Test Stronghold Kingdoms – Une version mobile bien fortifiée ?

  • PC
Voir la note

Sorti en 2012 sur PC et Mac, Stronghold Kingdoms s’exporte sur mobiles et tablettes pour rassembler toujours plus de joueurs dans ce MMORTS. Il faut noter que c’est également une première pour Firefly Studio sur ces supports de plus en plus plébiscités dans l’industrie du jeu vidéo. Voyons si le titre est fait pour ces derniers.

Stronghold Kingdoms est un jeu free to play disponible depuis le 17 août 2017 sur IOS et le 31 août 2017 sur Android. Nous l’avons testé sur ce dernier système d’exploitation avec une tablette Samsung Galaxy Tab 2. On précise que le titre est cross play, c’est-à-dire que vous pouvez vous connecter avec votre compte sur mobile ou PC.

L’idiot du village deviendra roi

stronghold-kingdoms-05

La licence Stronghold est depuis longtemps un grand nom du jeu de gestion et stratégie se déroulant au Moyen-Age. Il faut tout de même avouer que la licence a quelque peu décliné au fil du temps tout en prenant en compte une concurrence sévère dans le domaine. Stronghold Legend, qui déviait un peu de l’essence de la série en proposant un univers fantastique, est un parfait exemple de cette déclinaison. Cependant, Stronghold Kingdoms revient aux sources même s’il s’adapte évidemment à l’ère moderne avec un aspect MMO très poussé.

Stronghold Kingdoms est vraiment très complet et plaira aux amoureux de la gestion dans un monde médiéval authentique

En démarrant le jeu, la première chose que l’on vous demande est de choisir l’emplacement de votre village sur la carte du monde. Bien qu’une grande partie de l’Europe soit déjà bien inondée de joueurs, il est tout de même possible de s’établir aisément sur quelques pays nordiques ou d’Europe de l’Est, sans oublier d’autres endroits sur le globe. L’aspect communautaire est une composante non négligeable de Stronghold Kingdoms. Ce n’est pas visible dès le départ puisque l’on apprend tranquillement les commandes avec le tutoriel (création de bâtiments, récolte de ressources…), et que l’on dispose de cinq jours de paix. Autrement dit, vous ne subirez aucune attaque extérieure. Cela vous laisse le temps de bien vous adapter aux mécaniques du soft qui ne sont pas si faciles à prendre en main surtout pour des néophytes. Néanmoins, cela dénote également une richesse que l’on voit rarement dans des titres sur mobiles et tablettes (certes il s’agit d’une adaptation complète du jeu PC mais tout de même).

Le soft vous propose donc de gérer votre village et un château fort. Le moins que l’on puisse dire c’est que Firefly Studio a créé ce titre pour ceux qui aiment prendre leur temps. Chaque action vous en coûtera, il faut donc être patient. Bizarrement, on peut dire que les supports mobiles conviennent parfaitement à ce genre de procédé où l’on peut rapidement jeter un coup d’œil sur nos avancés. Comme attendu d’un Stronghold, c’est très complet. Il est indispensable de développer son royaume grâce à la recherche (qui débloque énormément de choses comme de nouveaux bâtiments, de nouveaux soldats, des améliorations diverses…), et de toujours faire attention au moral de la population en gérant les impôts ou les quantités de bières offertes par exemple.

Cerné de toute part

stronghold-kingdoms-07

Si vous ne savez pas trop quoi faire ou si vous êtes perdu, des conseillers sont là pour vous indiquer quelques choix judicieux, ou vous pouvez tout simplement accomplir les différentes quêtes proposées. Cela vous permettra d’obtenir en plus de petites quantités de ressources non négligeables rapidement. On regrette tout de même qu’il faille faire les quêtes une par une sans pouvoir en activer plusieurs à la fois. Même si l’attaque n’est pas une optique obligatoire, la défense est, quant à elle, indispensable si vous ne voulez pas vous faire écraser lamentablement. Il faut donc renforcer le plus possible son château pour résister aux invasions. Car oui, le monde qui vous entoure est dangereux. L’un des attraits du soft est qu’il propose un monde en temps réel, l’aspect communautaire étant très développé et même indispensable si vous visez le haut niveau. Stronghold Kingdoms est addictif car le contenu est riche et que le tout est maîtrisé, cependant il est extrêmement chronophage à un niveau rarement égalé. On rappelle que le monde est persistant ce qui laisse peu de marge de manœuvre sur le long terme (impossible d’être 24h/24 devant son jeu). La communauté comme les factions sont donc un bon moyen de vous protéger un petit peu mais cela exclu directement ceux souhaitant une aventure plus solitaire.

Malgré une ergonomie avec quelques lacunes, le passage sur mobiles est plutôt satisfaisant

Graphiquement, le MMO de gestion et stratégie accuse d’un coup de vieux un peu trop visible. Les animations sont également vieillottes, on sent vraiment que tout a été recyclé du jeu PC sorti en 2012. En revanche, les musiques collent parfaitement avec l’ambiance médiévale. Nous avons droit à une succession de morceaux variés évitant ainsi les boucles un peu trop agaçantes. Pour ce qui est de la version mobile en elle-même, le changement de support passe plutôt bien. Il faut dire que techniquement, il n’est pas gourmand. Par contre, c’est au niveau de l’ergonomie que Stronghold Kingdoms montre un peu plus de faiblesse. En effet, le titre est riche et donc énormément de commandes sont à votre disposition ce qui peut rendre le tout un peu fouillis. Il faudra donc un certain temps d’adaptation pour vous y faire.

Pay to Win ?

stronghold-kingdoms-06

Malgré le fait qu’il soit sorti d’abord sur PC et Mac, Stronghold Kingdoms avait déjà tous les « travers » de ce genre de titre que l’on voit beaucoup sur mobiles. Vous n’échapperez donc pas aux microtransactions si vous voulez vous invertir pleinement dans l’aventure. Des bonus sont octroyés via un système de cartes que l’on peut activer quand on veut et qui donnent différents effets (augmentation de la production de bois, des murs plus résistants aux dégâts…). Bien évidemment les paquets (même si on vous en donne gratuitement quotidiennement) sont à échanger contres des couronnes que l’on paye avec de l’argent réel. Il est possible de s’en sortir sans mettre la main au porte-monnaie mais mieux vaut être bien rodé et surtout bien entouré.

Stronghold Kingdoms n’échappe malheureusement pas au très répandu système économique de nombreux free to play sur mobiles

Dernière chose, un mode premium est également de la partie. Il vous donne la possibilité de construire plus de bâtiments en même temps,  avoir plus de recherches en même temps… Cela vous donne également des fonctionnalités automatiques qui s’activent lorsque vous ne jouez pas (des éclaireurs qui vont chercher des ressources automatiquement, des marchands qui vendent automatiquement…). Dernière chose, le mode premium vous donne la faculté de passer en « mode vacances » histoire de ne pas se faire attaquer si l’on est absent pendant une longue période. Sachez dans quoi vous vous embarquez avec un tel système économique.

Stronghold Kingdoms remplit son office en offrant un jeu de gestion et stratégie riche et maîtrisé sur mobiles. L’aspect MMO vous donnera une bonne dose de réalisme puisqu’il est indispensable d’interagir avec les autres joueurs que ce soit de manière amicale ou à travers des joutes musclées. Néanmoins, les microtransactions pourront vous faire fuir si vous cherchez à aller jusqu’au bout des choses. En tout cas, le titre est extrêmement addictif et chronophage mais ça, ce sera à vous de juger si c’est une bonne chose ou pas.

L'avis de l'auteur

Même si je respecte la licence Stronghold, cet opus ne m'a pas enthousiasmé plus que ça. Je peux voir ses forces mais je peux difficilement me faire à ce système économique quelque que soit le jeu aussi bon soit-il.

Haseo
c
Note du panda
6.5 10

Stronghold Kingdoms

Points positifs

  • Un jeu de gestion et stratégie très solide
  • L'aspect MMO qui laisse place à de nombreuses possibilités communautaires
  • Le Cross Play

Points négatifs

  • Un petit coup de vieux graphique
  • Ergonomie qui pâtit de la richesse du jeu
  • Les microtransactions presque indispensables à haut niveau

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp