TEST Tales of the Neon Sea – Le MacGyver du futur

Voir la note

Pour ceux qui aiment se creuser les méninges, c’est par ici !

Tales of the Neon Sea est le premier jeu PC du studio chinois indépendant Palm Pioneer localisé à Chengdu, capitale de la province de Sichuan au sud-ouest de la Chine. Fondé en 2014 et composé de 11 membres, le studio nous avait habitué jusque-là au développement de jeux sur mobile. Tales of the Neon Sea est un jeu d’aventure se situant dans un univers cyberpunk. Ce jeu contient une grande quantité d’énigmes et de puzzles, ce qui en fait le principal intérêt de cette œuvre. Dans un monde où les machines et les hommes sont presque égaux, nous retrouvons ici une ambiance qui peut nous rappeler Deux Ex, mais cette fois, sur un ton plus léger, avec de l’humour en prime.

L’an 2000 qui nous avait été promis

Tales of the Neon Sea Test 3

Avec ce titre, le studio se lance donc dans le grand bain et le moins que l’on puisse dire, c’est que les débuts ont été compliqués. En effet, le projet, initialement lancé via une campagne Kickstarter en juillet 2018, aurait pu ne jamais voir le jour. Une étrange affaire semble avoir entravé le projet alors qu’il n’en était qu’à ses balbutiements. Le 26 novembre 2017, un titre du nom de Mr. Mist : Play Detective in Cyberpunk World entamait sa campagne Kickstarter sur les mêmes bases visuelles et scénaristiques que Tales of the Neon Sea, avec pour objectif, une sortie pour février 2018. L’équipe aux commandes se prénommait bien Palm Pioneer et paraissait se situer à New-York aux Etats-Unis.

Seulement voilà, 3 jours après le lancement, la campagne est annulée alors que 30 contributeurs avaient permis de récolter près de 20 % de la somme espérée. Ce n’est que le 31 juillet 2018 qu’une autre campagne Kickstarter commence, cette fois sous l’appellation Tales of the Neon Sea. Même contenu, même projet, mais cette fois défendu par une équipe chinoise située à Chengdu. Le fin mot de l’histoire est assez glaçant : il semblerait qu’au cours des tout premiers développements de leur titre, l’équipe chinoise ait fait l’objet d’une usurpation par un pirate, d’une imitation pure et simple, reprenant à son nom toutes les avancées du projet ainsi que les premiers fonds récoltés. Fort heureusement, la tromperie n’a pas duré longtemps et les véritables possesseurs des droits du titre se sont rendu compte rapidement de la méprise et ont pu relancer leur financement en 2018, afin de mener à bout leur projet. C’est ainsi que Tales of the Neon Sea nous arrive, édité par Zodiac Interactive après avoir dépassé la barre des 22 000 dollars récoltés.

Durant l’âge d’or de l’intelligence artificielle, les questions comme les droits des IA ou la définition de l’humain seront abordés habilement dans cet univers cyberpunk. Le protagoniste de cette histoire M. Brume, est un ex policier qui résout les problèmes des gens pour vivre. Dans le rôle d’un détective privé se situant dans la ville de Neon Sea, vous serez rapidement arraché de votre routine pour vous plonger dans une vieille affaire de meurtre. Étant tout d’abord une simple histoire policière, la narration s’oriente petit à petit vers un thriller avec des éléments plus sombres, voire un peu horrifiques.

Le cyberpunk est toujours un univers sympa à retrouver, et ce jeu offre une superbe vision de ce potentiel futur. La narration suit un rythme très agréable, pour nous amener à découvrir des révélations sur les sombres mystères qui hantent Neon Sea.

Pour ce qui est des graphismes, nous avons le droit à de sublimes décors en 2D. Avec un pixel art et des animations cohérentes, nous évoluons dans des décors hauts en couleurs. La ville de Sea Neon porte bien son nom avec toutes ses couleurs saturées et son ambiance très urbaine. De nombreux décors sont représentés, on peut y trouver des rues pleines de vies, des allées sombres, des environnements industriels et sans oublier les indémodables égouts. Évidemment, les scènes de crimes se trouvent aussi en intérieur, ce qui nous permet d’explorer des maisons et de découvrir du mobilier qui montre une certaine nostalgie. Chacun des personnages possède un portrait pendant les dialogues, dans un style très inspiré. Cela nous rappelle la manière de faire des Shantae en matière de dialogue.

La bande-son est très satisfaisante. Elle arrive à nous plonger dans l’univers du jeu tout en respectant chaque moment de l’histoire. Elle change en fonction des événements, ce qui permet de nous faire comprendre si nous sommes dans un moment de narration tranquille, dans lequel nous pouvons prendre notre temps et admirer les décors ou alors dans un moment intense où prendre nos jambes à notre coup semblera être une bonne idée. La musique vous accompagnera pendant les nombreux puzzles et arrivera à calmer vos nerfs si vous avez des difficultés.

Un creuse méninges équilibré

Tales of the Neon Sea Test 4

Maintenant pour ce qui est du gameplay, nous sommes dans un monde entièrement modélisé en 2D. M Brume, en compagnie de son fidèle chat William, va devoir résoudre de nombreuses énigmes à la difficulté croissante au fil du jeu. Certaines sont récurrentes et vous demanderont de développer un mode de réflexion pour les résoudre rapidement. D’autres puzzles seront uniques et posséderont des interfaces qui leur seront propres. Que ce soit un simple digicode, un écran d’ordinateur ou un zoom sur un objet en particulier, chaque énigme possède un environnement différent et surtout cohérent. Chaque énigme accomplie pourra vous faire progresser dans l’histoire ou alors vous donnez des indices pour vos investigations. Le jeu possède aussi un système d’investigation dans lequel vous allez devoir trouver des indices et examiner des scènes de crimes. Tous ces indices devront finalement être assemblés dans un puzzle pour pouvoir avoir le droit à la conclusion de M. Brume sur l’affaire.

Vous pouvez aussi ramasser des objets qui pourront vous aider dans vos investigations ou résoudre des puzzles. Ces objets sont accompagnés de descriptions pour vous aider à comprendre de quelle manière il faudra les utiliser. Certains pourront paraître complètement inutiles aux premiers abords, mais ils peuvent devenir utiles s’ils sont combinés avec d’autres. Des fois, les résultats seront surprenants, ce qui donne cette impression MacGyver. Des phases de gameplay entre le détective et William le chat alterneront ingénieusement pour voir les choses sous un nouvel angle. Vous pourrez accéder à des endroits dans lesquels les humains n’ont normalement pas accès, comme des toits, des échafauds et des maisons abandonnées. William peut aussi converser avec ses congénères et mener sa propre enquête de son côté. Les puzzles destinés au chat sont bien évidemment différents de ceux consacrés à M. Brume, ce qui apporte des énigmes totalement différentes. Le personnage possède déjà toutes les compétences qu’il est censé avoir. Le jeu se limite véritablement à la recherche d’indices, d’objets et à la résolution de puzzles.

Les fans de casse-tête n’ont vraiment pas à se plaindre. Diversifiés et avec une constante augmentation de la difficulté, ces énigmes sont un véritable plaisir pour ceux qui aiment réfléchir.

Des tonnes de documents peuvent être ramassés au cours de l’aventure, ce qui nous donne toujours plus de lore sur l’univers dans lequel se passent les événements du jeu. Bien que les sujets abordés soient pour la plupart très sérieux, on peut compter sur l’univers un peu décalé et sur les personnages très caricaturaux pour apporter une pointe d’humour. Chaque individu que vous croiserez aura le droit à sa petite fiche de description, dans laquelle on pourra y retrouver une partie de son histoire. Vous avez la possibilité d’observer votre environnement pour découvrir des anecdotes cocasses ou des références à d’autres jeux toujours amusantes à découvrir. La possibilité de choisir n’importe quel chapitre et de le rejouer est très bien pensée. Si un moment de l’histoire vous a vraiment intéressé ou si vous avez une revanche à prendre sur un puzzle prise de tête, revenir en arrière peut être une bonne idée.

Même si la narration est très bonne, on déplore quand même l’absence de doublage qui aurait pu amener un plus dans les dialogues. En ce qui concerne le texte, il a été traduit dans de nombreuses langues ce qui le rend très accessible pour beaucoup de monde. Ce jeu bénéficie d’une histoire bourrée de détails pour ceux qui cherchent bien et une bonne intrigue qui nous tient en haleine tout au long de la narration. Les graphismes et les animations sont très inspirés, le pixel art a vraiment reçu beaucoup de travail pour arriver à un résultat aussi vivant. La direction artistique nous donne l’occasion de nous arrêter et de juste profiter des décors. On alterne de manière équilibrée entre les phases de réflexion, de narration et d’investigation ce qui donne un rythme très agréable.

Grâce à sa narration et sa diversité pour les puzzles, on dira facilement que c’est une très belle expérience. Même si on peut y trouver quelques bugs, on espère qu’ils seront très vite corrigés. L’envie de progresser dans l’histoire et la satisfaction obtenue après la résolution d’une énigme sont bien présentes et cela fait de ce jeu une œuvre qui peut rivaliser avec bien d’autre jeux indépendants. Vous pouvez retrouver notre Indie Story sur ce titre si vous voulez un peu plus d’images.

Tales of the Neon Sea est un excellent exemple des jeux indépendants et il réussit à être très efficace sur beaucoup de points. Avec une direction artistique très inspirée et un pixel art de qualité, ce jeu arrive à nous en mettre plein la vue. Le tout, fait avec une bande-son sympathique qui représente parfaitement cet univers cyberpunk très approfondi par la multitude de documents présents dans le jeu. Un gameplay simple, mais très efficace, mettra aussi votre matière grise à l’épreuve dans divers casse-tête. Bien que la résolution de certaines énigmes puisse paraître un peu tordue et que la présence de bugs peut gâcher un peu l’ensemble, cela n’enlève pas le fait que Tales of the Neon Sea reste du très bon travail.

La note de l'auteur

Un véritable plaisir de jeu se fait sentir et la narration est vraiment intrigante. J'ai pris beaucoup de temps à chercher tous les documents cachés et les références dissimulées dans tout le jeu et chaque référence arrive à m'arracher un sourire, voire un rire. Je me suis facilement attaché aux différents personnages et j'avais toujours l'envie d'aller un peu plus loin pour découvrir le fin mot de l'histoire. Ce jeu est une expérience que je recommande grandement pour les fans de puzzles et d'énigmes en tout genre.

Tripixiels
a
Note du panda
7 10

Tales of The Neon Sea

Points positifs

  • Graphismes et direction artitisque au top !
  • Bande-son sympathique
  • Casse-têtes originaux
  • Narration accrocheuse et éfficace

Points négatifs

  • Quelques bugs
  • Des solutions un peu tordues

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation