TEST. Mark McMorris Infinite Air – Tu t’envoles, tu t’envoles…

4
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Les amateurs de glisse peuvent être ravis, c’est une discipline qui se fait rare désormais dans nos paysages vidéoludiques et pourtant, quelques titres font reparler d’eux en ce moment. Si le jeu Snow est également arrivé sur la piste dans la même période, tournons-nous sur Mark McMorris Infinite Air, un jeu développé par HB Studios, en collaboration avec notre snowboardeur canadien, Mark McMorris.

Une descente verglacée

MarkMcMorris

Qu’on se le dise, les jeux de snowboard se rangent malheureusement aux côtés des simulations de skateboard, de BMX, de ski et de tous ces sports extrêmes que l’on ne retrouve pas ou quasiment plus sur nos consoles. Alors quand un nouveau titre se pointe, les amateurs sont aux aguets mais malheureusement, peu de ces productions sortent véritablement du lot, manquant généralement d’un budget assez conséquent. Et à vrai dire, lorsque l’on parle de snowboard, il n’y a que quelques noms qui resurgissent avec notamment la franchise SSX et l’indémodable série Coolboarders (oh que je me souviens de Coolboarders 2 où il fallait sans cesse fléchir le genou pour profiter d’une meilleure accélération !)

Disponible depuis le 28 octobre dernier sur PC, PlayStation 4 et Xbox One, Mark McMorris Infinite Air souhaite proposer quelque chose proche de la simulation tout en souhaitant s’équilibrer sur un maximum de points. De ce fait, le soft va prendre en compte le moindre positionnement et mouvement de votre personnage sur sa planche pour définir votre trajectoire ou votre réception. La physique est plutôt bonne et fait en sorte que selon la répartition de votre poids – devant ou derrière, vous serez plus ou moins enclin à réussir votre épreuve.

D’emblée, on vous propose d’apprendre les commandes de base à travers plusieurs petits tutoriaux. Pas vraiment de touches à proprement parler, vous allez simplement devoir vous diriger avec le joystick gauche et vous cambrer, en avant et en arrière, avec l’analogique droite (nous avons testé la version console). Les touches R2/L2 permettront quant à elles de sauter et de réaliser quelques tricks… et c’est à peu prêt tout !

Une prise en main fastidieuse mais un gameplay qui peut se perfectionner

Plutôt simpliste me direz-vous mais les mécaniques de gameplay sont plutôt nombreuses et il ne vous suffira pas seulement de jongler sur les touches pour réussir les meilleures scores et faire la meilleure descente de tous les temps. Bien au contraire. Si la maniabilité est assez simple à prendre en main sur le long terme, aux premiers abords, c’est plutôt compliqué et pas franchement accessible. On vous conseillera de bien suivre les astuces au démarrage et de vous rendre ensuite dans la partie Tutoriel pour en savoir davantage et bien comprendre tous ces aspects.

Vous l’aurez compris, les éléments de base sont assez simples à comprendre mais pour se perfectionner, c’est tout autre chose. Parcourir les sentiers neigeux nécessitera de prendre parfois un bon élan tandis que sauter et réaliser des figures devient plus compliqué. Vous devrez autant gérer votre envol que votre réception et parfois même penser, dès la mi-hauteur, à comment vous allez faire pour vous réceptionner sans accuser le coup.

Malheureusement, même si le gameplay peut devenir un moment agréable, on a du mal à prendre du plaisir immédiatement et le tableau n’est pas celui qu’on aurait voulu avoir. Difficile d’y trouver son bonheur et le titre a des difficultés à être accrocheur, au point parfois, de devenir une corvée pour les moins férus d’entre vous. Et clairement, les activités sont similaires, on répète inlassablement la même chose pour tout déverrouiller et ce n’est ni le gameplay perfectible ni l’absence de sensation qui vous donneront envie. Dommage.

Un jour, je serai roi de la montagne

InfiniteAir

Infinite Air propose tout de même quelques features intéressantes. Nous y trouvons un mode multijoueur avec son côté monde ouvert, des défis, hebdomadaires ou non, des circuits, des créations de la communauté aux missions que l’on peut avoir. Nous trouvons également toute une panoplie d’activités que les snowboardeurs adoreront, avec la présence d’Half-Pipe, des compétitions de sauts aux tracés en course ou en hors-piste.

Le souci par exemple, avec les pseudo-compétitions, c’est que peu importe la figure réalisée, difficile d’évaluer vraiment ses compétences. Vous devrez en effet réaliser plusieurs figures sur trois manches et faire le plus de points avec un score donné en fonction de différents critères. Mais peu importe, vous ne comprendrez pas pourquoi vous obtiendrez parfois 15/100 avec une figure compliquée alors qu’une simple rotation vous apportera 78/100. Et ce, même si les réceptions sont similaires. Le tout est assez frustrant et on a du mal à comprendre réellement quoi faire dans ce genre de situations.

Autre chose qui peut paraître très frustrante : la réapparition du personnage. Vous vous en doutez, en cas de chute, vous avez tout de même le droit de vous relever pour revenir à l’emplacement de votre échec. Le souci, c’est que l’ordinateur vous replace toujours au même endroit. De ce fait, il suffit d’être sur un terrain plat pour être bloqué et ne plus glisser. De plus, il n’est vraiment pas rare d’être bloqué soit à cause d’un mur, soit parce que vous réapparaissez sur l’obstacle et vous tomberez ainsi sans cesse, vous forçant à redémarrer le niveau – ou à prendre l’hélicoptère si vous êtes en freerun.

Concernant le mode créatif, vous pourrez, vous l’aurez bien compris, créer votre propre montagne et donc y implanter des activités, comme des courses ou du hors piste. C’est une bonne idée mais loin d’être poussée à son paroxysme. Le mode trouve rapidement ses limites avec simplement la possibilité de créer son parcours en y mettant des points spécifiques, mais impossible de personnaliser le parcours ou d’y ajouter vraiment quelque chose de propre à vous. Il reste agréable de parcourir les créations de la communauté pour retrouver un peu de fraîcheur mais l’idée reste assez mal exploitée.

Côté technique, on ne va pas se le cacher, Infinite Air peine à plusieurs niveaux. Les graphismes sont bien en deçà de la génération actuelle et surtout pour un jeu de sport. Certes, c’est plutôt complet et loin d’être vide, mais les environnements ne sont pas particulièrement beaux et les problèmes de collisions, où votre personnage se retrouvera à moitié dans la neige, à moitié dans un arbre avec une jambe qui dépasse d’on ne sait où, n’arrange en rien. Mais bon, ceci dit, pour une production de ce budget, on n’en tiendra pas rigueur, sachant que c’est une discipline que l’on aimerait sincèrement voir davantage sur nos consoles.

La bande-son est correcte sans pour autant être transcendante. Les bruitages sont minimalistes mais quelques musiques viennent rehausser le niveau en proposant une playlist mi rock alternative, mi chill/electro. Les quelques voix du tutoriel et des personnes vous accompagnant restent également correctes mais il n’y a rien d’incroyable non plus. Ce qui est triste, c’est au niveau de la traduction : il y a bien une traduction française disponible mais celle-ci n’est pas complète ! On se retrouvera alors avec du frenglish dans les menus, où l’on aura parfois un Unlocked à côté d’un Verrouillé. On peut comprendre l’initiative et elle est très bonne, mais sincèrement, au vu du budget serré, autant faire profiter d’autres aspects du soft par celui-ci plutôt que de tenter une traduction qui n’est même pas terminée. Surtout qu’entre nous, sauf pour les tutoriaux, la présence d’une version française n’était pas forcément obligatoire pour ce genre de jeux.

Mark McMorris Infinite Air fait clairement plaisir aux fans de la glisse en proposant enfin une production de ce genre sur nos consoles et PC. Malheureusement, toutes ces bonnes idées sur papier sont souvent mal exploitées en jeu, notamment avec sa prise en main fastidieuse et son gameplay perfectible. Plus ou moins en monde ouvert avec des composantes intéressantes, Mark McMorris Infinite Air s’adresse aux plus téméraires d’entre vous ou qui recherchent vraiment un jeu sur ce sport extrême, mais prenez votre mal en patience, le plaisir n’est pas forcément immédiat. 

  • Un jeu de snowboard, enfin !
  • De bons éléments sur papier
  • Pas mal d'activités proposées
  • Quelques tracés sympathiques
  • Techniquement perfectible
  • Maniabilité regrettable
  • Rapidement lassant
  • Un gameplay qui met du temps à se perfectionner
4
  • PC
  • PlayStation 4
  • Xbox One

Mark McMorris Infinite Air

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

En fait, j'ai apprécié Mark McMorris Infinite Air juste parce que j'ai retrouvé les sensations de glisse d'antan. Cela fait vraiment plaisir d'avoir enfin un jeu de cette catégorie. Le problème c'est qu'il reste trop limite et hasardeux. Finalement, j'ai fini par décrocher et je doute remettre un jour les skis dessus.

Julien
c
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.