TEST. Sniper Elite III – Une petite virée en Afrique relativement agréable ?

Voir la note

Après un Sniper Elite V2 relativement agréable dans l’ensemble, voilà que Sniper Elite III sort deux ans plus tard soit le 27 Juin 2014 plus précisément, et se présente comme un préquel de Sniper Elite V2. Revenant en force avec quelques nouveautés dans sa valise, Sniper Elite III sera-t-il bien meilleur que son aîné ?

Tout juste après un Sniper Elite V2 se déroulant dans un Berlin quasiment en ruine, voilà que le studio Rebellion nous gratifie deux ans plus tard soit en 2014 d’un Sniper Elite III. Ce dernier fait cette fois-ci office de préquel à Sniper Elite V2, et le soft prend place dans le paysage Africain. Le soft est-il finalement une réussite, comme son prédécesseur ?

Encore un projet secret pour les Nazis…

Sniper Elite 3 - 1

Décidément, on ne peut pas dire que la franchise Sniper Elite brille par son scénario car hélas, la narration est limite assez proche du néant. Comme nous l’avons évoqués plus haut, Sniper Elite III se déroule pour le coup en Afrique, où nous incarnons une fois de plus l’infatigable Karl Fairburne, le fameux sniper américain. Ce dernier aura de nouveau pour mission de contrecarrer les plans des Nazis, décidément prêts à tout pour gagner cette Seconde Guerre Mondiale.

En effet, Karl Fairburne devra notamment mettre fin aux agissements d’un certain Valhen, dont ce dernier travaille sur un mystérieux projet Seuche, qui permettra sûrement aux Nazis de gagner cette guerre. A notre héros de l’en empêcher pour le coup. Très franchement, et comme ce fût déjà le cas avec Sniper Elite V2, puis même Sniper Elite 4 qui rappelons-le est d’ores et déjà de sorti et se situant tout juste après ce troisième volet, le scénario est malheureusement bien pauvre et complètement aux fraises pour que l’on s’y intéresse sérieusement.

Karl Fairburne est de retour dans un contexte africain en pleine guerre, et les mécaniques sont bien huilées, sauf pour son scénario…

Pourtant, on sent clairement de très bonnes intentions de la part de Rebellion pour proposer une trame intéressante mais le véritable soucis est qu’on n’arrive toujours pas à s’attacher à Karl Fairburne, la faute peut-être à des situations pas si épiques que ça très certainement… Au moins, on pourra admettre que les développeurs essaient au moins de retranscrire une ambiance seconde guerre mondiale assez réussie, et c’est surtout pour cela qu’on les félicite…

Vous l’aurez compris, si vous jouez à Sniper Elite, peu importe le volet, ce ne sera absolument pas pour son histoire, assez bancale et complètement à côté de la plaque. A contrario, contrairement à Sniper Elite V2, le changement de décor en nous plongeant en plein Afrique est appréciable et rafraîchissant, mais on pourra par contre lui reprocher une certaine répétitivité au niveau des décors, et c’est bien dommage !

Défoncer des crânes, un métier de sniper ! 

Sniper Elite 3 - 2

Concernant la jouabilité de ce Sniper Elite III, on pourra dire que ces deux ans de développement auront été plus que bénéfiques pour les p’tits gars de Rebellion. En effet, fini les déplacements rigides de Karl Fairburne, pour enfin faire place à une certaine souplesse de notre sniper adoré. En revanche, on pourra certainement pester sur le fait que les développeurs ne donnent pas la possibilité à notre héros de pouvoir s’accrocher à quelques plateformes, mais juste à escalader ces dernières rien de plus… Bon au moins, on pourra être satisfaits par sa souplesse, mais assez vite rattrapée par encore quelques légères rigidités sur les déplacements, mais sinon dans l’ensemble, c’est beaucoup mieux. Il est de plus important que vous sachiez que le système de couverture manuel a été abandonné sur ce volet, au profit d’un système de couverture automatique qui marche véritablement du feu de Dieu !

Une autre nouveauté est aussi apparue sur Sniper Elite III, c’est le fait que le jeu soit beaucoup moins linéaire que Sniper Elite V2, ce qui fait relativement plaisir en soi. Effectivement, en plus des objectifs primaires, il y a maintenant la possibilité de faire des objectifs totalement secondaires, qui restent pour la plupart très lambda. En clair, des missions de sabotage, de récupération d’informations voire de zigouillage d’officier seront de la partie, que ce soit en missions primaires comme annexes. Mais au-delà de ça, mention spéciale aux maps qui seront légèrement plus ouvertes que sur Sniper Elite V2, et ce côté ouvert sera d’ailleurs beaucoup plus exploité dans Sniper Elite 4. La possibilité de ramasser divers objets seront également de la partie, comme les divers nids de sniper à découvrir qui plus est.

Sniper Elite III est l’épisode de la confirmation, avec un jeu peuplé de nouveautés, et bien mieux amené dans son gameplay.

Et sinon, concernant l’interface pure de Sniper Elite III, cette dernière a été largement remaniée pour notre plus grand bonheur. L’apparition de votre pouls, mais également d’une barre de santé sont enfin de la partie, et il faudra désormais vous soigner avec des bandages ou trousses de soins afin de regagner de la santé. Du coup, les développeurs ont voulu pousser encore plus loin le réalisme, dans la mesure où Sniper Elite V2 avait un système de santé se régénérant automatiquement à la base. Aussi, vous retrouverez enfin une mini map pour vous y retrouver un peu, chose qui n’était pas présente sur le précédent opus.

Outre cela, en tant que sniper, il y a forcément l’utilisation de ce dernier, qui une fois de plus plaira aux puristes de sniping. Comme dans Sniper Elite V2, il faudra prendre différents paramètres en compte pour réussir vos tirs parfaitement. Vous devrez gérer le vent indiqué en haut de votre viseur, la gravité, mais également votre pouls. Si ce dernier est trop élevé, cela vous fera dériver votre lunette et vous empêchera de faire un tir correct. Par contre, une fois que votre pouls est normal, vous pourrez expirer et ainsi s’enclenchera le mode ralenti, et un petit réticule rouge vous indiquera le chemin que prendra la balle. La position sera également un élément assez important pour que le tir soit parfait, et notez que vous retrouverez comme toujours ces fameuses killcams encore une fois jouissives, et vous montrant toujours aussi précisément quelle partie du corps vous touchez en vision rayon x. Cette dernière, vous pouvez d’ailleurs enfin la passer pour les joueurs qui n’aiment pas trop bouffer de la killcam à tire larigot, et sachez que celle-ci est aussi disponible quand vous détruisez les chars ou véhicules, et est bien plus détaillée que dans le précédent volet. A noter que la visée, que ce soit via la mitrailleuse ou le pistolet, est soit dit en passant beaucoup plus précise et bien mieux amenée que dans Sniper Elite V2. Pour choisir vos armes ou bien vos diverses grenades, mines, ou trousses de soin, il y a désormais l’apparition d’un menu circulaire, bien plus pratique pour faire ses choix.

Dernier point à voir, il s’agit de l’aspect infiltration dans ce troisième opus, bien mieux foutu que dans Sniper Elite V2 où c’était un peu du grand n’importe quoi qu’on se le dise. Déjà, il est enfin plus qu’appréciable de pouvoir enfin faire des éliminations aux corps à corps plus poussées, notamment quand vous vous apprêtez à vous faire repérer bêtement par un garde. Les exécutions sont pour la plupart stylées, et il est d’ailleurs bien dommage que ces dernières ne se dotent absolument pas de killcams, à notre plus grand regret. Encore une fois, en tant que sniper, sachez qu’il est possible de camoufler une fois de plus vos propres tirs grâce à des événements bruyants – des avions qui passent en l’occurrence, le tonnerre -, mais aussi en sabotant quelques mécanismes pour que ceux-ci fassent un vacarme impardonnable. Bon, mis à part l’indétrônable Walrod en guise d’arme silencieuse, c’est tout ce qu’il y aura à se mettre sous la dent étant donné qu’il n’y aura pas d’autres armes silencieuses pour ne pas faire de bruit, et vous aurez souvent le choix entre attirer l’ennemi pour le tuer silencieusement à main nue, ou bien en lui collant une balle dans la tête avec le Welrod… Heureusement que Sniper Elite 4 introduira plus tard les munitions silencieuses, clairement… Bon, ce qui reste sympa néanmoins, c’est de pouvoir au moins pouvoir personnaliser son propre fusil de sniper, entre les quatre modèles qui sont disponibles – améliorer la crosse, la visée etc… -.

Système de grade, I.A., difficulté… Voyons ce que ça vaut !

Sniper Elite 3 - 3

Au rayon des nouveautés au passage dans ce Sniper Elite III, il y a désormais l’apparition d’un système de grade. En récupérant bien évidemment des points d’expérience, vous monterez au fur et à mesure de rang, et cela vous permettra par exemple de débloquer de nouvelles armes, comme divers objets que vous porterez sur vous en mission – des balles perforantes pour le sniper, des mines anti-char, des bandages etc… -. Cela reste en somme assez classique, et le système fonctionne bien, et cela vous force véritablement à vous surpasser afin de débloquer vos armes, que vous pourrez assigner sur votre équipement. A savoir également que vous aurez la possibilité de vous faire quatre types d’équipements, chose assez plaisante quand vous voulez varier les plaisirs.

Concernant la difficulté de Sniper Elite III, elle reste globalement dans la continuité de ce que proposait justement Sniper Elite V2. Vous pouvez choisir quatre modes de jeu pré-définissant la difficulté – Cadet, Soldat, Sniper Elite et Authentique -, et il est comme toujours possible de personnaliser la difficulté, pour adoucir un peu le challenge en choisissant le mode de difficulté de l’I.A., la tactique, ainsi que la ballistique. En parlant par ailleurs d’I.A., venons-en à cette dernière, qui n’est pas exempt de tout reproche malheureusement. Comme Sniper Elite V2 – décidément, qu’est-ce qu’on le cite dans ce test ! -, l’I.A. peut passer du jaune – suspicion – au rouge – état d’alerte maximal, donc les gardes deviennent agressifs -. Du coup, en dépit d’une réaction pas dégueulasse, il faut admettre que cette dernière est carrément trop laxiste, surtout quand vous êtes en état d’alerte. En effet, l’I.A. ne viendra quasiment pas vous chercher au dernier endroit où elle vous a vus, et restera la plupart du temps campée sur sa position jusqu’à ce que vous apparaissez dans son champ de vision… Du coup, vous pourrez vous enfuir assez facilement, et attendre que l’alerte passe… Il y a donc certes du mieux par rapport au second volet, mais ce n’est pas encore ça…

Enfin, concernant la durée de vie de Sniper Elite III, sachez que vous pourrez clôturer les huit missions du soft en environ sept heures de jeu, si vous ne faites que quelques objectifs optionnels seulement. Pour rallonger la durée de vie, sachez que vous pouvez toujours vous adonner au multijoueur du titre, mais aussi le mode coopération dans le mode campagne, observation et survie. En supplément, un mode champs de tir a également fait son apparition pour la première fois dans la série, et vous permettra de vous entraîner au tir. Et honnêtement, étant donné que le titre est encore à 29.99 € au jour d’aujourd’hui et en sachant qu’il reste encore du monde sur les serveurs, il y a largement de quoi faire pour passer de nombreuses heures sur ce Sniper Elite III.

Graphismes et bande-son au poil ?

Sniper Elite 3 - 4

Graphiquement, Sniper Elite III, au moment de sa sortie en 2014, s’est doté d’un moteur graphique vachement sympathique pour le coup. Comparé à Sniper Elite V2, le soft est clairement plus joli notamment sur la version PC que nous avons testée, et il y a fort à parier que cela doit être pratiquement de même qualité sur PS4 et Xbox One. Les textures sont globalement bonnes certes, mais on pourra juste ronchonner sur les arrières-plan vraiment immondes et floutées, en sus d’un moteur physique au passage pas vraiment folichon qu’on se le dise. Néanmoins, le visuel reste en soi de bonne facture, mais il est clair que ce n’est pas pour autant la claque graphique du siècle, c’est certain. Mais sinon, artistiquement parlant, c’est un dépaysement total qu’à voulu nous faire vivre le studio Rebellion, un peu comme Sniper Elite 4 se déroulant en Italie finalement. Par contre, il faut admettre qu’il y a encore du boulot sur certaines animations pas forcément vilaines aux premiers abords, mais restant encore limites. D’ailleurs, sachez qu’actuellement, le soft se dote de quelques crashs récurrents sur la version PC, notamment à cause du dernier driver de Nvidia qui fout visiblement la pagaille sur le soft… En espérant sincèrement que ce soucis soit réglé dans les prochains jours ou semaines.

Côté sonore, on est encore dans quelque chose de vraiment très, très sommaire. Les musiques accompagnant le soft ne sont assurément pas marquantes, un peu comme les doublages du jeu, juste correctes. On notera au passage des bugs de son assez ridicules, car le son se met parfois à se couper sans raison dans les cinématiques… La bande-son et Sniper Elite, ils ne sont décidément pas copains.

Sniper Elite V2 avait su relever la licence qui n’avait pas brillé par son premier volet en 2005, et il faut dire concrètement que Sniper Elite 3 est finalement l’épisode de la confirmation. En clair, la franchise confirme sa bonne forme avec un troisième volet se dotant de pas mal de nouveautés, et surtout d’un contenu plutôt conséquent pour que les joueurs restent sur le soft de longues heures durant. Bien entendu, le titre est en bonne forme c’est une chose, mais il faudrait peut-être que Sniper Elite III corrige ses mauvaises habitudes qu’il a pris avec une histoire totalement à la rue, une bande-son oubliable, puis surtout une I.A. qu’il faudrait corriger clairement. Néanmoins, le titre de Rebellion brille par sa durée de vie sympathique, son aspect moins linéaire et légèrement plus ouvert, mais également son gameplay solide et son ambiance africaine pas si déplaisante. En somme, nous nous retrouvons une fois de plus devant un bon Sniper Elite avec Sniper Elite III, que nous vous conseillons même pour 29.99 €, en sachant que le contenu est au rendez-vous. 

La note de l'auteur

Depuis la sortie de Sniper Elite V2 en 2012, j'ai le sentiment que Rebellion commence peu à peu à maîtriser son sujet, et surtout à faire monter significativement en puissance une licence au départ assez moyenne. Clairement, ce Sniper Elite III propose un titre à la fois exigeant comme accessible au niveau de l'infiltration, puis clairement, quel plaisir de sniper du nazis à base de killcams littéralement jouissives ! Bien entendu si on joue à Sniper Elite III ce ne sera certainement pas pour son scénario c'est sûr, et de toute façon, on passe suffisamment un hyper bon moment dessus pour oublier globalement certains défauts. Je vous le recommande chaudement même à 29.99 € car il y a assez de contenu pour s'amuser des heures durant. Bien évidemment si vous le trouvez encore moins chez, foncez vous le procurer !

Matheus
s
Note du panda
7 10

Points positifs

  • Le moteur graphique est pas trop mal...
  • La construction des niveaux pas vilaine...
  • Les killcams, c'est toujours un pur régal
  • Possibilité de choisir son équipement de départ
  • La personnalisation de notre sniper !
  • Six heures de jeu pour en voir le bout
  • Les maps légèrement plus ouvertes que Sniper Elite V2
  • Les éliminations plus poussées que son prédécesseur

Points négatifs

  • ... Mais ce n'est pas non plus une claque
  • ... Mais on aurait aimé une variété des décors
  • Le scénario totalement aux fraises
  • Répétitif
  • L'I.A. complètement incohérente
  • Quelques bugs à signaler, dont des crashs récurrents sur PC

Ce test a été réalisé à partir d'une version commerciale

A propos de notre notation