Test Bloodborne – Que la chasse commence…

  • PlayStation 4
Voir la note

Alors, faut-il craquer sur la dernière exclusivité PS4 ?

Le dernier-né de From Software est enfin disponible en exclusivité Playstation 4. Et si la console de Sony n’avait jusqu’à ce jour, que très peu de véritables titres pour se détacher, Bloodborne était quant à lui, très attendu par beaucoup d’adorateurs de l’univers Dark-Fantasy. Alors, digne héritier de la série des Souls ? Amateurs de défis et d’environnements glauques, vous allez être servis !

Disponible en exclusivité PlayStation 4, Bloodborne est la nouvelle licence des développeurs de From Software, aux inspirations Dark fantasy. Forcément, les adorateurs des Dark Souls vont adorer. Voici notre test de Bloodborne.

La chasse commence

bloodborne

Bloodborne s’inscrit dans la lignée des jeux exigeants à l’univers sombre et inquiétant établi dans la série des Dark Souls par exemple. Et histoire de ne pas changer une recette déjà excellente, les développeurs de From Software s’inspirent de leur réussite sur leurs précédents opus pour nous apporter ici, un mélange de saveurs encore plus explosif et délicieux. Après tout, pourquoi vouloir changer les ingrédients d’un plat qui fonctionne ?

A peine passé l’écran titre, le joueur est directement plongé dans l’intrigue angoissante et l’environnement lugubre du soft. Malgré un manque de didacticiel et de véritables indications intuitives pour les moins férus d’entre vous, vous allez vite prendre vos marques et comprendre l’histoire si peu scénarisée par vous-même. Les joueurs et amateurs des précédents Souls auront compris quant à eux, très rapidement les mécaniques du gameplay et pourront s’adonner à poursuivre leur petit plaisir en quête de sang frais.

Dans Bloodborne, le joueur va incarner un guerrier où vous devrez explorer de vastes étendues oppressantes et des donjons emplies de monstres terrifiants. Là où les précédents opus se tournaient d’avantage sur l’aspect Dark-fantasy, Bloodborne propose un style plus gothique, plus victorien, apportant ainsi une petite touche de fraîcheur tout en gardant ce qu’avait fait la réussite de ces prédécesseurs.

Try Again !

bloodborne

Si vous avez joué à Dark Souls, que ce soit premier du nom ou sa suite logique (dont la version remasterisée sortira bientôt), vous savez forcément que vous allez mourir à plusieurs reprises, encore et encore. Les boss vous donneront du fil à retordre et rares sont les ennemis que vous tuerez du premier coup.

Mais vous ne pourrez vous prendre qu’à vous-même : Le gameplay est tourné de manière à ce que vous soyez seul responsable de votre mort. N’en voulez pas au jeu, vous ne récoltez que les conséquences de vos écarts. Ainsi, vous devrez apprendre de vos erreurs pour ne pas les commettre une nouvelle fois, offrant à Bloodborne une tournure à la fois exigeante et gratifiante.

Avec un véritable voyage sensorielle dans les contrées de Yarnham, vous allez gambader avec un petit parfum steampunk dans ce paysage tout droit sorti de l’imaginaire. Avec son imposante architecture sombre, ses rues tortueuses et ses incroyables tours, Bloodborne apporte une direction artistique grandiose en nous promenant dans un endroit où vous n’aimerez pas passer vos vacances. Et même si la claque visuelle n’est pas aussi importante qu’avec The Order 1886, le bébé de From Software arrive à nous imprégner de l’ambiance du jeu avec une immersion totale et surtout, déconcertante.

Seul bas qui blesse dans le titre, c’est au niveau technique avec quelques ratés : une baisse de framerate à quelques endroits et des temps de chargement un peu longuets. Certes, pas de quoi casser trois pattes à un panda, mais nous espérons bien qu’un patch arrivera pour corriger au moins ces écrans de charge.

NB : Sony a précisé que les temps de chargement seront fixés dans les semaines à venir après la sortie du jeu.

Un cauchemar qui ne fait que commencer…

bloodborne1

Marketing oblige, Bloodborne s’est souvent mis en avant pour son gameplay, ses armes et la multitude de monstres. Les joueurs prennent l’habitude peu à peu de prendre du recul et d’être sur la réserve lorsqu’un titre de production AAA prépare sa sortie. Trailer alléchant, images à tomber par-terre, nombreux sont les jeux qui aiment en montrer trop pour finalement décevoir le jour divin. Le soft de From Software a t’il tenu ses promesses ?

Pour notre part, Bloodborne signe incontestablement une réussite. Les nombreuses créatures mises en avant dans les bandes-annonces sont bien présentes et viennent enrichir un bestiaire incroyablement varié. Tous les ennemis semblent être différents avec des caractéristiques qui leurs sont propres. Ainsi, chaque boss nécessite une certaine rigueur avec une stratégie spécifique et une approche différente. De plus, l’incroyable panel d’armes qu’offre l’opus permet aux joueurs de choisir ce qui lui convient le mieux : haches, épées, pistolets et j’en passe.

Un large éventail de possibilités qui permet également d’apporter une très bonne rejouabilité, sans oublier l’excellent durée de vie : Comptez au minimum 40 heures de jeu pour voir apparaître les dernières cinématiques.

Elle est pas énorme cette pépite ?

bloodborne2

Le jeu est beau. Il est riche. Varié. Et rempli de bonnes intentions. Mais Bloodborne ne s’arrête pas là. Tel un véritable aventurier prêt à tout pour assouvir sa soif de découvertes, vous pourrez également vous risquez dans un mode coop avec un de vos amis pour parcourir les dangereux donjons. Et si après avoir terminé le jeu une fois et profitez du mode coopération, cela ne vous suffit pas, une Partie Plus est envisageable. Mais que demander de mieux ?

Cependant, malgré toutes ces éloges, n’oublions tout de même pas que Bloodborne s’adresse à un public adulte et nécessite une certaine patience. Là où les amateurs de challenge y trouveront leur bonheur, les moins téméraires d’entre vous passeront peut-être le chemin sur un jeu qui se veut exigeant avec une difficulté plutôt élevé. Cela ne vous empêche pas néanmoins de prendre votre courage à deux mains et de vous lancer dans une épopée nerveuse et addictive qui saura être récompensée à la fin.

L’exclusivité Sony signe ici, l’une des rares productions à se rapprocher de la perfection dès le lancement en s’imposant comme une expérience unique et à en pas louper. Imposant son style, il est également le titre qui vous fera peut-être acheté la console si vous ne l’avez pas encore.

Longtemps attendu par les aficionados de l’univers dark-fantasy, Bloodborne relève le défi avec brio. Captivant, riche, addictif, l’exclusivité Playstation a décidément tout pour plaire. Le titre de From Software est à la limite de la perfection et seuls quelques ratés techniques viennent blesser ce petit bijou qui donne une bonne raison d’acheter la console. Bloodborne est incontestablement un jeu à ne pas louper pour tout possesseur de la Playstation 4 et se glisse directement parmi les prétendants au titre du Jeu de l’année 2015.

L'avis de l'auteur

Rah, ces temps de chargement ! Alors oui, on nous a promis de corriger tout cela mais bon dieu, quand on meurt une dizaine de fois sur un boss, c'est vraiment pénible à force ! Je sais, tout le reste du jeu est quasiment parfait, faut bien râler sur quelque chose ! Et oui, je rage, mais c'est un peu l'essence-même du titre non ?

Julien
b
Note du panda
9.5 10

Bloodborne

Points positifs

  • Le bestiaire incroyablement riche
  • Durée de vie du soft
  • Les graphismes, dignes de la PlayStation 4
  • Du défi à la pelle
  • A la fois exigeant et gratifiant
  • Excellente rejouabilité
  • Atmosphère et univers sombre
  • Combats à la fois vifs et brutaux

Points négatifs

  • Temps de chargement un peu longuets
  • Légère baisse de framerate, pour trouver un défaut
  • Un peu vite plongé dans le jeu sans explication

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp