Test Spike Volleyball – Une simulation qui marque des points

Voir la note
Ça va smasher sur les parquets du monde entier.

Spike Volleyball fait figure d’ovni dans le monde du jeu vidéo actuel. La raison principale à cela tient à sa nature même. Le titre se positionne en effet sur un segment très particulier : la simulation de volleyball. Bien sûr, les fans de ce sport peuvent naturellement être enclins à tenter l’aventure, histoire de se rendre compte par eux-mêmes de cette proposition audacieuse. Les habitués des simulations de sport pourront y voir une nouveauté intrigante qui mérite leur attention. Les autres pourraient être un peu plus frileux mais ils auraient tort car le jeu en vaut la chandelle. L’enjeu est d’autant plus grand que les simulations de sport, dites « de niche » sont souvent boudées ou vertement critiquées par le public. Après la découverte de deux vidéos présentant le motion capture du jeu, voyons à présent la prise en main du jeu en lui-même.

Apprendre les bases

spike-volleyball

Commençons d’abord par présenter les différents modes de jeu. Outre le mode match amical traditionnel, Spike Volleyball propose l’arsenal habituel pour ce genre de jeux. Un mode défi qui comme son nom l’indique invite à réaliser certains exploits et permet également d’obtenir des V-Credits (utiles dans le mode carrière, nous y reviendrons). Un mode tournoi, axé, comme on s’y attend, sur une dimension plus compétitive. À cela s’ajoute une section « gestion d’équipes » afin de personnaliser plus avant vos squads favorites. À noter toutefois que les licences officielles ne sont pas disponibles. Un mode en ligne, pour le moment assez limité en participants, vous permet de vous mesurer à d’autres joueurs. Enfin (last but not least), un mode carrière pour les adaptes des challenges au long court. Notons également que 50 équipes nationales, masculines et féminines sont jouables.

Voyons à présent comment se déroule la première approche avec le gameplay. Invité(e) à rejoindre un match de didacticiel, vous découvrez les techniques de base. Le service d’abord, s’articulant en trois éléments : la jauge de force, la cible sur le terrain adverse que vous souhaitez atteindre et le spike à proprement parler. Le spike, c’est ce saut en cloche, quasi en détente sèche, qui vous permet de servir, contrer ou smasher. Dans le cas du service, plus vous pointez le curseur sur le haut du pic, plus votre service sera parfait. Or, un service parfait est bien souvent synonyme de service gagnant ou d’action déstabilisant fortement l’équipe adverse. Trois types de service agrémentent votre jeu : un service en force, un service flottant et un service statique. Le stick analogique droit vous permet également d’influer sur le comportement de la balle. Sachez toutefois que les services heurtant le filet sont fréquents et nécessitent pas mal de doigté.

Faire bloc et mettre en œuvre la riposte

spike-volleyball

Une fois le service exécuté et la balle de retour dans votre camp, une nouvelle phase de jeu s’ouvre à vous. Elle consiste à vous organiser avec vos coéquipiers pour construire la prochaine attaque. À ce propos, plusieurs tactiques, modifiables à chaque action, sont disponibles, histoire de varier votre jeu. Lorsque la balle revient dans votre camp, vous devez d’abord réceptionner celle-ci.

Vient ensuite la dimension stratégie de l’attaque à venir. Vous avez le choix de passer la balle à trois de vos coéquipiers. En fonction de sa position sur le terrain et de ses compétences techniques, celui-ci sera en mesure de smasher s’il est bien positionné. Il peut tout autant simplement renvoyer la balle. Cette riposte peut être intéressante, surtout lorsque l’équipe opposée peine à se replacer. Là encore, une jauge de puissance, ainsi qu’une cible vous permettant de pointer au mieux votre coup, sont à votre disposition pour piéger les adversaires. Autre mouvement clé : le bloc.

On touche ici à l’élément le plus subtil à maîtriser. En effet, vous pouvez soit déplacer un seul joueur pour empêcher une action rapide, soit vous déplacer en bloc pour stopper l’attaque adverse. Or, le timing, comme on peut s’y attendre, est primordial. Les mouvements de feinte, les faux appels peuvent tout autant désarçonner l’opposant et vous permettre ainsi de contre-attaquer avec plus d’aisance. On l’aura compris, il faut être malin et rapide. Cette dimension est un compromis vraiment satisfaisant pour coller au mieux à la vitesse d’exécution parfois impressionnante des matchs de volleyball dans la réalité.

Un focus sur le mode carrière

spike-volleyball

L’impression globale du titre est donc tout à fait satisfaisante, laissant place à l’amusement et au challenge. Sur ce point, voyons à présent un peu plus en détail le déroulement du mode carrière.

Inutile de se le cacher, ce mode sera sans doute le plus prisé des joueurs. Rien de tel en effet que de construire son effectif, gérer sa saison et flirter avec le top niveau mondial. Malgré quelques écueils, ce mode convainc. On se prend au jeu et on s’attarde sur les compétences techniques de ses joueurs. Si, au départ, votre équipe est modeste, vous avez la possibilité, via les V-Credits évoqués plus haut, d’ébaucher des agents. Ceux-ci se focaliseront sur une zone géographique et un type de poste recherché. Après quelques semaines, un rapport vous sera fourni. Il vous permettra peut-être de dénicher la perle rare et de hausser le niveau de votre team. Autre point à noter : vous avez la possibilité de faire de vos joueurs de réserve des consultants, capables de seconder les agents dans leur recherche.

Quelques points déçoivent malgré tout

spike-volleyball

Le tableau d’ensemble n’est pas tout rose malheureusement. Certains éléments ternissent effectivement le point de vue d’ensemble. Citons d’abord les commentaires présents sur le titre. Assez agréables à l’écoute, ils apportent un vrai plus au titre. Portés par deux journalistes de L’Equipe (Xavier Richefort et Guillaume Degoulet), tout à fait compétents en la matière, les commentaires plaisent et ajoutent du piquant à la rencontre. Toutefois, l’absence de ceux-ci au cœur même du jeu, est vraiment dommageable. Vous venez de réussir un smash de malade ? Aucun commentaire ne viendra flatter votre égo. Seules quelques indications de temps mort ou de fin de partie viennent agrémenter le match dans son ensemble. Dommage !

Autre point problématique, l’absence de jauge de fatigue. Les joueurs sont toujours opérationnels, même à la fin du match. Finalement, tout repose sur leurs aptitudes. Du coup, la question du coaching à travers les changements de joueurs est moins cruciale. Dès lors, par réflexe, les meilleurs sont dès le départ alignés et ne sont pas reposés d’un match à l’autre. Dans cette même veine, pas de blessures de joueurs non plus. Or, un tournoi ou une carrière se gagne sans doute sur la gestion de ces deux facteurs. En carrière d’ailleurs, cette dimension devrait avoir toute son importance et pousser le joueur à recruter pour pallier une absence par exemple.

Dernier point, plus anecdotique, celui relatif à quelques maladresses de gameplay. Eu égard au caractère novateur et audacieux du titre, on fera peu cas de certaines erreurs de réaction des joueurs. Malgré tout, la balle leur parvient parfois assez facilement mais leur réponse est loufoque ou incompréhensible. Cela arrive plutôt rarement mais il est assez rageant de voir la balle être à 20 cm de votre joueur et pourtant de le transpercer sans motif apparent. Certains joueurs parviennent également à smasher à l’aveugle en regardant à l’opposé de leur cible d’attaque. Les visages sont parfois figés et mériteraient un traitement graphique additionnel. Enfin, les erreurs/boulettes de certaines équipes sont drôles mais ne sont pas nécessairement adaptées pour nous faire comprendre qu’elles reflètent le niveau de jeu d’équipes plus modestes. Un impact physique plus agressif et une opposition tactique plus prononcée auraient mieux fait l’affaire.

Sincèrement, Spike Volleyball est une belle surprise. La prise en main est assez facile et immédiate. On se prend au jeu et on se lance des défis avec un vrai enthousiasme. Gageons que le jeu sera bien suivi par les développeurs et que certains ajouts viendront améliorer plus encore le gameplay.

La note de l'auteur

Curieux de découvrir une simulation de volleyball et sans être particulièrement au fait de ce sport, je suis agréablement surpris. Il y a de quoi s’amuser de nombreuses heures. On y revient aussi pour intégrer de nouvelles subtilités au fur et à mesure de notre progression. Le jeu gagnerait franchement à disposer d’une communauté capable de soutenir ce beau projet. Malgré tout, l'audace et l'envie de bien faire ne sauraient totalement contrebalancer les défauts du jeu, surtout pour ce prix. Il convient toutefois de noter que la version pc bénéficie d'un tarif plus raisonnable. Reste à savoir si cet aspect financier ne viendra pas se heurter au désir de découverte des joueurs.

Penderflash
b
Note du panda
6 10

Spike Volleyball

Points positifs

  • Très audacieux de proposer une simulation de volleyball
  • Plusieurs modes pour diversifier son expérience de jeu
  • Du challenge, du défi
  • Le mode carrière

Points négatifs

  • Pas de commentaires au cours des matchs
  • Pas de jauge de fatigue/de blessures
  • Quelques bugs d'animations

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp