TEST. Earthfall – Une invasion extraterrestre en panne d’idée

Voir la note

Voici un nouveau venu dans la cour des FPS à la forte tendance coopérative. Earthfall pose bagage et décide de concurrencer des licences comme Left 4 Dead ou même Killing Floor. Des jeux qui ont pour habitude de fonctionner auprès des joueurs, toujours friands d’expérience du genre. Les joueurs devront survivre cette fois-ci face à des hordes d’aliens en tout genre. C’est en équipe de 4 joueurs, que nos survivants vont devoir prendre les armes pour affronter cet ennemi venu d’une autre planète.

Il est temps de rassembler votre équipe, constituée de vos amis avec des niveaux plus ou moins douteux. Pas de panique, l’habituel boulet pourra prendre part à l’expérience sans trop vous gêner cette fois-ci. Le titre nous demande d’incarner une équipe de quatre survivants prêts à tout pour survivre parmi les nombreuses vagues extraterrestres. Vous devrez vous battre à travers plusieurs chapitres et ainsi accomplir divers objectifs entre deux ou trois éradications aliens. Autant le dire tout de suite, Earthfall ne réinvente rien et c’est bien le problème. En effet, le genre s’essouffle un peu ces temps-ci mais le nouveau titre du studio Holospark réussira-t-il à relancer la machine ? C’est bien dans les vieux pots que l’on fait la meilleure confiture n’est-ce pas. Ce test a été réalisé sur PC à l’aide d’une version fournie par l’éditeur.

Glissement de terrain

Earthfall

La messe est dite, nous sommes en terrain connu et il suffira grossièrement de progresser sur différentes cartes afin d’atteindre l’objectif final. Niveau contenu, le jeu ne semble pas éternel mais beaucoup d’ajouts devraient arriver et gratuitement selon les équipes de développement. Il suffira d’une dizaine d’heures pour venir à bout des chapitres présents à la sortie et dans une difficulté relativement simple. Le titre est jouable seul malgré que son réel intérêt se trouve du côté multijoueur. Si vous désirez jouer solo, alors des IA remplaceront vos collègues. Parlons de ces fameux IA justement. Il est avant tout intéressant de savoir que le jeu nous permet de régler leur niveau d’intelligence et de skill. Plutôt rare comme option, mais qui permet ici de pouvoir adapter le niveau de difficulté voulu. Quatre niveaux de réglages sont donc disponibles allant de débutant en passant par moyenne et habile avant de finir par grandiose. En général, vos alliés auront tendance à s’occuper principalement de vous mais ce qui changera surtout, ce sera leur niveau d’efficacité face aux ennemis. Peu importe le niveau choisi concernant certains points, comme le fait qu’ils passeront systématiquement devant votre viseur ou se permettront même de prendre de l’équipement sans vous demander l’autorisation. Des détails à première vue, mais qui finiront rapidement par vous rendre fou, si vous jouez seul.

Pour ce qui est des ennemis, cela reste perfectible car ils auront tendance à se déplacer de façon totalement prévisible et sans aucune stratégie. Par exemple, les aliens vous foncent dessus en groupe en empruntant le même escalier. Rien de mieux pour causer un génocide à la grenade, un seul utilise la téléportation comme moyen de déplacement. Puisque nous parlons des créatures que nous allons affronter tout au long de notre aventure, détaillons le bestiaire. Il est important dans un jeu comme celui-ci, de pouvoir affronter un grand nombre de bestioles variées et malheureusement ce n’est pas tout à fait le cas ici. Un nombre insuffisant compose le bestiaire ici et cela rend le jeu extrêmement répétitif. On comprend rapidement la technique pour mettre fin à une attaque de monstre même les plus terribles. Le jeu comporte neuf types de monstres différents, cela reste correct mais demeure insuffisant pour garder les joueurs sur le long terme. Cependant, le bestiaire reste varié, chaque alien comporte sa propre spécificité et demandera aux joueurs de coopérer pour en venir à bout. En effet, certains monstres viendront rapidement attraper l’un de nous et commencera à l’emmener loin du groupe pour le tuer à petit feu. Le seul moyen est de venir tirer sur la bestiole rapidement avant que votre ami ne succombe. D’autres monstres exploseront, cracheront de l’acide et certains posséderont des boucliers, il y a de quoi faire. Néanmoins, le plus grand danger reste le nombre d’aliens important qui vous attaquent et non la difficulté d’un ennemi en soi.

Un Left complètement Dead

Earthfall

Au lancement, le titre dispose de dix tableaux et on en a vite fait le tour. Alors tout n’est pas à jeter, car certains sont vraiment intéressants à jouer, tandis que d’autres un peu moins. La plupart possèdent une taille plutôt conséquente, ce qui renforce auprès des joueurs l’impression de progresser. Ils ont l’avantage de proposer différents environnements, de jour comme de nuit, les joueurs pourront traverser des forêts, des laboratoires ou même des villages. Même si les scénarios sont à dormir debout comme le fait de réparer un camion en cherchant des pièces aux quatre coins d’une casse automobile. Le level design est plutôt intéressant sur la grande partie des cartes disponibles, on aura des objectifs éparpillés un peu partout obligeant le joueur à tout traverser. Seulement, certaines parties sont pauvres en espace et malgré les étendues de forêts, nous sommes bien souvent réduit à quelques couloirs entre chaque arène. Une autre grosse frustration vient aussi de la restriction du peu de bâtiments dans lesquels il est possible d’entrer. On aurait bien aimé visiter plus d’endroits afin de trouver quelques équipements.

Le jeu est pauvre en équipement, car il est impossible de personnaliser nos armes. Si une arme ne dispose pas de lunette de visée alors il sera impossible d’en rajouter une. Il en est de même pour la cadence de tir des armes, ceci n’est pas personnalisable. Le jeu manque cruellement de personnalisation, que ce soit esthétique ou dans sa façon de jouer. Il en est de même pour nos personnages, quatre sont disponibles mais il nous est impossible de changer quoi que ce soit mis à part les vêtements et très peu de skins sont présents. Concernant les armes, tout comme le bestiaire, l’arsenal reste varié mais manque de choix. Il existe neuf armes à feu et plusieurs armes de corps à corps comme une pelle ou même une machette. Cela reste faible pour varier les plaisirs même si à cela, deux armes lourdes sont parfois cachées sur la carte, notamment un lance-flamme et une mitrailleuse. Le jeu se rattrape tout de même sur les gadgets avec des grenades simples, des grenades incendiaires, des mines ou même des leurres. Notre inventaire dispose aussi de deux emplacements pour un Stimshot qui viendra booster vos compétences physiques et de tir, mais aussi pour un kit de soin. Autant dire qu’en quelques heures vous aurez fait le tour des armes, elles ne sont pas compliquées à trouver sur les différentes cartes.

Les joueurs pourront ramasser des barricades au sol afin de venir renforcer certains endroits ou même condamner une porte.

Il sera possible de trouver à différents endroits, des imprimantes 3D permettant de fabriquer des armes pour toute l’équipe. Alors attention, car celle-ci n’offrira le choix qu’entre deux ou trois armes. Les imprimantes demanderont bien souvent d’activer le courant pour pouvoir s’en servir, seulement, cette action fera venir un grand nombre d’ennemis. Il sera intéressant de voir si vous décidez de prendre le risque ou non. Autre mécanique intéressante et propre au jeu, on parle bien évidemment des barricades. Les joueurs pourront ramasser des barricades au sol afin de venir renforcer certains endroits ou même condamner une porte. Ce système rajoute un genre de Tower Défense au jeu, il sera parfois grandement recommandé d’utiliser ces défenses afin de venir à bout du grand nombre d’aliens. Une fois en place, les ennemis ne pourront plus passer, enfin certains seulement et vous aurez la possibilité de tirer au travers. Un ajout original et qui a son petit effet, il est nécessaire de le noter au vu du peu d’originalité qu’offre le titre. Il existe même des tourelles automatiques et portables, les joueurs pourront vraiment réfléchir à mettre en place une défense efficace avant d’appuyer sur le bouton.

Techniquement, le jeu n’aura souffert que de quelques bugs mais rien de méchant. Si l’on oublie les rares aliens plantés dans le sol ou en train de foncer droit dans le mur, le jeu reste plutôt bien optimisé. Graphiquement correct sans pour autant nous faire briller la rétine, Earthfall n’a pas à rougir de la concurrence. On regrettera tout de même le manque d’animations lors des différentes interactions, cela enlève grandement à l’immersion. Certains tableaux sont plus plaisants que d’autres, cependant, l’univers manque un peu de rythme. L’ambiance sonore est au même diapason que le reste du titre, c’est-à-dire dans le thème mais pas non plus extraordinaire. La bande-son est agréable et colle bien avec l’univers mais manque un peu de diversité.

Vaut mieux être mal accompagné que seul

Earthfall

Earthfall comme tout jeu du même genre prend sa véritable forme lors de parties entre amies. Forcément que certains de vos potes seront encore moins bons que les Bots, mais c’est tout le charme du jeu. Regarder son collègue partir au loin avec sa tête dans la gueule d’un brise-cou, il n’y a rien de plus amusant. Vous allez devoir vous serrer les coudes lors d’affrontements face aux vagues composées d’un très grand nombre d’ennemis. Il sera enfin intéressant d’utiliser les barricades avec les mines pour pouvoir défendre au mieux un objectif. Le jeu prend tout son sens en coopération et permet un grand nombre de possibilités. Mais, car oui, il y a un « mais », le titre atteint rapidement ses limites et sera une alternative sympa pour un coup d’un soir mais difficile pour la vie. Cependant, le mode multijoueur est basé sur un système d’hôte et il est déjà très difficile de trouver une partie car peu de monde semble peupler le jeu. Mais par-dessus tout, ce système tiendra compte de la connexion de l’hôte, véritable problème pour les faibles connexions et si le créateur décide de quitter la partie, alors celle-ci sera annulée. Un système qui peut foutre les nerfs en vrac si la partie se coupe instantanément quelques minutes avant la fin du chapitre en cours.

C’est bien dans les vieux pots que l’on fait la meilleure confiture n’est-ce pas ?

Le jeu ne récompense pas le joueur, c’est un problème qui impacte forcément la durée de vie du titre. À chaque fin de partie, les joueurs recevront des badges mais ils sont complètement inutiles mis à part pour indiquer quelques statistiques dont on aurait pu se passer. Aucun système de progression n’est présent et les joueurs ne débloquent pas de skins pour les personnages ou les armes. Alors, l’option de personnalisation est bien présente dans la version donnée par l’éditeur, mais aucun élément n’est déblocable. Sûrement prévu pour la suite, cela aurait été le bienvenu lors de sa sortie. Pour résumer, le titre est plaisant surtout en coopération mais n’invente rien et c’est très dommage surtout quand on voit que certaines idées auraient mérité d’être mieux exploitées. Les barricades sont intéressantes mais elles ne sont pas indispensables, leur utilisation aurait dû être plus poussée et présente au cœur du gameplay. Earthfall semble vouloir rentrer dans l’eau sans trop faire de vagues, une prise de risque aurait été la bienvenue, car le jeu sort finalement du four avec un gout plutôt fade et sans saveur.

On rigole, on prend du plaisir à y jouer mais arrivé en fin de partie, avons-nous vraiment envie d’en relancer une autre ? Malheureusement, le titre du studio Holospark laisse en bouche ce goût amer de déjà-vu. Il est compliqué de savoir si Earthfall se veut réaliste ou fun, le titre semble avoir le derrière entre deux chaises et n’assume pas sa position. On aurait apprécié la présence de boss en fin de niveau, un peu comme le fait Killing Floor, une personnalisation plus poussée des armes ou même quelques bonus propres à certains personnages. En bref, Earthfall ne déçoit pas vraiment mais n’est pas non plus une réussite. Il faudra relativiser et le juger à sa juste valeur, en prenant compte notamment du prix proposé à sa sortie. Une dernière étape semble importante pour le titre, et il sera intéressant de suivre son évolution. En effet, l’arrivée gratuite de nouveaux contenus pourraient vraiment redonner une seconde chance à ce jeu qui possède tout de même une solide base.

La note de l'auteur

Il est difficile vraiment de donner un avis personnel sur ce titre, car je serais injuste de dire que le jeu ne mérite pas notre attention. Earthfall possède toutes les qualités d'un FPS coopératif mais n'apporte rien et selon moi, les joueurs méritent plus aujourd'hui. J'espère vraiment que les développeurs continueront d'apporter du contenu, que ce soit esthétique ou non, car le jeu sonne creux sur certains points. Alors, si vous êtes une bande de potes fans du genre, je ne pense pas que vous serez déçu. Si ce n'est pas le cas, attendez un peu avant de prendre les armes.

DubZ
c
Note du panda
6 10

Points positifs

  • Son prix
  • Graphiquement agréable
  • Fun avec des amis
  • Quelques idées intéressantes, notamment avec les barricades
  • La taille des cartes

Points négatifs

  • Une ambiance un peu trop froide
  • Un bestiaire trop léger
  • Manque de personnalisations
  • Trop peu de contenu au lancement
  • Ne prend aucun risque

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation