Test Burnout Paradise Remastered – La réédition facile

Voir la note
Burnout Paradise revient dix ans plus tard avec une édition estampillée Remastered apportant tout le contenu du jeu déjà sorti et un certain lifting graphique pour profiter de la PlayStation 4 et de la Xbox One.

Toujours considéré comme l’une des meilleures franchises du jeu de course arcade, Burnout signait en 2008 l’arrivée de son ultime épisode canonique. Excepté Burnout Crash centré sur la destruction de bolides, la série qui avait su marquer toute une génération de joueurs s’était arrêtée avec Burnout Paradise, un opus qui revient 10 ans plus tard dans une édition remasterisée.

Personne ne peut égaler Burnout 3 : Takedown

Test Burnout Paradise Remastered - La réédition facile 1

On ne va pas vous refaire les éloges de cette série iconique, Burnout est sans conteste l’une des licences les plus connues des amateurs de jeux de course arcade. Si l’on espère désespéramment un nouvel épisode depuis bientôt 10 ans, Electronic Arts préfère se la jouer finement avec Burnout Paradise Remastered, une édition remasterisée du titre du même nom. On sera alors envoyé dans les rues de Paradise City à enchaîner les nombreuses épreuves proposées et à monter petit à petit en grade pour obtenir le meilleur permis possible.

S’il n’a pas su détrôner les meilleurs épisodes de la série tels que Burnout 3 : Takedown, Burnout Paradise est resté tout de même un épisode sympathique qui avait surtout le mérite d’être encore un excellent défouloir. Pas de scénario superflu, le soft nous place directement aux commandes de notre premier bolide et se concentre sur les kilomètres à parcourir sur l’asphalte. Le but est assez simple, réussir des activités nous permettra de gagner un rang supérieur sur notre permis de pilote, le but étant d’arriver au plus haut grade possible. Pour cela, il n’y a pas de score à obtenir, juste un certain nombre de victoires et c’est tout.

Avec plus d’une centaine d’épreuves disposées ci-et-là dans les paysages de Paradise City, il y a clairement de quoi faire. On retrouve les traditionnelles courses de rue où il faut aller d’un point A à un point B sans aucun itinéraire prédisposé, les traques où plusieurs ennemis essayeront de détruire votre caisse ou encore les fameux road rage, véritable aubaine pour celles et ceux qui aiment la tôle froissée et défoncer quelques ennemis en un temps limité. Pas d’objectif clair et net, on sillonne le terrain de jeu à la recherche de nouvelles épreuves situées à quasiment chaque feu rouge et l’on prend un sacré plaisir à enchaîner les activités avec peu de coupures. On a perdu l’épreuve ? Pas grave, aucune punition, on enchaîne avec une autre située en bout de quartier !

Une redite facile

Test Burnout Paradise Remastered - La réédition facile 2

Dix ans plus tard, Burnout Paradise garde tout de sa saveur. Les mécaniques de gameplay sont toujours aussi jouissives qu’à l’époque et malgré le temps qui s’est écoulé depuis, on garde des sensations de vitesse excellentes et le titre a réussi à ne pas trop mal vieillir. Les commandes répondent bien, les drifts sont toujours un régal à effectuer et les bolides offrent toujours un ressenti grisant à être maniés. Le tout s’adapte parfaitement et l’essence a été bien conservée.

Côté graphismes, le titre porté par Stellar Entertainment fait le taff sans pour autant chercher la petite bête. On se contente d’apporter le minimum syndical avec une légère amélioration des textures, un jeu d’ombre et de lumière plutôt satisfaisant et la seule satisfaction vient des 60fps constants peu importe la bécane. Les moutures PlayStation 4 Pro et Xbox One X s’offrent de la 4K par la même occasion et l’on se contentera d’une simple adaptation pour nos consoles actuelles. On regrette quand même que malgré l’étiquette Remastered, ce Burnout Paradise conserve plusieurs soucis techniques déjà connus à l’époque et d’autres qui viennent se greffer comme des problèmes de classement. Loin d’être des soucis qui viennent perturber votre expérience de jeu, cela reste tout de même assez punitif si ce n’est rédhibitoire quand on propose un portage de cette trempe.

Par contre, la bonne surprise, c’est que l’on retrouve la bande-son d’origine et quel régal ! La playlist était une pure réussite et réentendre ces incontournables fredonner dans nos oreilles donne clairement du punch à nos parties. Electronic Arts a sans doute dû retaper dans les droits pour les diffuser à nouveau. Et forcément, nul besoin de vous le préciser mais l’intégralité des contenus additionnels sont aussi de la partie avec les motos, Big Surf Island, Voitures de légende ou encore Burnout Paradise Party. Aucun ajout, dommage.

Avec Burnout Paradise Remastered, Electronic Arts nous propose de (re)découvrir l’une des légendes du jeu de course arcade. Reprenant l’intégralité du contenu sorti à l’époque et surtout sa bande-son explosive, ce portage n’en reste pas moins extrêmement fainéant avec juste le minimum syndical prodigué : pas d’ajout, pas la même claque graphique qu’à l’époque, pas d’intérêt pour les anciens joueurs. Burnout Paradise Remastered, c’est un peu l’édition GOTY qu’on attendait. Celle que toute personne qui n’a pas encore touché au jeu devrait prendre.

La note de l'auteur

Ce remaster n'est d'aucun intérêt si vous avez déjà fait le jeu lors de sa sortie et devient même complètement inutile si vous avez l'édition PC. Ceci dit, pour celles et ceux qui n'ont pas encore découvert les joies de Paradise City, c'est clairement l'occasion de s'y mettre avec un portage plus ou moins convaincant. Elle est là l'édition GOTY, dix ans plus tard !

Julien
b
Note du panda
6 10

Points positifs

  • Retrouver Burnout Paradise dans son intégralité
  • Des sensations grisantes
  • Le gameplay est toujours aussi jouissif qu'à l'époque
  • La bande-son qui déchire toujours autant

Points négatifs

  • Aucun intérêt si vous aviez déjà saigné le jeu
  • Trop cher pour ce qui est proposé
  • Des bugs subsistent encore

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp