Test Dead or Alive 5 : Last Round – Combats et poitrines généreuses

Voir la note
Franchise emblématique des jeux de combat, ce 5ème épisode de Dead or Alive n'est pourtant pas à sa première apparition. Initialement sorti il y a 3 ans, les développeurs ont su faire vivre l'opus avec de nombreux packs téléchargeables, des costumes, des arènes pour en venir ensuite à une version Plus sur PlayStation Vita puis à l'Ultimate version sur nos anciennes générations. Débarquant désormais sur consoles nouvelle génération, Last Round est le dernier « chapitre » de ce 5ème volet.

Lorsque l’on pense à jeu de combat, le nom de Dead or Alive vient titiller plus ou moins rapidement nos esprits. La sortie du tout premier Dead or Alive 5 date déjà d’il y a 3 ans et celui-ci a été très bien accueilli, aussi bien par la presse que par les joueurs, saluant les prouesses graphiques et la facilité de prise en main du gameplay.

Après moults réitérations (entre DLC, version Plus sur Vita et l’Ultimate sur PS3/360), la Team Ninja nous envoie ses dernières cartes concernant ce cinquième opus de la saga. Celui de trop ? Hum, tout dépend à qui l’on s’adresse : Dead or Alive 5 : Last Round fait sans doute des titres à ne pas louper pour les amateurs de jeux de combat, mais il est loin d’être une nécessité pour les joueurs ayant déjà joué aux versions précédentes.

Profitant d’un léger lifting « Soft Engine », le dernier-né de la Team Ninja rentre malheureusement dans la catégorie-tendance des nombreux remakes sans grand intérêt : Faible lissage des textures, diminution de la luminosité par endroit, le soft ne profite pas d’une véritable refonte graphique et ne fait qu’apporter une légère retouche à ses éléments. Cependant, l’arrivée des 60fps en 1080p peut faire jubiler certains d’entre vous et c’est clairement agréable que de jouer dans cette résolution.

« Vas-y, bouge ton boobs ! »

dead or alive 5 a last round1

Mais que serait un Dead or Alive sans ses emblématiques combattantes et leur paire d’atouts indéniables ? La sexy Kasumi, la sulfureuse Ayane ou encore la nouvelle jeune et jolie Honota font bien évidemment parties de ce casting. Un casting qui se veut des plus complets et qui saura satisfaire à la fois les amoureux de la licence grâce à ces figures incontournables mais aussi les joueurs en quête de se rincer l’œil sur les poitrines généreuses. A vous de voir dans quelle catégorie vous êtes.

Ceci dit, même si le jeu peut proposer un large éventail de possibilités, il offre également de nombreux bugs et soucis techniques. Triste tout de même de sortir un énième épisode sans avoir peaufiné les fondements même du titre. Des instabilités du côté online, des bugs techniques lors de certains chargements de menus, ou pire encore, des sauvegardes tout simplement envolées, disparues après avoir voulu jouer en mode tutoriel. Je veux bien croire que distribuer un jeu intégralement clean n’est pas évident, mais proposer un remake, parsemé de bugs impossibles à excuser et qui demandent encore et encore des patchs correctifs, c’est tout bonnement à la limite de l’acceptable. Zut alors, prenez le temps de tester votre support avant de le vendre.

« Il n’y a pas que les poitrines qui sont généreuses »

DEAD OR ALIVE 5 Last Round_20150119143008

Malgré ce goût amer que peut apporter les soucis techniques et le manque de nouveautés, Dead or Alive 5 : Last Round n’en reste pas moins un épisode des plus complets. Avec 400 costumes dont 31 Inédits à Last Round, plus de 30 combattants jouables et la multitude d’arènes, le soft offre un incroyable contenu, riche en personnalisation et en combinaisons.

Mais au delà du contenu, la Team Ninja s’adresse à un large public avec une véritable accessibilité : Facile à prendre en main, les néophytes de l’arcade n’en sont pas moins délaissés et l’équipe sait à la fois parler aux nouveaux joueurs tout en satisfaisant les anciens érudits.

Vous êtes en quête d’un bon jeu de combat accessible sur nouvelle génération ? Vous n’avez pas encore eu l’audace d’acheter l’un des précédents Dead or Alive 5 ? Alors foncez. Accessible, généreux et agréable aussi bien à l’œil qu’à la manette, il n’en reste pas moins un épisode sans grand intérêt si vous avez déjà terminé les autres versions puisqu’il n’apporte en somme, que peu de véritables nouveautés. Dead or Alive 5 : Last Round ne vient pas révolutionner la série ni le genre, il fait simplement du bon boulot. Et au vu de son maigre prix et de son large contenu, on aura du mal à trouver une raison pour lui en vouloir.

La note de l'auteur

Une bonne partie de fun en soit avec ce DOA.

Julien
b
Note du panda
6.5 10

Dead or Alive 5: Last Round

Points positifs

  • 1080p et 60fps !
  • Du contenu, encore du contenu
  • Les poitrines généreuses...
  • ... et les sexy combattantes
  • Les arènes multi-niveaux
  • A la fois accessible et perfectionniste

Points négatifs

  • Des graphismes pas si incroyables
  • Bugs et encore bugs au lancement
  • Aucun intérêt si l'on a les autres versions

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp