TEST. Dig or Die – Un Terraria-like mais en plus plaisant

Voir la note

En accès anticipé depuis un petit moment, Dig or Die est enfin sorti dans sa version définitive. Et y’a pas à dire, le soft est une bonne surprise.

On ne le sait que trop bien, un certain Terraria est passé par là jadis, et était assez apprécié par bon nombre de joueurs. Aujourd’hui, c’est le studio Gaddy Games qui nous sort définitivement Dig or Die, auparavant en accès anticipé sur Steam, et qui nous avait peu enthousiasmé il y a un an de ça. Le titre, même s’il se dote d’un tout petit air de Terraria il est vrai, arrive quand même à s’éloigner un peu de la production de Re-Logic, et nous surprend par sa qualité.

Creuse ou meurt !

Dig or Die Test

Sans se mentir, Dig or Die nous propose incontestablement de la construction, mais également de la survie et de l’exploration. Une fois la partie lancée peu importe la difficulté – pacifique, facile, normal, difficile et brutal, vous devrez créer votre personnage. Les options de personnalisation sont relativement simplistes qu’on se le dise, et offrir un outil de création un peu plus complet n’aurait pas été de trop. Mais bref, il est vrai que le soft est en 2D avec une caméra pas trop rapprochée du personnage, donc ceci peu expliquer cela quelque part. On aura seulement cinq coupes différentes, la possibilité de choisir le sexe, ou encore la couleur de peau, des cheveux et des yeux de notre protagoniste.

Pour le reste, une fois cela fait, on est plongé dans le titre, qui nous met en fait dans la peau d’un commercial de CRAFT & Co. Ce dernier vent des outils de fabrication automatisés dans toute la galaxie, mais voilà que son vaisseau s’écrase sur une planète inconnue. Votre but ultime, en sus de survivre à court terme, sera d’améliorer votre fameux autobuilder, jusqu’à pouvoir justement créer une fusée, et sortir de cet enfer.

Forcément, on se doute que cela ne sera pas chose aisée, car il vous faudra dans un premier temps aspirer diverses ressources grâce au miniaturizor, afin d’améliorer votre auto builder. Il s’agit d’un précieux accessoire qui vous permet de crafter vos futures armes, vos blocs de béton ou de roches à placer pour barricader des passages, créer un pont et j’en passe. Vous pouvez par la suite l’améliorer mais pour ce faire, il vous faudra trouver des cristaux, ou d’autres composants. Ces derniers vous permettront d’accéder à de nouveaux items, que vous pourrez enfin crafter. Si cette idée est tout à fait bonne, dommage qu’il faille toujours passer par cette auto builder pour crafter quoi que ce soit… Heureusement que l’on peut d’un côté l’emmener partout avec nous pour pouvoir crafter tels objets ou améliorer notre auto builder. Sachez par ailleurs que l’interface, et si vous avez déjà joué à des jeux comme Minecraft, Terraria et d’autres jeux de ce type, est carrément intuitive et vous ne serez pas dépaysé pour autant.

La production de Gaddy Games, malgré ses quelques imperfections, marie parfaitement survie, construction, et exploration.

Au niveau de sa jouabilité, il n’y a rien de bien compliqué dans Dig or Die. Notre personnage se manie de façon parfaite, et nous avons un petit viseur à disposition pour shooter les nombreux monstres qui se dresseront sur notre chemin. D’ailleurs, si vous tuez une espèce en particulier qui vous attaque, sachez que cette dernière viendra vous attaquer la nuit. Et au passage, il est toujours aussi gavant de devoir se faire attaquer en plein jour, alors que nous sommes par exemple en pleine réflexion sur quoi crafter, ou sur la stratégie que l’on va aborder pour espérer survivre la nuit.

Car oui, il y a bel et bien un cycle jour/nuit, et c’est bien la nuit qui peut être meutrière, car les monstres vous attaqueront en masse, un peu à l’instar d’un Don’t Starve qui instaurait cette mécanique de gameplay. Notez au passage qu’il y a également un système d’événements aléatoires comme une canicule, ou encore des tremblements de terre qui peuvent surgir. Si certains événements sont louables et visibles, d’autres se voient malheureusement un peu moins et on ne sent pas la différence une fois l’événement passé. Mais bref, en dépit de cela, le côté exploration est vachement prenant, et les maps générées sont relativement grandes pour pouvoir clairement avoir de quoi faire, et finir par construire cette fameuse fusée pour s’envoler vers d’autres cieux.

A plusieurs, c’est mieux  ?

Dig or Die test

Même si on s’amusera un moment sur Dig or Die en solo, il faut bien admettre qu’hélas, le soft montre ses limites en jouant seul. Pour le coup, on se rabattra facilement sur le mode multijoueur. Du côté des serveurs il ne semble pas y avoir de soucis pour trouver des parties, sauf peut-être le soir où vous arriverez à chopper à la rigueur une ou deux parties en cours. Mais de toute façon cela sera aléatoire, ce qui fait que vous pourrez trouver quelques parties multi en cours voire aucune. Du coup, vous serez forcé d’en créer une, et espérer que des gens vous rejoignent pour partir à l’aventure.

Au-delà de ça, sachez qu’il existe un mode créatif dans Dig or Die. Il s’agit là d’un mode où vous êtes pratiquement invulnérable, où les ennemis ne vous attaquent pas vraiment, et dont vous êtes full stuffés. Vous pouvez faire apparaître divers blocs si ça vous chante, et même créer tous les différents craft, qui sont tous débloqués. Ce mode-là permet clairement de décompresser un peu, sans avoir le stress de se faire attaquer systématiquement ou de mourir. En somme, ce mode peut être une sacré bonne idée pour vous faire la main, même s’il est vrai que cela vous spoile concrètement tout ce que vous pourrez obtenir durement dans le soft via le mode traditionnel.

Dig or Die s’avère fun en multijoueur, mais dommage que les serveurs soient parfois vides…

Du côté des graphismes, Dig or Die a voulu reprendre un peu la caméra éloignée du personnage à la Terraria, mais reste cependant bien différent en matière de style visuel et d’identité. On retrouve cette fois-ci un habillage graphique qui oscille entre le pixel, réaliste avec une petite touche cartoonesque. Le moteur physique proposé dans le soft est d’ailleurs une très bonne surprise, et il faudra véritablement cravacher pour faire par exemple tenir un pont correctement sans qu’il s’effondre lamentablement, comme faire face à des inondations à cause de la pluie. Au passage, les divers effets météorologiques sont plutôt agréables à l’œil que ce soit la pluie, voire les effets de lave et de feu, qui sont particulièrement réussis. La modélisation de notre personnage et des ennemis n’est quant à elle pas vraiment vilaine, elle est même plutôt plaisante. Les arrières-plans sont eux aussi de bonne facture en soi, même si on pourra leur reprocher d’être parfois un peu floutés voire pixelisés, et c’est franchement dommage. Néanmoins dans sa globalité, Dig or Die n’a pas vraiment à rougir de Terraria par exemple, loin de là.

Enfin, et côté bande sonore, c’est globalement du tout bon. Les bruitages sont plutôt réussis dans l’ensemble, et les musiques de Dig or Die sont indéniablement excellentes. Alors bien entendu, il est vrai qu’elles ne sont foncièrement pas nombreuses, mais elles auront le mérite d’être vraiment reposantes, voire tendues quand il s’agit des affrontements la nuit contre toute la faune et la flore de la planète. Très honnêtement, les divers thèmes musicaux employés collent bien à l’univers qu’a voulu créer Gaddy Games.

Le soft de Gaddy Games aura fait beaucoup de chemin pour arriver à sa version définitive, pour un résultat assez bon. Son style visuel dépote clairement, et Dig or Die aura cette particularité d’être accessible à tous les joueurs peu importe leur niveau dans les jeux orientés survie, exploration et construction. Le mode créatif est d’ailleurs une excellente idée pour permettre aux joueurs de peut-être se faire la main, ou via le mode pacifique ou facile mis en place. Qu’on se le dise, et si le titre n’est pas exempt de tout défauts à commencer par une création de personnage famélique, des serveurs parfois vides et son côté barbant en solo, le titre de Gaddy Games n’en reste pas moins plaisant à jour, et surtout assez fun en multijoueur. Si jamais vous avez 11.99 € sur Steam, et que vous cherchez un titre avec du challenge, et se dotant d’un aspect construction avec une physique du tonnerre de dieu, vous pouvez allez voir sans problème du côté de Dig or Die qui on ne le répétera jamais assez, n’a pas à rougir de la concurrence. 

La note de l'auteur

Je ne suis pas réellement fan de tout ce qui est jeu de construction, exploration et survie, mais il faut bien avouer que Dig or Die se laisse jouer sans déplaisir. Le gameplay est plutôt prenant en soit qu'on se le dise, l'inventaire comme le système de craft sont directement intuitifs, et le titre est accessible vraiment pour tous. La patte agréable et les musiques sont un pur bonheur qu'on se le dise, mais la lassitude proviendra directement d'y jouer en solo. Ceci dit, pour 11,99 €, le jeu est néanmoins plus qu'honnête, et n'a pas à rougir de la concurrence. Les amateurs de jeux de construction, exploration et survie pourront facilement y trouver leur compte.

Matheus
b
Note du panda
7.5 10

Dig or Die

Points positifs

  • Les événements aléatoires pour pimenter la partie
  • Le moteur physique plutôt bien rendu pour la pluie comme pour les constructions
  • Accessible pour tous avec plusieurs modes de difficulté
  • L'exploration sympa
  • Le cycle jour/nuit
  • Le système d'inventaire intuitif
  • Vraiment pas cher - 11,99 € -
  • Le mode créatif vraiment fun

Points négatifs

  • Rébarbatif en solo malheureusement
  • Parfois peu de joueurs sur les serveurs...
  • Se faire attaquer en plein jour par les ennemis sans raison
  • Création de personnage simpliste

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation