Test Disgaea D2 : A Brighter Darkness – La nostalgie nous gagne

8.5
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Disgaea est une légende du RPG tactique que tous les amateurs connaissent incontestablement. Aujourd’hui, les trois épisodes PlayStation 3 ressortent dans une compilation sous le nom de Disgaea Triple Play Collection. Voici enfin le dernier opus de ce pack que nous testons, il s’agit de l’épisode anniversaire des dix ans de la série : Disgaea D2 : A Brighter Darkness.

Le retour de Laharl et ses amis

disgaea D2

Disgaea D2 : A Brighter Darkness est donc la suite directe de Disgaea : Hour Of Darkness sorti sur PlayStation 2 en 30 Janvier 2001. Attention au spoil donc si vous avez commis le sacrilège de ne pas jouer à ce premier opus de l’époque ! Dans tous, les cas, c’est l’occasion rêvé pour Nippon Ichi Software de faire revenir sur le devant de la scène son casting de rêve. Les charismatiques Laharl, la très sexy Etna et l’adorable Flonne marquent dont leurs retours. Laharl est donc devenu Overlord mais aucun démon ne le prend réellement au sérieux. Après avoir détruit le jardin de notre pauvre Flonne, Laharl et Etna décident qu’il faut faire quelque chose pour que le règne de Laharl soit reconnu. Remise de sa déception, Flonne les suivra et le plan de toute notre petite tribu a été de construire des statues à l’effigie de Laharl un peu partout dans le Netherworld.

Disgaea D2 : A Brighter Darkness, Laharl, Etna, Flonne, quel plaisir de vous retrouver !

Seul problème, certaines personnes sont opposés à voir notre ami Laharl obtenir le trône du Netherworld. Il faudra donc s’occuper de ces personnes afin de pouvoir devenir « réellement » overlord. Encore un scénario complétement déjanté et qui va nous faire passer un excellent moment de rigolade et de stratégies devant notre PlayStation 3. De plus et avouons-le, retrouver Laharl, la très sexy Etna et la mignonne Flonne est tout simplement génial. Pour les nouveaux venus de la licence Disgaea, ce serait vous mentir que de vous dire que vous n’allez pas manquer un grand nombre de clin d’œil envers le premier opus.

Néanmoins, vous pouvez très bien apprécier le jeu et surtout, le comprendre. Mais en tant que fan de la saga Disgaea, notre équipe ne peut que vous conseiller de mettre la main sur ce premier opus Disgaea : Hour Of Darkness sur PlayStation 2 ou sur son remake plus récent sur Nintendo DS. Cela vous permettra d’apprécier davantage les nombreuses subtilités de la trame principale. En tout cas, côté nouveau personnage, vous découvrirez dès les premières heures de jeu la charmante Sicily mais on ne vous en dit pas plus sur ses motivations afin d’éviter le spoil ! Pleins de surprises sont au rendez-vous.

Retour aux origines

disgaea D2-1

Cet épisode fêtant les dix ans d’existences de la série semble vouloir marquer un retour aux sources avec un gameplay très proche de Disgaea : Hour Of Darkness. Le tout, en conservant le gameplay et les bases du jeu que nous avons décrites pour le test de Disgaea 3 : Absence Of Justice. Tout d’abord, nous avons droit à un menu beaucoup plus clair qu’à l’accoutumée qui ressemble plus à un RPG traditionnel avec une fenêtre faisant la taille de l’écran. De plus, on trouve les personnages avec leur portrait qui sont de toute beauté et qui rajoutent franchement un côté sympa aux menus du jeu.

Pour le gameplay en lui-même, le soft a implanté un système de relation entre les personnages. Plus ils sont proches pendant les batailles, plus ils risquent de discuter et ainsi augmenter leurs affinités. Cela va notamment avoir un impact sur plusieurs nouveautés qui ont été ajoutées aux combats tactiques. En premier, il y a le système de monture. Chaque démon/monstre pourra être monté par un humain. De ce fait, plus la relation entre le cavalier et sa monture est forte, plus les dégâts seront meilleurs. De plus, des techniques spéciales sont également disponibles à l’image d’Etna sur un Prinny lançant l’attaque : Bomber Dood. Celle-ci est en fait une reproduction drôle et amusante du jeu Bomberman. Autrement, les personnages ayant une relation forte entre eux pourront très souvent couvrir leurs alliés ou faire des attaques combinées.

Disgaea D2 : A Brighter Darkness, des animations classes et rigolotes

On note également un retour aux sources pour les Géoblocs qui sont redevenus les Géopanels triangulaires que nous connaissions. Quoi qu’il en soit, le principe reste le même, c’est juste la forme qui change. L’une des nouveautés marque un retour en arrière. En effet, en comparaison à Disgaea 3 : Absence Of Justice ou Disgaea 4 : A Promise Unforgotten, les techniques s’apprendront pendant les combats. On oublie donc le système de point de mana individuel à chaque combattant. Un système de maître et apprenti est également disponible et selon le choix du petit protégé, le professeur verra ses statistiques augmentées.

Pendant ce temps-là, l’apprenti apprendra de meilleurs compétences d’arme, des sorts et des techniques de maître. Il y a également une salle d’entrainement qui permet de booster les statistiques d’une unité selon votre choix. Enfin et dernier point, les Evilities de vos ennemis, il s’agit en fait d’une fonction lié à eux. Exemple : Le monstre opposant a en Evilities : 50% de chance de vous empoisonner lors d’une attaque. Bref, ces changements et ces retours à la source même du succès de Disgaea donne finalement un sentiment de fraicheur et ravira très certainement les fans de la première heure.

Encore des efforts sur les graphismes

disgaea D2-2

Eh bien oui, Disgaea D2 : Brighter Darkness peaufine encore et encore les graphismes. Nous pouvions déjà noter une net amélioration entre Disgaea 3 Absence Of Justice et Disgaea 4 : A Promise Unforgotten, mais là, c’est encore un cran au-dessus. Tout semble plus soigné, plus clair et les différentes animations d’attaques et coups spéciaux sont un véritable plaisir. Même les unités présentes sur les cartes ont eu droit à un coup de lifting vraiment appréciable. On avance, certes, lentement mais Nippon Ichi Software continue de travailler et d’améliorer ces jeux pour notre plus grand plaisir.

La bande-son originale est quant à elle tout simplement fantastique. Elle reprend tous les grands thèmes que nous avons connus avec le premier opus et c’est avec joie que cela nous remémore les excellents moments passés de l’époque. Comme tout bon Disgaea qui se respecte, la durée de vie est déjà honorable de base mais si vous prenez goût au jeu. Vous n’avez pas fini de vous amuser, de créer des unités et de les améliorer.

Bref, Disgaea D2 : Brighter Darkness est impérissable et c’est bien là qu’est encore une fois l’un des points forts du soft. A noter que l’un des PNJ va apporter une fonction plutôt intéressante, il s’agit d’un espace de données. Cela sert à consulter vos records, techniques du jeu, listing des objets, la possibilité de pouvoir changer la musique dans le quartier général ou dans le monde des objets et encore pleins de choses ! Car oui, le monde des objets est encore de la partie… Imaginez un peu le nombre d’heures avant d’arriver à bout de tout ce qu’il est possible de faire !

 

Pour conclure, Disgaea D2 : Brighter Darkness nous permet de vivre une nouvelle aventure avec Laharl,Etna et Flonne. Un sentiment de nostalgie s’installera pour ceux qui ont joué au premier opus tandis que les nouveaux joueurs découvriront la charismatique petite équipe. Dans tous les cas, tout y est : des nouveautés mêlées à un retour aux origines, une histoire et un univers passionnant et une bande-son originale qui plaira aussi bien aux anciens qu’aux nouveaux. Le bémol est que le retour aux sources n’était pas nécessaire pour les traductions seulement en anglais… et oui, pas de sous-titres en français. Dans tous les cas et malgré cela, Disgaea D2 : Brighter Darkness est donc un must-have et il s’agit d’une bénédiction si vous le prenez avec cette fameuse Disgaea : Triple Play Collection. De très longues heures de bonheur vous attendent, foncez les amis, Laharl, Etna et Flonne ont besoin de vous !

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • Le retour aux origines du gameplay
  • Durée de vie
  • Retrouvez Laharl, Etna et Flonne
  • Les prinnies et leur mot préféré : Dood !
  • Encore mieux si vous optez pour la Triple play collection
  • Encore un gros effort pour les graphismes…
  • … mais certains le jugeront encore insuffisant
  • Pourquoi est-il en anglais…
  • … Alors que le Disgaea 3 et 4 étaient en français…
8.5
  • PlayStation 3

Disgaea D2 : A Brighter Darkness

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Disgaea D2 : Brighter Darkness permet de retrouver nos personnages phares comme Laharl, Etna et Flonne. Que ce soit au niveau du gameplay, des persos, des graphismes et même des musiques, c’est du Disgaea, la nostalgie fait son effet et on ne peut être que charmés par une licence qui maîtrise très clairement le genre tactique. Seul, bémol, pas de traduction FR alors que les autres jeux de la triple collection l’ont. Question -> POURQUOI ? Pourtant... j'ai éprouvé beaucoup de plaisir sur cette aventure qui est, comme je le disais, bien nostalgique...

Alexandre Mistral Play4Fun
s
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.