Test Détective Pikachu – Une enquête destinée aux plus jeunes

Voir la note
Disponible depuis le 23 mars 2018, exclusivement sur Nintendo 3DS, Détective Pikachu est un jeu d'enquête dans le monde de Pokémon.

Les années se suivent et ne se ressemblent pas, et il en va de même pour les spin off de la licence Pokémon. Ainsi, après nous avoir fait jouer aux cartes sur Game Boy avec Trading Card Game, propulsé dans des donjons aléatoirement construits avec la série Donjon Mystère, ou encore fait participer à des courses dans Dash (j’en passe et des meilleurs), c’est désormais au tour du jeu d’enquête de faire son apparition. Avec Détective Pikachu, oubliez tout ce que vous connaissez de Pokémon, puisque vous avez affaire à une créature qui parle, réfléchit et même agit comme un humain. Un concept qui fit certes grincer des dents à pas mal de fans lors de son annonce, mais qui révèle tout son intérêt une fois console en main.

Pour les petits et les grands ?

Avant toutes choses, permettez moi de clarifier un peu l’orientation de ce jeu exclusif à la 3DS. Détective Pikachu est un titre tout public, comme le sont les épisodes canoniques de la licence, notamment le récent Ultra-Soleil / Ultra-Lune. Toutefois, il se démarque beaucoup de ce que proposaient Game Freak et Nintendo jusqu’ici, ne serait-ce que via son contexte, prenant place dans un univers bien plus réaliste que la normale. Par ailleurs, il ne sera pas ici question d’explorer diverses grottes mystérieuses, arènes de combat, ou que sais-je encore. Ce jeu d’enquête reste très convenu, à la manière d’un Ace Attorney en moins réussi, et ne propose qu’une poignée d’environnements concis et pas particulièrement originaux.

Mais surtout, là où la série de RPG que l’on connait tous peut très bien correspondre à un public varié, du plus jeune bambin (sachant lire tout de même) à l’adulte mature, on ne peut malheureusement pas en dire autant de Détective Pikachu. En effet, le jeu de Nintendo s’adresse tout particulièrement à un public très jeune, qui trouvera certainement plus ludiques les mimiques et les blagues de Pikachu, qui ne feront à contrario pas mouche chez les plus vieux. Et c’est bien dommage, parce qu’il va falloir composer toute l’aventure avec ce personnage parlant, faisant plus ou moins office de mentor du protagoniste… il va sans dire que les répliques mièvres à répétition finiront certainement par avoir raison des joueurs les plus matures.

Détective Pikachu s’adresse tout particulièrement à un public très jeune, qui trouvera certainement plus ludiques les mimiques et les blagues de Pikachu, qui ne feront à contrario pas mouche chez les plus vieux.

Les différentes enquêtes que propose le titre mettront chacune entre une et deux heures pour être bouclées. L’ennui, c’est que bien que leur déroulement soit parfois original, leur scénario l’est cependant beaucoup moins, et ne passe pas à côté de clichés qui sauteront immédiatement aux yeux des joueurs avertis. Dans le même ordre d’idée, l’aboutissement de chacune d’entre elles est pour le moins prévisible, ce qui est tout de même particulièrement dommageable pour un jeu d’enquête. En effet, il ne sera pas rare que l’on devine largement à l’avance qui est le coupable, et quel fut son mode opératoire… mais cela ne suffira pas à passer à la suite, et il faudra souvent se coltiner de trop nombreuses lignes de dialogues pour qu’enfin le jeu progresse.

Intéressant mais poussif

Il va sans dire que Détective Pikachu s’inspire très largement d’autres jeux d’enquête provenant du catalogue DS et 3DS, avec notamment une influence quasiment évidente de la série Ace Attorney, ou encore de Hotel Dusk. Il est donc question d’interroger diverses personnalités pour faire avancer les affaires, le tout afin de recouper les témoignages pour déceler la vérité. Un concept qui fonctionne plutôt bien, d’autant que les dialogues ont le bon goût d’aller directement à l’essentiel, évitant par la même occasion au jeu d’être trop bavard. Il est toutefois dommage que les différents personnages qui composent l’aventure soient aussi banals, et que le fond de l’histoire soit aussi creux, car il n’aurait pas fallu grand chose pour rendre sa trame palpitante.

C’est là que le fan service entre en jeu. Puisque, bien évidemment, la présence d’un Pikachu parlant n’est pas anodine, et ce cher Pokémon électrique sera d’ailleurs bien utile. Il permettra en effet de dialoguer directement avec les créatures présentes dans les différents environnements, et donc de pouvoir plus facilement deviner la vérité au sein d’une enquête. Et si les humains que nous sommes amenés à interroger manquent cruellement de personnalité, Nintendo a cependant pris le temps de jouer sur les diverses caractéristiques des Pokémon. Ainsi, un Tarinor ne peut, par exemple, pas tourner la tête, puisqu’il n’en a pas. De petits clins d’œil qui parleront beaucoup aux fans de la première heure, mais ne suffiront pas à faire oublier la répétitivité de l’aventure.

Si les humains que nous sommes amenés à interroger manquent cruellement de personnalité, Nintendo a cependant pris le temps de jouer sur les diverses caractéristiques des Pokémon.

Parce que bien qu’il s’inspire de grands jeux, notamment de Ace Attorney donc, Détective Pikachu n’a pas cru bon d’en conserver toutes les qualités. Ainsi, on y trouve des enquêtes qui se déroulent à peu près comme dans la série de Capcom, avec beaucoup de dialogues et quelques recherches d’indices superficielles, mais en dehors de ça il ne propose pas grand chose. Oubliez le passage par le tribunal, ici remplacé par de courtes cinématiques interactives, et oubliez tout challenge, puisqu’en plus de son scénario prévisible, le titre de Nintendo offre souvent les réponses au joueur, par l’intermédiaire de ce bon Pikachu qui parle beaucoup trop. Restent quelques courtes séquences pourvues de QTE, mais là encore elles sont totalement dénuées d’enjeu.

Une finalité en demie teinte

Si le principal défaut de Détective Pikachu est bien sa répétitivité, qui lui confère par ailleurs un potentiel de rejouabilité totalement nul, la relative platitude de son scénario vient directement en second. Sans aller jusqu’à rentrer dans les détails, son histoire tourne autour de Tim Goodman, dont le père a disparu mystérieusement suite à un accident de voiture où ne fut retrouvé qu’un Pikachu… ayant l’étrange faculté d’être compris par le protagoniste. Ce dernier va donc décider de se lancer à la poursuite de son géniteur, en compagnie de son nouvel acolyte, en bon petit détective qu’il est. Jusqu’ici, on est sur un pitch très convenu, ce qui n’est en rien surprenant étant donné le public très jeune qui est visé. Toutefois, il reste fort embêtant que cela n’évolue pas avec le temps, d’autant que la fin du jeu se révèle particulièrement décevante.

Pour parvenir à cette dernière, il vous faudra compter une petite quinzaine d’heures. Ce n’est certes pas exceptionnel, mais on a vu bien pire dans le genre, notamment avec le pourtant excellent Hotel Dusk, qu’il était possible de boucler en deux fois moins de temps. L’ennui, c’est que là où la majeure partie de ses congénères proposent de quoi s’occuper en post game, ou disposent d’un potentiel de rejouabilité conséquent (on pense tout particulièrement à Professeur Layton), il n’en est rien concernant Détective Pikachu. Une fois l’aventure bouclée, vous n’aurez plus qu’à ranger le jeu dans un coin et le laisser prendre la poussière. Le comble reste encore que les développeurs ont eu l’audace de proposer un mode facile, rendant l’aventure plus courte et moins intéressante encore.

Une fois l’aventure bouclée, vous n’aurez plus qu’à ranger le jeu dans un coin et le laisser prendre la poussière.

Toutefois, il faut reconnaître de jolis efforts de mise en scène, accentués par une réalisation graphique au top pour le support, malheureusement un brin éméchée par une direction artistique qui manque pas mal de personnalité. Quant aux modèles de Pokémon, rien à redire, puisque ces derniers sont tout simplement magnifiques, quoique finalement assez peu nombreux. Pour ce qui est de son aspect sonore, le jeu dispose de doublages en anglais et en japonais (au choix) d’une qualité rarement atteinte sur ce genre de production, de quoi rehausser grandement l’immersion qui, pour le coup, est très réussie. Enfin, bien qu’elles ne soient pas particulièrement nombreuses, les différentes musiques qui pavent l’aventure sont aussi très chouettes.

Détective Pikachu n’est pas un mauvais jeu, et il se laisse d’ailleurs parcourir avec un certain plaisir si tant est que l’on apprécie un minimum l’univers des Pokémon. L’ennui, c’est qu’il ne s’adresse pas à tout le monde, et conviendra presque exclusivement à un public très jeune, qui pourra plus facilement passer outre ses différents défauts. Notamment une grande répétitivité, ainsi qu’un scénario somme toute assez convenu, pour ne pas dire décevant. Si nous le conseillons aux plus jeunes, qui pourraient s’initier aux jeux d’enquêtes avec cette aventure qui n’oppose pas vraiment de résistance, les joueurs adultes peuvent quant à eux passer leur chemin.

La note de l'auteur

J'attendais Détective Pikachu de pied ferme, partagé entre mon amour de Pokémon et ma crainte qu'il s'agisse d'un jeu décevant. Et malheureusement, je ne fus pas conquis par ces quelques heures d'enquêtes poussives et de dialogues manquant d’intérêt. Au-delà de son contexte mièvre et de son scénario très convenu, c'est surtout à cause de ses mécaniques de jeu redondantes que le titre de Nintendo m'a laissé de marbre. Et si j'ai pu retenir quelques bons moments de cette petite aventure colorée, la fin me laisse malheureusement un goût amère dans la bouche... Espérons que la suite saura corriger ces erreurs.

itokiry
d
Note du panda
6 10

Détective Pikachu

Points positifs

  • Un jeu d'enquête accessible à tous...
  • Le contexte sympathique...
  • Une belle réalisation graphique
  • La bande sonore au top

Points négatifs

  • ... Mais qui manque cruellement de challenge
  • ... Suivi par un scénario très convenu
  • La grande répétitivité des mécaniques de jeu
  • Potentiel de rejouabilité nul

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

3 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp