Test Arena of Valor – Le MOBA de Tencent arrive sur mobile

Voir la note
Avec ses millions de joueurs sur le marché asiatique, Arena of Valor souhaite conquérir l'Europe en débarquant sur iOS et Android. Le MOBA de Tencent a t-il de quoi séduire le public ?
Temps de lecture : 7 min.

Extrêmement populaire en Chine où l’on peut compter plus de 50 millions de joueurs actifs, Arena of Valor (ou de son nom original, Kings of Glory) fait son entrée sur le marché occidental suite à sa sortie sur notre territoire courant du mois d’août. Voici un peu nos impressions.

Avant de commencer, il est bon de noter que le test a été effectué sur un Samsung S8, sous Android donc.

Arena of Valor, du MOBA mobile

arena-of-valor-5-min

Sous la tutelle du géant Tencent,qui s’était notamment fait plaisir avec le rachat de Riot (League of Legends) ou encore Supercell (Clash of Clans), Arena of Valor fait donc son entrée timidement chez nous. Disponible depuis le 11 août dernier sur nos smartphones, iOS et Android, l’application nous propose un traditionnel MOBA en 5 contre 5 mais adapté à la maniabilité d’un mobile. C’est un pari assez osé puisque Tencent offre véritablement un jeu complet et à première vue, il n’était pas forcément évident d’adapter ce gameplay axé compétition sur petit écran. Pourtant, ils ont osé et le résultat est assez convaincant.

Tout d’abord, avant de commencer à jouer, il faut l’installer et se connecter. L’application fait aux alentours de 500 Mo et il faut bien compter le double pour les données et les premiers pas effectués. Une fois lancé, il faudra alors se connecter à un réseau pour pouvoir profiter des fonctionnalités. On nous propose alors de se connecter avec Facebook, ce qui reste assez commun pour ce genre de jeux ou via son Compte Google (sur Android) ou Gamecenter (sur iOS). A peine propulsé sur l’écran titre, Arena of Valor nous propose un tutoriel plutôt complet.

Ce didacticiel nous apprend alors toutes les bases des différentes mécaniques de gameplay, des commandes à effectuer aux meilleurs déplacements à faire. Contre toute attente, la prise en main est quasi-immédiate et on se laisse rapidement prendre au jeu. Alors oui, on ne va pas se le cacher, le test a été effectué sur un S8 qui possède un écran relativement grand. Il est donc assez aisé d’utiliser les différentes touches pour se déplacer et attaquer sans chevaucher les contrôles. A contrario, on a également fait le test sur tablette et le rendu est tout aussi agréable, bien que la prise en main est un peu plus délicate, du fait de l’écran assez large.

L’écran tenu horizontalement, on se déplace alors avec un curseur en bas à gauche de notre écran qui nous permet d’aller dans la direction souhaitée. Il suffit de rester appuyé avec son pouce de préférence et de bouger vers l’axe voulu. Impossible de tapoter pour un déplacement automatique et ce n’est pas plus mal. Pour ce qui est des actions, tout se passe dans l’autre bord, en bas à droite. On dispose alors d’une attaque simple où notre héros attaquera à chaque pression puis différentes compétences juxtaposées et il suffira donc de décaler son doigt pour les utiliser. C’est extrêmement simple et rend Arena of Valor vraiment abordable et très intuitif.

League of Valor

arena-of-valor-1-min

Si bien même vous avez quelques difficultés à comprendre les mécanismes de base, le tutoriel est vraiment complet, nous obligeant même à enchaîner les premières parties « tests » pour bien intégrer le concept. Mais très honnêtement, si vous êtes un joueur de MOBA et plus spécifiquement de League of Legends, les ressemblances vous frapperont assez vite. Que ce soit au niveau du level design des maps ou même des différents monstres à retrouver un peu partout sur le terrain d’affrontements. La première carte d’ailleurs, risque de vite vous rappeler la faille de l’invocateur avec une construction quasiment similaire où les emplacements sont à l’identique à peu de chose près.

Mais là où les développeurs ont vraiment réussi à adapter Arena of Valor sur mobile, c’est indéniablement au niveau de son rythme. Parce que oui, avouons-le, certaines parties de LoL peuvent durer longtemps sur PC et il était impossible de faire la même chose sur smartphone. Du coup, les parties s’enchaînent très rapidement et il faut compter au grand maximum une quinzaine de minutes si la partie est très bien équilibrée. Certains affrontements se terminent en 4 à 5 minutes tandis que la moyenne que nous avons constatée tournait autour des 7 à 8 minutes.

Pour dynamiser tout cela, Arena of Valor joue beaucoup sur la rapidité des combats. Si les héros ne tombent pas non plus en quelques joutes, les compétences peuvent être réutilisées très rapidement. La plupart des coups ont un délai d’attente de 3 à 6 secondes tandis que les super-pouvoirs et les compétences les plus importantes ont dû mal à passer au-delà des 30 secondes de reset.

Tout comme ses homologues sur PC, le MOBA de Tencent donne la possibilité au joueur d’acheter des objets. On peut alors augmenter sa puissance d’attaque, sa vitesse de déplacement ou bien d’autres bonus à l’aide d’or ramassé. Cet or, il est possible de le récupérer en tuant ses ennemis mais également en abattant les monstres sur la carte. Mais ici, pas besoin de retourner à la base. Les possibilités d’acheter sont proposées à gauche de votre écran et vous pouvez donc aisément vous équiper sans prendre le temps de chercher. On revient donc très rarement à la base et il est parfois limite plus simple de se laisser mourir que d’utiliser la téléportation. Arena of Valor joue vraiment sur la dynamique des affrontements et la rapidité d’exécution, lui permettant de s’adapter parfaitement aux mécaniques d’un jeu sur smartphone.

Une interface adaptée et une boutique présente

arena-of-valor-2-min

Bien sûr, Arena of Valor ne se contente pas d’enchaîner les parties et il faut compter sur un interface adaptée à notre écran. Assez intuitif en jeu, les menus restent agréables et complets lorsque nous sommes entre deux parties. On peut jongler entre les différents onglets et découvrir la liste des héros ou encore accéder à la boutique. D’ailleurs, le jeu proposera forcément des achats in-app pour débloquer du contenu supplémentaire et les prix sont relativement abordables. Un peu cher, mais cela reste du cosmétique ou un boost de progression, et le modèle free-to-play lui va forcément très bien. Après tout, c’est clairement le modèle du MOBA qui veut ça.

Tencent intègre aussi une fonctionnalité plutôt sympathique. En fait, chaque joueur aura un score de crédibilité, une sorte de réputation à garder. Celle-ci est liée à votre comportement et va diminuer si vous faites n’importe quoi au cours de votre partie. Si vous avez fait une pause en pleine partie ou que vous ne jouez pas l’objectif par exemple, votre score diminue. Cela permet notamment d’éviter d’avoir trop de personnes qui quittent en plein milieu, surtout que plus votre réputation baisse, moins vous gagnerez de récompenses.

Enfin, et il est vrai que nous n’avons pas encore parlé de cet aspect mais visuellement, Arena of Valor est plutôt sympathique. Le chara-design de certains personnages relèvent le niveau général d’une direction artistique trop fortement empruntée à d’autres MOBA. Finalement, Arena of Valor n’arrive pas à se créer sa propre personnalité et ses visuels ne se veulent pas assez identitaires pour proposer quelque chose d’original. Et si la bande-son est assez agréable à écouter, aucun thème n’est transcendant pour se démarquer.

Par contre, il faudra tout de même faire attention en jouant au jeu. Sans surprise et comme on s’y attendait un peu, c’est un vrai calvaire pour la batterie. L’application pompe énormément d’énergie et utilise pas mal de ressources. Du coup, on ne peut absolument pas vous dire si c’est le cas mais on a un peu peur pour les téléphones un peu plus anciens, il est fort probable que Arena of Valor ne soit pas fluide du mieux qu’il pourrait être. L’application ayant été testée sur un S8 flambant neuf, il est difficile de vous donner notre avis pour le coup.

Avec Arena of Valor, Tencent réussi le pari que de porter un MOBA sur mobile avec brio. Le gameplay s’y prête vraiment bien et le jeu peut se targuer d’avoir une adaptation plus que réussie. C’est fluide, c’est rapide, c’est rythmé, Arena of Valor plaira tout aussi bien aux amateurs du genre qu’il déplaira au vu de son manque évident d’originalité. Très proche d’un League of Legends, le soft n’arrive pas à se créer sa propre identité et manque assurément d’une prise de risque pour se démarquer. Fort heureusement, il dispose de bases solides et c’est ce qui lui permettra sans doute de trouver son public.

La note de l'auteur

Arena of Valor a été une belle surprise pour moi. Connaisseur de MOBA mais loin d'être un adepte du genre, je me suis laissé tenter et il faut avouer que je n'étais pas très enjoué à l'idée d'essayer un titre du genre sur mobile. Finalement, réticence passée des premières minutes, j'ai été agréablement surpris : toutes les bases sont là et bien gérées. C'est fluide, c'est rythmé et c'est vraiment bien adapté pour les téléphones. Mes seules déceptions tournent finalement autour de l'aspect technique avec une batterie qui s'affole à chaque fois que je lance le jeu et des ressources fortement utilisées, me faisant un peu peur pour les téléphones plus anciens.

Julien
b
Note du panda
7.5 10

Arena of Valor

Points positifs

  • Parfaite adaptation du MOBA sur smartphone
  • Une prise en main immédiate et intuitive
  • C'est rythmé et les affrontements sont dynamiques
  • Interface claire
  • Possibilité d'échanger vocalement avec les joueurs de façon assez simple
  • Un cachet visuel sympathique...

Points négatifs

  • ... Mais loin d'être identitaire
  • Manque clairement d'originalité
  • Techniquement peu abordable
  • Un vrai gouffre pour votre batterie

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

2 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp