Test de RPG Maker MV – Un portage pertinent sur PS4 ?

5
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Disponible depuis 2015 sur PC, il a fallu attendre le 11 novembre 2020 pour voir RPG Maker MV sortir sur PlayStation 4 et Nintendo Switch, la version Xbox One ayant finalement été annulée. Par ailleurs, cette version n’est pas la première incursion de la franchise sur console puisqu’en 2017, la nintendo 3DS accueillait le titre RPG Maker FES.

RPG Maker est une licence dévéloppée par le studio Enterbrain et présente depuis 1995. En principe c’est un logiciel de création avant d’être un jeu vidéo, c’est pourquoi la franchise s’est épanouie quasi exclusivement sur PC. S’agissant d’outils de création de RPG, dans la veine des premiers Dragon Quest, ils sont destinés en priorité aux joueurs désireux de créer leur propre jeu sans avoir besoin de connaissances en programmation ou codage.

La facilité de prise en main des RPG Maker a contribué à la renommée des titres qui sont une référence dans le genre. Dès lors, nous sommes en droit de nous questionner sur l’intérêt d’un tel portage sur consoles sachant qu’il semble évident que c’est un jeu pensé en premier lieu pour le PC.

Ainsi, il ne sera pas question dans ce test de faire une comparaison entre les versions PC et console, mais plutôt de s’attarder sur le travail de portage afin de voir s’il s’adapte du mieux possible à ces nouveaux supports. Car si on ne doute pas que l’ergonomie ne pourra aucunement égaler la version PC de 2015, les consoles de Sony et Nintendo disposent tout de même de fonctionnalités pouvant servir un minimum le confort du joueur.

Condition de test : nous avons passé un grand nombre d’heures à tenter de découvrir les possibilités créatives offertes, à tester les oeuvres d’autres joueurs, mais aussi à essayer de créer un RPG, bien loin d’être terminé.

Promo

Introduction et grand plongeon

rpg maker mv interieur egypte

Au commencement, RPG Maker MV se décompose en trois modes de jeu, le mode Création où vous pourrez créer votre jeu (c’est là que vous passerez la majeure partie de votre temps), le mode Jouer dans lequel vous pouvez tester les créations d’autres joueurs après les avoir téléchargés ainsi que vos jeux sauvegardés et, enfin, le mode Forum créateurs où vous pourrez télécharger les jeux de joueurs du monde entier, partager vos propres créations ou encore participer à des événements programmés en ligne.

On débute par un tutoriel relativement simple qui va permettre de se familiariser avec différentes fonctionnalités de base pour la création. Plaisant dans son déroulement, il fait participer le joueur et permet d’avoir un avant-goût des possibilités créatives offertes, le tout dans une approche ludique en faisant de ce tutoriel une quête classique de J-RPG, ce qui ne manque pas d’amener une certaine immersion et de flatter une rétine nostalgique.

Malheureusement, on en fait très vite le tour. La faute à un contenu trop expéditif qui ne nous apprend que le minimum nécessaire. On est alors contraint de passer pas mal de temps dans les différents menus du mode création à tâtonner en espérant comprendre certaines subtilités. Il est clair que les développeurs ne se sont pas foulés pour ce tutoriel qui aurait gagné à être un minimum rallongé et plus fourni.

Surtout que les seules explications présentes ne sont pas des plus précises en plus d’être relativement succinctes. On est subitement plongé dans le bain et il faut se débrouiller seul en expérimentant à droite à gauche, en testant et en commettant des erreurs encore et encore si l’on espère appréhender toutes les mécaniques et les possibilités.

Les 3 fondements majeurs de la création

rpg maker mv statistiques

Entamons maintenant le coeur de l’expérience, la partie créative. Dans RPG Maker MV, la création se divise en 3 parties : le Mapping, l’Edition et les Événements.

Le Mapping va permettre au joueur de créer et façonner son monde à l’aide de divers motifs de sols, d’arbres, de montagnes, etc., qui vont constituer le paysage. Ces motifs, appelés tuiles, se trouvent dans un set accessible dans la section à gauche de votre map. Il faudra plus ou moins essayer chaque motif de tuile si l’on veut trouver ce que l’on recherche. Des allers-retours incessants entre les onglets qui deviennent fastidieux après plusieurs heures et au vu du nombre élevé de ressources, même s’il est toujours possible de récupérer des décors déjà constitués afin de gagner du temps.

L’Edition correspond à la base de données qui va regrouper absolument toutes les informations et données essentielles pour votre jeu. De nombreuses rubriques composent cette base de données conséquente. Vous aurez accès à toute une galerie de personnages et de monstres que vous pouvez incorporer dans votre jeu. Il en va de même pour les décors intérieurs et extérieurs proposés dans des ambiances différentes (Chine, donjon dark fantasy, intérieur égyptiens, science-fiction, etc.) que vous pouvez mélanger en personnalisant vos sets de tuiles et ainsi donner une identité personnelle à votre monde.

Vous pourrez également créer vos personnages ou en récupérer depuis les nombreuses ressources disponibles, personnaliser des groupes d’ennemis, des sorts, etc. Vous pouvez définir les courbes d’expériences et tout autre statistiques de combats et de personnages. Tout est modifiable, des animations d’attaques, à la mise en scène des combats jusqu’aux musiques que l’on peut choisir parmi une liste généreuse de morceaux.

Les possibilités sont nombreuses et relativement variées dans RPG Maker MV, mais on regrettera tout de même de ne pas avoir l’opportunité d’importer ses propres ressources ni de pouvoir récupérer un projet entamé sur une autre plateforme.

Enfin, la partie Évènement va être une des plus importantes car c’est ici que vous rédigerez la majorité de vos textes, qu’il s’agisse des dialogues, du synopsis ou de la biographie de vos héros ainsi que tout ce qui concernera les quêtes et les fonctions assignées aux éléments interactifs. C’est avec les événements que vous créez des péripéties qui vont faire avancer votre histoire.

Ceci étant, une fois de plus, l’ergonomie ne s’adapte pas aux possibilités offertes par la PS4. Si l’on pouvait espérer l’utilisation d’un clavier pour les rédactions, on se retrouve contraint de devoir taper tous les textes à la manette via le clavier virtuel, ce qui devient rapidement une corvée.

Qui plus est, vous allez devoir rédiger vos textes et vos dialogues dans des boîtes de dialogues qui intègrent un marqueur. Ce dernier vous indique qu’à partir de là votre phrase sera tronquée, ce qui n’est clairement pas du plus bel effet une fois en jeu. De surcroît, le véritable problème c’est qu’avant de voir la boîte de dialogue avec le fameux marqueur, on est obligé de valider le texte dans le clavier virtuel, nous obligeant à faire des allers-retours pour s’assurer que tout est correct.

Le confort oublié

rpg maker mv map creation

Si on s’en doutait, l’ergonomie est ici bien plus contraignante que prévu. On l’a dit, il n’est pas question de faire des comparaisons, néanmoins il semble évident que les possibilités de la manette PS4 n’ont pas été pleinement sollicitées. En effet, il est par exemple impossible de bouger son curseur comme une souris avec le stick analogique, on est obligé d’utiliser les boutons de la manette.

Votre écran de création est divisé en 4 sections bien distinctes entre lesquelles vous devez constamment switcher, mais pour se faire vous ne pouvez qu’utiliser la touche carré. Si l’on finit par s’habituer et à gagner en vitesse avec le temps, cela reste très frustrant sachant qu’en plus de cela, RPG Maker MV accuse une certaine lenteur dans le temps d’exécution d’une commande ce qui devient un enfer quand on se rate ou que l’on veut travailler en détail des décors.

On peut tout de même saluer le travail effectué par les équipes vis-à-vis des menus qui sont clairs et précis malgré pléthore d’informations et de contenus mais qui, malheureusement, ne rattrapent pas la fainéantise apparente concernant la prise en main. Par ailleurs, on peut noter quelques imprécisions et manquements dans la traduction mais rien qui n’entâche réellement l’expérience ou la compréhension.

Concernant l’aspect communautaire du jeu, on peut déjà mentionner que le cross-platform n’est pas viable sur PS4, ce qui est regrettable. Ajoutez à cela l’impossibilité pour les non-possesseurs du jeu de pouvoir tester les créations des joueurs et on se retrouve avec quelque chose d’assez limité, surtout que l’épisode de la 3DS offrait cette possibilité.

L’intérêt premier va donc résider dans la recherche d’une pépite à tester ou alors de faire connaître son titre. Des événements en ligne sont prévus mais nous n’avons pas eu l’opportunité d’en découvrir lors de nos sessions. En outre RPG Maker MV offre diverses récompenses sous forme de ressources à chaque connexion sur le forum créatif mais rien de bien intéressant.

Promo

Finalement ce RPG Maker MV sur PS4 n’a que peu de différences avec la version PC de 2015, hormis celles attendues du point de vue de l’ergonomie, bien qu’elle se veut relativement feignante compte tenu des possibilités offertes par la manette Sony. S’agissant de savoir s’il s’agit d’un portage pertinent ? La réponse ne peut être que non dans le sens où c’est un logiciel avant d’être un jeu qui s’adresse à un public précis, quasi exclusivement sur PC. Ceci étant, on finit par s’habituer aux contraintes malgré une patience malmenée tant la lenteur d’exécution alourdit la prise en main. Nous ne pouvons que conseiller la version PC qui reste la référence et le support privilégié du jeu pour qui veut vraiment s’adonner à la conception. Ce portage reste fastidieux et semble n’être qu’une tentative de rentabiliser le développement assez onéreux du titre qui tente de surfer sur la vague de jeux créatifs à côté de titres comme Mario Maker, Minecraft ou Dreams. 

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • Un grand nombre de ressources accessibles
  • L'éditeur de personnages très complet
  • Jouer aux RPG d'autres joueurs et partager les siens
  • De vastes possibilités créatives
  • Simple d'utilisation mais...
  • ... Difficile à mettre en pratique
  • Impossibilité d'importer ses propres ressources
  • L'ergonomie castastrophique qui ne profite pas des possibilités de la PS4
  • La lenteur constante dans les menus
  • Un aspect communautaire limité
  • Absence du cross-platform
5
  • PlayStation 4
  • PC
  • Switch

RPG Maker MV

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Connaisseur de RPG Maker sur PC, je savais à quoi m'attendre avec cette version PS4. Cependant, je ne peux que souligner l'absence d'effort de la part des développeurs qui auraient pu profiter de la manette de Sony pour rendre la prise en main moins archaïque qu'en l'état. Ne pas pouvoir utiliser le curseur librement avec les sticks analogiques rend l'expérience des plus fastidieuses. J'ai passé pas mal de temps sur Dreams à sa sortie, et le jeu de Media Molecule se veut bien plus ludique et accessible, ce qui m'interroge sur l'intérêt d'RPG Maker MV sur PS4, car sa nature de logiciel le rend trop peu praticable sur une console. Puis, devant le prix de vente affiché, il semble plus judicieux de se tourner vers les versions PC. Il n'en demeure pas moins une bonne découverte pour les plus courageux et un retour agréable dans l'unviers du J-RPG old school.

Neomantis Dee
c
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.