TEST. Lost Sea – Un naufrage vidéoludique

Voir la note
Si vous avez toujours rêvé de connaitre le secret du triangle des Bermudes, le jeu d’Extasiasoft, The Lost Sea, vous propose d’en découvrir les coulisses avec ce jeu d’action/aventure. Avec l’aide d’autres naufragés, vous partez explorer les nombreuses îles alentours pour espérer trouver une issue.

Lost Sea propose est une sorte de Die and retry à la sauce action/aventure avec un challenge corsé. Le soft se vante de pouvoir générer des millions d’îles aléatoirement.

Lost, Les Disparus aux Bermudes

lost-sea-01

Le triangle des Bermudes est depuis longtemps source de mystères à cause des nombreuses disparitions de navires et d’avions qui ont sculpté sa légende. Lost Sea reprend ce folklore maritime en nous mettant dans la peau d’un survivant. En effet, vous incarnez un miraculé d’une tempête qui s’est déclenchée au-dessus de l’atlantique. Atterrissant sur une île toute aussi mystérieuse, il rencontre un scientifique qui lui explique la situation. Pour espérer s’en sortir, vous allez devoir traverser les nombreuses îles de l’archipel pour retourner à un portail étrange qui sera peut-être votre salut.

Ne vous attendez pas à une histoire complexe, ni à des personnages travaillés, nous avons seulement droit à un petit contexte pour nous emporter dans ces explorations. Petit fait amusant, nous avons le choix entre plusieurs personnages prédéfinis comme avatar. L’impact sur le jeu est purement cosmétique cela-dit. Si l’on pardonne facilement l’absence  de scénario étant donné que nous sommes face à un jeu indépendant, nous allons voir que le gameplay jouit d’un certain potentiel malheureusement très mal exploité.

 L’éternel recommencement

lost-sea-02

Très vite, on récupère une machette qui sera votre arme principale ainsi qu’une lampe. Votre objectif principal est de trouver des tablettes en pierre et de les ramener à votre bateau pour accéder à d’autres îles. Chaque tablette dispose d’un chiffre particulier qui détermine la distance des prochaines îles que vous pouvez atteindre car il peut y avoir plusieurs tablettes sur une même île. Ces artefacts sont comme des dés qui déterminent de combien d’îles vous pouvez avancer, l’archipel étant le plateau de jeu.

L’objectif secondaire est de recruter d’autres survivants pour disposer de leurs nombreux talents. Certains peuvent construire des ponts, d’autres peuvent creuser le sol à certains endroits ou même vous réanimer une fois en cas de décès. Toutefois, pour un titre qui laisse une grande place à l’exploration et qui se vante de générer des millions d’îles aléatoirement, le tout est vraiment pauvre. Les îles ont pratiquement toutes les mêmes dispositions et on se retrouve toujours à faire les mêmes choses : couper des buissons, ouvrir des coffres, chercher des tablettes et casser des tonneaux pour trouver des pièces… Malgré les compétences de vos compagnons, les utilisations sont plutôt rares ou inutiles.

Lost Sea a un bon potentiel mais il est gâché par quelques mauvais choix

L’autre aspect frustrant est le niveau de difficulté qui grimpe rapidement en flèche. Les îles ne sont bien évidemment pas accueillantes et vous devez vous battre contre de nombreux monstres hostiles. Si le premier archipel se révèle plutôt facile, la suite va vous faire décoller de votre siège. Même en connaissant le pattern de toutes les créatures, on se retrouve vite assaillis de toute part surtout que quand vous portez une tablette, vous devez la poser par terre pour combattre (ou la donner à un compagnon qui possède ce talent). La frustration ne vient pas de là étant donné que l’on peut se dire sans être de mauvaise foi que le soft offre un challenge ultra corsé. Ce qui dérange le plus est la mort permanente.

Un jour sans fin et sans ressources

lost-sea-03

Lost Sea dispose d’un petit côté RPG du fait que l’on peut acquérir des compétences et des améliorations pour son bateau. Les premières vous aident pour les combats en vous donnant des techniques ou des améliorations comme le sprint ou l’esquive. Concernant le bateau, les bonus sont utilitaires. On peut ainsi augmenter le nombre maximum de compagnons qui peuvent nous accompagner ou encore avoir la possibilité d’avoir des informations sur la carte (localisation des tablettes, des survivants…).

Le problème est que tout ça coûte cher. Les compétences demandent des orbes que l’on récupère en tuant des monstres tandis que les améliorations du bateau demandent de l’or. Dans les deux cas, elles demandent des dépenses exorbitantes dans la mesure où la mort permanente vous fait tout reprendre à zéro. A chaque recommencement, on récupère un peu d’or et d’orbes pour ne pas être « à poil », mais ce petit cadeau est vraiment dérisoire. Même si chaque zone débloquée après avoir battu un boss vous permet de recommencer dans l’archipel choisi, vous serez obligatoirement forcé de farmer à l’île du début pour avoir un minimum de bagage afin de tenir la suite.

Visuellement, le design cartoonesque de Lost Sea fait mouche

C’est vraiment dommage car si le système était moins punitif sur les morts, le titre aurait pu être intéressant pour les fans du genre et qui aiment le challenge. A ce niveau-là, la répétitivité est vraiment trop importante. Si vous êtes sadiques, vous pouvez toujours vous y essayer tout en sachant que votre barre de vie descend très vite et que les objets sont rares.

Ça Cartoon

lost-sea-06

Malgré tous ces défauts, la durée de vie s’avère correct surtout que de nombreux trésors sont à découvrir si vous tenez le coup. De même que les graphismes qui sont sympathiques en particulier le design cartoon. Si la disposition des environnements n’est pas très diversifiée, les décors sont très beaux en revanche. Le titre est très agréable à l’œil en général. De plus, les musiques sont sympathiques pour rester dans le positif même si le tout manque de voix. On aurait aimé plus que quelques rares cris d’hommes des cavernes.

The Lost Sea n’est pas vraiment un mauvais jeu dans le sens où l’on n’est pas devant quelque chose de bâclé et sans saveur. Seulement, le potentiel est terriblement mal exploité avec des choix trop frustrants et punitifs pour le joueur (même pour les amateurs de challenge). La répétitivité et le farming rendent le soft vraiment ennuyeux même si le reste n’est pas mauvais. Les quelques bonnes idées ne suffisent malheureusement pas à rattraper le reste.

5 10

Points positifs

  • Le design cartoon
  • Grosse durée de vie pour un jeu indé...
  • Des musiques sympathiques

Points négatifs

  • Répétitivité pesante
  • ... boostée artificiellement par le système de mort permanente
  • Les environnements trop similaires (malgré le million évoqué par les développeurs)
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp