Test Bubsy : Paws on fire! – Des parcours impitoyables

Voir la note

L'union fait la force.

C’est après plusieurs semaines de retard que Bubsy : Paws on fire!, jeu de plateforme à défilement horizontal, sort le 16 mai 2019 sur PC, PS4 et Nintendo Switch. Le jeu est édité par Accolade, déjà à l’origine de tous les autres épisodes depuis la naissance de la maison d’édition en 1993. Dans les années 90, les jeux de plateforme étaient dominants sur le marché du jeu vidéo. Alors que Sonic The Hedgehog sortait en 1991 chez Sega pour faire concurrence au héros Mario, d’autres sociétés comme Accolade ont tenté de profiter de cette formule à la mode, qui s’avérait payante : créer un jeu de plateforme autour d’une mascotte. Michael Berlyn, grand fan du hérisson à l’époque, s’en inspire pour créer Bubsy, un lynx roux sournois et égocentrique. Ce 6e opus réunit une grande partie des protagonistes de la licence. Ici, Bubsy se lance une nouvelle fois à la poursuite du cochon Oinker P. Hamm, l’un de ses ennemis déjà présent dans Bubsy II.

Une belle réunion de famille

Test Bubsy : Paws on fire! - Des parcours impitoyables 1

Oinker a pour nouveau projet de capturer tous les animaux de l’univers pour créer un Amazootorium. notre héros part très déterminé pour l’arrêter… en partie par crainte d’être capturé lui-même. Pour l’épauler, il pourra compter sur Virgil, un ancien scientifique au service de Oinker, les jumeaux Terry et Terri, son tatou de compagnie Arnold, ainsi que sur une alliance avec ses ennemis de toujours : les Woolies, mesurant l’importance de la menace. Une association bien amenée par la cinématique d’introduction du jeu et qui sera sans aucun doute appréciée par les fans. C’est un scénario qui n’a finalement rien d’exceptionnel mais qui est suffisant pour un jeu de plateforme de ce genre.

Côté jouabilité, ce qui définirait le mieux Bubsy : Paws on fire! est : simple à comprendre, difficile à maîtriser. En effet, sur les quatre personnages jouables (Bubsy, Virgil, Woolie et Arnold) on retrouve plus ou moins les mêmes commandes mais pour des actions qui leur sont propres (sauter et glisser pour certains, tirer pour un autre…). Elles sont rapidement assimilées aux premiers niveaux du jeu.

Néanmoins, on se retrouve vite face à une difficulté grandissante qui demande une réelle maîtrise des touches qui s’enchaînent à tout va. On retrouve cette difficulté parfois frustrante dans la majorité des épisodes de la licence. Cette suite logique ne déplaira donc pas aux fans mais risque de surprendre les non-initiés. De nouveaux obstacles font leur apparition au fil du jeu pour apporter de nouvelles mécaniques.

Un visuel et des sonorités pas forcément à la hauteur…

Test Bubsy : Paws on fire! - Des parcours impitoyables 2

Même pour un jeu de plateforme, Bubsy : Paws on fire! ne brille pas par ses graphismes. En dehors des boss, le design des niveaux ne varie réellement que deux fois par monde, chacun d’entre eux étant rejoué par 3 personnages. Les textures sont peu détaillées, c’est assez grossier… tout cela donne l’impression de jouer à un jeu PS2 remasterisé et non à un jeu fraîchement sorti en 2019. On pourrait le comparer à Kirby : Star Allies, sorti en 2018 et pourtant bien plus agréable graphiquement, plus en harmonie avec son temps.

Point de vue sonore, on retrouve les mêmes mélodies entêtantes tout au long du jeu jusqu’à en devenir presque agaçant. La prise des bonus s’accompagne d’un effet sonore qui, s’il est bien ramassé, est en rythme avec la musique de fond, un détail déjà plus satisfaisant à l’écoute.

Enfin, niveau durée de vie, le jeu est divisé en trois mondes constitués de 9 niveaux jouables par les quatre personnages, conclut par un 10e niveau boss (jouable uniquement avec Bubsy). Après calcul, on tombe sur plus 110 niveaux plus ou moins différents (par l’ajout d’obstacles et les différents gameplay des personnages notamment), réalisables en une quinzaine d’heures de jeu. Comptez plus si vous faites partie des plus téméraires, adeptes du try-hard, qui souhaiteraient ramasser tous les bonus pour finir le jeu à 100 %, et débloquer tous les skins de personnages disponibles dans la boutique du jeu.

Accolade nous propose donc un bon jeu de plateforme, fidèle à la licence qu’il porte depuis plus de 25 ans. Les fans seront satisfaits de la présence de la majeure partie des personnages de l’univers. Arrogance, humour et difficulté sont toujours au rendez-vous, échappant à une tendance à rendre ce genre de jeux plus accessibles (donc bien plus faciles). Cependant, il semblent visuellement en retard avec notre époque, la concurrence se situant tellement plus haut, il sera difficile pour Bubsy de s’imposer.

L'avis de l'auteur

Bubsy : Paws on fire! est un jeu de plateforme vraiment sympa, j'apprécie la personnalité arrogante du lynx qui apporte beaucoup d'humour. La difficulté est corsée (même rageante) ce qu'on retrouve rarement aujourd'hui. Personnellement, je n'ai pas été capable de ramasser tous les bonus et je pense que cela constitue un bon défi que beaucoup apprécieraient relever. Malgré ses défauts, je pense que Bubsy mérite une petite place dans l'esprit des fans de jeu de plateforme.

Iman
c
Note du panda
5.5 10

Bubsy : Paws on Fire!

Points positifs

  • Toujours fidèle à la licence
  • Beaucoup de niveaux pour différents gameplay
  • De la difficulté...

Points négatifs

  • Un background pas terrible
  • Des musiques répétitives et agaçantes à la longue
  • ... Peut-être trop pour les non-initiés

Ce test a été réalisé à partir d'une version commerciale

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp