Test NBA Live 16 – Dans quel camp est la balle ?

6
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Comme chaque année, les simulations de sport font la course pour savoir qui sera le numéro 1. A l’heure où 2K domine littéralement son concurrent EA sur le basket, 2015 pourrait marquer un renouveau pour la franchise NBA Live. Alors, qui des deux géants du jeu vidéo sportif est revenu sur le devant de la scène ? NBA Live a-t-il les atouts nécessaires pour se faire une place dans le domaine du basketball ? Verdict.

Le choix peut être difficile pour tout fan d’NBA. Prendre la référence en date de simulation de basket par 2K sur console avec, à l’image, le meneur des Warriors de Golden States ou la seconde simulation sous le nom d’EA Sports avec le meneur de l’équipe du Thunder d’Oklahoma City, Russell Westbrook. Pour ceux qui aimeraient pencher du côté d’EA, le choix n’est pas mauvais, mais aurait pu être meilleur.

A premier abord, NBA Live 16 a superbe allure. Un menu intronisé par Russell Westbrook qui semble déterminé à nous montrer la grosse énergie du jeu. Bon, à vrai dire, on dirait presque qu’il souhaiterait exploser de nerfs, mais prenons ça comme un bon contenu. S’en suivra ensuite d’une proposition alléchante, réaliser votre avatar avec votre propre visage IRL. En effet grâce à la Companion App disponible sur iOS et Android, vous aurez les moyens d’importer votre visage dans le jeu grâce à la nouvelle technologie réalisée et adoptée par EA.

Mais qu’on se le dise, le résultat est très difficile à réaliser car l’application demande un calibrage ultra perfectible qui ne répond pas toujours juste. Suite à cela, une petite phase d’introduction au jeu plutôt inutile aura lieu, dans laquelle vous effectuerez un tir aux mains de Russell Westbrook afin de gagner une finale réalisée in-game. Ça y est, entrons dans NBA Live 16

Une création de personnage propre mais limitée

nbalive2016test2

Entrons un peu plus dans le jeu, la création de votre personnage qui vous sera ensuite imposée. Simple, jolie et efficace, l’interface vous permettra de créer un personnage sans rentrer dans les détails pour réaliser votre avatar, que vous pourrez ensuite jouer. La modélisation est réussie, mais les choix proposés ne vous permettront pas forcément de réaliser le rendu dont vous rêvez. Limitez-vous uniquement à 20 visages prédéfinis de toutes origines ou bien avec le votre réalisé avec l’application décrite plus haut, qui s’appliquera sous forme de « Masque » sur votre personnage. Le rendu sera donc très ressemblant au votre, de quoi rigoler un coup si vous voulez être une Star du NBA !

Avec ceci s’accompagnera une grande liste un peu en vrac d’une coupe de cheveux et de pilosité faciale dont il n’est hélas pas possible de modifier la couleur, intensité ou d’autres éléments. Encore un signe de limitation au niveau de la création du personnage. Cependant, les propositions étant ce dont on a l’habitude de croiser dans le monde de la NBA, vous ne devriez pas avoir de mal à créer un avatar propre à vos goûts, d’autant plus que votre personnage est modifiable à tout moment.

NBA Live Dunk 16

nbalive2016test5

Lançons-nous à présent dans les matchs, le cœur du jeu. Si l’interface soignée ainsi que ses graphismes agréables pour les yeux ont déjà été évoqués, le gameplay de NBA Live 16 est ultra facile à prendre en main et saura attirer un vaste monde. Malheureusement, il pourra aussi en rebuter d’autres. Là où le concurrent 2K se montre parfaitement accessible mais demande tout de même une bonne volonté d’apprentissage à cause du manque didactique, on aurait un peu l’impression d’être assisté en permanence dans ce NBA Live 16. Non, il n’est pas question de pauses en jeu ou de messages d’aides qui s’affichent en permanence mais de rush jusqu’au panier qui semblent trop simple à réaliser.

A qui la faute, à cause d’une IA défensive relativement faiblarde, des passes assez souvent « téléguidées », donc ultra précises et très rarement interceptées en plus de tirs vraiment simples à effectuer, quelle que soit la distance qui vous sépare du panier. Mais là où NBA Live 16 se montrera très simple, c’est surtout lorsque l’on vous apprendra le dunk dans le didacticiel, ou que vous comprendrez son fonctionnement par vous-même en match. En effet, un simple sprint suivi de la pression de la touche de tir au bon moment dans la zone adverse permet de réaliser immédiatement et aisément un dunk. Cela offre une simplicité de but qui pourrait paraître injuste et frustrante si vous découvrez pour la première fois la NBA en jeu. Frustrant, car justement, ce sera souvent l’équipe adverse qui vous marquera les points par cet intermédiaire…

En dehors des dunks, les tirs s’effectueront par l’intermédiaire d’un nouveau système, simplifiant justement le shoot sous forme de jauge en pointillées. Grosso-modo, une jauge apparaîtra lorsque vous laisserez appuyé votre doigt sur la touche de tir, il faudra relâcher cette dernière afin d’obtenir le meilleur pourcentage de réussite pour votre lancer. Côté IA, elle n’est pas au top, mais pas à la ramasse non plus. Un grand dommage de la part d’EA, peu – ou pas de moyens de défense sont mis à disposition pour récupérer la balle. A vrai dire, il vous faudra compter seulement compter sur une interception de tir ou de passe afin de défendre. A cause de cela, l’IA pourra facilement marquer des points puisqu’elle semble être programmée pour foncer dans le tas, puis tirer. De votre côté, il en sera de même puisque la défense adverse aura les mêmes défauts, signifiant qu’une fois la balle en votre faveur, vous n’aurez qu’à courir vers le panier et tirer pour marquer.

Des modes sympathiques

nbalive2016test3

Le mode carrière, lui, reste de qualité grâce à l’expérience qu’a su apporter EA Sports sur ses jeux de sports, notamment FIFA pour ne citer que lui. Si ce mode est relativement complet dans son genre, les autres seront tout aussi sympathiques à essayer, comme par exemple le très attirant « Big Moments ». Comme son nom l’indique, ce mode de jeu vous permettra de revivre les meilleurs moments de l’année 2015 au Basket, et il n’y en a pas qu’un peu ! On appréciera ces moments de nostalgie dans le monde de la NBA, qui donnera l’opportunité aux fans ou aux novices de refaire les meilleurs moments de cette année.

NBA Live 16 n’est pas mauvais. Si du côté de 2K on a pu retrouver un must-have pour les fans ardus de la NBA avec une vaste palette de mouvements, gestes et dribbles, le dernier né d’EA Sports se contentera d’un contenu un peu plus restreint mais qui reste de qualité. Cependant, c’est en voyant les mécaniques de gameplay que l’on se rend compte que NBA Live 16 n’a été réalisé que pour les novices du genre. Entre dunks ultra simples, step-backs qui assurent presque un panier et des commandes simplifiées qui vous assure des gestes réussis pour marquer des points, nul doute que l’on aura pas besoin de beaucoup de technique pour gagner ses matchs. Cela dit, couplé à tout ça, le jeu propose un graphisme presque réaliste grâce au moteur graphique Ignite d’EA Sports, ce qui rend une texture de la peau, de la sueur et une expression faciale digne de cette nouvelle génération, car rappelons que cet opus est uniquement disponible sur PlayStation 4 et Xbox One.

 

Un simple spectacle, c’est ce que vous obtiendrez si vous jouez à NBA Live 16. Avec un joli graphisme, des commandes simplifiées limitant peut-être un petit peu le gameplay et de jolis gestes, vous n’aurez cependant pas la même liberté de mouvements et le même plaisir à jouer qu’avec un NBA 2K. EA semble avoir choisi de rendre accessible la simulation de basket pour les novices sur ce volet, comme l’en témoignera les nombreux didacticiels bien expliqués, mais surtout l’assistance en permanence de tous vos gestes. Bon volet sans surpasser son concurrent, NBA Live 16 peut être une bonne expérience, mais encore inférieure au soft de Visual Concept. On reprochera surtout la facilité et la grosse fréquence des dunks dans le jeu qui certes, apportera justement ce spectacle, mais qui finira par être lassant par la suite.

  • Le moteur Ignite, au top
  • L’accessibilité à tous
  • Les modes de jeu
  • La modélisation des joueurs
  • Les dunks, jolis après tout
  • Peut-être trop simple pour les amateurs
  • Une défense IA à la ramasse
  • Les passes totalement téléguidées
  • Peu de moyens de défense
  • Même si jolis, dunks trop fréquents !
6
  • PlayStation 4
  • Xbox One

NBA Live 16

A propos de notre notation

Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.