Test Pikuniku – Un jeu indépendant plein d’humour

Voir la note
Piku et Niku ont débarqué sur PC et Switch.
Temps de lecture : 4 min.

Le premier jeu du studio Sectordub, fruit de la collaboration de plusieurs développeurs, Pikuniku est sorti le 24 janvier dernier. Édité par Devolver Digital, à l’origine du jeu indépendant Gris, le jeu a été élaboré entre Londres et Paris. Pikuniku est un mix entre puzzle-game et exploration. Vous contrôlerez le personnage de Piku, petit personnage rouge sans bras, et vous allez devoir mettre fin à une conspiration d’état. Le petit monde coloré de Piku n’est pas si rose que ça, et c’est au fur et à mesure de l’exploration que vous allez comprendre pourquoi. Le jeu est disponible sur PC et Nintendo Switch au prix de 12,99 €.

Un jeu plein d’humour dans un monde dystopique

pikuniku

Vous démarrez votre aventure solo dans une grotte en tant que Piku, le petit personnage rouge, et vous êtes réveillé par un fantôme. Après un très long sommeil, l’exploration commence par le village voisin. Mais, pensant que la grotte abritait un monstre, les premières interactions avec les autres habitants vont se révéler plutôt compliquées. En effet, il vont vous fuir comme la peste. La seule solution pour remédier à cela : réparer le pont que vous avez vous même détruit en passant dessus ! À partir de-là, les quêtes vont s’enchaîner, et le monde dans lequel vous évoluez va s’éclaircir un peu.

Dès le début, vous rencontrerez Mr Sunshine et son entreprise Sunshine Inc. En échange des ressources présentes dans les différents villages, il va distribuer de l’argent aux habitants. Sur le papier, rien ne semble aller mal, au contraire ! Tous les habitants sont heureux de recevoir tout cet argent. Mais c’est un peu trop beau pour être totalement innocent. La présence de caméras, au-dessus des maisons et de certains arbres, qui vous suivent à la trace laisse penser à un monde un peu trop surveillé, une sorte de monde à la Big Brother. Une rencontre avec des habitants rebelles va vous permettre de vous rendre compte que les intentions de Mr Sunshine ne sont pas si innocentes que ça. Et c’est à grand renfort de pommes de pins explosives que vous viendrez à bout des machines de Mr Sunshine afin de sauver les habitants.

Des énigmes variées

pikunu

Tout au long des quêtes, vous allez devoir résoudre des énigmes pour parvenir à vos fins. Et pas besoin d’être un grand professionnel des jeux du genre, les énigmes sont relativement simples. Mais elles sont tout de même agréables à résoudre, et assez variées pour ne pas lasser. Entre les interrupteurs à pousser pour rétablir le courant, faire un match de baskick (un mélange de football et de basketball, avec une pastèque), être le meilleur dans un petit jeu de rythme ou jouer dans une parodie de Dig Dug, vous ne vous ennuierez pas dans le monde de Pikuniku.

Quant aux boss, que vous croiserez au fur et à mesure des quêtes, ils ne sont véritablement pas difficiles à vaincre. Mais de la même façon que les énigmes sont variées, la méthode pour les vaincre sera différente à chaque fois, aussi simple soit-elle. Ces combats vous ralentiront dans l’avancée de votre quête, de façon tout à fait relative. Les jambes extensibles de Piku vous permettront d’appuyer sur les différents interrupteurs ou de pousser différents objets pour l’emmener sur un endroit précis. Attention à la physique du jeu, cela peut rapidement devenir agaçant ! Loin d’être très précise, elle demandera un certain doigté et une patience à toute épreuve, mais permettra de rendre certaines séquences du jeu assez drôles.

Un mode coopératif vraiment drôle

pikuniku

Le mode solo du jeu se boucle en 4 à 5 heures sans grande difficulté. Pour prolonger l’expérience de ce jeu indé un peu fou, Sectordub vous propose un mode coopératif vraiment sympathique. Piku sera rejoint par Niku, un petit personnage orange à l’image du premier. Ce multijoueur se joue uniquement en local. Composé de 9 niveaux, totalement différents les uns des autres, vous allez devoir coopérer pour arriver à la fin du niveau. Ces niveaux comprennent des puzzles-games classiques dans la lignée du mode solo, mais également des séquences de courses-poursuites avec un écran splité horizontalement (contrairement aux autres types de niveaux co-op où, si vous vous éloignez trop l’un de l’autre, l’écran se séparera de façon verticale).

Il y a aussi quelques niveaux où Piku sera attaché à Niku par une petite corde, la coopération sera obligatoire pour vous permettre de continuer plus loin. Tous ces niveaux, qui se finissent en 5 à 10 minutes en fonction de votre rapidité, risquent de donner des séquences assez drôles entre amis ou en famille. Piku et Niku pourront se frapper mutuellement avec leurs jambes extensibles, et vont donner droit à pas mal de fous rires. Ou de crêpages de chignons, en fonction de la relation que vous entretenez avec votre ami ! S’il fallait trouver un point négatif dans ce jeu, on pourrait citer la bande musicale. Un peu drôle et fun au début de l’aventure, elle devient vite agaçante et redondante.

Plein d’humour et coloré, le premier jeu du studio collaboratif et indépendant Sectordub est assez bien fichu. Les amateurs de puzzle-game à petit prix seront ravis. La variété des énigmes et l’humour omniprésent dans les dialogues font de ce Pikuniku un feel-good qu’il faut se procurer.

La note de l'auteur

Pas un grand habitué des puzzle-game, Pikuniku m'a permis de m'initier un peu au genre en douceur. La relative simplicité des énigmes permet à n'importe qui de jouer à ce jeu avec plaisir. Les dialogues m'ont fait rire, sans être trop lourds. Quant à l'histoire, même si elle est peu originale, elle reste intéressante et contraste avec le monde 2D coloré où l'on pourrait penser que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. C'est un peu plus compliqué que cela ! Le mode coopératif a été un coup de cœur pour moi, même s'il est vite terminé, il peut se rejouer facilement, notamment les courses-poursuites.

Baylou
b
Note du panda
7.5 10

Pikuniku

Points positifs

  • Des dialogues plein d'humour
  • Des énigmes variées
  • Une histoire qui tient la route
  • Un mode multijoueur bien fichu

Points négatifs

  • Une durée de vie faible
  • Une bande musicale un peu redondante

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp