Test Bayonetta Remastered – La renaissance d’une sorcière

  • PlayStation 4
  • Xbox One
Voir la note

Il y a maintenant 10 ans, nous découvrions Bayonetta, un titre de PlatinumGames qui a su marquer sa génération et trouver pas mal de fans. Et après tant d’années, un remastered vient fêter la décennie de ce Beat’em up bien particulier. Reste à savoir si cette version remastérisée du jeu est à la hauteur et lui rend hommage.

Conditions de test : Partie complétée en environ 10h en difficulté normale. Le test a été réalisé sur PlayStation 4 standard.

Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary Bundle -... - Acheter sur Amazon
2 grands classiques de Platinum Games remasterisé sur PS4 pour la première fois; Affichage 4k à 60 FPS sur PS4 Pro
58,98 EUR

Faites la connaissance d’une véritable sorcière

bayonetta

Avant d’entrer dans le vif du sujet, commençons par le commencement et abordons brièvement l’univers du jeu ainsi que son scénario.

Les Sorcières de l’Umbra, forces des ténèbres et les Sages de Lumen, défenseurs de la lumière se livrent une guerre sans pitié mettant en péril l’équilibre de l’univers. Bayonetta, la dernière sorcière maîtrisant les arcanes de l’Umbra, se réveille un jour d’un sommeil de 20 ans dans un cercueil immergé au fond d’un lac. Complètement amnésique, cette dernière va se rendre dans la ville de Vigrid en quête de réponses. Sur place, elle devra affronter les anges venus l’éliminer et elle fera la rencontre d’une jeune femme possédant des pouvoirs semblables aux siens…

Vous l’aurez compris, Bayonetta ne dispose pas du scénario le plus original, mais ne vous en faites pas, le titre se rattrape suffisamment sur d’autres points.

Le Beat’em up qui a du rythme

bayonetta

Comme l’indique ce titre, Bayonetta est un Beat’em up au gameplay bien nerveux proposant de très nombreux combats contre un paquets d’anges en tous genres, le tout sur un fond de musique entraînante. Disposant de quatre pistolets (un à chaque extrémité de ses membres), Bayonetta peut aussi bien combattre au corps-à-corps qu’à distance. Mais en plus de ces fidèles flingues, notre protagoniste peut s’emparer des armes utilisées par ses ennemis une fois qu’elle les a éliminés, et ce durant un temps limité. On se retrouve alors à manier des haches, lances ou encore des épées.

Comme dit plus haut, notre sorcière maîtrise les arcanes de l’Umbra et a donc la possibilité d’user de sa magie. Plus on réussit de combos et plus la réserve de puissance magique accroît, et lorsque cette dernière est remplie à fond, il est alors possible soit de placer une attaque sadique invoquant des machines de torture toutes plus atroces les unes que les autres pour punir nos adversaires, soit d’invoquer des créatures démoniaques grâce aux cheveux de Bayonetta. D’autres techniques liées à la magie seront apprises tout au long de notre périple, comme la possibilité de nous métamorphoser en panthère afin de bénéficier d’une très grande vitesse par exemple.

Mais le titre ne se limite pas à de simples attaques, il y a quelques petites subtilités à maîtriser. En dehors des différents combos qu’il faudra apprendre tout au long de l’aventure, il y a, à titre d’exemple, les esquives parfaites qui permettent de déclencher l’envoûtement. Cette technique ralentit le temps pour vos ennemis, ceux-ci étant dès lors pratiquement immobilisés durant quelques secondes, offrant la possibilité de placer plusieurs combos et de réduire leur barre de vie facilement.

Le jeu dispose de quelques QTE parsemées dans l’aventure. Certaines servent à déclencher les attaques sadiques, d’autres se déroulent lors de cinématiques. Ces dernières vous demandent d’effectuer une action dont la réussite est obligatoire ou alors, il s’agit simplement d’une action permettant d’obtenir un bonus en cas de succès. Un petit plus qui nous implique dans chaque moment de notre avancée.

En ce qui concerne la difficulté du jeu, celle-ci est très bien équilibrée. Elle s’accroît tout au long de l’aventure sans devenir un réel obstacle empêchant d’avancer. La vraie difficulté se trouve plutôt dans les résultats en fins de chapitres. Regroupant le temps record, le nombre de dégâts subis, les combos réalisés et j’en passe, il est difficile d’obtenir le score maximum et repartir avec une médaille platine pur (plus haut score possible). Sinon, le titre est assez facile à prendre en main, les combos sont assez intuitifs, tout le monde peut donc mettre les mains dessus.

Passons maintenant aux côtés plus artistique du titre, à commencer par sa bande-son. Celle-ci pose une vraie ambiance dans l’aventure, avec des thèmes chantés hyper rythmés, que vous finirez forcément par fredonner lors de vos combat. Et Bayonetta ne pourra d’ailleurs pas s’empêcher de danser pour votre plus grand plaisir !

La direction artistique est quant à elle plutôt fade, et bien qu’une certaine variété soit de la partie, peu d’environnements arrivent à sortir du lot… Mais, l’action étant très présente nous n’avons pas vraiment le temps de visiter les zones. Ce détail peut passer au second plan, même si on aurait tout de même apprécié un plus gros effort sur ce point.

Nous tenons par contre à mettre en avant les design des différents personnages et ennemis. Premièrement, le bestiaire est très fourni et varié, chaque type d’ennemis a son visuel propre et on retrouve toutes sortes d’anges (golem, dragon…). Les personnages sont pour la plupart charismatiques, avec un caractère bien trempé et une langue bien pendue.

Un remastered de qualité ?

bayonetta

Abordons maintenant le sujet de cette mise à jour du titre. Le remaniement est-il bon ? Eh bien disons qu’il est très correct. Bayonetta fête ses 10 ans cette année, il est donc impossible qu’un simple remastered le remette complètement au goût du jour visuellement, mais la 4k/1080p rend le jeu plus joli, même si les textures restent assez baveuses. Ce qui change vraiment la donne, ce sont les 60 images par seconde apportés sur cette versions. Avec des combats si dynamiques, cet ajout était plus que nécessaire.

Petite précision, il s’agit ici d’une première pour Bayonetta sur une console Sony. Le titre était sorti à l’époque sur PlayStation 3 et Xbox 360. La version PS3 était assez en retard au niveau de la résolution ainsi que du framerate (sans parler d’un horrible flou) comparé à la version Xbox 360. C’est donc la première fois que l’opus met au même niveau les deux consoles.

Bayonetta Remastered est l’occasion parfaite pour (re)plonger dans cet univers complètement barré. La durée de vie est plutôt correcte et le jeu dispose d’une bonne rejouabilité si vous désirez atteindre le meilleur score à chaque fin de chapitre. C’est un must-have pour les mordus de Beat’em up et il serait dommage de passer à côté de cette versions remaniée qui n’apporte que du bon ! À noter que ce remastered inclut également Vanquish sorti il y a 10 ans lui aussi.

Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary Bundle -... - Acheter sur Amazon
2 grands classiques de Platinum Games remasterisé sur PS4 pour la première fois; Affichage 4k à 60 FPS sur PS4 Pro
58,98 EUR

Bayonetta Remastered nous apporte ici une version plus propre du titre. Avec la 4k/1080p et les 60 fps, l’expérience n’en est que meilleure. Le gameplay accessible à tous et super nerveux du titre est un réel plaisir, et encore plus lorsqu’il est accompagné d’une telle bande-son. Pas le temps de s’ennuyer ici, Bayonetta nous plonge dans une action constante, un vrai défouloir qui devrait plaire aux adeptes du Beat’em up.

L'avis de l'auteur

Bayonetta est pour moi un rendez-vous à ne pas manquer ! Avec son gameplay dynamique, son humour déjanté et ses personnages haut en couleurs, je suis ravie de reposer les mains dessus en le retrouvant plus joli et fluide sur nos consoles actuelles. Malgré ses quelques défauts et un remastered qui fait juste le job mais pas plus, l'expérience n'en est pas moins jouissive.

ohkammy
a
Note du panda
8.5 10

Bayonetta Remastered

Points positifs

  • Un beat'em up inmanquable
  • Un bande-son entraînante
  • Le bestiaire varié
  • Une difficulté bien adaptée
  • Les 60 fps qui font plaisir
  • Une Bayonetta assumée jusqu'au bout

Points négatifs

  • Des textures encore un peu floues
  • Des zones trop semblables
  • Une caméra un peu capricieuse

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation