TEST. Dino Dini’s Kick Off Revival – Retour raté d’une licence mythique

Kick Off est incontestablement LA licence qui a fini par se faire oublier sur le scène vidéoludique, jusqu'à ce que le célèbre créateur de la licence Dino Dini se décide à annoncer officiellement Dino Dini's Kick Off Revival en Octobre 2015, et que ce dernier voit enfin le jour le 24 Juin dernier, soit en plein Euro 2016. Et que dire si ce n'est que le soft est un ratage total...

Démarrée en 1989 sur Amiga et Atari ST, Kick Off est une licence dont on n’aurait jamais parié qu’elle reviendrait un jour sur le devant de la scène vidéoludique. C’est aujourd’hui chose faite avec Dino Dini’s Kick Off Revival, mais il faut malheureusement avouer que cette renaissance à donner quelque chose de vraiment mauvais, et vous allez savoir pourquoi en lisant notre test.

Un contenu ultra famélique

Dino Dini's Kick Off_1

Pour un petit jeu de football tarifé à 9.99 €, on aurait pu s’attendre à mieux niveau contenu car le tout est effectivement un peu chiche. Sans compter le mode tutoriel et entrainement qui servent logiquement à vous entraîner avant de passer aux choses sérieuses, vous aurez à disposition seulement la possibilité de jouer un match amical seul ou contre un ami, ou bien jouer la Coupe d’Europe – soit l’Euro 2016 en fait -. A noter bien évidemment la présence d’un mode multijoueur en ligne, mais malheureusement bien désert comme on pouvait s’en douter, surtout quand on regarde la qualité du soft.

Vous allez également halluciner quand vous allez voir par ailleurs le nombre d’équipes présentes dans Dino Dini’s Kick Off Revival. En effet, pas la moindre trace des championnats, et vous n’aurez à disposition de seulement 24 équipes nationales Européennes à vous mettre sous la dent, soit à peu près les différentes équipes de bases qui étaient qualifiées pour l’Euro 2016 tout simplement… En sus, sachez forcément que vous n’aurez pas les vrais noms des joueurs, ce qui donne lieu à des noms remaniés plutôt cocasses en soi – Patrick Evran, Anthony Griefman et j’en passe -.

En somme, le titre de The Digital Lounge propose finalement un contenu vraiment beaucoup trop léger pour que les joueurs puissent véritablement s’attarder sur le soft, qui aurait dû peut-être attendre avant de sortir afin de proposer un contenu plus conséquent. Car franchement pour 9.99 €, c’est clairement beaucoup trop limite, et il y a des chances pour que vous en fassiez beaucoup trop vite le tour, en sachant hélas que le mode tutoriel est finalement en soi plus que dispensable, tout comme le mode entraînement…

Enfin, avant de passer au gameplay, il faut savoir également que le contenu est également tronqué au niveau des options. Il en manque un sacré paquet, et puis l’interface est parfaitement trop simpliste et pas terrible, surtout qu’il n’y a que seulement deux modes de difficulté, ce qui est parfaitement scandaleux… Même un Kick Off 2 proposait bien plus d’options de réglages et de modes de difficultés jadis…

Une jouabilité avec des idées… mais totalement catastrophiques !

Dino Dini's Kick Off_2

Bien entendu, en voulant refaire un nouveau volet de Kick Off, il était très honnêtement évident que le légendaire créateur de cette licence qu’est Dino Dini, reste dans la logique sur les bases des volets précédents, mais le tout n’est finalement qu’un gros ratage sans nom.

En fait, il faut savoir que le tutoriel n’aide finalement pas tant que ça, dans la mesure où concrètement, Dino Dini’s Kick Off Revival se joue tout simplement à deux touches, un peu comme les opus de Kick Off sortis à l’époque. Une idée certes louable c’est un fait mais là où le bât blesse, c’est que Dino Dini aurait dû peut-être moderniser le gameplay de son titre, car le tout est à notre plus grand regret beaucoup trop frustrant, imprécis et brouillon pour que l’on y prenne un plaisir immense.

Pour faire simple, vous contrôlez un à un vos joueurs via le joystick gauche – sans avoir la possibilité de passer d’un joueur à l’autre manuellement… -, et la touche croix servira de ce fait à contrôler plus précisément le ballon de votre joueur. En combinant par la suite ces deux touches et en fonction de comment vous orientez le joystick gauche, vous pourrez réaliser des tacles glissés, des tirs, des centres, des frappes, et évidemment des passes. Sauf que ce qui déçoit terriblement, ce sont les dribbles faisant office de grand n’importe quoi en plus d’être brouillons, tandis que les tirs, centres et passes marchent une fois sur deux alors que nous effectuons la bonne manip’ d’orienter le joystick gauche où nous voulons et la touche croix en même temps.

Dino Dini’s Kick Off Revival effectue un retour totalement raté de la licence qui méritait tellement mieux… Un jeu à fuir.

En clair, le gameplay est tellement confus par moment que l’on ne s’y retrouve plus, et puis les deux seules choses sur lesquelles nous pourrons être globalement satisfaits, ce sont le fun qu’il procure quand même les premières minutes avant que l’on passe vite outre, puis la physique de balle, plutôt bonne en soi là n’est pas le soucis. De plus, et toujours dans le rayon des défauts, l’arbitrage est également déséquilibré comme pas possible et complètement aux fraises. Il y a par exemple même certains matchs où notre homme en noir peut vous sortir des rouges à la pelle, alors que la plupart de vos tacles ne paraissaient pas tellement dangereux à la base…

Il y a aussi autre chose qu’il manque cruellement au soft par ailleurs, ce sont les diverses tactiques qu’il y a à adopter dans un match de foot, ce qui est primordial. Ces dernières ne sont en fait juste sélectionnables qu’en cours de match en utilisant le joystick droit, et vous donne la possibilité de modifier votre tactique via seulement quatre choix – 5-3-2, 4-3-3, 44–4-4-2 et 4-2-4 -. Au-delà de ça, pas d’interface ni rien pour par exemple effectuer des remplacements voire changer la position des joueurs sur le terrain, rien de tout ça n’est disponible, ce qui est incompréhensible car ce léger aspect gestion d’équipe aurait pu être quand même intéressant mais non, les développeurs se sont contentés de faire bien trop simple…

Très honnêtement, il y a donc peu de chances pour que vous passiez de bons moment sur ce Dino Dini’s Kick Off Revival qui possède finalement un gameplay beaucoup trop brouillon qui répond une fois sur deux, et une jouabilité surtout frustrante et difficile pour rien. Pour le comparer avec Kick Off 2, ce titre de l’époque était bien plus jouable, et autant dire que Dino Dini’s Kick Off Revival est à des années lumière de ce dernier qu’on se le dise… Pourquoi ne pas avoir modernisé un peu plus le gameplay du soft tout en le rendant difficile ? Peut-être pour rester sur les bases des Kick Off nous l’entendons bien mais dans ce cas, un peu de modernisation ne lui aurait pas fait trop de mal à notre sens.

Graphismes et bande-son, ça pique ? 

Dino Dini's Kick Off_20170103223758

Graphismes oui on peut dire que ça pique, et pas qu’un peu. Dino Dini’s Kick Off Revival tourne d’ailleurs sous le moteur Unity, que pas mal de développeurs indépendants utilisent la plupart du temps pour leurs jeux car il s’agit d’un moteur graphique disponible gratuitement, et autant dire que sur ce jeu là, le résultat n’est pas franchement folichon. Déjà, le public dans le stade est tout simplement hideux, à croire que les développeurs se sont amusés à dessiner le public sous Paint tellement le résultat est tout simplement horrible. Concernant les joueurs, la modélisation n’est pas mieux car on peut le dire, c’est clairement moche, et puis leurs animations rigides ne sont pas mieux également. Et sinon pour la modélisation globale, ça sent incontestablement le travail fait à l’arrache avec des arrières-plans au passage risibles et pas inspirés pour un sous. La seule chose correcte à la rigueur sera peut-être la pelouse du stade qui reste convenable mais sinon pour le reste, c’est franchement d’un autre âge techniquement parlant.

Croyez-le ou non, la bande-sonore n’est quant à elle vraiment pas mieux qu’on se le dise. Les bruitages ne sont pas transcendants pour un sous, et pour les musiques, il n’y en a en fait qu’une seule qui tourne en boucle dans les menus. En ce qui concerne enfin l’ambiance sonore en plein jeu, on sent l’effort des développeurs de vouloir retranscrire une vraie ambiance dans un stade de foot mais finalement, le tout n’est finalement pas de bonne facture pour que l’on se dise  »wow c’est génial ! ».

Nous n’allons pas tourner autour du pot car vous l’avez sans doute compris en lisant en long, en large et en travers notre test, Dino Dini’s Kick Off Revival est en définitive une renaissance pour le moins raté, malgré les mises à jour qu’il y a eu récemment. Le gameplay part d’un bon sentiment en voulant reprendre les bases des Kick Off mais le tout est frustrant, trop confus, répond une fois sur deux, puis le tout est quand même d’un autre âge c’est certain. Les anciens Kick font clairement mieux et pour le reste, il n’y a pas d’autre mot pour le décrire car le contenu est ultra léger, pas de noms officiels, et puis pour l’ambiance graphique et sonore, on est à des années lumières de ce qu’il se fait actuellement en termes de jeux indépendants. En clair, pour seulement 9.99 € passez votre chemin et allez donc faire les anciens Kick Off sur émulateur ou si vous possédez encore une Atari ST ou une Amiga.

2 10

Dino Dini’s Kick Off Revival

Points positifs

  • Fun les premières minutes...
  • La physique de balle potable
  • On cherche encore des points positifs...

Points négatifs

  • ... Pour vite disparaître ensuite
  • L'arbitrage pas très folichon
  • Un système de passe, dribble et tir imbuvable, brouillons et imprécis
  • 9.99 €, beaucoup trop cher étant donné la qualité du jeu...
  • Pas de championnats et de noms officiels - Dimitrov Poyet, Oliver Girouts, Blasé Matoudy, ça en dit long... -
  • Techniquement d'un autre âge, surtout le public
  • L'ambiance sonore pas terrible
  • Seulement 24 équipes Nationales Européennes
  • Un contenu vraiment trop limite...
  • Le multi totalement désert
  • On continue le massacre ?