TEST. Metroid Other M – La belle Samus enfile sa tenue

7
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Pour commencer, il faut savoir que l’histoire de Metroid Other M se situe entre celle des épisodes Super Metroid et Metroid Fusion. Ainsi, même s’il est conseillé d’avoir fait le premier jeu cité avant, il faut avouer que les nombreuses cinématiques et explications nous permettent de comprendre de nombreux éléments… Après, c’est à vous de voir si vous souhaitez être « spoilé » ou non. Et bien oui, forcément, avec un épisode se passant en plein milieu de deux autres opus, il fallait s’attendre à de nombreuses révélations d’autant plus que le soft commence son histoire en remémorant la bataille finale de Super Metroid. Cela étant dit, c’est partie !

C’est quand même beau…

Metroid Other M test 8

Metroid : Other M nous fait incarner la très jolie Samus Aran et attention au spoil car la première cinématique commence directement en nous montrant le combat final de Super Metroid contre Mother Brain. En effet, notre jeune héroïne se retrouve dans un face à face acharné avec la chef des pirates de l’espace et finalement, c’est un bébé Metroid qui va se sacrifier afin que notre protagoniste puisse s’en sortir.

Notre héros a ainsi eu droit une petite cure en quarantaine car au cours de cette fameuse bataille, son costume a eu l’occasion de recevoir tout un tas de particules pas forcément très sympathiques. L’aventure commence donc lorsque Samus repart en exploration de la galaxie et qu’elle reçoit un drôle de message de détresse. En effet, ce fameux message l’emmène tout droit sur un vaisseau appelé : Station-Bouteille.

Une fois sur place, ce sera l’occasion pour le scénario de nous introduire plusieurs personnages appartenant à l’armée de la Fédération Galactique et de créer des liens entre Samus et ces derniers. On y découvrira ainsi des anecdotes, le passé mais aussi, les angoisses et les peurs de notre héroïne tout au long de l’aventure. Mais une chose est sûre, les amoureux de la licence vont le remarquer tout de suite, Samus est devenue bien bavarde et cela fait plaisir à voir car le scénario jouera beaucoup sur ses sentiments et forcément, on sera beaucoup plus touchés par ses péripéties…

Metroid Other M est tout simplement sublime pour un jeu sur Wii !

Vous vous en doutez, concernant le scénario de Metroid Other M, on ne peut que souligner sa qualité. En effet, les rebondissements sont nombreux et nous sommes littéralement scotché à notre écran à toujours vouloir découvrir ce qu’il va se passer. De plus, les nombreuses cinématiques venant rythmées l’aventure sont vraiment d’une qualité indéniable surtout si l’on tient compte que nous avons-là un jeu Wii.

De plus, toute l’aventure va se dérouler dans le vaisseau de la Station-Bouteille et pourtant, nous aurons droit à des environnements variés. Pour des raisons que nous ne citerons pas, vous serez amené à évoluer dans des décors de glace, de lave ou encore, comme au début de l’histoire, dans le vaisseau en lui-même et il faut avouer que le tout est vraiment réussi graphiquement parlant.

Notre Samus a un charme fou et elle est parfaitement modélisée dans ces décors en 3D qui attisent notre rétine. Néanmoins, ce portage Wii U ne semble en tout cas pas avoir fait l’objet d’un quelconque lifting. Pourtant et il faut se l’avouer, Metroid : Other M a très bien vieilli et l’on reste encore étonné de ce rendu visuel si qualitatif pour un jeu qui, rappelons-le, est tout de même sorti en 2010.

Autrement, si nous n’avons pas eu droit à des voix françaises, nous avons tout de même droit à des sous-titres nous permettant de comprendre pleinement l’histoire. C’est un point assez important puisque bien souvent, on a droit à de nombreux jeux qui ne subissent qu’une localisation en anglais. Ici, ce n’est pas le cas et Metroid : Other M se voit accessible à tous ! Ou presque…

Metroid : Other M ne fait pas dans la simplicité

Metroid Other M test 1

Metroid : Other M n’est pas le jeu le plus intuitif et le plus simple à prendre en main, bien loin de là ! En effet, on contrôle donc Samus avec une vue en 3D qui n’est pas adaptable. Entendez par-là qu’elle se positionne automatiquement selon le bon vouloir des développeurs. Alors, c’est souvent efficace mais parfois, le plan ne conviendra tout simplement pas provoquant une gêne pour le joueur. Cela étant dit, rassurez-vous, même si certains des plans fixes en 3D sont manqués, ce n’est pas le cas de tous et d’une manière globale, l’expérience de jeu sera assez bonne à ce niveau-là.

Comme on le disait, Metroid : Other M n’est pas exempt de défauts et ce n’est pas le portage Wii U qui y changera quelque chose puisque nous avons droit à un jeu parfaitement identique. C’est d’ailleurs très simple à vérifier puisque lorsque vous lancez le jeu, il vous demandera automatiquement de choisir vos réglages avec exactement le même menu que la Wii normale. D’ailleurs, la seule utilité- si l’on peut dire ça comme ça – du gamepad est de pouvoir jouer directement sur ce dernier mais qu’on se le dise, ce n’est pas du tout pratique et l’on oubliera vite cette fonction surtout lorsque l’on sait que Metroid : Other M utilise les fonctionnalités du capteur de mouvement.

On va en tout cas commencer par les base, vous contrôlez donc Samus Aran avec une vue à la troisième personne et vous allez évoluer dans des décors en 3D. Vous allez vite le remarquer, notre héroïne est extrêmement rapide ce qui rend le gameplay très dynamique. Si cela aurait été compliqué lors des phases de visées, pas d’inquiétude, en effet, les tirs que vous effectuerez sur les ennemis se cibleront automatiquement sur les ennemis les plus proches. C’est plutôt pratique et cela nous permet de bien nous défouler lorsque tout ces monstres tenteront de nous attaquer.

Notre protagoniste est également capable de sauter mais aussi d’atteindre des hauteurs si vous utilisez cette fonction et que vous appuyez au bon moment sur la touche de saut quand deux murs sont côte à côte. Du côté des esquives, lorsque d’un ennemi vous attaque, appuyer sur le bouton 1 et une touche directionnelle au bon moment permet d’en effectuer une sans recevoir de dégât. Il existe aussi une fonction d’esquive lorsque vous êtes en vue FPS mais nous y reviendrons.

Heureusement, le gameplay ne se limite pas à cela et l’utilisation de la touche A permet à Samus de se mettre sous sa forme en boule et de lâcher des bombes, voire plus tard, la méga-bombe qui provoque une explosion telle une bombe nucléaire ! En tout cas, cette fameuse forme permet à Samus de pénétrer dans des zones étroites où elle n’aurait normalement pas accès.

Metroid Other M, un gameplay à la fois novateur et immersif !

Vient ensuite la plus grosse subtilité du gameplay mais qui est en même temps, la plus difficile à utiliser, la vue FPS. Utilisant les capacités et les fonctionnalités de la Wii, pour utiliser la vue FPS, il faut tenir sa Wiimote à l’horizontal. Ainsi, on se retrouve dans la vision du casque de Samus et il est possible de regarder tout autour de nous dans les décors en 3D.

Tout d’abord, cela permet de voir de plus près tous les éléments des décors et surtout, on peut cibler et interagir avec de nombreux éléments pour se débloquer des passages ou encore, pour activer des mécanismes, le tout, avec l’arsenal que notre héroïne obtiendra au fil de l’aventure. Même si la prise en main n’est pas évidente et qu’il faudra un temps d’adaptation, le concept est plutôt intéressant mais il se complique très vite !

En effet, l’utilisation de cette vue permet également d’attaquer les missiles et d’éliminer des monstres ! Par exemple, le premier boss du jeu vous demandera de faire appel à cette vue pour en venir à bout. On va pas se le cacher, ce combat va être assez simple mais périlleux au niveau de la maîtrise et de l’utilisation de ce mode FPS. Et bien oui, vous allez partir un peu dans tous les sens et vous demander très clairement si les développeurs ont fait le bon choix de choisir un système pareil.

Mais on se le demande aussi… Les avis sont assez mitigés et nous le sommes également. D’un côté, c’est extrêmement intéressant et une fois maîtrisé, cela permet vraiment de proposer un gameplay original et surtout, très immersif et franchement, on y prend goût. D’un autre côté, cette option pourra se révéler laborieuse et certains joueurs risquent tout simplement de jeter l’éponge car il est obligatoire de faire appel à cette fonctionnalité et ce, que ce soit pour vaincre des boss ou pour évoluer dans les niveaux.

Comme on le disait, il est aussi possible d’esquiver des attaques en vue FPS mais ceci est, encore une fois, plus laborieux à mettre en oeuvre. En effet, il faut déplacer votre curseur de visée s’une bordure de l’écran et ce, juste avant qu’un coup ne nous soit porté. La visière passera à ce moment-là du bleu au vert et évidemment, vous l’avez très certainement compris mais ce n’est pas facile à appliquer.

Autrement, on peut donner des coups de grâce aux ennemis mais il faut que ces derniers soient affaiblis et surtout, que le canon de Samus soit chargé. Car oui, l’arme de notre héroïne peut également tirer des gros coups si l’on laisse appuyer le bouton de tir. Et enfin, l’attaque Rodéo va vous permettre de faire de très gros dégât et pour l’utiliser, il suffit de sauter sur l’ennemi et lorsque la jauge de charge sera pleine, il suffira de tirer sur votre opposant.

De quoi faire ?

Metroid Other M test 10

Si l’aventure se clôture au bout d’une dizaine d’heures, ce qui est honorable pour le genre, vous aurez la certitude que de nombreuses portes et objets vous seront passés sous le nez sans véritablement comprendre pourquoi… Et c’est très simple, après la fin du jeu, il faut se relancer dans l’aventure pour pénétrer dans toutes les zones auxquelles vous n’aviez pas eu accès et surtout, mettre la main sur les petites surprises dissimulées dans ce gigantesque vaisseau…

Car oui, la trame principale vous fait visiter seulement une infime partie des lieux et vous ré-aventurer dans ces lieux hostiles vous permettra de découvrir les trois-quarts restants de ce vaisseau. Un vrai plaisir qui vient rebooster une durée de vie déjà qualitative. Vous remarquerez ainsi que tous les endroits qui vous semblaient accessibles lors de votre premier run le deviendront dans cette second lecture du jeu. Evidemment, il faudra bien ouvrir les yeux et scruter le moindre endroit vous semblant suspect.

Metroid Other M révèle la qualité et la quantité de son contenu lors de sa deuxième visite !

Après, il faut reconnaître que malgré ses défauts, Metroid : Other M reste un excellent opus et qu’en plus de cela et qu’étant sorti en 2010, il est proposé à un tarif qui en font le rapport qualité/prix idéal. Pour ceux souhaitant opter pour cette réédition Wii U disponible sur le Nintendo eShop, il en va de même puisqu’il est vendu pour la modique somme de 19,99€.

Enfin, l’ambiance de Metroid : Other M est excellente dans son ensemble et ce ne sont pas les musiques signées par le compositeur Kuniaki Haishima qui diront le contraire. On se régale entre explosions, action et des morceaux de qualité, on se laisse clairement porter par tout ses bruitages d’une qualité clairement indéniable.

Metroid Other M est excellent opus au niveau de ses graphismes, de son scénario et de son gameplay dynamique et très prenant en vue TPS. Néanmoins et il faut l’avouer, la vue FPS est assez compliquée à prendre en main même si cette dernière regorge de subtilités. Les moins patients ou ceux n’appréciant pas cette fonctionnalité seront sans doute déçus des nombreuses phases où il faut l’utiliser. De plus, quelques plans en 3D ne seront pas forcément soumis avec une vue agréable et le fait que cette dernière soit imposée nous empêche de rectifier le tir, dommage… Néanmoins, la durée de vie est plus qu’honorable du haut de ses dix heures de jeu sans compter le fait que vous retourniez dans cet univers pour tenter de découvrir les nombreux objets et passages cachés. Enfin, même si Metroid Other M est proposé à 19,99€ sur le Nintendo eShop de la Wii U et on peut même le trouver beaucoup moins cher sur la version Wii normale du jeu, ainsi, le rapport qualité/prix est tout bonnement excellent dans les deux cas. On pourra regretter que nous soyons en face d’un simple portage Wii U sans amélioration mais Metroid Other M est un très bon Metroid si l’on arrive à faire abstraction de ce qui fait sa force et en même sa faiblesse, sa vue FPS. 

  • Graphiquement sublime
  • Scénario prenant et passionnant
  • De belles cinématiques
  • Gameplay dynamique
  • Bonne durée de vie
  • Nombreux objets et passages cachés
  • Rapport qualité prix
  • Phases en vue FPS difficile à maîtriser
  • La vue TPS des plans en 3D imposée
  • Un simple portage Wii U
7
  • Wii
  • Wii U

Metroid : Other M

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Metroid Other M est un très bon épisode et cette nouvelle version Wii U est une très bonne occasion de rejouer ou découvrir notre belle Samus. Si la maniabilité m'a parfois posé problème, ce Metroid Other M est vraiment excellent et je le recommande vivement même si l'on aurait aimé un portage rajoutant, pourquoi pas, de nouveaux éléments.

Alexandre Mistral Play4Fun
a
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.