Test Ash of Gods: Redemption – Plongée dans un monde froid bien pensé

7.5
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

S’il est un univers qui ne connaît pas de mode, c’est bien celui de la fantasy. Et, aujourd’hui, nous allons parler de Ash of Gods: Redemption, un titre qui s’inscrit bien dans cet univers tant apprécié en littérature, comme en jeu vidéo. Si la quantité de jeux du genre est plutôt gargantuesque, il faut dire que le titre de Aurum Dust parvient à s’extirper de la masse. Certes, il reste plutôt discret, mais il mérite largement le coup d’œil.

Déjà sorti il y a quelques temps sur PC, ce dernier est ressorti récemment sur consoles, une bonne occasion de lui donner la visibilité qu’il mérite d’avoir. Mais pourquoi tant d’intérêt pour un tel opus ? Eh bien tout simplement car sa proposition de départ est bien différente des autres, et plonge le joueur dès les premières minutes dans un environnement meurtri par une grande guerre, où le mal semble avoir largement pris le dessus sur le bien. Et les premiers moments manette en main ne vont pas inverser cette tendance !

ASH OF GODS : REDEMPTION - Acheter sur Amazon
KOCH MEDIA; 2 ans; 1033573
16,14 EUR

Bref, mais que vaut vraiment ce titre ? Est-ce qu’il mérite que l’on passe à la caisse si ça n’avait pas déjà été fait en 2018, lors de sa sortie sur PC ? Le scénario est-il bien ? Les personnages attachants ? Nous allons tenter d’y répondre ensemble !

Condition du test : Nous avons joué à Ash of Gods: Redemption sur PlayStation 4 Pro. Nous avons avancé dans le scénario en plusieurs soirées, durant de longues heures, avec une lumière plutôt tamisée. Les voisins faisaient beaucoup de bruit, le volume de la télé allait donc très fort…

L’humanité face à une nouvelle menace

Ash of Gods: Redemption

D’emblée, Ash of Gods: Redemption plonge le joueur dans un univers froid, où l’espoir a déjà quitté le cœur de bon nombre d’individus. Chacun ne pense plus qu’à lui-même alors que moult menaces planent au-dessus de la tête de l’humanité. Il y a plusieurs siècles, un fauchage a déjà eu lieu, mais le pire a pu être évité grâce à l’intervention de multiples moines qui se sont sacrifiés pour le bien de tous.

Parmi ces moines se trouvait Hopper Rouley qui, blessé de plusieurs flèches, n’a pas pu accomplir le même rituel que ses comparses. Et, alors qu’un nouveau fauchage approche pour détruire l’humanité, ce dernier se sent coupable, coupable d’avoir échoué dans sa tâche, pensant dès lors qu’il est la cause de cette nouvelle itération d’un autre rituel bien sanglant. Mais l’histoire de ce titre ne s’arrête pas qu’à lui. Non, deux autres personnages viennent partager la vedette : Thorn, ancien capitaine de la garde et Lo, un assassin.

Point intéressant, ces trois personnages ne sont pas à l’écran en même temps, permettant ainsi au joueur de découvrir le monde de Ash of Gods sous différents angles. Cela permet également de découvrir bien plus de personnages et de manières de jouer qu’il ne l’aurait été autrement. D’ailleurs, cela permet aussi de scinder les informations reçues par le joueur. Et, vu la quantité effarante de détails que reçoit le joueur, ce n’est pas plus mal non plus !

D’ailleurs, chaque décision prise avec l’un ou l’autre personnage a des répercussions sur la suite du jeu. Bien entendu, ces choix sont non-modifiables et pourraient entraîner la mort de l’un ou l’autre de vos compagnons de route. Ces choix influencent également l’évolution de vos relations avec les autres personnages, le tout ayant ainsi de fortes répercussions sur le déroulé de certains événements futurs. Si cette mécanique est très répandue dans le jeu vidéo, elle est ici très bien amenée et gérée. Et puis, le joueur n’a pas l’impression de faire des choix juste pour dire d’en faire dans ce cas-ci !

Un jeu aux idées bien exploitées

Ash of Gods: Redemption

Au-delà de l’intrigue très complète et prenante, le jeu jouit également d’un système de combat tout ce qu’il y a de plus plaisant. Déjà, les choix du joueur au cours des dialogues vont impacter les combats, ainsi que la composition du groupe. Certains personnages vont se joindre à vous, puis vous quitter en fonction de vos décisions et des événements qui surviennent lors de la partie. Dès lors, cela a des répercussions à ne pas sous-estimer sur votre formation de combat. Repenser votre stratégie est donc une tâche constante dans ce jeu.

Pour en revenir au système de combat, ce dernier est composé de combats au tour par tour sur une carte décomposée en petits carrés. Un peu à la manière de nombreux Tactical-RPG de nos jours, Ash of Gods propose donc de déplacer vos personnages sur la carte et de combattre les adversaires lors de duels plutôt simplistes. A cela, les développeurs ont rajouté un système de cartes à utilisation unique lors des combats, afin de rajouter bonus ou malus aux différents personnages prenant part à l’affrontement.

Malheureusement, le système de jeu présente quand même un grand défaut et ce dernier est lié au choix d’incarner trois personnages différents, à différents moments du jeu. En effet, on se retrouve à jouer un groupe d’humains ayant de grandes difficultés à faire face à l’ennemi et, la minute d’après, nous voilà aux commandes d’un assassin capable de démolir une troupe complète à lui seul. Ce déséquilibre entre les différents personnages n’est pas un mal en soi, mais cela oblige le joueur à se réadapter à chaque fois qu’un changement a lieu.

Malgré tout, le jeu ajoute un élément toujours bienvenu dans les jeux tactiques du genre de Ash of Gods : la mort permanente. Lors de chaque combat, la mort est présente et peut emporter n’importe quel personnage du joueur. Certes, elle est facilement évitable… mais se dire que l’on pourrait perdre un personnage à n’importe quel instant de la partie reste toujours un peu stressant. Surtout que l’erreur n’est pas permise puisque aucun bouton retour n’a été prévu dans le jeu !

Mais, là où Ash of Gods rend vraiment une copie parfaite, c’est du côté de son aspect visuel et de sa musique. Bien entendu, on reconnaîtra rapidement une petite inspiration The Banner Saga, mais ça fait aussi le charme du jeu. Chaque personnage a son visuel propre, ses expressions propres et le tout rend le jeu diablement vivant, diablement humain. Pour la musique, elle accompagne le joueur tout au long de l’aventure, sans lasser, toujours en amenant une pointe d’immersion supplémentaire, ajoutant du rythme et de la vie au jeu et aux dialogues.

Ainsi, Ash of Gods est un bon jeu, qui présente de très bonnes idées, mais avec toujours une marge de progression possible. S’il est plein d’inspirations, le titre amène aussi pas mal de nouveaux éléments qui lui permettent d’être unique en son genre. Il s’agit d’une expérience fun, pleine de bonne volonté et d’idées, ce qui promet de belles choses pour d’autres titres du genre à l’avenir.

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • Bande-son
  • Les personnages
  • L'histoire
  • L'embranchement des choix
  • L'aspect visuel du jeu
  • L'absence de bouton retour
  • Un déséquilibre entre les personnages principaux
  • Une quantité d'information parfois bien trop grande
7.5
  • PC
  • PlayStation 4
  • Switch

Ash of Gods: Redemption

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Un excellent jeu de stratégie au tour par tour. Scénario prenant et personnages attachants. Un système de combat qui n'a rien à envier aux AAA contemporains et une immersion plutôt présente.

Ludvig
a
Note du panda
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier des