TEST. VR Invaders – Un shooter en réalité virtuelle à faire ?

En attendant un certain Farpoint sur le PlayStation VR, un certain shooter arcade en réalité virtuelle sort sur le casque VR de Sony, à savoir VR Invaders. Et justement, le soft est-t-il un shooter plus que sympathique à posséder absolument en attendant le futur FPS en VR de Sony ?

D’ores et déjà disponible depuis Décembre dernier sur PC via Steam et jouable bien évidemment sur le HTC Vive et l’Oculus Rift, VR Invaders envahit donc le PlayStation VR. Etant un shooter arcade où il s’agit de tirer sur tout ce qui bouge dans l’univers de la réalité virtuelle justement, VR Invaders vaut-il clairement la chandelle, le soft étant tarifé à quand même 17.99 € ?

Un Hacker pour sauver un cyber artiste

VR Invaders_test 1

Jeu VR oblige, VR Invaders a quand même un mode histoire mine de rien. Le titre, développé par My.com qui édite rappelons-le un certain Armored Warfare entre autres, nous plonge dans la peau d’un hacker nommé Thomas Hall, qui devra tout simplement aller sauver un cyber artiste, prisonnier de la Réalité Virtuelle. Notre protagoniste devra donc traverser les huit niveaux du soft afin d’accomplir sa mission qui lui est donné.

Première chose à signaler, le jeu est uniquement en anglais, mais cela n’est finalement pas un véritable problème, dans la mesure où les dialogues restent inintéressants au possible malheureusement. Les personnages sont effectivement vides comme pas possible mais cependant, l’humour présent dans le soft reste louable, tout comme la fin, sarcastique à souhait, mais finissant en queue de poisson qu’on se le dise. Du coup pour l’aurez compris, autant désactiver le mode histoire car le tout est affreusement mal exploité, même si l’idée de base avait le don d’être plutôt bonne.

Au-delà par ailleurs de ce mode histoire qui se boucle en seulement 1h30, vous pourrez néanmoins prolonger l’expérience avec le mode survie, ou un mode Fired Range, où il s’agira d’éliminer des robots jusqu’à ce que vous mourrez tout simplement. En somme, le contenu est donc pour le coup assez faiblard, surtout quand on sait que VR Invaders est quand même tarifé à 17.99 €. En clair, c’est un jeu où vous allez y jouer une fois, et puis c’est tout. Jusqu’à ce que vous le ressortez bien plus tard pour y jouer de nouveau, et encore…

Viser et tirer sur des robots

VR Invaders_test 2

Dans VR Invaders, le gameplay prend donc la forme logiquement d’un shooter arcade. Vous êtes donc immobiles dans les niveaux, mais vous avez cependant la possibilité de bouger un peu de droite à gauche, ou de vous baisser pour éviter le moindre projectile. Pour le reste du but de chaque niveau, il suffira tout simplement de poutrer différentes vagues de robots qui ont leurs propres attaques, puis d’affronter enfin le boss du niveau, et ainsi de suite pour les autres stages.

Bien entendu, quand vous parcourez les différents niveaux, vous aurez à disposition divers bonus que vous pourrez ramasser en tirant dessus quand ils apparaissent. Entre de la santé, le fait d’être invincible le temps d’un instant en passant par la possibilité de porter deux armes en même temps, il y a de quoi varier les plaisirs, même si le gameplay reste très répétitif sur la longueur, et peine véritablement à se renouveler. Aussi, nous vous conseillerons bien évidemment shooter oblige, d’y jouer via deux PS Move, soit l’un pour contrôler votre bouclier vous permettant de vous protéger des projectiles, et l’autre pour maintenir votre arme, dont le feeling manque hélas de patate, peu importe la pétoire que vous obtenez…

En ce qui concerne les autres subtilités de VR Invaders, c’est également le mode ralenti. En effet, en appuyant sur la gâchette de votre PS Move de gauche, vous pourrez activer un mode bullet time. Ce dernier ralentira le temps de quelques secondes, et vous permettra d’éviter plus facilement les tirs de vos ennemis, comme les éliminer plus précisément. A noter soit dit en passant que le calibrage sur PSVR reste particulièrement bien rendu, et le gameplay au Move reste précis.

En dépit d’un gameplay franchement précis pour un shooter, VR Invaders manque finalement de saveur, et peine à se renouveler…

Autre chose à notifier, c’est le fait que le soft se dote de trois niveaux de difficulté, et que certains boss sortent un peu du lot. Vous pourrez pour le coup parcourir le soft via trois niveaux de difficulté – Normal, Hard ou Insane -, en sachant que le mode normal reste assez accessible en soi. Concernant du coup les différents boss, la plupart sont assez sympas à combattre même si le cheminement est systématiquement le même – soit tirer dans le tas sans réfléchir -, sauf peut-être le boss de fin qui reste un grotesque copié collé d’un boss combattu auparavant dans l’un des niveaux précédents…

Sinon pour de la VR, à quoi peut-on s’attendre graphiquement parlant ? Et bien paradoxalement, le titre de My.com tient finalement la route. La plupart des décors destructibles sont plus qu’appréciables, puis la plupart des textures restent juste correctes, malgré un aliasing assez flagrant. En revanche, les arrières plans ont une distance d’affichage limite, et puis la plupart des décors auront malheureusement tendance à se répéter méchamment sur les niveaux… Mais dans l’ensemble, même si ce n’est pas joli, VR Invaders ne reste pas non plus une honte, faisant le minimum syndical pour reste dans le correct, sans plus. Au-delà de ça, artistiquement parlant, le soft emprunte un peu par ci par là – on trouve par exemple un gros côté Unearthing Mars pour la partie shooter… -, et on obtient malheureusement un jeu qui manque un peu d’identité.

On arrive bientôt à la fin de ce test, avec notamment la bande-son. Les musiques sont malheureusement complètement en retrait, et cela casse pour le coup significativement l’immersion, même si la VR remplit quand même son boulot pour nous immerger comme il faut dans cet univers centré sur la réalité virtuelle. Il y a également des doublages en anglais uniquement de nos protagonistes, mais ceux-ci restent bons, sans gros plus également… Pour faire simple, la bande-son de VR Invaders tombe très vite aux oubliettes finalement, et c’est assez regrettable car il y avait peut-être mieux à faire.

Pas forcément très attendu, VR Invaders se révèle être un shooter arcade en VR particulièrement décevant. La faute notamment à un gameplay ultra répétitif et peinant à se renouveler à chaque fois, puis surtout un contenu assez famélique au vu du prix proposé. On retiendra cependant une jouabilité très précise au PS Move et surtout un calibrage vraiment bien foutu sur le PSVR. Dommage que la narration soit très faible et que la bande-son soit en retrait d’ailleurs, mais le titre reste tout de même assez immersif grâce au casque de réalité virtuelle de Sony, proposant un aspect graphique potable en soi. Avec VR Invaders, vous aurez donc là un jeu assez moyen dans l’esprit, il s’agit là d’un shooter répétitif et assez vite lassant car une fois terminé, il y a peu de chance que vous y reviendrez dessus. Donc en gros, autant attendre directement Farpoint qui pourra se révéler certainement plus intéressant que VR Invaders.

La note de l'auteur

VR Invaders m'intriguait bien à la base, mais finalement, la déception m'a vite gagné alors que cet aspect shooter arcade en réalité virtuelle me bottait bien. Mais hélas, le gameplay ne se renouvelle absolument pas, les décors bien que potables et destructibles se répètent tout comme le gameplay en lui même, puis le mode histoire est très faiblard sur la narration. Néanmoins, j'ai été au moins assez satisfait par le nombre de bonus à ramasser sur les niveaux, le mode ralenti ou bien encore la précision du PS Move et le calibrage de la caméra du PSVR. En somme, pour 17.99 € vous avez là un jeu avec un contenu assez famélique avec 1h30 de jeu pour le mode solo puis les à-côtés anecdotiques comme le mode survie, et un titre tout simplement répétitif et manque d'identité propre.

Matheus
c
Note du panda
5.5 10

Points positifs

  • Gameplay assez précis...
  • Convenable techniquement pour de la VR...
  • Quelques boss sympas...
  • Plusieurs niveaux de difficulté
  • Un mode survie et Fired Range
  • Des bonus à ramasser dans les niveaux
  • Calibrage bien rendu sur PSVR
  • Le mode ralenti vachement bien foutu

Points négatifs

  • ... Qui tourne très vite en rond
  • ... Mais très répétitif sur les décors avec de l'aliasing
  • ... Mais le boss de fin est une vaste blague
  • Mode histoire pas très intéressant et très court - environ 1h30 -
  • Musicalement très en retrait et anecdotique
  • Aucune indication sur la barre de vie ou les munitions...
  • Uniquement en anglais

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur