TEST. Skylanders Imaginators – L’imagination au service de la création

La série Skylanders revient cette année avec un nouvel épisode, Skylanders Imaginators. La franchise fait toujours autant d'heureux avec son gameplay accessible et fun à prendre en main avec cette fois-ci, de nombreux éléments de personnalisation et la possibilité de créer son propre Skylander !

La franchise Skylanders est devenue culte dans le paysage vidéoludique et ce, depuis son arrivée en 2011 dernier. Fun et attrayant, la série a toujours su plaire aux joueurs, que ce soit aux plus jeunes ou aux moins jeunes et propose cette année Skylanders Imaginators, un opus qui souhaite mettre en avant votre imagination et la personnalisation avec notamment la possibilité de créer votre propre Skylander. Une feature intéressante qui s’accompagnera de quelques nouveautés bienveillantes.

Ce nouveau mode de création viendra apporter un peu de fraîcheur à la licence qui commençait à en avoir besoin et permettra à votre créativité de s’exprimer.

El Papa Pinguino

Skylanders2

On ne le présente plus, le système des Skylanders se base sur un principe simple : mêler subtilement les mécaniques d’un jeu d’action et de plateformes avec des figurines NFC, celles-ci vous permettant d’obtenir instantanément l’avatar de votre personnage en jeu. Mais cette fonctionnalité a bien évidemment une utilité plus profonde que l’aspect cosmétique de notre protagoniste puisque cela vous permet bien souvent d’interchanger les façons de jouer en utilisant intelligemment les capacités de l’un puis les compétences de l’autre avant de vous engager sur la technique spéciale d’un dernier. Skylanders a ainsi réussi l’excellent compromis entre jouets et jeux vidéo et n’hésite pas, bien sûr à en abuser pour attirer toujours son public – jeune et insouciant du portefeuille généralement.

Lorsque l’on lance pour la première fois la partie scénarisée de Skylanders Imaginators, nous sommes alors agréablement surpris de voir la principale nouveauté débarquer : vous pouvez en effet créer votre propre personnage de toute pièce ! Et cela ne s’arrête pas à l’apparence puisque de nombreux paramètres sont à prendre en compte. Vous pourrez ainsi ériger votre héros avec des pouvoirs et compétences qui lui sont propres et choisir la classe du personnage parmi celles proposées. Pour sûr, vous enchaînerez après avec l’aspect cosmétique en choisissant sa tenue, ses répliques et ses emotes en jeu.

La personnalisation est vraiment complète et c’est l’un des points forts du titre. On passe clairement une bonne partie de son temps à créer son personnage et si l’envie de jouer prend le dessus à un moment, on arrêtera de le customiser pour partir à l’aventure… avant de revenir modifier son oreille, transformer son bras ou vêtir des vêtements de couleur flashy.

Skylanders Imaginators vous permet de créer votre propre Skylander comme bon vous semble !

Cette création de personnages est ainsi devenue disponible grâce à l’arrivée de cristaux. Ces derniers, qui sont tout comme les figurines que vous achèterez, vous permettent d’avoir un avatar unique en posant le jouet sur le socle. Le pack de démarrage en compte un auprès de deux figurines et il faudra ainsi débourser de votre poche pour en avoir davantage et donc, créer un autre personnage. Comptez environ 7€ par cristal et 19.99€ pour le pack de trois, comme indiqué à cette adresse. Notons que chaque cristal est lié à un pouvoir élémentaire spécifique et que la création du caractère et donc, sa classe, est définitive.

Chaque personnage est également réparti selon 10 classes et 10 éléments différents. La classe est inhérente au style de combat puisque nous y retrouvons Archer, Cogneur, Sorcier tandis que les éléments reprennent ceux de la nature, à savoir le Feu, la Terre, l’Eau, la Vie et bien d’autres. Sachez que comme précédemment énoncé, un cristal ne peut contenir qu’un seul et unique personnage que vous avez créé. De ce fait, vous ne pouvez choisir qu’une classe bien spécifique parmi les dix proposées. Si vous souhaitez en avoir un autre, vous devrez acheter un autre cristal, donc comptez une bonne dose de cristaux pour en profiter. Cependant, et rappelons-le, votre personnage, une fois créer, pourra être de nouveau personnalisable peu importe quand dans le jeu. Vous n’aurez qu’à vous rendre dans le menu pour aller sur la fiche de votre personnage et modifier à souhait son apparence, ses armes, ses pouvoirs et tout ce qui s’ensuit.

Liste des dix éléments dans Skylanders Imaginators :

  • Feu
  • Terre
  • Magie
  • Tech
  • Mort-Vivant
  • Air
  • Vie
  • Eau
  • Lumière
  • Ténèbres

Précisons également que tous les anciens Skylanders (Trap Team…) sont compatibles avec Imaginators. Ils pourront évoluer et utiliser leurs compétences habituelles mais ils ne serviront à rien d’autres, aucune fonctionnalité n’a été mise en place pour les mettre en avant ou les ré-utiliser de manière intelligente.

A Sky’lander Full of Stars

Skylanders4

Avant d’entamer les modes et le gameplay, arrêtons-nous un peu sur le prix de Skylanders. Parce que oui, comme tous les ans, avoir un enfant qui joue à la licence coûte cher. Il veut le tout dernier Skylanders puis, une fois la pilule du pack de démarrage avalée, il vous demande des cristaux, le tout dernier personnage et le pack contenant Crash parce qu’ils sont mignons. Il vous explique ensuite qu’il est bloqué à un moment parce qu’une autre figurine – que vous ne possédez pas encore, bien évidemment, permet d’atteindre cet objectif bien plus facilement. Finalement, une fois avoir passé je ne sais combien de commandes pour enrichir votre salon de ces figurines, vous vous apercevez que des micro-transactions sont également de la partie.

En effet, Activision a eu la bonne idée d’incorporer des paiements supplémentaires en jeu pour profiter de tenues exclusives et des équipements sont vendus via la boutique en ligne. De ce fait, il n’est pas rare que lors des ouvertures de coffres, le soft vous propulse directement sur cette boutique pour dépenser davantage. Bien sûr, il n’est pas obligatoire de tout acheter pour profiter pleinement de l’aventure et il est largement possible de tout faire sans débourser de trop, mais cette impression d’être continuellement invité à dépenser peut clairement rebuter certains d’entre vous. Pire encore, certaines activités, facultatives, ne sont disponibles que pour certaines classes, chacune ayant des choses à faire bien précises. Ah mais oui, dois-je vous rappeler qu’il y a 10 classes et que chaque cristal ne vous permet d’obtenir qu’une seule d’entre elle ?

Des micro-transactions et un modèle économique qui pousse beaucoup à l’achat. Beaucoup trop.

M’enfin soit, revenons au jeu et une fois propulsé dans l’aventure, on se retrouve avec un gameplay similaire à ce que l’on a déjà connu avec ces prédécesseurs. Mêlant les phases de plateforme à un jeu d’action aux codes hack’n slash, Skylanders Imaginators ne proposera pas de réel défi, et pour cause, le jeune public visé. Les développeurs souhaitent nous faire passer un bon moment, que ce soit jeunes bambins que nous sommes ou duo qui souhaitent faire de la coopération dans un univers coloré, ou simplement un premier joueur des jeux de la franchise qui adule toujours autant le principe de celle-ci.

Notre personnage, pataud et lourdaud, devra enchaîner les niveaux proposés et combattre divers ennemis à l’écran. Les phases de plateforme sont étroitement liées à des mini-jeux et autres énigmes à résoudre. Cependant, le constat des puzzles est le même que pour celui des combats : le tout manque cruellement d’originalité. Les mini-jeux se répètent très rapidement et l’on a cette impression d’en avoir vite fait le tour. C’est dommage, les niveaux sont parfois vraiment de toute beauté et il aurait été vraiment judicieux d’apporter quelques idées supplémentaires pour justement, utiliser l’environnement à bon escient.

Diamonds in the Sky !

Skylanders3

Skylanders Imaginators intègre également la notion de Senseis, des personnages plus puissants que vous obtiendrez notamment dans les packs de démarrage ou en les achetant à côté. A vrai dire, il y a en a 31 dans le jeu et représentent une bonne partie du casting du personnage. Ces maîtres d’armes et guerriers redoutables disposent de pouvoirs spécifiques, en plus de pouvoir se targuer d’avoir une figurine plus stylée et une base qui fait un peu moins jouet.

Mais l’histoire ne les mettra pas forcément très en valeur. Vous avancerez à travers les différents niveaux dans une trame scénaristique simple et un peu dénué d’intérêt. Vous devrez ainsi faire face au terrible Kaos et ses Doomlanders à travers cette campagne qui se termine en une quinzaine d’heures en ligne droite et une bonne trentaine si vous souhaitez terminer le soft à 100%.

Une fois l’histoire terminée, il vous restera en effet pas mal de quêtes annexes à effectuer qui seront quasiment toutes données par Presto, l’un des personnages que l’on croisera dans le jeu. Vous devrez également rejouer les niveaux pour compléter vos objectifs et ramasser l’intégralité des choses à collecter et vous aurez également la possibilité de retrouverez douze circuits de Skylanders Superchargers. L’intégralité des véhicules est compatibles mais il n’est cependant pas obligatoire d’avoir ces derniers pour profiter du monde puisque vous aurez une voiture ainsi qu’un bateau et un avion à votre disposition. Vous pourrez ainsi prendre part à des courses effrénées, seul ou entre amis en local, avec les modes Course en ligne, Course Unique et en Contre-la-Montre.

Skylanders Imaginators tente d’apporter un vent de fraîcheur à la licence avec ces aspects création et personnalisation fort sympathiques. S’il est indéniablement le cadeau idéal à offrir, il peut vite devenir un cadeau onéreux au vu de la multiplication des figurines et des éléments nécessaires pour avancer. Le système de micro-paiements ne facilite pas la tâche puisque nous sommes toujours sans cesse embêtés, comme si les développeurs nous poussaient à sortir notre carte bleue. Les énigmes sont vite redondantes et le manque de profondeur à l’aventure pourra ennuyer certains, surtout avec la lourdeur des déplacements de nos héros. Malgré tout, une fois la pilule passée, il est clair que Skylanders Imaginators vous fera passer un bon moment de détente et d’amusement, aidé par un level-design intéressant et des environnements aussi beaux que merveilleux. La personnalisation est fort bienvenue et les différentes classes veulent vraiment se faire adopter. On a envie d’y jouer. De tout essayer. Et on a envie de recommencer, encore et encore, le tout au détriment de notre portefeuille.

5.5 10

Points positifs

  • Toujours aussi fun et plaisant à jouer
  • Beau, coloré, attrayant
  • Des éléments de RPG bien introduits et complets
  • Une personnalisation plus poussée
  • La possibilité de créer son propre Skylander
  • La partie multijoueur, en coop local ou courses en ligne
  • Des mini-jeux et énigmes bon enfant...

Points négatifs

  • ... mais redondants à force
  • Simple et de la plateforme de bas étage
  • Scénario dépourvu d'intérêt et campagne courte
  • Micro-transactions everywhere !
  • Cette désagréable sensation d'être toujours poussés à l'achat
  • Espérons que vous avez un portefeuille garni
  • Des doublures et VF qui nous laissent parfois perplexes

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur