TEST. The Pasture – Un simulateur de galerie d’art à éviter ?

1
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

On ne va pas se mentir, personne ne s’attendait à un jeu faisant office de « simulateur » de galerie d’art, et c’est du coup le développeur russe Mikhail Maksimov qui s’y est collé avec The Pasture. La balade sera t-elle plaisante ou pleine de souffrance ?

C’est de l’art, oui monsieur !

The Pasture 1 

L’art n’aura jamais été aussi prononcé dans The Pasture ! Dans la production de Mikhail Maksimov, vous serez entraînés dans un « simulateur » de galerie d’art, où vous pourrez tout simplement parcourir librement le fameux pseudo musée. Pour le coup, pas de scénario, mis à part qu’il est possible de se promener librement, et choper tout simplement les vingt objets d’art, issus de l’art contemporain russe.

Concernant l’aspect artistique de The Pasture, on est il faut bien l’avouer, sur quelque chose très proche du néant. En effet, en voulant concocter un level-design complètement étrange c’est réussi, mais malheureusement, cela reste du grand n’importe quoi en plus d’être très vide. Cela nous donne du coup l’impression que la construction de cette map a été faite à la va vite, et qui plus est sans inspiration, si ce n’est que oui, l’ambiance créée est autant abstraite que malsaine et ratée.

Avant de passer à autre chose étant donné la pauvreté sans nom du background de The Pasture, ce sont les personnages à contrôler dans le soft. Entre la demoiselle vêtue de cuir et un individu chimérien et ne ressemblant à pas grand-chose, on a vu clairement mieux. Pour faire assez simple, même le chara-design est d’une affligeante laideur, comme le jeu en lui-même finalement. Ou peut-être ne comprenons-nous rien à l’art mais ça, c’est un tout autre débat.

Gameplay vide et sans intérêt…

20170130170550_1

Au-delà de son background sans ambition ni inspiration, le gameplay est globalement très ennuyeux, et assez incompréhensible sur certains points. En commençant pour la première fois le soft, vous aurez la possibilité de prendre du coup le contrôle d’un des deux personnages que nous vous avons cités plus tôt dans ce test. La première chose qui choque est qu’il soit quasi impossible de jouer au combo clavier/souris, dans la mesure où il est impossible d’avancer notre protagoniste via la flèche du haut. En effet, vous ne pourrez qu’avancer à reculons, et le comble dans tout ça c’est qu’il soit complètement impossible de configurer nos touches. Pour le coup, on sera obligé de jouer à la manette pour un peu plus de confort, et où vous pourrez ENFIN avancer normalement et encore, le gameplay n’est pas une franche réussite…

Car ensuite, et une fois que l’on incarne enfin l’un des deux personnages, vous pourrez le faire avancer pour visiter l’extérieur très limité, ou l’intérieur du musée. Il y aura d’ailleurs un paramètre en prendre à compte, c’est le fait que si vous reculez trop longtemps, chaque carré de la jauge à droite de votre écran augmentera et si elle est pleine, vous mourrez. Nous ne comprenons pas pourquoi cette feature a été ajoutée, car cette dernière est au passage inutile et totalement dispensable. D’ailleurs, il est tout simplement risible de s’apercevoir qu’à la manette, cette spécificité ne prend pas effet bizarrement… C’est à se demander si le développeur a pensé à tester le soft à la manette ?

Vide, bugué et inintéressant, The Pasture est clairement une simulation de galerie d’art à fuir absolument… On peut dire que l’art a été bafoué sur ce coup-là.

Aussi, vous verrez apparaître à l’écran trois bras uniquement quand vous avancez à reculons toujours via le combo clavier/souris – s’apparentant à un groupe de personnes visitant le musée peut-être ?? ou bien une personne mutante à vous de voir… -, qui feront apparaître aléatoirement une arme, un gobelet rempli de vers de terre, ou encore un smartphone. Une fois encore, même en appuyant sur n’importe quelle touche, on se demande à quoi cette fonctionnalité pourrait bien servir, et force est de constater que… cela ne sert définitivement à rien, si ce n’est que ça doit être là pour décorer. Un didacticiel n’aurait pas été de trop non ?

Niveau objectif dans le jeu sinon, c’est aussi désert que le Sahara. Mis à part tenter d’avoir tous les succès en jeu, ramasser tous les objets d’art, et avoir pour objectif d’atteindre le point de rendez-vous afin d’avoir un beau you win ! Probably… – soit vous avez gagné ! probablement… -, c’est uniquement tout ce que vous pourrez faire dans le titre, et cela ne prendra pas moins d’une petite demi-heure… Etant donné le prix – 0.99 € -, ce n’est globalement pas excessif on est d’accord, mais il faut avouer qu’il faudrait être carrément sado-maso pour acheter ce jeu qui n’a pas de grand intérêt en soi…

Graphisme et ambiance sonore aux oubliettes ?

20170130174719_1

Graphiquement comment dire… il n’y a pas de mot pour décrire toute la laideur que propose The Pasture. les textures ne sont vraiment pas au top et font un peu du grand n’importe quoi, et puis la modélisation a globalement des années de retard… Et ce n’est sûrement pas la direction artistique de The Pasture qui va changer la donne. En supplément, le soft s’offre soit dit en passant quelques bugs de collision et d’affichage au niveau des textures, et puis surtout des effets globalement mal foutus, avec une physique totalement immonde. Est-ce volontaire le manque de talent du développeur pour nous proposer un titre qui s’apparente à un jeu quasiment en phase de prototype ?

On ne va pas aller plus loin pour l’aspect technique car vous l’aurez compris, c’est immonde et sans personnalité, et côté sonore, c’est pas mieux non plus. The Pasture a déjà des bugs de son dans l’écran titre, et puis en plein jeu, nous avons des doublages en russe pour nos deux protagonistes. Pour le reste, c’est malheureusement le vide intersidéral car nous n’avons pas de musique à l’horizon, un jeu intégralement en anglais, ainsi que des bruitages totalement ridicules… Alors clairement non, ce n’est pas la joie effectivement…

Décidément, il n’y aura, à notre grand regret, pas grand-chose à sauver de The Pasture. Le fait qu’il soit vendu à 0.99 € ça passe à la rigueur, mais il faut toutefois admettre que le bébé de Mikhail Maksimov est le résultat d’un travail sacrément bâclé, avec des défauts tout simplement ridicules, à commencer par son gameplay vide et très rapidement lassant dès les premières minutes. Très franchement, quitte à faire une simulation de galerie d’art pourquoi pas, mais encore aurait-il fallu proposer quelque chose de plus divertissant et profond. Mais dans ce cas-là, The Pasture ne remplit à aucun moment sa mission, et nous afflige au plus haut point et puis, un jeu comme ça en 2017, c’est juste inacceptable voire même scandaleux. Même pour un euro symbolique, vous pouvez passer votre chemin vu la qualité très médiocre du titre ! Il aurait même fallu le proposer gratuitement. Pour le coup, le monde de l’art en prend pour son grade au vu de la qualité du soft…

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • Prix au moins convenable - 0.99 € -
  • Désolé mais... il n'y a rien d'autre à sauver... Ah si pour 0.99 €, ça peut être drôle, le temps d'une demi-heure.
  • Gameplay totalement sans intérêt
  • Impossible de mapper ses touches...
  • Durée de vie ridicule
  • Graphiquement honteux
  • Artistiquement vide - un comble pour un "simulateur" de galerie d'art ! -
  • Des bugs à foison
  • Bande-son proche du néant
  • Qu'en anglais uniquement
  • Pour se déplacer au clavier/souris, c'est une horreur
  • Doit-on continuer à dézinguer The Pasture ?
1
  • PC

The Pasture

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

La première chose que je me suis dit en jouant à ce jeu est "Mon dieu mais qu'est-ce que c'est que ce jeu ?". Rien que cette phrase en dit donc long sur la qualité du jeu qu'il m'a été donné de voir avec The Pasture, qui est à mon sens un jeu développé avec des moufles tellement le tout est médiocre. Ce qui est rigolo, c'est que The Pasture se décrit comme un simulateur de galerie d'art ! Mais justement, l'art ne réside pas à faire non plus n'importe quoi pour que cela se vende. Le gameplay justement, il est juste illogique, incompréhensible, mais surtout d'une nullité sans nom, tellement que en devient drôle. Heureusement que le titre est tarifé à 0.99 € mais même à ce prix là, personne n'en voudrait. A moins que vous ne soyez bourrés à 2h du matin et que vous voulez tester un jeu médiocre, ce sera le seul moment où vous serez tenté d'acheter le titre, et encore...

Matheus
f
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.