Test TheNightfall – Un titre pétri de bonnes intentions, mais poussif

Voir la note
Après Obscuritas et Pineview Drive notamment, VIS-Games continue à proposer des jeux avec une ambiance horrifique, via TheNightfall. Se déroulant dans une maison visiblement hantée par des poltergeists, le soft est une trouvaille pour le moins poussive.

VIS-Games n’est pas à son premier coup d’essai en matière d’ambiance un peu angoissante et morbide, étant donné que ces derniers ont donc déjà officié sur Obscuritas, ou bien encore Pineview Drive. Les développeurs semblent vouloir continuer pour le coup sur leur lancée en racontant une nouvelle histoire glauque avec TheNightfall. Les idées sont là, mais dans la pratique, les p’tits gars de VIS-Games semblent avoir toujours du mal avec le genre aventure horrifique.

Victoria dans sa nouvelle maison pour une nuit très mouvementée !

TheNightfall

Avant de commencer le titre, TheNightfall tient à nous poser le décor par le biais d’une cinématique. On y apprend via un message vocal laissé sûrement par son prétendu mari que ces derniers ont emménagé, et que son mari et ses enfants ne sont pas encore arrivés dans ladite nouvelle maison où ils se sont installés. Ce qui fait que Victoria est seule dans la nouvelle demeure, pour une première nuit totalement surnaturelle qu’elle va vivre, en prenant son contrôle…

L’intrigue est pratiquement semblable à des films d’horreur comme Amytiville, Poltergeist et j’en passe. Tout le long du scénario, qui se déroulera entre 20h et 6h du matin, notre pauvre Victoria sera sujette a pas mal d’événements surnaturels que ce soit par des apparitions plus ou moins flippantes voire morbides, ou encore des objets qui se déplacent sans raison apparente. Aussi, via les diverses notes qui nous seront laissés à chaque demi-heure, nous en saurons également un peu plus sur ce qu’il s’est passé jadis pour que des événements surnaturels se produisent ainsi. L’intrigue de TheNightfall s’est visiblement inspirée de pas mal de films d’horreur encore une fois, et serait presque un subtil mélange entre CA, ou encore Poltergeist pour ne citer que lui.

L’histoire partait sur de bonnes bases mais reste brouillonne, au détriment d’une ambiance qui fait largement le boulot pour nous faire stresser au maximum.

Mais là où ça va coincer, c’est surtout quelques spectres que vous verrez qui ne sont pas suffisamment bien utilisés, et qui passent carrément à la trappe la fin du jeu approchant. On en voit déjà un apparaître comme un cheveux sur la soupe sans trop vous dévoiler son identité pour vous laisser la surprise, et ce dernier repart ensuite comme il est revenu. Pareil pour une autre apparition parfaitement troublante, dont on ne sait pratiquement rien sur elle. D’ailleurs, et étant donné la fin du jeu, force est de constater que le cauchemar ne semble pas terminé, et pourquoi pas en faire une suite, si c’est vraiment ce que veulent les développeurs. En fait, l’histoire est parfaitement brouillonne, et on sent incontestablement que VIS-Games a vraiment de fortes lacunes quand il s’agit de raconter une histoire de manière cohérente. D’ailleurs, on se demande si Pineview Drive, l’une des précédentes productions des développeurs, n’est pas en quelque sorte lié à TheNightfall ? Car on retrouve quelques similitudes qu’on se le dise, et c’est plutôt troublant.

A contrario, on est finalement convaincu par le fait que le studio a un certain talent quand il s’agit de retranscrire une atmosphère morbide et totalement oppressante du début à la fin. On reste évidemment dans ladite maison tout le long du jeu, mais ce qui fera le sel du soft, c’est son atmosphère totalement pesante, avec le peur de se prendre sur la tronche quelques jump scares qui auront le don de mettre notre trouillomètre à 0. Très franchement, et si on excepte les jump scares, cela marche d’entrée de jeu grâce notamment à la bande-son vraiment efficace, et qui arrive à nous faire ressentir ce sentiment de peur constamment, avec les diverses apparitions et phénomènes surnaturels que vous serez amené à vivre. Sur cet aspect-là, chapeau bas.

Un gameplay terriblement répétitif et sans renouvellement…

TheNightfall

Une fois lancé dans le bain, on se retrouve directement dans la fameuse maison, lors de cette première nuit se déroulant entre 20h et 6h du matin. Pour vous donner une idée du gameplay, chaque séquence se déroule à chaque fois toutes les demi-heures. Une fois que vous avez passé les différents événements surnaturels ou résolu des pseudos énigmes – cet aspect sera surtout présent vers la fin -, vous devrez lire une note laissée par les esprits surnaturels, passer à la demi-heure suivante et ainsi de suite.

Il faudra systématiquement faire cela pour passer de demi-heure en demi-heure jusqu’à arriver à 6h du matin, et donc entrevoir la fin du jeu. Le principe devient d’emblée ultra répétitif, dans la mesure où vous devrez à chaque fois fouiller votre maison, et récupérer des piles pour la lampe torche, des bougies et des allumettes. La lampe torche vous permettra évidemment de voir dans les endroits sombres – elle ne sera vraiment utile qu’à certains passages du jeu où vous n’aurez plus de courant dans la maison surtout -. Quant aux bougies, elles serviront à être placées dans des chandeliers, pour avoir automatiquement des points de lumière, et voir plus facilement. Très honnêtement, vous pouvez faire le jeu dans le noir complet ou à l’aide des lumières de votre maison jusqu’à la coupure de courant, ce sera la même chose car cette idée de gameplay n’est même pas exploitée une seule seconde, et ne sert pas à grand-chose.

Bien entendu, en fouillant votre maison, vous trouverez également des disquettes, ou encore des cartouches de jeu et des cassettes audio. Là encore, hormis le fait qu’il soit sympathique de jouer à quelques jeux rétro dans TheNightfall – une énigmes est dédiée là dessus mais malheureusement trop légère… -, ces éléments de gameplay ne servent une fois encore à rien. En effet, les disquettes iront directement sur le PC et les cassettes audio sur une sono sauf que le soucis, c’est que cela ne fait en aucun cas avancer votre progression, et sert juste de passe temps insignifiant… La plupart du temps, pour attendre que tel ou tel événement se déclenche, vous vous amuserez à faire le tour de votre maison en allant du rez-de-chaussée à l’étage tout en ouvrant portes sur portes pour naviguer entre les différentes pièces.

S’il avait fusionné avec Pineview Drive, The Nightfall aurait pu être un sacré bon p’tit jeu horrifique. Mais là, les mécaniques de gameplay avec l’utilisation de la lampe torche et des bougies notamment ne sont pas du tout exploitées, comme tout le reste…

Côté énigmes, on a clairement l’impression que les développeurs ont voulu mettre le paquet à la toute fin. Car dans certaines demi-heures, et notamment sur les quatre dernières, il commence en effet à y avoir quelques énigmes légères. Elle auront un soupçon d’intelligence, et on se demande pourquoi les développeurs ne l’ont tout simplement pas fait avant ! Car en définitive, le gameplay aura eu le temps d’être répétitif à souhait, et ce n’est certainement pas quelques jump scares qui vont sauver les meubles. Certains sont par contre réussis certes et auront le don de vous faire sursauter plusieurs fois, mais on voit que VIS-Games n’avait que peu d’inspiration pour varier les jump scares. Les mêmes reviennent beaucoup trop souvent, et seulement quelques-uns se comptant sur les doigts d’une main en valent la chandelle, et se pointent lorsque l’on s’y attend le moins. Il y a également des passages sympathiques dans le soft, mais ils se font trop rares.

Dans TheNightfall qui plus est, sachez qu’un système d’inventaire est de la partie. L’interface est en soi agréable pour naviguer entre les objets à sélectionner, mais encore une fois et on met le doigt dessus, cela ne servira pratiquement à rien car vous vous en servirez que quelquefois et encore… Heureusement, le soft n’a pas véritablement de game over, mais notez que la difficulté reste néanmoins équilibrée pour passer certaines demi-heures. D’autant que sur certains passages justement, il faudra fouiller la maison dans les moindres recoins pour trouver un objet en question, comme les fameuses notes, qui finissent par s’empiler dans la maison, et qui deviennent parfois pas évidentes à trouver pour passer à la prochaine demi-heure.

Enfin, côté durée de vie, le titre de VIS-Games est-il suffisamment long pour nous tenir en haleine ? Justement, il est malheureusement beaucoup trop long pour nous, et risque de perdre assez vite les joueurs à cause de la répétitivité que nous avons évoquée précédemment. Pour une première partie, et en sachant que vous ne connaîtrez pas forcément les jump scares, et que vous bloquerez parfois à certains endroits – c’est rare mais ça peut arriver si vous n’avez pas l’œil -, il faudra environ six bonnes heures de jeu pour voir le bout. C’est une durée de vie honorable, mais peut-être un peu cher payé pour un titre à 22,99 €. Proposer le soft à 9.99 € aurait été suffisant de notre point de vue.

Ambiance sonore d’enfer, techniquement c’est juste ?

TheNightfall

Si son ambiance est fantastique, on ne pourra pas dire que ce soit la joie techniquement. TheNightfall s’offre un moteur graphique pas très 2018 dans l’esprit – et pourtant c’est du Unity, un moteur graphique souvent utilisé intelligemment pour le sublimer…-, et alterne entre le regardable, et le franchement faiblard. Les effets de lumière sont cependant plutôt réussis, quelques textures semblent de bonne qualité au premier abord, mais pour le reste, c’est très limite, comme les animations parfois assez ridicules. Les arrière-plans quand vous vous baladez légèrement en dehors de votre maison sont juste moyens sans forcément de profondeur, et le jeu se paie le luxe de s’offrir parfois des baisses de framerate, un ou deux crashs dont nous avons été sujets, ou bien encore quelques bugs – surtout quand on arrive à traverser la porte alors qu’on vient à peine de l’ouvrir, c’est magique… -. Pour un titre sorti il y a quelques jours, non ce n’est pas très folichon, et la direction artistique, bien que prenante avec son côté horrifique, aurait mieux faire d’avoir sa propre identité, ce qui n’est pas le cas.

Enfin, il y a le côté sonore. Les doublages anglais de Victoria sont tout simplement d’excellente facture, mais cela ne nous permet cependant pas de nous attacher au personnage, ce qui est fort dommage. En revanche, si l’ambiance sonore est de qualité comme nous avons pu l’évoquer, on ne pourra qu’aduler le thème sonore principal de The Nightfall dans les menus – une chanson du groupe de rock allemand Northpolyptica -, juste à tomber par terre et se mariant tellement bien avec l’univers mis en place par VIS-Games… Même les bruitages sont plutôt bien foutus, et arrivent constamment à nous faire stresser à chaque moment que nous passons sur le soft entre le bois qui travaille, le vent, ou le bruit des feuillages aux alentours qui auront de quoi vous foutre la pétoche facilement.

Les bonnes intentions, il y en a du côté de VIS-Games, sauf qu’en pratique malheureusement, le studio n’y arrive pas. Alors que le titre partait pourtant sur de bonnes bases avec une ambiance horrifique de malade mental que ce soit dans son atmosphère graphique comme sonore, The Nightfall se casse vite la figure en proposant malheureusement un gameplay avec des mécaniques ultra répétitives, et peu exploitées. Le meilleur ne vient qu’à la toute fin avec des jump scares qui ressemblent à quelque chose, quelques pseudo énigmes sympas, et surtout quelques rares passages nous faisant sursauter. Pour le reste, on se contentera d’un TheNightfall avec un scénario brouillon, inexploité également, et qui aurait mérité tellement mieux… Même Pineview Drive arrivait à exploiter quelques mécaniques de gameplay malgré sa répétitivité également mais là, avec The Nightfall, vous aurez un titre horrifique ennuyeux sauf sur la fin où ça s’emballe mais au-delà de ça pour 22.99 €, c’est trop cher payé pour une expérience horrifique moyenne… Et puis rester six heures à arpenter votre maison, pas sûr que vous y résisterez.

La note de l'auteur

Ouais très franchement, difficile d'être méchant comme gentil sur ce titre. Son ambiance glauque et oppressante m'a attiré l’œil, j'ai bien aimé sursauter sur les quelques jump scares travaillés, et le scénario me paraissait bien. Bon, j'ai ensuite vite déchanté quand j'ai vu à quel point le scénario était tout simplement mal écrit, ou encore le gameplay tout bonnement ennuyeux de répétitivités, sans oublier un aspect graphique tellement en dessous de ce qui se fait sous le moteur Unity d'habitude... Donc oui je suis assez partagé, le titre m'émerveille comme me repousse avec ses défauts donc si vous voulez claquer 22.99 € pour un titre moyen, libre à vous.

Matheus
c
Note du panda
5.5 10

TheNightfall

Points positifs

  • Quelques jump scares efficaces...
  • L'exploration de notre maison...
  • Visuellement correct...
  • Des petites énigmes qui commencent à devenir intéressantes...
  • Une ambiance graphique et sonore totalement oppressante
  • De rares passages sympas
  • Une histoire ''pot-pourri'' des divers films d'horreur

Points négatifs

  • ... D'autres sont répétitifs
  • ... Très répétitive et vite ennuyeuse
  • ... Mais pas de quoi sauter au plafond, c'est daté
  • ... Uniquement à la fin...
  • Six à sept heures dans la même maison à fouiller, ça devient lassant
  • L'utilisation des bougies et de la lampe torche même pas exploitée...
  • Où est passé le mappage des touches ?

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp