendent et il faudra faire très attention lors de vos interrogatoires à choisir les bons mots pour obtenir les bonnes réponses. Les deux camps défendent une cause, ce sera à vous de découvrir laquelle vous semble la plus juste. Une histoire extrêmement bien ficelée, plusieurs rebondissements vous attendent et vous ne pourrez plus vous arrêter de jouer car cette envie incessante de connaître la suite vous suivra tout au long du jeu, cependant, on pourra regretter le manque de conséquences plus importantes dues à nos choix narratifs.

Un rêve éveillé

Forgotton Anne

Le scénario est bon, la mise en scène au top et graphiquement le titre est généreux mais il ne faut pas oublier avant tout que c’est un jeu, et là le titre rencontre quelques défauts car son rythme devient parfois légèrement trop mou, il suffit de regarder les différents mouvements proposés par notre héroïne pour se rendre compte du manque de variété lors des phases d’action, le jeu est jouable uniquement avec le clavier si le joueur en décide ainsi et il suffira de marcher, courir ou bien sauter pour surmonter les nombreux obstacles que rencontre Anne mais un outil permettra à notre héroïne de sauter plus haut et plus loin et ainsi rendre le gameplay un peu plus intéressant. Une simple touche vous permettra de rentrer en Animavision à l’aide de notre petit gadget appelé l’Arca. Cette vision permettra à la jeune femme de pouvoir utiliser l’Arca afin de transférer l’anima vers différents objets ou même distiller un oublion rebelle. Cet outil sera très utile lors des phases de casse-tête, ce puzzle-game saura vous surprendre car certaines situations demandent une réelle réflexion afin de résoudre le problème auquel fait face notre exécutrice et autant dire que les énigmes sont nombreuses et bien pensées mais par dessus tout, elles sont très différentes les unes des autres et l’ont ne ressent pas ce sentiment de répétition.

Les développeurs ont créé un univers complet et qui par la même occasion réussit à donner aux joueurs facilement l’envie de s’impliquer dans cette histoire afin de venir en aide aux différents personnages. Beaucoup d’oublions croiserons votre chemin mais parmi eux certains seront particulièrement marquants, notamment Fig, le pantin à la perruque blonde, un personnage très intéressant et qui à coup sûr retiendra votre attention jouant un rôle important dans un scénario parfaitement réussi, celui-ci tient le joueur en haleine, il est impossible de commencer le jeu sans vouloir le terminer et connaître l’issue de cette histoire. Un monde enchanteur et qui regorge de surprises, certaines parties de l’histoire font part à un semblant de monde ouvert en 2D et qui cache de nombreuses surprises optionnelles pour peu que le joueur soit assez curieux. Les développeurs ont su faire monter la mayonnaise durant tout notre périple du début jusqu’à la dernière seconde, une aventure enivrante et poétique qui sent bon la rose grâce notamment à une bande-son exemplaire, qui colle parfaitement au thème énigmatique et fantastique du jeu, du grand art.

Son univers nous aura remplis de rêve le temps de quelques heures et laissera ensuite place à un terrible vide lorsque cette aventure se terminera au terme d’un final à la hauteur de toute son aventure mettant le joueur face à un terrible choix. Les développeurs auront réussi à emporter le joueur en plein cœur d’une aventure narrative dont nous sommes certains d’avoir joué un rôle, on sent un véritable savoir-faire dans cette production. C’est un pari réussi et vivement la suite.

La note de l'auteur

Alors là pour une surprise, je vous assure que ce jeu m'a réellement bluffé notamment par sa réalisation graphique qui est tout juste splendide mais surtout pour un univers charmant et dans lequel nous plongeons avec une grande facilité. Chaque fois que je me devais d’arrêter de jouer, je ne pensais qu'à une seule chose : comment va se dérouler la suite des aventures ? Je ne suis pas un grand adepte des jeux narratifs, certes j'en ai fait plusieurs mais ce ne sont pas les jeux qui m'ont réellement marqué le plus dans ma vie de gamer. Celui-ci a réussi à me charmer et je ressens même ce goût amer lors du clap de fin, vous savez, celui que vous avez lorsque votre série préférée prend fin et qu'il faut attendre la prochaine saison. Je recommande ce titre à tous ceux qui aiment suivre une aventure ou qui aiment ce genre d'univers poétique et imaginaire, fermez les yeux et prenez le prochain train direction les terres oubliées.

DubZ
a
Note du panda
8 10

Forgotton Anne

Points positifs

  • Graphiquement bluffant
  • Un scénario infatigable
  • Une prise en main simple
  • Bande-son agréable et parfaitement raccord
  • Des énigmes bien pensées

Points négatifs

  • Gameplay un peu mou
  • Un peu trop court (environ 13h de jeu)

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur