Test Batman : Arkham Knight – La conclusion du Chevalier Noir

Voir la note
Repoussé maintes fois, Batman Arkham Knight fait sans doute partie des titres les plus attendus des joueurs et des fans de la chauve-souris. Ce nouvel épisode se révèle être le dernier opus des aventures de Batou, voyons maintenant ce que le dernier né de Rocksteady a dans le ventre...

Le voici, le voilà. Après plusieurs reports, Batman : Arkham Knight débarque enfin sur nos consoles de salon et PC. Véritable étendard de l’univers DC Comics, notre héros chauve-souris revient dans ce troisième et dernier opus de la série Arkham dans sa première itération sur consoles nouvelle génération. Mais ce dénouement vient t-il clôturer la trilogie de manière triomphale ?

Un Batou plus noir que jamais

batman arkham knight

Dès le départ, le ton est donné : Comme dans chaque aventure de Batman, vous incarnez… Batman, le légendaire chevalier noir et justicier de la désormais triste et célèbre ville de Gotham.
Mais alors que l’on pensait la ville désormais sujette au calme suite au dramatique dénouement d’Arkham City, les ennemis jurés de notre héros reviennent à la charge.

Cette fois-ci, l’Epouvantail, que l’on croyait mort à l’asile d’Arkham, a décidé de plonger la ville dans le chaos en répandant un gaz très toxique. Gotham City est alors évacuée, et les super-vilains prennent le contrôle des différents quartiers de la ville. En plus de cela, un nouvel ennemi : Arkham Knight va donner du fil à retordre à notre Batou qui avouons-le, est terriblement bien foutu ! Mais notre nouvel ennemi sera quant à lui un adversaire redoutable et semble en connaître bien long sur notre héros, au point de déceler le moindre défaut et point faible de chacune de ses armes et équipement.

Mes yeux !

batman arkham knight1

Les p’tits gars de Rocksteady, le studio à l’origine du titre, ont décidé de nous décoller la rétine en nous proposant un jeu époustouflant et extrêmement beau. Tout comme ses prédécesseurs, Batman : Arkham Knight ne déroge pas à la règle : le jeu est esthétiquement proche de la perfection et les petits détails comme la texture du costume de Batou ou encore les gouttes de pluies ruisselantes sur la Batmobile sont incroyablement bien reproduits. Sans oublier les pectoraux de notre homme (Oui, je dois tomber amoureuse).

La ville de Gotham est quant à elle terriblement excitante. Les effets de lumière avec les néons des différents bâtiments se marient parfaitement avec les ténèbres de la ville et le style gothique des buildings saupoudre la patte artistique d’une touche de fascination. Mais plus intéressant encore, il nous est possible de se promener dans la ville sans aucun temps de chargement ! Impressionnant, surtout pour une carte se composant de trois grosses îles et de quelques endroits dispersés un peu partout. Une prouesse à souligner pour un jeu d’une telle envergure !

Les aptitudes de Batman pourront quant à elles être de nouveau améliorées et nous pouvons d’ores et déjà vous annoncer que toute augmenter prendra du temps.. autant pour votre personnage que pour la Batmobile ! Parce que oui, Batman : Arkham Knight se dote d’une « petite » nouveauté qui ravira sans aucun doute les fans de la célèbre chauve souris : la fameuse Batmobile !

Dans les précédentes aventures de Batman, le joueur se contentait simplement d’aller d’un point A à un point B juste en planant et en utilisant le grappin. Cette époque est révolue puisque que désormais, nous avons la possibilité de conduire le bolide emblématique de Batou. Et avouons-le tout de suite, la Batmobile en jette ! Imposante, bruyante et armée jusqu’aux dents, cette « voiture » vous permettra de sillonner les rues de Gotham City, de zigouiller les nombreux véhicules ennemis qui tenteront de vous barrer la route et aussi pourquoi pas de « pêcho » Catwoman ! La Batmobile est intimement liée à Batman et vous permettra d’ouvrir des passages, de résoudre des énigmes ou encore d’accéder à des passages difficiles d’accès. Le véhicule est ainsi omniprésent dans le jeu mais reste ainsi sujet à controverse pouvant soit ravir les fans, soit agacer certains joueurs qui appréhendent le véhicule.

Mais qui dit combat en Batmobile, dit forcément combat à mains nues ! Le système de combat du jeu nommé « Free Flow » (système de jeu semi-automatisé très complet et efficacement mis en scène) est toujours de la partie, et est magistralement orchestré. Une petite nouveauté y fait également son apparition : désormais il vous est possible de prendre le contrôle d’un personnage secondaire lorsque le jeu vous en donne la possibilité. Le tout se révèle être plutôt jouissif, Rocksteady diversifie le jeu, et c’est parfait !

Un Batman sans une durée de vie conséquente n’est pas un Batman. Fort heureusement – et comme sous-entendu plus haut – ce nouvel opus ne déroge pas à la règle: la durée de vie du jeu est colossale, les nombreuses missions annexes et les énigmes de Nigma seront nombreuses sans oublier que les enquêtes seront elles aussi présentes ! Prévoyez de longs week-end si vous avez le courage de le terminer à 100 %

La perfection existe-t-elle?

batman arkham knight2

Bien que le jeu est absolument génial, Batman Arkham Knight révèle cependant – et malheureusement quelques petites faiblesses… Par exemple, lors des phases de conduite avec la Batmobile, quelques baisses de Framerate ont ainsi été constatées. Fort dommage, surtout lorsque celles-ci surviennent au cours d’un combat pouvant causer notre mort. Aussi, pour les plus impatients d’entre vous, il vous faudra vous armer de patience lorsque le jeu chargera. En effet, même s’ils sont inexistants en jeu, les loadings après les game over se révèlent un peu longuet. Alors, évitez de mourir trop souvent !

Autre détail frustrant : Rocksteady a décidé de suivre la mode des DLC, les joueurs souhaitant acquérir du nouveau contenu pendant 6 mois devront débourser la somme de 40 euros pour pouvoir avoir des nouveautés. Un peu chéro, il faut l’avouer, et un poil moins cher aurait fait grincer moins de dents.

Catastrophe en vue sur PC

Pour terminer ce test et cette partie, nous ne pouvons pas partir sans avoir parler du gros point noir du jeu : l’optimisation du jeu pour la version PC. De nombreux joueurs se sont plains que le soft plantait sans cesse et même avec une machine de guerre, le dernier-né de la franchise ne semble pas bien optimisé.

Pire encore, cette version PC de Batman: Arkham Knight a tout simplement été retirée de la vente temporairement, et les joueurs l’ayant téléchargés ne pourront plus y jouer. Les joueurs PC devront ainsi attendre l’automne 2015 avant de pouvoir retoucher pleinement au jeu.

Batman : Arkham Knight est le chapitre final et démentiel clôturant les aventures du Chevalier Noir. Malgré ses petites faiblesses qui ne cassent pas trois pattes à un canard (ni à un panda), cet opus se révèle être époustouflant, avec des graphismes de toute beauté, des nouveautés intéressantes et une Batmobile absolument géniallissime. Rocksteady réussi le pari de nous offrir une aventure finale grandiose et un dénouement proche du chef d’oeuvre. Il ne vous reste plus qu’à vous incliner devant ce Batman Arkham Knight.

9 10

Batman Arkham Knight

Points positifs

  • Une bonne durée de vie
  • Des graphismes incroyables
  • Une histoire prenante...
  • ... avec un final grandiose
  • Des personnages charismatiques
  • Les combats à mains nues toujours aussi prenants
  • Un gameplay dans son ensemble toujours aussi efficace
  • Une Batmobile d'enfer..

Points négatifs

  • ... mais un peu trop présente
  • Avec certaines phases de combats peu nécessaires
  • Une version PC ... catastrophique
  • Quelques baisses de framerate

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp