TEST. Handball 17 – La licence s’améliore-t-elle dans le bon sens ?

5
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

C’est après deux ans de disette que la licence Handball était revenue l’année dernière avec l’idée de repartir de zéro, et de créer une nouvelle base avec un nouveau studio, Eko Software. Le soft avait d’énormes défauts à corriger, et nous allons voir si cette année le studio Parisien a réussi à faire quelques efforts, avec la bonne volonté qu’ont les développeurs d’emmener la franchise au sommet pour en faire la référence du Handball vidéoludique.

De la nouveauté pour le contenu ou pas du tout ?

Handball 17_1

Que s’est-il passé en un an ? Du nouveau contenu pour Handball 17 ? Hélas, à notre plus grand malheur, vous verrez par vous-même qu’il n’y a pas eu de nouveautés au niveau des modes de jeu comparé à Handball 16, et vous allez assurément voir à quel point c’est véritablement triste malgré la bonne volonté des développeurs que sont Eko Software…

Dans ce titre pesant à peine la bagatelle de seulement deux petits gigas – ce qui a eu le don de particulièrement nous surprendre, du moins à moitié -, vous aurez forcément en premier lieu le mode saison, où vous enchaînerez les matchs pour tenter forcément d’atteindre la première place du classement. Sinon à part ça, on peut dire qu’il n’y a rien de bien fou sur ce mode de jeu là, si ce n’est jouer de grosses équipes – le PSG, Montpellier, Barcelone etc… -. La chose sympathique qu’il est important de noter cependant, c’est le fait qu’il y ait plus de 82 équipes officielles et les visages officiels de pas mal de joueurs ce qui fait toujours plaisir, en espérant qu’il y en ait encore plus l’année prochaine. Au passage, à quand un système de transferts, voire même un système de management beaucoup plus poussé à la FIFA par exemple ? On espère fortement que les développeurs nous proposeront cela l’année prochaine !

Handball 17 disposait d’un nombre incalculable de licences officielles, mais ce qui lui manque cruellement c’est d’un contenu colossal, et surtout d’un mode en ligne peuplé…

Le second mode de jeu que l’on retrouve est l’éternel mode Carrière qui vous donne la possibilité de créer votre propre joueur, mais force est de constater que les possibilités de personnalisation ne sont pas fofolles voir même très simplistes, ce qui est dommage en l’état. Sinon pour le but du jeu en lui-même, vous enchaînerez les matchs qui vous donneront des points de compétence, que vous devrez dépenser ensuite dans différents domaines – le tir, l’endurance etc… -. En sus, vous devrez aussi gérer votre avenir car différents clubs assez prestigieux vous voudront au fur et à mesure que vous avancerez dans ce mode, mais cela n’est hélas toujours pas assez exploité à notre goût…

Deux modes en somme qui n’ont pas véritablement bougé d’un pouce et il serait peut-être grand temps que les développeurs y ajoutent à la rigueur la possibilité de jouer la Ligue des Champions, ce qui ne serait clairement pas de refus. Sinon, au delà de ces deux modes, nous avons également le mode Match local permettant à deux joueurs de s’affronter en local avec seulement trois pauvres stades. Il y a également un mode en ligne, mais franchement, bon courage pour trouver des joueurs, car il y a pratiquement personne sur les serveurs…

Une amélioration du gameplay dans le bon sens ?

Handball 17_2

Après un an de développement, nous sommes quand même en droit de savoir si le gameplay a été grandement amélioré, si on le compare à Handball 16. Vous serez surpris de savoir qu’il y a encore de gros défauts, mais que la jouabilité reste à peu de chose près, encourageante pour la suite.

Première chose que l’on remarque est le fait qu’Handball 17 a conservé les quelques bases de l’édition précédente, à commencer par les tirs assez variés que propose le jeu de Handball d’Eko Software. Entre la possibilité d’effectuer des tirs à la hanche en étant en suspension, des roucoulettes ou bien en faisant des tirs sans être en suspension, la variété est belle et bien présente de ce côté-là. Par contre, il faudrait vraiment qu’Eko Software améliore grandement la physique de balle, pas vraiment très trépidante et manquant cruellement de réalisme…

En parlant des tirs, on arrive aux gardiens bien évidemment, qui restent plus équilibrés que dans Handball 16 où ces derniers étaient littéralement de vraies murailles de Chine. Les tirs passent un peu plus comme dans un vrai match de Handball pour notre plus grand bonheur, au détriment d’une défense malheureusement assez peu avantagée. En effet, nous sommes obligés d’admettre que le gros hic de Handball 17 vient de son équilibre entre l’attaque et la défense, totalement déséquilibré. Que vous choisissez le mode facile, normal, ou avancé – oui, il y a enfin des modes de difficultés dans cet opus ! -, vous verrez assez souvent que l’IA est un véritable rouleau compresseur, en étant terriblement précise dans les tirs et les contres, marquant systématiquement à chaque fois ! Même en tentant de pousser, de faire des interceptions, voire même de bloquer les tirs, cela passera à chaque fois, ce qui en deviendrait presque gavant et frustrant. A noter que l’on retrouve le même système de tir dans Handball 16, où en sélectionnant votre touche – rond, carré, triangle, ou les tirs en suspension en maintenant également l2 -, vous devrez déplacer le curseur pour orienter votre tir. Le système marche franchement bien, et on compte sur Eko Software pour peaufiner encore mieux ce système l’année prochaine.

De la bonne volonté il y en a dans Handball 17, mais le gameplay est encore une fois très déséquilibré, pas vraiment très folichon, mais le cœur y est… Espérons qu’il y aura une amélioration flagrante dans un ou deux ans.

Ce que l’on peut voir également sur le soft, ce sont les passes, ainsi que le système de combinaison et de penalty. Pour activer le système de combinaison, vous devrez utiliser les croix directionnelles ce qui vous donnera en fait un chemin à suivre, et vous indiquant quand passer le ballon à vos coéquipiers, jusqu’à finir l’action magnifiquement via un petit ralenti. C’est bien trouvé et c’est évidemment repris de Handball 16, mais en revanche, l’interface n’est malheureusement pas assez claire de ce côté-là, comme la lisibilité des curseurs quand vous contrôlez vos personnages d’ailleurs… Sinon, pour les passes, elles restent plutôt précises avec quelque fois des imprécisions pas forcément très bienvenues. Concernant en sus le système de penalty, c’était une fois de plus déjà présent sur Handball 16 et ça fonctionne toujours aussi bien, même s’il faudrait peut-être le revoir car beaucoup trop simple à notre plus grand regret.

Le dernier point que l’on a à aborder, c’est tout simplement l’arbitrage proposé dans le soft. Et bien, globalement, il n’est finalement pas si mauvais que cela, mais on lui reproche d’être assez abusif. En effet, à la moindre poussette l’arbitre à un peu le sifflet facile, et peut par moment expulser presque immédiatement pendant deux minutes, alors qu’un carton jaune doit à la limite suffire pour une première faute. Au-delà de ça, l’arbitrage semble être assez bien respecté.

Pour finir vous l’aurez compris, le gameplay essaie tant bien que mal de s’améliorer avec les moyens dont disposent les développeurs, mais proposent hélas un gameplay toujours aussi rigide avec de grosses imprécisions et un manque flagrant d’équilibre. Le titre se dote également de quelques bugs assez hallucinants, comme le fait qu’il nous est arrivé une fois que les textures sautent au sens propre du terme, ce qui nous empêchait de voir ce qu’il se passait à l’écran, et nous étions obligé de relancer le jeu dans la foulée…

Une réalisation moyenne, une bande-son pas folichonne… A quand le changement ?

Handball 17_3

Le point que vous attendiez de savoir avec impatience, c’est de savoir si cette année il y a eu un miracle au niveau de l’aspect graphique de cette licence Handballistique. Malheureusement pas de miracle cette année, car Eko Software nous propose hélas le même moteur graphique semblable à de la PS2 lissé auquel nous avions eu droit l’année dernière, et ce n’est toujours pas fameux comme vous pourrez le comprendre. Si les terrains ne sont pas trop moches à la rigueur, là où le bât blesse est la modélisation totalement hideuse, et il serait grand temps pour les développeurs de changer ce moteur graphique plus que vieillissant. En revanche, la surprise est que le moteur graphique est malgré tout mieux optimisé et totalement fluide, mais il faut bien avouer qu’en plus d’un public modélisé façon PS2, nous avons également des animations qui sont d’une rigidité encore jamais vue sur cette génération de consoles qu’on se le dise. Pour vous dire, c’est tellement affreux visuellement, que nous avons eu du mal à reconnaître les visages des joueurs, clairement… En plus de cela, et comme nous l’avons dit légèrement plus haut, des bugs subsistent, forcément… Vivement de nouveaux graphismes pour plus d’immersion…

Au niveau sonore, on prend les mêmes et on recommence. Si la tracklist est aux premiers abords plutôt sympathique à écouter, il sera tout juste risible de s’apercevoir que ce n’est finalement qu’une seule musique qui tourne en boucle… Donc pour la variété, on repassera, et les commentateurs sont d’ailleurs au passage français ce qui est une très bonne chose certes, mais il ne fallait pas non plus prendre n’importe qui. Effectivement, en plus d’être totalement mal joués et clichés, les commentateurs semblent être de parfaits inconnus à qui on a dû leur demander de faire les commentaires de ce Handball 17. A savoir qu’ils étaient également présents dans Handball 16, et qu’il serait au passage temps de les changer une bonne fois pour toute…

Il faut avouer que Handball 17, disponible à l’achat à cette adresse, est clairement réservé aux fans inconditionnés de Handball.

Pour répondre par conséquent à la question au titre de ce test : oui, la licence s’améliore dans le bon sens, mais il y a encore un boulot énorme à accomplir pour arriver à un niveau de qualité élevé. Le contenu est encore beaucoup trop faiblard, le gameplay s’est légèrement amélioré mais il y a encore beaucoup trop de défauts pour véritablement prendre son pied. Le jeu s’est aussi reposé sur ses lauriers en ce qui concerne son aspect techniquement encore trop faible pour espérer des louanges, et pour la bande-son et l’ambiance, il y a encore du boulot de ce côté-là. Bien entendu, rien n’est clairement à jeter car il y a vraiment des bases sur Handball 17 pour promettre un avenir bien meilleur, mais tant qu’il n’y aura pas de budget derrière, il faut bien avouer que même avec une très bonne volonté, les développeurs devront malheureusement faire avec les moyens qu’ils ont à leur disposition. En clair, vendu au prix fort sur Xbox One et PS4 – 70 € -, mais un peu moins cher sur PC – 40 € – et PS3 – 50 € -, difficile de conseiller un titre moyen à des néophytes du genre, et il faut aussi avouer que Handball 17 sera qui plus est clairement réservé aux fans de Handball. Surtout que la franchise est, rappelons-le, la seule sur le marché, pas comme dans les jeux footbalistiques où FIFA et PES se font la guéguerre.  

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • Certaines animations sympathiques...
  • La tracklist sympathique...
  • Les gardiens moins surpuissants que dans l'édition précédente
  • Le système de combinaison bien trouvé
  • Une grosse variété dans les tirs
  • Pas mal d'équipes et joueurs licenciés
  • L'ajout de trois modes de difficulté
  • L'IA correcte
  • ... Mais dans l'ensemble ça reste encore trop rigide !
  • ... Mais assez peu variée
  • Techniquement toujours aux fraises
  • Des bugs carrément hallucinants !
  • Le manque d'équilibre entre l'attaque et la défense
  • On aurait aimé l'ajout des équipes nationales !
  • Physique de balle encore à revoir
  • Peu de nouveautés sur le mode Carrière et Saison
  • Très peu voire pas de monde en ligne !
5
  • PC
  • PlayStation 3
  • PlayStation 4
  • Xbox One

Handball 17

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Y'a de quoi être assez contrarié après avoir joué à ce Handball 17. Le jeu d'Eko Software est pétri de bonnes volontés pour tenter de tirer à nouveau la franchise vers le haut, mais il est juste hallucinant que le jeu soit dépassé techniquement, et que le gameplay rigide n'aide absolument pas à l'immersion. Pourtant, le jeu arrive à sortir son épingle du jeu avec quelques améliorations de gameplay, mais ce n'est pas encore ça et puis le manque de réalisme sur Handball 17 se fait encore ressentir... Le contenu est lui aussi famélique, et j'espère bien que les développeurs prendront au moins deux ans pour développer le prochain volet de la licence Handball, afin de revenir plus fort que jamais. Car le potentiel est présent, mais pas encore au point.

Matheus
d
Note du panda
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des