Test Gears of War Ultimate Edition – Un must-have de la Xbox One ?

8
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (1)

Souvenez-vous lors de cet E3 2015 à la conférence Microsoft, Gears of War Ultimate Edition avait été fraîchement annoncé pour faire patienter jusqu’au quatrième volet. Prévu pour ce 28 Août 2015, cette version est sortie dans nos contrées sans faute sur Xbox One, exclusivement. Une version PC se fait attendre, à l’heure où ces lignes sont écrites.

Simple remaster ? Il est encore difficile de dire ce que cette édition est, tant le scénario est le même, scène pour scène, mais le travail général est tout simplement grandiose. De ce fait, nous allons rester sobres dans le test du jeu, et vous laisserez décider dans quelle catégorie devrait se trouver le jeu.

Pour faire court si vous ne connaissez pas la série Gears of War ou ne connaissez pas ce premier opus, voici un bref résumé de celui-ci : Vous incarnez Marcus Fenix, sergent de l’équipe Delta du CGU, une organisation qui a pour but d’éradiquer les Locustes, les principaux ennemis du jeu. Vous progresserez dans des niveaux au level design à la limite du post-apocalyptique dans une planète nommée Sera. Votre objectif sera tout simple : menez à bien votre guerre face aux Locustes avec votre équipe !

Je suis… Marcus Fenix.

gears_of_war_ultimate_edition_1

Initialement sorti en 2006 sur Xbox 360, nous n’allons pas nous leurrer : Gears of War était une belle perle d’un point graphique. En effet, sur ce début de septième génération, les jeux et nouvelles licences arrivaient en masse pour ne pas trop comparer à celle que l’on connaît actuellement. Cette licence a su marquer sa place grâce à un univers quasiment inédit et mature de par son côté sanglant et gore à souhaits. Et cette version 2015, qu’est-elle vraiment ? Une seconde perle, probablement un must-have pour les possesseurs d’une Xbox One comme de nombreuses autres exclusivités. Le charme de cette édition réside notamment dans le combo 1080p/60fps. Le bémol ? C’est que l’aventure solo ne propose pas… ces 60 fps.

En effet, pour x raisons, le studio The Coalition (anciennement Epic Games, a depuis été renommé et restructuré) semble avoir préféré garder un framerate stable et basique pour un jeu de cette envergure. Mais d’un côté, il n’y a aucun souci à se faire car le jeu garde son 30fps constamment lors de la campagne solo. En une petite dizaine d’heure de jeu, aucune baisse de framerate n’a réellement été constatée, à contrario de la version Xbox 360 qui était relativement « allourdie » à cause de ces chutes. Une chance que le multijoueur, lui, propose l’Ultimate Combo du 1080p natif et des 60fps parfaitement maitrisés. D’un point de vue technique, le jeu s’avère donc être une belle réussite !

Une nouvelle édition splendide

gears_of_war_ultimate_edition_2

Graphiquement, ok c’est beau et nettement respectable pour 2015. Et le gameplay là-dedans ?
Nous savons que Gears of War est bel et bien réputé pour son côté bad ass. Une escouade armée jusqu’aux dents vêtue d’armure lourde prête à déchiqueter le moindre Locuste qui venait qu’à se mettre sur son passage, ça vous fait voir un monde rose ? Non, il faut du sang, du nerf, de l’adrénaline, des armes ! Ça tombe bien, ce premier opus de débrouille très bien dans le domaine. Il est vrai que le gameplay reste vieillos (9 ans déjà) et que les armes sont assez limitées, mais pour être honnête on aura du mal à s’en défaire malgré tout.

Pour un jeu d’une petite dizaine d’année, il a plutôt très bien vieillit sur cette édition, et on y retrouve des armes d’un des meilleurs design qu’il soit, toutes droit venue de la tête de Cliff Bleszinski ! Ainsi vous aurez des armes à l’allure unique pour son époque, dans des statistiques tout à fait plaisantes avec lesquelles on se fera un plaisir de terminer le jeu dans des conditions respectables. Retrouvez ainsi quelques fusils à pompes, une arbalète, de puissantes armes de poings, des fusils d’assauts et… gardons la surprise, s’il vous plait !

Côté nouveautés du coup, ça donne quoi ?

gears_of_war_ultimate_edition_3

Ce premier volet est remplit de petit détails qui font que cette nouvelle édition vaut largement son prix, ainsi qu’un travail au top réalisé par l’équipe de The Coalition. Outre l’aspect graphique qui a nettement été retravaillé, que ce soit sur le physique des personnages ou du décor tout simplement éblouissant comparé à l’ancienne version, cette nouvelle perle de la Xbox One ajuste encore son gameplay pour le rendre meilleur. Donnez des ordres, changez d’armes en sprintant, un système de couverture amélioré vous offrant notamment la possibilité de réanimer un coéquipier mort derrière une plateforme quelconque en restant à couvert, et quelques petites nouveautés qui ne vous laisseront pas indifférent pour vos périples in-game.

Alors qu’est-ce qui ne va pas ?

gears_of_war_ultimate_edition_4

Le plus surprenant arrive d’un point de vue technique. Si le soft est beau, très beau même, il souffre de pas mal de textures mal chargées, ou retardées (parfois du clipping même) comme l’en témoigne l’image ci-dessus. Ça fait mal au cœur, même si c’est pardonnable et pas dérangeant. Le 30fps constant n’est pas mauvais, loin de là, mais peut-être qu’un choix de résolution au minimum aurait pu être appréciable afin d’obtenir une expérience à couper le souffle, retirant toute la lourdeur et la difficulté liée au gameplay du jeu. Non pas qu’il soit difficile, mais avoir un mastodonte en face de son écran avec un champ de vision légèrement réduit à cause de ça, bien que ce soit pas handicapant, un framerate plus élevé n’aurait pas été de refus. Mais si l’on passe à côté de ces détails vraiment faibles comparé à la qualité du jeu, le temps passé sera un véritable plaisir pour les yeux, et pour votre divertissement.

Ce multijoueur est-il aussi bad-ass ?

gears_of_war_ultimate_edition_5

Peut-être trop. Sans être un bon point, ni un point faible, on reprochera le peu de changements de ce côté au niveau des équilibrations des armes et des couts. Enfin, si on peut toujours parler d’équilibration, puisqu’en vérité, il vous faudra toujours un chargeur quasi complet de votre arme principale pour éliminer votre ennemi. Votre arme secondaire sera bien évidemment utile en cas de combat rapproché, et l’utilisation de l’Arbalète ou d’un fusil à pompe pour les situations adaptées sont on ne peut plus conseillées. Mais si tout le monde s’y met de la même façon, difficile de progresser dans un univers pareil.

Mais étrangement, ce mode multijoueur est pas mal addictif. De plus, il inclus toutes les cartes qui étaient disponible au premier opus, toutes revues à la même sauce que le mode solo, ce qui pourrait vous emboucher un coin. Cependant, le mode reste relativement pauvre avec ses 3 modes de jeu pour les matchs normaux (MME, Roi de la Colline et Zone de Guerre) ou 6 modes pour les matchs classée (Execution, Roi de la Colline, Eclair, MME, Assassinat et Execution au Destructor). Sinon, vous avez la possibilité de jouer à la campagne en coopération, écran splitté ou en ligne ! Et ça, c’est cool !

Gears of War Ultimate Edition est un grand jeu, auquel on pourrait regretter légèrement le fait que les épisodes suivants n’aient pas été réadaptés sur cette Xbox One. Mais à l’heure d’aujourd’hui, Microsoft sait se faire pardonner puisque les épisodes 2, 3 et Judgment sont offerts jusqu’au 31 Decembre 2015, sous réserve de jouer en ligne au moins une fois jusqu’à cette date. Bien évidemment, si vous avez ces opus sur Xbox 360, cette offre ne vous sera en aucun cas utile et pourrais vous chagriner un peu, mais dites-vous que ces épisodes sont rétrocompatibles sur la Xbox One quand même…

Pour véritablement conclure, Gears of War est un classique de la Xbox 360, certes. Mais pour préparer l’arrivée de Gears of War 4, resortir un épisode était largement prévisible, mais le réussir est encore plus important ! Le pari est réussi pour The Coalition et Microsoft, si cela fait un bail que vous n’avez pas posé la main sur l’épisode qui fait partie de ceux qui ont démarré la vraie 7eme génération de consoles. Un classique qui est donc un must-have pour vous, que vous ayez déjà joué ou non. Et si Gears of War n’est pas totalement le genre de jeu auquel vous avez l’habitude de vous lancer… vous devriez au moins y jeter un coup d’oeil et le comparé à sa version 2006. Le tester pourrait fortement signifier l’adopter !

  • Un classique, sur Xbox One
  • Beau en 1080p avec un multi à 60fps...
  • Très bonne réédition
  • Marcus Fenis, un vrai golgoth à charisme
  • Du coop, multi ou local
  • DU SANG !
  • Un multijoueur en ligne un peu pauvre
  • ... contre un solo à 30 fps
  • Une IA alliée parfois un peu fofolle
8
  • PC
  • Xbox One

Gears of War Ultimate Edition

A propos de notre notation

Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.