TEST. Netgear Nighthawk S8000 – Un switch spécialisé Gaming et Streaming

La société Netgear propose le Nighthawk S8000, un switch compétitif spécialisé dans le jeu vidéo et les diffusions en direct.

Cela fait maintenant un moment que Netgear nous propose des solutions pour optimiser notre réseau domestique. Bien que les connexions Wi-Fi sont plus performantes chaque année, certains préféreront toujours des appareils connectés entre eux par du filaire. Et on les comprend. Les réseaux câblés ont tendance à produire le meilleur signal possible, peu importe les configurations.

Nighthawk S8000, un switch spécialisé jeu vidéo

netgear-nighthawk-s8000-review (5)

Avec son Nighthawk S8000, Netgear souhaite proposer un commutateur performant pour relier vos différents appareillages à l’aide de câbles Ethernet. Il est parfois difficile de trouver un bon switch pour assurer plusieurs connectivités et le fabricant californien souhaite justement s’adresser à ces utilisateurs. Sa spécificité réside dans ses propriétés à mettre certaines utilisations en avant, mais l’on reviendra sur l’aspect technique et performance un peu plus tard.

Lorsque l’on commence le déballage du paquet, on remarque tout de suite le soin apporté à son contenu. La boite est rigide, solide, et l’on voit tout de suite que l’on se trouve ici avec un produit milieu de gamme complet. On commence alors à ouvrir son packaging et l’on se retrouve immédiatement face au Nighthawk S8000, correctement rangé dans la boîte. Une fois le switch retiré, on trouve un petit compartiment que l’on ouvre façon volet et l’on se retrouve nez à nez avec l’adaptateur secteur.

On prend alors le Nighthawk S8000 en main et c’est bien évidement son apparence qui nous frappera en premier. Avec son design agressif, on croirait presque une réplique d’un vaisseau spatial sorti d’un film de science-fiction. Il reste néanmoins particulièrement classe et s’il ne plaira assurément pas à tout le monde, certains auront un coup de cœur pour son esthétique. Il est visuellement unique et si Netgear prend ici un pari osé, le parti pris est réussi et pourrait bien vous séduire.

Un design agressif, digne d’un vaisseau de Stargate

netgear-nighthawk-s8000-review (7)

Un peu lourd, il met également en avant sa robustesse. On le sent solide et semble être loin du côté cheap que l’on peut trouver sur le marché. Prévu entre autre pour les LAN, vous n’aurez pas à vous soucier de sa durabilité et bien que l’on ne souhaite pas le pire, si jamais il se prend un coup ou tombe par terre, vous pouvez être sûr qu’il résistera. Garanti trois ans, cela donne aussi une certaine sensation de sécurité.

Il se dote aussi d’excellentes finitions et malgré sa couleur noire qui pourrait refléter la poussière, il reste propre et celle-ci n’est finalement pas trop voyante. Il est conçu en alliage zinc de haute qualité tout en arborant un revêtement agréable au toucher et dispose de patins anti-dérapants. Pas de trace de doigt, pas de risque de dégradation, le Nighthawk S8000 donne déjà une très bonne impression à première vue.

Côté connectique, le switch dispose de huit ports ethernet qui sont situés à l’arrière du boîtier. Numérotés de un à huit en toute logique, le dernier permettra de brancher la connexion entrante. Le premier favorise le branchement d’une console de jeu notamment pour la priorité des connexions mais l’on y reviendra un peu plus tard. Le branchement secteur se fait également à côté des ports tandis que de l’autre côté, on se retrouve avec un bouton on/off pour la lumière. C’est assez gadget mais si vous souhaitez allumer ou éteindre la lumière bleue qui s’y dégage, notamment pour rester plonger dans le noir, une simple pression suffit. Précisons que cette LED bleue permet également d’indiquer l’état du réseau selon ce qu’elle affiche et évite donc de chercher dans les menus.

Des performances au-delà des espérances

netgear-nighthawk-s8000-review (8)

Un port WAN présent, on se retrouve ainsi avec sept ports LAN. La grande force d’un switch est avant tout sa capacité à garder une bonne connexion, permettant aux paquets de données envoyés, d’être similaires à ceux distribués par votre routeur. Après plusieurs tests, on remarque que les appareils connectés au Nighthawk S8000 proposent un ping similaire que si l’on était connecté directement à notre box initiale. La connexion est elle aussi assurée et garde d’excellentes performances et l’on ne ressent pas ou très peu la perte de données. S’il n’y a pas de câble Ethernet fourni avec le boîtier, précisons que nous avons effectué nos tests avec un RJ45 en Cat6.

En bref côté caractéristiques :

  • Huit ports gigabit
  • Mémoire tampon : 192 KB
  • Bande passante : 16Gbps
  • Dimensions : 195 x 149 x 40 mm
  • Poids : 0,74 kg
  • 4 niveaux de hiérarchisation du trafic réseau avec une QoS basée sur les ports et le 802.1p/DSCP

Une personnalisation aboutie

ipdhcp

Côté installation, le tout est assez simple. Pas besoin d’être un crack en informatique pour faire fonctionner la bête. Une fois branché, il vous faudra juste paramétrer votre ordinateur pour avoir accès au switch. Celui-ci reçoit une adresse IP de la part d’un serveur DHCP et pour pouvoir y accéder, vous devrez détecter son adresse IP. Il suffira de localiser le Nighthawk S8000 via le panneau de configuration sur votre explorateur Windows (Ou Safari) et vous rendre dans réseau. Vous serez ensuite renvoyé sur la page de connexion de l’interface de gestion.

En cherchant un peu dans les configurations possibles, on ne mettra pas longtemps à découvrir avec joie que tout peut être personnalisable à souhait. Si le matériel propose trois configurations déjà enregistrées, il est également possible de faire ses propres choix au niveau des paramètres. L’interface proposée est ultra-dynamique et particulièrement intuitive. Même si c’est la première fois que vous paramétrez ce genre d’appareillages, vous devrez rapidement trouver votre bonheur. Dommage que le tout soit en anglais. Ces pré-sélections sont notamment proposées par défaut pour prioriser vos sessions de jeux ou de streaming, idéal selon votre utilisation. Il est également possible de paramétrer une IP fixe.

Bien évidemment, s’il est nécessaire de mettre en avant d’autres ports ou de les configurer comme bon vouloir, il est tout à fait possible de faire cela.  Par ailleurs, ces caractéristiques sont idéales si vous souhaitez isoler un réseau en particulier pour ne pas avoir des interférences avec d’autres connexions. Le système est particulièrement intelligent surtout si vous êtes dans un environnement où il y a beaucoup de trafic sur des réseaux que vous ne pouvez pas directement gérer.

Disponible dans les 119€ dans le commerce, notamment à cette adresse, le Nighthawk S8000 reste malgré tout un achat un peu onéreux. Si sa qualité justifie son prix, à voir si son utilisation est en adéquation avec ce que l’on recherche. Excellent outil pour vos LAN, il peut également être un très bon compromis si vous jouez et streamez régulièrement. Il s’adresse également aux personnes qui ont l’habitude de transférer de lourds fichiers entre plusieurs ordinateurs en local.

Vendu comme un outil de prédilection pour les joueurs et streamers, le Nighthawk S8000 n’en reste pas moins un excellent switch pour tout usage. Bien sûr, son utilisation est purement locale et restera dépendant de votre connexion initiale. Mais avec ses sept ports haut débit, ses excellentes performances et sa personnalisation aussi intuitive qu’efficace, le Nighthawk S8000 n’en reste pas moins l’un des plus compétitifs sur le marché. Il n’y a décidément que son design qui pourra soit vous taper dans l’œil, soit vous déplaire, le parti pris semble réussi. 

La note de l'auteur

Le Nighthawk S8000 est très clairement un très bon switch et je le recommande chaudement. Bien évidemment, il faut réfléchir à son utilisation avant de l'acheter et je pense que ce genre d'outils n'est pas forcément adapté à tout type d'utilisateur. Néanmoins, si vous cherchez un bon commutateur pour des LAN ou pour prioriser vos sessions de jeux et de stream, c'est sans doute un excellent compromis. Après, malgré tout, pour une utilisation domestique, il faut vraiment en avoir besoin et si son prix vaut sa qualité, il n'est peut-être pas à la portée de tous.

Julien
a
Note du panda
9 10

Nighthawk S8000

Points positifs

  • Particulièrement robuste
  • Excellentes performances
  • Paramètres et personnalisations intuitifs
  • Un design futuriste et aggressif...

Points négatifs

  • ... qui ne plaira pas forcément à tout le monde
  • Interface en anglais

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur