TEST. Until Dawn – Un slasher movie interactif

Voir la note
Très attendu par les amateurs de survival-horror et de la communauté PlayStation, Until Dawn débarque un peu de nulle part et propose une aventure horrifique qui tombe à point nommé : Là où les joueurs attendaient le retour du genre sur consoles, voici l'une des premières grosses exclusivités et sorties de cette rentrée. Découvrons ensemble ce que nous réserve le soft.

Until Dawn se présente comme un film d’horreur interactif reprenant les codes du films de psychopathe à la sauce slasher movie. Tout comme Heavy Rain, la jouabilité sera basée sur les QTE et autres interactions avec l’environnement. Dans Until Dawn, vous incarnez une bande de huit jeunes : Josh, Ashley, Matt, Mike, Jessica ,Emily, Sam et Chris. Nos joyeux lurons décident de partir en vacance dans les montagnes, dans un chalet appartenant à la famille de Josh. Mais, rien ne se passe comme prévu, et un mystérieux ennemi cherche à les tuer avant que l’aube n’arrive…

Que la montagne est belle !

until-dawn-1

Ce qui démarque clairement Until Dawn de certains jeux d’horreur, c’est son ambiance unique, teintée d’humour, elle est tout de même oppressante, sombre et très malsaine. Il reprend ainsi typiquement les mécanismes d’un vrai survival horror : la vulnérabilité des protagonistes, la sensation d’être observée, malmenée et poussée dans ses retranchements. De par son atmosphère implacable, nous avons constaté lors de notre test que graphiquement le jeu était incroyablement beau. Que ce soit les visages, les environnements ou les effets de lumières, ils sont absolument saisissant. Mention spéciale aussi aux halos de lumières qui tranchent avec les ténèbres omniprésentes de la nuit qui vous paraîtra bien longue… Cette ambiance nous file véritablement les pétoches, les sursauts seront nombreux et vous aurez fortement tendance à vouloir à tout prix allumer la lumière tant que le soft vous mettra une énorme pression.
Et qui dit peur dit forcément, psychiatrie… Eh oui, dans Until Dawn, vous aurez le privilège de consulter un psychiatre interprété par Peter Stormare qui a notamment joué dans Prison Break. Ce psychiatre particulièrement inquiétant vous posera bien des questions pour en savoir davantage sur votre personnalité, grâce à lui, le jeu d’adaptera ainsi à votre façon de jouer et aussi sur vos peurs les plus profondes…
En plus de s’adapter à votre façon de jouer, Until Dawn nous donne la possibilité de jouer les enquêteurs en herbe, vous devrait ainsi récolter différents indices, que ce soit sur l’historique du lieu, ou encore d’autres indications sur les personnages présents dans l’histoire. Par ailleurs ces phases d’enquêtes vous permettront de décompresser, mais aussi d’être encore plus effrayé.

Ce qui fait la particularité de Until Dawn, c’est sa narration. En effet, cette dernière sera basée sur vos choix qui influeront sur la suite de votre périple. De plus vous aurez la possibilité de prévoir ce qui se passera dans la suite du jeu grâce aux différents totem parsemé dans le jeu, ils seront par exemple sur le thème de la chance, de la disparition, ou encore du danger. Une façon bien sympathique de rendre l’histoire encore plus prenante.
Comme nous vous le disions plus haut, le jeu se basant sur votre manière de jouer, il sera aussi fortement influencé par les décisions que vous prendrez au court de votre partie. Par ailleurs, vous serez amené à devoir faire des choix cornéliens qui auront un grand impact dans la suite de votre aventure, on appelle cela « l’effet papillon ». Cet effet sera ainsi omniprésent dans Until Dawn et il vous rappellera sans cesse que que chaque décision prise ne sera jamais anodine, de plus elles influeront sur le caractère de vos personnages
Contrairement à la plupart des survival horror basé essentiellement sur un seul protagoniste, Until Dawn vous donnera la possibilité d’incarner huit personnages. Chacun d’entre eux auront leur propre caractère, et aussi leurs affinités avec les autres protagonistes, d’ailleurs ces caractéristiques seront affichés via le menu pause et vous pourrez constater leur évolution au fil du jeu. Par ailleurs, nous avons fortement apprécié l’hétérogénéité des personnages. En effet, avoir des « anti-héros » de sexe, d’horizon et de caractère différents permet de donner encore plus d’intérêt au jeu.

On se les pèle ici…

until-dawn-2

Until Dawn possède des arguments indiscutables pour séduire les amateurs de grands frissons et amoureux de vrais survivals horror comme on les aime. Cependant, le soft n’est pas sans défaut.
Bien que le jeu est graphiquement beau, il n’est pas dans la perfection, nous avons constaté que les expressions faciales des personnages ne sont pas très naturelles. Nous aurions apprécié un travail un peu plus approfondi pour un jeu d’une telle qualité.
Les amateurs de challenge ne trouveront pas forcément leur bonheur dans le titre. En effet, l’absence de game over et la facilité déconcertante du jeu pourra aisément en agacer plus d’un. Le titre aura même tendance à vous prendre par la main. Un peu dommage.

Les hardcore gamer ne trouveront pas forcément leur compte dans Until Dawn, pour la simple et bonne raison que la jouabilité reste assez minimaliste et se rapprochera radicalement de Heavy Rain. Les QTE et autres phases de choix ne plairont pas à tout le monde, le jeu se présentera plus comme un film interactif, ce qui pourra en rebuter certain.
Autre détail qui pique, la durée de vie, qui est un peu courte. L’aventure est composée de huit chapitres, logique pour un film interactif mais fort dommage car l’histoire est absolument prenante.
Comme nous vous l’avions expliqué plus haut, Until Dawn s’inspire des slasher movie, c’est à dire ces films de psychopathe très populaire. Certaines séquences se révèleront être des clichés, qui justement reprennent les codes des films américains, leur présence n’est pas innocente, mais nous aurions appréciés que les développeurs bouleversent ces stéréotypes afin de rendre le soft plus original et moins « américanisé »…
Dernière chose, lors de notre test, Until Dawn a fait crasher la PS4 trois fois, il nous aura fallut la redémarrer plusieurs fois avant de pouvoir jouer au jeu sans encombre. Ce qui est fort désagréable pour un jeu de cette qualité. Fort heureusement une mise à jour a déjà été déployée pour corriger ce soucis, ouf !

 

Même si Until Dawn possède quelques petites faiblesses qui risquent de ternir l’expérience, il reste néanmoins un excellent survival horror à la sauce slash movie comme on les adore. Le soft reprend les ingrédients qui font le succès de la plupart des survival horror : une réalisation soignée, une ambiance oppressante et terrifiante, ainsi que cette sensation de vulnérabilité très présente dans Until Dawn. Tout ces éléments sont parfaitement retranscrits. Pour les amoureux de vrais survival horror, Until Dawn est à ne rater sous aucun prétexte !

7 10

Until Dawn

Points positifs

  • La réalisation en général
  • Ambiance sonore excellente
  • Les personnages hétérogènes et intéressants
  • Une véritable sensation d'oppression
  • Et qui file véritablement les chocottes
  • L'effet papillon
  • Des choix, des conséquences
  • Plusieurs fins, rejouabilité à prévoir donc
  • Graphiquement impeccable...

Points négatifs

  • ... mais techniquement perfectible
  • Des expressions faciales pas toujours au top
  • Pas de véritable difficulté
  • Souvent cliché
  • Ne plaira pas à tout le monde
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp