TEST. Vanquish – Le TPS survitaminé de Platinum Games de retour en pleine forme !

Voir la note

Déjà sorti sur PS3 et Xbox 360 en 2010 ce qui ne date vraiment pas d’hier, le Fast-TPS Vanquish s’est enfin décidé à débarquer plus de sept ans après sur nos bon vieux PC. Autant dire que le titre de Platinum Games est toujours en forme, avec cette version PC au poil !

Sept ans, c’est donc le nombre d’années qu’il aura fallu que les PCistes attendent pour espérer voir Vanquish pointer le bout de sa quiche sur PC. Et que dire si ce n’est que c’est tout simplement un pur bonheur de retrouver ce titre efficace et dynamique made in Platinum Games !

C’est l’histoire d’un méchant Russe attaquant les Etats-Unis…

Vanquish-illu-test-1

Vanquish est un titre qui ne brillera pas particulièrement par le biais de son scénario. Le titre de Platinum Games vous placera dans la peau de Sam Gideon, scientifique de la D.A.R.P.A. armé d’une armure très avancée technologiquement parlant, et envoyé accessoirement sur une station spatiale appelée providence, prise d’assaut par l’ordre de l’étoile Russe, sous la houlette de Victor Zaitsev. En effet, le méchant de l’histoire, après avoir attaqué dans un premier temps San Francisco via la station spatiale à l’aide de son rayon micro-ondes, demande par la suite aux USA de se rendre une bonne fois pour toute. Chose qui ne sera pas faite, car la présidente des Etats-unis en place enverra du coup notre bon vieux Sam rejoindre une équipe Bravo sur la station pour mettre hors d’état de nuire Victor Zaitsev à l’aide du chef de cette section, soit le Lieutenant Colonel Robert Burns.

Qu’on se le dise, bien que le soft nous place dans univers futuriste, la trame scénaristique partira malheureusement sur des dialogues en soi assez clichés, avec un soupçon de contexte politique derrière tout cela. D’ailleurs, l’histoire se dote au passage de quelques rebondissements pas forcément prévisibles dans un premier temps ce qui est fortement appréciable. En revanche, la déception viendra d’un autre point, soit la fin du jeu. Effectivement, cette dernière est un peu décevante, car on la devine assez facilement en fait… Et qui plus est, la fin du titre de Platinum Games devrait nous emmener logiquement sur une éventuelle suite, qui doit toujours autant se faire désirer du côté des fans car cela fait maintenant sept ans que ce premier volet est sorti. Au-delà de ça, si quelques dialogues restent assez savoureux et prêteront à sourire notamment entre Burns et Sam, le scénario ne parvient pas vraiment à nous emballer tant le tout est assez basique et un peu brouillon sur certains points. Mais au moins, si Vanquish 2 il y a, il y aurait globalement de quoi faire un scénario plus poussé, moins confus et nettement plus intéressant dans le fond.

Malgré une histoire poussive, Vanquish propose une direction artistique et un level-design de haute qualité.

Même au niveau des personnages qui plus est, on ne peut pas vraiment faire plus cliché que cela. Entre la demoiselle qu’est Elena Ivanova vous orientant tout au long de votre mission, Robert Burns soit le gros bras de la team Bravo ou bien encore le méchant de l’histoire qu’est Victor Zaitsev, on reste en globalité dans le cliché le plus total. Le seul protagoniste que nous apprécierons toutefois dans le soft c’est Sam Gideon, agissant avec toujours autant de classe, et ne ratant aucune occasion d’envoyer parfois quelques piques bien senties à ce cher Robert Burns. Non il n’y a pas à dire, Sam Gideon transpire vraiment la classe avec son charisme non négligeable. Et c’est bien le seul que l’on retiendra véritablement car les autres ne sont pas vraiment au niveau…

Un point néanmoins assez réussi dans Vanquish, c’est sa direction artistique et son level-design. Pour commencer avec la direction artistique, le bébé de Platinum Games propose des décors futuristes de toute beauté, ainsi qu’un bestiaire robotique des plus plaisants. Très clairement, il s’agit là d’un pur bonheur de traverser cette fameuse station orbitale, avec quelques décors qui traînent certes un peu la patte au premier abord car assez répétitifs, mais finissant tout de même par proposer un chouïa de variétés en avançant de plus en plus au fil du jeu. Concernant le level-design, Platinum Games a vraiment du savoir-faire dans le level-design et ça se voit. La construction des niveaux est assez cohérentes, puis les développeurs proposent même par moment des niveaux un peu verticaux et dynamiques, notamment quand vous êtes à bord d’un monorail, apportant un peu plus de dynamisme aux combats. Franchement c’est une réussite qu’on se le dise, même si nous aurions peut-être aimé des teintes plus variées, car du gris partout à un moment, on en fait une indigestion.

Du Fast-TPS efficace !

Vanquish-illu-test-2

Sorti en 2010, cette version PC de Vanquish propose certes un gameplay datant de plus de sept ans, mais force est de constater que ce dernier a assez bien vieilli pour notre plus grand bonheur. Vanquish est un TPS assez classique dans un premier temps, où vous parcourez les diverses zones, tout en dézinguant les divers ennemis robotiques du soft. Les mouvements de notre protagoniste sont hyper fluides, et on sent d’ores et déjà un dynamisme flagrant rien qu’en déplaçant notre personnage. D’ailleurs, à noter que la jouabilité au combo clavier/souris est tout bonnement excellente, et est directement intuitive pour peu que vous soyez un PCiste confirmé jouant à des TPS.

La chose aussi très appréciable est l’utilisation de l’armure de haute technologie. En sus de vous permettre de slider comme bon vous semble sur le sol à une vitesse vertigineuse pour vous sortir de situations périlleuses, vous pourrez également effectuer des esquives très rapides pour éviter les tirs dangereux de nos bons vieux tas de ferraille. Bien évidemment, sachez qu’il faudra faire attention à la jauge de surchauffe quand vous slidez, au même titre que le mode ralenti.

Vanquish propose un gameplay certes répétitif, mais diablement pêchu, fun et surtout très efficace dans sa version PC aux petits oignons !

En parlant justement de ce mode ralenti, nous allons faire la corrélation qui plus est avec le système de combat. Une fois que vous aurez effectué une esquive, vous activerez en effet un mode ralenti – ou bullet time, comme vous préférez -, ce qui vous donnera la possibilité de viser plus rapidement les ennemis, et en éliminer plusieurs d’un seul coup. Evidemment une fois encore, cela usera votre jauge de surchauffe et si celle-ci dépasse un certain seuil, il faudra attendre que votre armure refroidisse considérablement pour pouvoir slider, esquiver les attaques rapidement, ainsi qu’utiliser votre mode ralenti, au passage diablement jouissif et fun à utiliser. C’est véritablement le cœur du gameplay des combats, qui s’enchaînent très rapidement, notamment avec la possibilité de donner des mandales à vos ennemis au corps à corps, donc cela aura également le don de faire surchauffer directement votre armure. D’ailleurs la visée est franchement bonne, et quel plaisir de réaliser de beaux headshots sur nos ennemis en mode ralenti ! On notera également un système de couverture qui reste également efficace et assez classique, dans la mesure où il suffira d’appuyer sur la touche E pour vous mettre ou vous sortir de la couverture.

Les gunfights seront peut-être affreusement jouissifs et très pêchus certes, mais cela aura le don d’être véritablement répétitif à la longue. Entre des objectifs d’escorte, les diverses portes à ouvrir ou bien simplement le fait d’avancer dans les missions en tuant des ennemis pour passer à la zone suivante, cela se répète en effet un petit peu trop. Heureusement toutefois que des combats de boss sont là pour dynamiser le tout. Certains boss sont d’ailleurs en soi plutôt réussis, et notez que vous serez amenés à réaliser parfois quelques QTE plutôt stylées qu’on se le dise. Malheureusement, en dépit de quelques gros boss relativement réussis au niveau du design, on regrettera amèrement que pas mal de boss reviennent un peu trop souvent au fur et à mesure que l’on avance dans le titre de Platinum et c’est dommage, car le plupart sont clairement de bonne facture, mais les combattre trois ou quatre fois dans le soft sans trop exagérer, on repassera.

Améliorons nos armes !

Vanquish-illu-test-3

Vanquish dispose d’une bonne panoplie d’armes, et il est bien évidemment possible de les améliorer. Dans chaque niveau que vous traverserez, vous trouverez des caisses d’armes contenant quelques pétoires aléatoires allant du lance-roquettes, au lance-disques bien tranchant, en passant par de la mitrailleuse lourde voire même un sniper ou fusil laser, il y a de quoi faire. Nous n’allons pas non plus vous citer toutes les armes, mais sachez que le nombre reste malgré tout acceptable, et qu’il sera aussi possible d’utiliser évidemment des grenades.

Au passage, vous ne pourrez porter plus de trois armes donc à vous de faire votre choix, et vous pourrez donc améliorer vos armes, comme nous l’avons évoqué un petit peu plus haut. Les améliorations se trouvent en fait sur les ennemis que vous aurez poutrés et une fois ramassés, ces upgrades vous donneront une amélioration automatique sur l’arme que vous portez actuellement. Cela vous donnera en général des bonus de portées, de munition à porter, ou bien de dégâts, tout simplement. A noter qu’il est possible de porter plus de munitions rien qu’en chopant une même arme sur le champs de bataille. Bien que le système d’amélioration soit hélas sous exploité, il n’en reste pas moins existant, puis reste en soi plaisant.

Sinon concernant la difficulté du titre à proprement parler, Vanquish dispose de cinq modes de difficulté. Allant de Relax Auto à Légendaire, les joueurs auront significativement le choix. Nous l’avons testé en mode normal et le titre a une difficulté parfaitement équilibrée, sans jamais exagérer au niveau des pics de difficulté car quand vous mourrez, ce sera principalement de votre faute qu’on soit clair. D’ailleurs pour la durée de vie, le titre se plie en 6h de jeu en normal justement, en sachant que la rejouabilité ne se résume qu’à améliorer à la rigueur son tableau de score sur les diverses missions, ou à prolonger l’expérience via un bête mode défi. En sachant que le titre est tarifé à 19.99 sur PC, cela reste convenable, car n’oublions pas qu’à l’époque de sa sortie sur PS3 et Xbox 360, le soft était vendu à 70 €.

Une version PC plus belle, plus fluide !

Vanquish-illu-test-4

Pour un jeu datant maintenant de plus de sept ans, autant dire que Platinum Games a eu au moins le don de proposer une version PC pour le coup particulièrement soignée. Si bien évidemment, on pourra regretter quelques légers ralentissements lors des cinématiques, le reste est un exemple d’optimisation. Les paramètres graphiques sont complets, et permettent d’afficher non seulement des textures haute résolution, mais aussi une fluidité plus qu’optimale. En effet, le titre ne descend jamais en dessous de 60 FPS, en sus de proposer du 1080p, mais aussi de la 4K. Alors bien entendu qu’il y a quelques textures pas forcément très folichonnes notamment au niveau des arrière-plans car le jeu a quand même sept petites années derrière lui il ne faut pas l’oublier, mais le tout reste globalement très propre visuellement, et surtout très bien animé qu’on se le dise. Honnêtement oui, Vanquish a assez bien vieilli dans le fond.

Dernière partie, qui n’est autre que la fameuse bande-son de Vanquish. Celle-ci adopte tout le long quelques notes un peu électro, et le tout passe bien, sans non plus être transcendant car pas beaucoup de musiques ne vous marqueront tant que ça finalement. Cela reste donc correct, un peu comme le doublage français qui n’est pas mauvais, mais également juste correct, avec une synchro labiale plus que limite malheureusement… En somme, on peut dire que l’on a vu mieux en terme de bande-son, même si en soi c’est très loin d’être catastrophique car le tout colle bien à l’ambiance futuriste de Vanquish.

Vanquish, après être sorti il y a sept ans maintenant, effectue un retour en pleine forme avec un portage PC diablement bien abouti. Si on pourra lui reprocher ses quelques défauts du jeu de base que sont un scénario un peu poussif assorti d’une direction artistique qui transpire un peu trop le gris, le titre est toujours aussi plaisant. Le gameplay a franchement bien vieilli et se laisse toujours autant jouer avec son dynamisme à revendre puis l’utilisation de l’armure franchement jouissive, et ses quelques amélioration d’armes sympas, qui auraient méritées d’être mieux exploitées. Quelques bugs sont aussi un peu de la partie mais cependant rien de bien méchant, le soft nous proposant derrière un level-design plus que soigné, une bande-son pas vilaine, et six heures de pur bonheur sur ce titre. Pour 19.99 €, c’est incontestablement un très sympathique Fast-TPS à faire absolument, surtout que la version PC est bien plus jolie et encore mieux optimisée que les versions PS3 et Xbox 360.

La note de l'auteur

Dès lors qu'il a été annoncé officiellement sur PC, c'est incontestablement l'un des titres que j'avais diablement envie de refaire, après y avoir joué sur PS3 à l'époque. Et finalement, si je craignais que le gameplay sur clavier/souris me déplaise, il n'en est finalement rien car le gameplay est clairement intuitif sur PC, surtout si vous ne possédez pas de manettes Xbox One ou 360. Ensuite, j'ai retrouvé les mêmes sensations que sa mouture console à l'époque à savoir un gameplay ultra fun, fluide et très dynamique, avec une optimisation de feu sur PC. Car oui, visuellement, si le tout a un peu vieilli, le soft est à 60 FPS constant, et affiche sans problème de la 4K et du 1080p pour un rendu totalement saisissant. Pour 19.99 € et même s'il se termine en seulement six heures, Vanquish reste un bon petit jeu à se faire sur PC car il est non seulement excellent, mais plus joli et plus fluide sur PC !

Matheus
s
Note du panda
8 10

Points positifs

  • Quelques améliorations à ramasser pour nos armes...
  • Level-design et direction artistique au top...
  • Quelques boss rélativement sympas...
  • Une version PC clairement aux petits oignons
  • Gameplay ultra dynamique et purement jouissif
  • Le corps à corps avec notre armure sympathique
  • 1080p, 60FPS, et de la 4K, rien que ça !
  • L'utilisation de l'armure et le mode ralenti, un régal !
  • Jouabilité efficace au clavier/souris

Points négatifs

  • ... Si ce n'était pas sous exploité à mort
  • ... Qui aurait peut-être mérité des teintes plus variées
  • ... Si la plupart ne se répétaient pas...
  • Scénario en second plan et basique au possible
  • Répétitif à souhait à la longue

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation