Test Rugby 20 – La simulation tente de faire mieux mais n’y parvient pas

  • PC
  • PlayStation 4
  • Xbox One
Voir la note

Il y a deux petites année, Eko Software et Big Ben sortent Rugby 18. Première itération ratée du développeur, principalement par un manque flagrant de temps de développement et de moyens. Aujourd’hui, l’équipe est de retour avec Rugby 20, avec la volonté cette fois-ci de proposer une copie beaucoup plus propre qu’auparavant. Pari remporté ?

Conditions de test : A l’occasion de ce test, nous avons joué le jeu sur PlayStation 4. Nous avons fait l’ensemble des modes de jeu, joué avec une dizaine d’équipes différentes, et joué dans l’ensemble des modes de jeu.

Match d’ouverture

Test Rugby 20 - La simulation tente de faire mieux mais n'y parvient pas 1

Dès le lancement du jeu, on remarque une première chose : l’interface a gagné en simplicité et en visibilité. Un bon point, permettant de se retrouver beaucoup plus facilement dans les menus. Au programme, voici les différents modes de jeu :

  • Match simple
  • Match en ligne : possibilité de jouer en partie privée ou publique
  • Championnat : possibilité de faire le Top 14, la Pro D2, la Premiership Rugby, le Pro 14 et le trophée des nations
  • Solo : fonctionne avec le My Squad, où on enchaîne les matchs pour monter de ligues en ligues
  • My Squad : permet de gérer ses cartes joueurs et ouvrir des boosters.
  • Entrainement : permet de faire quelques tutoriels et apprendre quelques notions de jeu.

Concernant les différentes équipes où l’on retrouve les différentes licences, on retrouve donc la quasi totalité des équipes en lien avec les championnats proposés. Au niveau des absents, les équipes de l’hémisphère sud ainsi que l’Angleterre. Très certainement car les droits dont du côté de Sidhe, en train de préparer par ailleurs Rugby Challenge 4.

Dommage d’ailleurs de ne proposer que ces compétitions. On aurait aimé voir une coupe d’Europe étant donné que la quasi totalité des équipes sont présentes dans le jeu et licenciées. Pareil pour le six nations. Il est d’ailleurs étonnant de trouver un « trophée des nations » et pas d’autres coupes imaginaires inspirées de différentes compétitions. On aurait également vu un mode pour pouvoir créer sa propre compétition. Espérons que ce sera ajouté à l’avenir via une mise à jour ou une future édition du jeu.

L’autre aspect qui pêche dans ce contenu proposé, c’est clairement toute la partie entraînement du titre. Si vous trouvez des tutoriels très rudimentaires tels que les passes ou les rucks, il manque très clairement toute la partie avec opposition qui, pour certains aspects précis comme la touche, manque cruellement. Le mode solo proposé, inspiré d’un Ultimate Team, reste également un peu trop rudimentaire pour véritablement passionner.

Autre manquement, vous ne trouverez pas dans les options d’un panneau montrant l’utilisation des différentes touches, il faudra passer obligatoirement par la case entraînement ou dans le menu de chargement des matchs. C’est le genre de détails qui est facilement corrigeable, mais lorsque l’on cherche absolument à savoir comment faire un raffut ou une feinte de passe, ce n’est franchement pas aisé…

Un système de jeu mieux pensé

Test Rugby 20 - La simulation tente de faire mieux mais n'y parvient pas 2

Lançons désormais un premier match, histoire de voir ce que nous réserve Rugby 20. Engagement, première prise de balle, premières passes. Le jeu semble à première vue beaucoup plus fluide que son prédécesseur. Et les premiers soucis surviennent. Problèmes de replacement des coéquipiers, on se retrouve très rapidement limité offensivement. L’IA adverse n’est pas en reste et enchaîne les placages dangereux, ramenant en deux phases de jeu leur équipe à 13…

Et c’est là que le bât blesse sur l’ensemble du jeu, l’IA. Il est très compliqué, dès lors que l’on parle d’une simulation de sport collectif, de penser l’ensemble sans penser en amont du fonctionnement de l’IA de nos coéquipiers. Imaginez jouer à FIFA ou à Madden où vos coéquipiers ne sont jamais à leur place, ne taclent jamais. C’est trop souvent le cas malheureusement avec Rugby 20 avec au final même une IA qui ne défendra jamais.

Dommage car en soi, cela ajouterait vraiment du réalisme et de la réussite à l’ensemble. La difficulté, jamais vraiment au rendez-vous en solo, vous fera très rapidement passer en difficulté pro pour rouler sur vos adversaires. Rugby Challenge en comparaison, avait ajouté toute une partie personnalisation sur le taux de réussite des passes, d’en-avant, de placages réussis ou encore de blessures. Tout était régi par des jauges et cette dimension personnalisation ajoute au final énormément à l’expérience de jeu. On aurait aimé voir quelque chose dans cet esprit du côté de Rugby 20, mais il n’en est rien.

Et c’est d’autant dommage que Rugby 20 propose de belles et bonnes idées ! Que ce soit par exemple la possibilité de lancer très facilement des combinaisons permettant de tenter de véritables coups d’éclats ou encore pouvoir changer de tactique, de profondeur de ligne. On sent la volonté d’ajouter dans le jeu une dimension stratégique en temps réel avec cette dimension de prise de choix à un moment T. Et c’est pour le coup une bonne chose et quelque chose de plutôt bien pensé et mettant en avant une vraie dimension du sport peu montrée en jeu vidéo jusqu’à présent.

Des mini-jeux à foison

Test Rugby 20 - La simulation tente de faire mieux mais n'y parvient pas 3

Mais le rugby est aussi un sport divisé en phases de jeux : mêlée, touche, maul… C’est un sport qui, au jeu vidéo, n’a pas encore réussi à se libérer du carcan de mini jeux pour résoudre moult de ces séquences. C’est chose faite également du côté de Rugby 20. On retrouve par ailleurs des mini-jeux assez similaires avec ce que l’on voyait déjà du côté de Rugby 18 tel que la mêlée. Ce qui est encore une fois un peu dommage ici, c’est le manque de lisibilité sur certaines des phases.

La touche par exemple, fonctionne bien, sauf lorsque l’on rentre dans une phase de contest, où l’ensemble manque à la fois de compréhension, de lisibilité et son résultat l’est également, dû à un changement de caméra trop brusque. Les phases de pénalité/transformation sont également assez étranges, fonctionnant uniquement sur le stick droit de la manette, se veut précis, au point d’en devenir par moment frustrant. On aime ou on aimera pas pour le coup.

Fin de match

Test Rugby 20 - La simulation tente de faire mieux mais n'y parvient pas 4

Au final, la question que l’on doit se poser reste simple : Est-ce que l’on s’amuse lorsque l’on joue à Rugby 20 ? Et la réponse commence petit à petit à s’orienter vers le oui. On enchaîne au final assez bien les séquences de jeu, on se plaît à marquer tel essai après une séquence d’attaque réussie. Quand Rugby 20 fonctionne, le jeu fonctionne vraiment. Le souci, c’est qu’il reste de nombreux problèmes, notamment au niveau de l’IA, où il est véritablement nécessaire de travailler cet aspect pour faire qu’un jeu de sport soit réussi.

Que l’on dise également 2-3 mots par rapport à la partie visuelle et sonore, le jeu reste dans la lignée graphique de son prédécesseur avec quelques visages de joueurs modélisés, mais sans être révolutionnaire ni visuellement éblouissant. Au niveau sonore, le jeu propose quelques musiques assez lambdas, et des commentaires signés Eric Baile et Thomas Lombard, fonctionnent mais restent très classiques et répétitifs.

rugby 20

Rugby 20 est un vrai bond en avant pour l’équipe d’Eko Software. Alors que Rugby 18 était un jeu qui devait être enterré six pieds sous terre, l’édition 2020 du jeu arrive quasiment à être un jeu fonctionnel et réussi. Reste encore que les trop nombreux bugs et le manque de développement de l’IA empêche le jeu de vraiment se libérer de carcan et de proposer un jeu véritablement fun. Peut être que la prochaine édition sera la bonne ?

L'avis de l'auteur

Il y a vraiment du mieux dans Rugby 20. Mais il y a énormément de problèmes, rendant le jeu frustrant et énervant au plus haut point, empêchant de véritablement prendre du plaisir dessus. Eko Software a tout de même réussi à vraiment améliorer sa copie, mais il manque encore quelques trucs.

Antoinerp
d
Note du panda
4.5 10

Points positifs

  • Du mieux à tout les étages
  • Quelques joueurs modélisés plutôt fidèlement
  • On sent la volonté de faire un jeu plus soigné et plus fidèle
  • Plus de licences officielles
  • Un dimension tactique plus développée

Points négatifs

  • L'IA coéquipier et adverse à revoir de A à Z
  • Bugs en tout genre
  • Un jeu au contenu toujours aussi maigre pour 60 €
  • Il manque d'un tutoriel vraiment complet notamment pour certaines phases de jeu

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

Copy link