TEST. The Sexy Brutale – Les masques sont remplis de mystères

    Voir la note
    Sorti en avril dernier, The Sexy Brutale se propose comme un véritable puzzle-game à la contrée d’un anti-cluedo. Sauverez-vous les convives de la maison ?

    Tequila Works, studio espagnol fondé en 2009, nous présente ici son second jeu. Passé par Blizzard Entertainment, l’équipe de développement se constitue de véritables vétérans du milieu. Après avoir proposé le très bon Deadlight en 2012, le studio revient en force avec deux titres cette année : d’un côté le jeu d’aventure Rime, et de l’autre, le jeu dont il est question aujourd’hui, The Sexy Brutale.

    Un univers théâtral

    The Sexy Brutale_20170517194417

    The Sexy brutale raconte l’histoire de Lafcadio Boone, un prêtre à la retraite. Arrivé dans un casino au style plutôt excentrique et inspiré de la comédie italienne, il devra déjouer les futurs meurtres des différents convives. Pour réussir sa mission, il aura avec lui une gousse lui permettant de revenir dans le temps.

    A l’instar d’un Cluedo où vous tentez de retrouver le meurtrier, votre but principal sera d’éviter ces meurtres, de les prévenir. Dès que vous éviterez le meurtre d’un des convives, il vous léguera son masque, vous conférant un pouvoir vous permettant d’accéder à de nouvelles pièces du casino.

    The Sexy Brutale est un titre magnifique

    L’histoire, ainsi que l’univers de façon plus globale, est une véritable réussite ! Empli de mystères et questions laissées en suspens pendant une bonne partie de l’aventure, on se prend véritablement dans la peau de Boone, à nous poser les mêmes questions. L’univers, mélangeant le manoir hanté avec un style très théâtral, les masques rappelant au théâtre italien de la Renaissance.

    Cet univers prend un coup de modernité avec la dimension casino ainsi que la musique, empruntant quant à elle au jazz. La musique d’ailleurs est un véritable point fort du titre, les compositions collent énormément à l’univers et l’ambiance polar qui se pose. Les graphismes quant à eux sont une belle réussite, utilisant un aspect 2.5D plutôt réussi, la direction artistique colle parfaitement à l’ambiance du titre.

    La culture du voyeurisme

    The Sexy Brutale_20170521110633

    The sexy Brutale, en tant que jeu vidéo, propose un véritable game system original et fonctionnel. L’ensemble, tout de même inspiré du monde de l’infiltration, vous demandera de devenir… voyeuriste ! En effet The sexy Brutale se base sur un seul principe, justifiant toutes les idées de game design : vous ne pouvez pas être dans la même pièce qu’un autre personnage. Vous devrez alors regarder dans le trou des serrures des portes, mais également utiliser votre ouïe pour apercevoir les déplacements des personnages.

    Votre but sera alors de sauver les différents convives du casino, et pour cela, l’observation, la répétition et la résolution seront ainsi les trois phases principales de gameplay qui seront à effectuer. Il vous faudra tout d’abord observer la personne, ses mouvements, ses interactions avec les autres convives, afin de voir comment la personne va mourir. Vous devrez par la suite remonter votre horloge mise à disposition, afin de revivre la journée, et observer les alentours. Tout cela vous permettra ainsi de découvrir la solution afin d’éviter la fin tragique du personnage, et le sauver.

    Le jeu possède de plus une petite dimension metroid-vania, permettant, au moment du sauvetage des personnages, de débloquer des masques, permettant de récupérer de nouvelles compétences. La progression globale du titre s’inspire également de ce genre de jeu là, et vous demandera ainsi de posséder tel ou tel masque pour découvrir une nouvelle zone. Le jeu proposant une durée de vie avoisinant les six heures de jeu,  on n »a finalement pas vraiment le temps de se lasser de la répétitivité du concept, qui paraît souvent lourd dans d’autres productions.

    Pourtant, le jeu possède une progression plutôt classique : rechercher la victime, observer les alentours, découvrir le meurtre, instaurer un chemin préétabli des personnages en connexion avec lui, trouver les objets, et changer le cours du temps afin d’éviter la mort. Il est dommage au final que le jeu se trouve être très linéaire, on aurait bien aimé en quelque sorte choisir l’ordre des convives à sauver, et être donc moins tenu par la main de la progression, qui nous fait deviner à l’avance que le masque récupéré précédemment permettra d’arriver dans la zone suivante du jeu.

    The Sexy Brutale est au final une belle petite surprise. Avec son ambiance originale et unique de nos jours, et un game design plutôt ingénieux, le jeu réussit à se constituer une expérience courte mais au final assez mémorable, évitant de devenir trop redondante.

    La note de l'auteur

    Sans en attendre grand chose au début, j’ai été conquis par TSB qui propose une expérience plutôt originale et parfaite en transition entre deux gros titres.

    Antoinerp
    a
    Note du panda
    7.5 10

    The Sexy Brutale

      Points positifs

      • Un concept original
      • Un bon game system
      • Excellente partition
      • Direction artistique réussie

      Points négatifs

      • Un peu cher
      • On aurait aimé plus de liberté
      • Manque un peu d’interactions

      Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

      A propos de notre notation

      0 Partages
      Partagez
      Tweetez
      WhatsApp