TEST. Football Manager 2018 – Enfin un bon millésime

Posez vos crampons et sortez votre costume d’entraîneur. Football Manager est de retour, et vous emmènera au sommet du foot mondial… ou pas.

Comme chaque année en novembre, en plus du froid et du mauvais temps, arrive le nouveau cru de Football Manager. Après plusieurs saisons quelques peu décriées par son manque net de nouveautés, le millésime 2018 s’annonce plus que prometteur.

Joue-là comme Zidane

fm18 création

Quel amateur de foot n’a jamais rêvé d’enfiler le costume d’entraîneur et de mener son équipe au sommet du football mondial ? Ou encore de réunir tous les meilleurs joueurs du monde sous le maillot du Stade Rennais ? Depuis plusieurs années maintenant, Football Manager est la simulation de gestion par excellence et a écrasé tous ses concurrents dans le domaine.

Tout d’abord dans cette version 2018, sachez que l’interface à été entièrement revue. Cette dernière a été lissée et on sent une certaine volonté d’épurer notre écran au maximum, mais un peu trop. En effet, certains de nos onglets habituels ont été fusionnés et/ou déplacés avec d’autres. Ce qui donne certaines pages surchargées d’un nombre incalculable d’informations, alors que d’autres pages sont, elles, presque vides. Un léger manque d’équilibre auquel on s’habitue assez vite mais qui aurait pu largement être évité au vu des interfaces des éditions précédentes.

Mais les changements ne s’arrêtent pas là, et l’un des principaux points de gestion a été entièrement revu : le scouting. Pour les néophytes, le scouting est l’art de la recherche de joueur. En effet, fini les dizaines de rapports de recruteurs qui polluaient votre messagerie pour finalement pas grand-chose, et bonjour au Scouting Center. Ce nouveau système rassemble en un même endroit tous les rapports de votre équipe de recruteurs, que ce soit l’observation de joueur, les joueurs recommandés, les propositions d’agents ou autre. Grâce à ce nouveau système, vos scout seront toujours en action et vous pourrez leurs donner des critères de recherche beaucoup plus précis qu’avant et même faire des recherches sur l’ensemble de la base de données du jeu. Attention cependant car désormais chaque club possède un budget, que vous pouvez ajuster au besoin, alloué au recrutement.

Chaque rapport coûte une certaine somme d’argent, et plus ce dernier sera poussé plus il coûtera cher. Il faudra donc être attentif à son porte-monnaie et ne pas envoyer ses recruteurs à tour de bras sous peine de se retrouver dans le rouge. Pas facile à prendre en main au départ, ce nouveau système de scouting est plus abouti que jamais et donne enfin un réel challenge sur le recrutement. Quand on sait que certains clubs réels utilisent le jeu pour leur recrutement, on n’a pas fini d’en entendre parler.

T’es plus mon copain

fm18 dynamique

Comme ce Football Manager se veut un peu plus complexe que les années précédentes, une nouveauté très importante a été mise en place : la dynamique de groupe. Sport Interactive accentue grandement la gestion de votre vestiaire. Dans chaque équipe, une pyramide d’influence est mise en place, avec de haut en bas les joueurs ayant le plus au moins d’influence dans votre équipe. L’affinité entre les joueurs fera augmenter l’influence de certains sur le reste de l’équipe. Pour cela, sont pris en compte l’âge, la nationalité, le temps passé au club ou encore le statut de star mondiale ou non. Et la gestion des joueurs influents sera primordial à votre club. Attention donc à ne pas froisser le haut de la pyramide lors de vos diverses conférences de presse ou discussions privées, sous peine d’avoir tout le vestiaire à dos.

En effet, si vos joueurs sont heureux et soudés entre eux, leur prestation sur le terrain le ressentira. Au contraire si vous vous mettez votre vestiaire à dos, vos joueurs n’écouteront pas vos consignes et ne vous soutiendront plus, ce qui peut conduire à votre licenciement. La dynamique de groupe apporte donc une gestion plus fine de son équipe, il faudra gérer avec intelligence les égos et la cohésion de votre groupe pour pouvoir survivre à la tête de l’équipe.

Dernière nouveauté majeure à prendre en compte : l’infirmerie. Soyons honnête, on a tous ragé à un moment ou à un autre car la moitié de notre équipe était blessée au moment le plus important de la saison. Les équipes de Sport Interactive n’ont pas diminué la fréquence des blessures, mais ont revu la façon de les gérer. En effet, un tout nouveau centre médical est implanté dans le jeu et donne toutes les données qu’il faut pour tenir la forme de ses joueurs. Vos médecins vous feront un rapport quotidien sur la forme des joueurs en vous indiquant par exemple s’il a trop fait de matchs ces derniers temps, si la charge d’entrainement est trop lourde etc. En plus de ces informations, une petite note vous dira le risque de blessure du joueur en question sur les prochains matchs. De quoi garder un œil sur son effectif et éviter l’hécatombe.

What else ?

fm18 transfert

Après ces trois grandes nouveautés majeures, Football Manager 2018 nous gratifie de quelques petites autres modifications un peu moins significatives. On salue notamment le possible coming out des futurs joueurs générés par la base de données du jeu et l’ajout de quelques rôles de joueur dans le mode tactique. Malheureusement, outre les quelques soucis d’interface cités plus haut, on peut également regretter le manque de nouveautés sur le reste; comme le Fil réseaux sociaux qui montre toujours aussi peu d’intérêt, ou encore l’entrainement et la communication avec les dirigeants qui sont à l’identique, et enfin le briefing tactique d’avant match qui n’apporte absolument rien (je le donne systématiquement à mon entraîneur adjoint).

Autre point qui est scruté de près chaque année : le Match Engine. Cette année encore, le moteur graphique de match a subi un léger mieux, mais reste encore anecdotique pour vraiment apporter un plus considérable au soft. Bien entendu, ces quelques critiques sont minimes à côté des ajouts que l’on a eu cette année.

Bref, ce cru 2018 de Football Manger apporte enfin de vraies nouveautés, même si on regrettera un problème de lisibilité globale et une ergonomie plus défaillante qu’avant. Football Manager 2018 n’en reste pas moins un jeu qui tient ses promesses cette année encore, et qui est incontournable pour tous les amateurs de ballon rond.

Comme chaque année, Football Manager arrive plein de promesses. Et ce cru 2018 nous en apporte vraiment. Avec trois ajouts majeurs et quelques apports plus légers, ce Football Manger 2018 est incontournable pour tout fan de foot. Malgré quelques soucis de lisibilité et d’ergonomie, qui devraient être vite réglés, le bébé de Sport Interactive s’impose une fois encore comme la référence ultime de gestion de football. On pourrait presque lui en vouloir d’avoir écrasé la concurrence au fil des années.

La note de l'auteur

Adepte des Football Manager depuis de nombreuses années, ce dernier volet est une vraie surprise pleine de promesses. La gestion est vraiment plus poussée ce qui est un vrai moment de bonheur.

Cafcorp
a
Note du panda
8 10

Football Manager 2018

Points positifs

  • La refonte du scouting
  • La dynamique de groupe
  • Une gestion globale plus poussée

Points négatifs

  • Problème d’interface
  • Moteur graphique toujours pas à la hauteur

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur